BRIBES EN LIGNE
 tu ne renonceras pas. karles se dort cum hume pour alain borer le 26 …presque vingt ans plus d’un bout à       la il n’y a pas de plus c’est extrêmement le proche et le lointain la cité de la musique quand les eaux et les terres chairs à vif paumes et c’était dans madame est une torche. elle nos voix     vers le soir 1.- les rêves de       la in the country l’heure de la antoine simon 16 une autre approche de cinquième essai tout arbre épanoui au ciel c’est la chair pourtant     tout autour je ne peins pas avec quoi, pour frédéric       dans    7 artistes et 1 antoine simon 14 la terre nous les durand : une il ne s’agit pas de le scribe ne retient et que dire de la grâce je dors d’un sommeil de madame, vous débusquez (elle entretenait ….omme virginia par la a supposer quece monde tienne  le grand brassage des pour nicolas lavarenne ma la littérature de pluies et bruines, rita est trois fois humble.       la au rayon des surgelés À l’occasion de a ma mère, femme parmi       " folie de josuétout est il est le jongleur de lui dernier vers aoi       apparu       ma et je vois dans vos le glacis de la mort seul dans la rue je ris la dernier vers aoi où l’on revient 1) notre-dame au mur violet aux barrières des octrois   que signifie quatrième essai de       l̵   on n’est j’arrivais dans les pour jean-marie simon et sa       ...mai je suis   anatomie du m et madame a des odeurs sauvages v.- les amicales aventures du archipel shopping, la f les feux m’ont       sur il n’était qu’un station 5 : comment d’un côté le bulletin de "bribes pour anne slacik ecrire est je m’étonne toujours de la       sur ce qu’un paysage peut le travail de bernard la langue est intarissable Être tout entier la flamme ajout de fichiers sons dans l’erbe del camp, ki et il fallait aller debout le samedi 26 mars, à 15 allons fouiller ce triangle on croit souvent que le but       ton     le c’est le grand temps où le sang se    il il y a des objets qui ont la       juin un nouvel espace est ouvert ouverture d’une   je n’ai jamais deux ajouts ces derniers ce qui aide à pénétrer le dans les carnets le géographe sait tout dernier vers aoi zacinto dove giacque il mio j’ai donné, au mois   adagio   je  epître aux m1       cet article est paru quelque chose 1254 : naissance de       la sculpter l’air :   ciel !!!! patrick joquel vient de l’existence n’est       la       soleil les lettres ou les chiffres seins isabelle boizard 2005 l’art n’existe   maille 1 :que n’ayant pas grant est la plaigne e large nous avons affaire à de dans ma gorge etait-ce le souvenir "mais qui lit encore le du bibelot au babilencore une je me souviens de pour maxime godard 1 haute "le renard connaît douce est la terre aux yeux si j’étais un rare moment de bonheur, maintenant il connaît le       pav&ea réponse de michel la route de la soie, à pied, j’ai perdu mon pour maguy giraud et       le rêves de josué, fragilité humaine.   (à  jésus  pour le dernier jour       b&acir journée de       un le 2 juillet ] heureux l’homme quatrième essai rares histoire de signes . dont les secrets… à quoi dernier vers aoi       glouss À max charvolen et noble folie de josué, essai de nécrologie,       la pie petites proses sur terre la vie humble chez les la bouche pleine de bulles     depuis antoine simon 21 légendes de michel les plus vieilles madame chrysalide fileuse   entrons un temps hors du ensevelie de silence,       enfant       &n pour michèle gazier 1 et te voici humanité dernier vers aoi   jn 2,1-12 :       pour (ma gorge est une j’oublie souvent et       arauca dernier vers aoi a la femme au face aux bronzes de miodrag à sylvie       &agrav       la aux george(s) (s est la la mort d’un oiseau.   la baie des anges l’appel tonitruant du à comme ce mur blanc à la bonne assise par accroc au bord de bernard dejonghe... depuis la fonction,       force “dans le dessin dans les hautes herbes       bonhe l’une des dernières       &agrav la mort, l’ultime port,       deux station 7 : as-tu vu judas se pour max charvolen 1)       au       vaches ecrire sur on dit qu’agathe ce paysage que tu contemplais dessiner les choses banales pour jean marie onzième vue à la villa tamaris un jour nous avons dans les horizons de boue, de je reviens sur des (de)lecta lucta    les éditions de la question du récit a l’aube des apaches,  “s’ouvre  “comment 1 la confusion des la fraîcheur et la au programme des actions la rencontre d’une le franchissement des "pour tes la chaude caresse de très saintes litanies et combien si grant dol ai que ne accoucher baragouiner j’ai changé le   iv    vers le soleil n’est pas les dieux s’effacent       l̵ macles et roulis photo  il y a le       fourr&       la merle noir  pour non... non... je vous assure, la brume. nuages quai des chargeurs de       retour exacerbé d’air macles et roulis photo 7   si vous souhaitez heureuse ruine, pensait que d’heures       assis pour helmut       &n autres litanies du saint nom moi cocon moi momie fuseau dans un coin de nice, antoine simon 2 effleurer le ciel du bout des dans le monde de cette       il       en de profondes glaouis  l’écriture     quand dernier vers aoi   ma mémoire ne peut me cinquième citationne mi viene in mentemi en ceste tere ad estet ja       les la liberté de l’être       dans mise en ligne d’un c’est parfois un pays violette cachéeton pour jacky coville guetteurs mise en ligne ils sortent       les une il faut dire les ce pays que je dis est a claude b.   comme       object nous lirons deux extraits de comme un préliminaire la macles et roulis photo 4       " granz fut li colps, li dux en       l̵         &n       le   j’ai souvent       la de pareïs li seit la attention beau carles li reis en ad prise sa pour philippe jamais si entêtanteeurydice a la libération, les antoine simon 18       au dernier vers aoi quand c’est le vent qui dans l’effilé de le nécessaire non les petites fleurs des nice, le 18 novembre 2004     de rigoles en     après siglent a fort e nagent e trois (mon souffle au matin il ne reste plus que le (la numérotation des la poésie, à la la légende fleurie est dimanche 18 avril 2010 nous il tente de déchiffrer, premier essai c’est torna a sorrento ulisse torna  monde rassemblé “le pinceau glisse sur nous savons tous, ici, que dernier vers aoi raphaël pour pierre theunissen la la pureté de la survie. nul quel ennui, mortel pour     du faucon le "patriote", ...et poème pour voudrais je vous mon cher pétrarque, c’est la distance entre madame est une dans le patriote du 16 mars dieu faisait silence, mais juste un mot pour annoncer giovanni rubino dit mais non, mais non, tu depuis ce jour, le site pour martine i.- avaler l’art par les avenues de ce pays       nuage tendresses ô mes envols quel étonnant onze sous les cercles le lourd travail des meules max charvolen, martin miguel   six formes de la  “ce travail qui tout en vérifiant lorsqu’on connaît une bel équilibre et sa je meurs de soif pour lee       bien quatre si la mer s’est au lecteur voici le premier les doigts d’ombre de neige       sur       "     m2 &nbs la gaucherie à vivre, des voiles de longs cheveux f dans le sourd chatoiement       maquis janvier 2002 .traverse dentelle : il avait tandis que dans la grande le geste de l’ancienne, voile de nuità la dernier vers aoi sur l’erbe verte si est dire que le livre est une « e ! malvais la prédication faite j’ai longtemps       le approche d’une   dits de     sur la la parol

Accueil > Écoutez voir > Videothèque > Michel Butor

Michel Butor

Dernier ajout : 11 février 2009.

Les 3 derniers textes : La (re)conquête du Louvre .

Les 3 textes les plus lus : La (re)conquête du Louvre .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette