BRIBES EN LIGNE
      mouett       cerisi souvent je ne sais rien de les premières quai des chargeurs de  “s’ouvre viallat © le château de 1257 cleimet sa culpe, si heureuse ruine, pensait depuis le 20 juillet, bribes   anatomie du m et il faut aller voir cinq madame aux yeux de pareïs li seit la "le renard connaît chaises, tables, verres, r.m.a toi le don des cris qui ses mains aussi étaient les parents, l’ultime aux george(s) (s est la la question du récit antoine simon 27 de la giovanni rubino dit la mort, l’ultime port,  marcel migozzi vient de dans le pays dont je vous       &n nous savons tous, ici, que     un mois sans carissimo ulisse,torna a raphaël       su merle noir  pour       dans exacerbé d’air sur l’erbe verte si est carcassonne, le 06 deuxième approche de sixième   je ne comprends plus titrer "claude viallat, le proche et le lointain de mes deux mains       la le soleil n’est pas tout en travaillant sur les       fourr& c’est ici, me       juin ce 28 février 2002.       rampan à cri et à premier essai c’est ….omme virginia par la le galop du poème me l’art c’est la macles et roulis photo 6 glaciation entre toutefois je m’estimais je m’étonne toujours de la       coude       la pie bien sûr, il y eut       devant écrirecomme on se troisième essai et coupé en deux quand un tunnel sans fin et, à       pav&ea villa arson, nice, du 17 poème pour       quinze ainsi alfred… station 7 : as-tu vu judas se pour des conserves !       dernier vers aoi "si elle est f le feu s’est bal kanique c’est mise en ligne j’arrivais dans les       le trois (mon souffle au matin nice, le 30 juin 2000 pour michèle gazier 1) tandis que dans la grande dernier vers aoi quand nous rejoignons, en nous lirons deux extraits de pour helmut des voix percent, racontent carles respunt :       nuage       il on trouvera la video       o       b&acir cliquetis obscène des petites proses sur terre (de)lecta lucta   ce pays que je dis est la bouche pleine de bulles       d&eacu un jour, vous m’avez   ciel !!!! antoine simon 13 macao grise       dans les lettres ou les chiffres       l̵       au je t’enfourche ma o tendresses ô mes   iv    vers       sur laure et pétrarque comme qu’est-ce qui est en en 1958 ben ouvre à       m̵ dernier vers aoi   que signifie approche d’une je t’enlace gargouille l’instant criblé (elle entretenait       les rien n’est plus ardu clere est la noit e la bien sûrla le scribe ne retient les oiseaux s’ouvrent dernier vers aoi passent .x. portes, quand vous serez tout       dans       grimpa d’un bout à   adagio   je     après       reine halt sunt li pui e mult halt ouverture d’une       montag non, björg,   six formes de la le lent déferlement reflets et echosla salle comme une suite de derniers il en est des noms comme du pour mon épouse nicole dernier vers aoi 1.- les rêves de dans la caverne primordiale a christiane station 4 : judas        sur tout est possible pour qui       bonhe  tu vois im font chier et il parlait ainsi dans la noble folie de josué, une errance de a toi le don des cris qui       sur le printemps breton, printemps montagnesde mougins. décembre deuxième suite art jonction semble enfin l’erbe del camp, ki de proche en proche tous 1-nous sommes dehors. edmond, sa grande dans les carnets six de l’espace urbain, face aux bronzes de miodrag et que vous dire des pour mes enfants laure et ajout de fichiers sons dans pour alain borer le 26 “le pinceau glisse sur si tu es étudiant en       la dernier vers aoi       dans « e ! malvais quand les eaux et les terres dernier vers aoi la terre a souvent tremblé très saintes litanies equitable un besoin sonnerait macles et roulis photo 7 écoute, josué, moisissures mousses lichens etudiant à madame déchirée station 5 : comment saluer d’abord les plus guetter cette chose buttati ! guarda&nbs dix l’espace ouvert au       sur a grant dulur tendrai puis       magnol antoine simon 28 juste un mot pour annoncer attendre. mot terrible. sculpter l’air : antoine simon 21 fin première       faisant dialoguer       vaches pour le prochain basilic, (la dernier vers aoi   les enseignants : dont les secrets… à quoi ils s’étaient le temps passe si vite, deux nouveauté, le ciel est clair au travers       &agrav mi viene in mentemi chaque jour est un appel, une abu zayd me déplait. pas le temps passe dans la je ne saurais dire avec assez À la loupe, il observa légendes de michel il y a des objets qui ont la pour yves et pierre poher et et c’était dans et te voici humanité régine robin, cet article est paru dans le       alla li quens oger cuardise f le feu s’est       grappe j’ai changé le dernier vers aoi       entre pour nicolas lavarenne ma etait-ce le souvenir       vu vertige. une distance       j̵         sur les installations souvent, aucun hasard si se diaphane est le mot (ou dernier vers aoi avant propos la peinture est du fond des cours et des pour mireille et philippe vue à la villa tamaris dans l’effilé de toujours les lettres : les doigts d’ombre de neige onzième       soleil ce jour là, je pouvais       jonath la mort d’un oiseau.       deux je dors d’un sommeil de carissimo ulisse,torna a arbre épanoui au ciel les durand : une hans freibach : je désire un pour daniel farioli poussant béatrice machet vient de 1 au retour au moment     [1]  charogne sur le seuilce qui     nous tous ces charlatans qui granz fut li colps, li dux en tous feux éteints. des suite de f j’ai voulu me pencher  au mois de mars, 1166    de femme liseuse il s’appelait il tente de déchiffrer, sequence 6   le       dans "ah ! mon doux pays, accoucher baragouiner f tous les feux se sont dans un coin de nice, quand c’est le vent qui pierre ciel       le des quatre archanges que quando me ne so itu pe  il y a le pure forme, belle muette, i mes doigts se sont ouverts pour jacky coville guetteurs       embarq       &ccedi et encore  dits je suis celle qui trompe dernier vers aoi   je n’ai jamais cher bernard de prime abord, il     à je ne sais pas si la mastication des mille fardeaux, mille (la numérotation des la fonction, attendre. mot terrible.       le pour michèle aueret temps où le sang se   saint paul trois quel étonnant       jardin li emperere s’est       ruelle   marcel portrait. 1255 : soudain un blanc fauche le       six exode, 16, 1-5 toute autre citation   ces notes de l’autre       en un       fleur       le paien sunt morz, alquant la force du corps, (vois-tu, sancho, je suis   est-ce que je suis occupé ces   pour adèle et le plus insupportable chez j’ai parlé       dans       sur sables mes parolesvous rien n’est   nous sommes       &agrav       pass&e certains prétendent tout est prêt en moi pour eurydice toujours nue à pour pierre theunissen la     faisant la lu le choeur des femmes de il est le jongleur de lui pour anne slacik ecrire est madame aux rumeurs que reste-t-il de la 13) polynésie ma voix n’est plus que dernier vers aoi frères et 1- c’est dans ço dist li reis :  un livre écrit dernier vers aoi grande lune pourpre dont les la danse de quelque chose apaches :       midi bernard dejonghe... depuis f les rêves de le 26 août 1887, depuis des quatre archanges que on peut croire que martine     le  dans toutes les rues je n’ai pas dit que le rm : nous sommes en il en est des meurtrières. quand il voit s’ouvrir, f toutes mes la parol

Accueil > Personnalités > Joquel

Joquel

Patrick Joquel est né en 1959 à Cannes. Il vit et travaille à Mouans Sartoux.

JPEG - 99 ko

Son site

Et dans ces Bribes :


  • Pouvez-vous définir...

    Clefs : poésie , Joquel
    « Pouvez-vous définir ce que signifie pour vous écrire ? » me demande-t-on souvent… Je ne sais pas : j’écris. Monologue ? Peut-on vraiment être seul dans l’écriture ? Dialogue alors ? (...)
  • Bien sûr, bien sûr

    Clefs : poésie , Joquel
    Bien sûr La communication bien sûr La convivialité bien sûr Le collectif budgétaire bien sûr La mondialisation bien sûr La pensée unique bien sûr Bien sûr Il faut gérer les intervalles (...)
  • Au lever

    Clefs : poésie , Joquel
    Janvier 2002 .Traverse de l’orée du bois. Au lever. J’entends la radio colporter avec son habituel entrain le triste état du monde. Je bois du thé. Un mélange british. Avec un nuage de lait. En (...)
  • Premier soir au balcon

    Clefs : poésie , Joquel
    Ce 28 février 2002. Traverse de l’orée du bois. Premier soir au balcon. Aussi pressés que les crocus quelques crapauds interrogent la rumeur des bitumes. Le silence ici ne connaît plus l’épaisseur (...)
  • À propos de caméras

    Clefs : poésie , Joquel
    Dans le monde de cette première semaine d’été 09 , le Maire de Meaux se félicitait que sa ville était bien filmée. Il précisait cependant que les fenêtres étaient floutées… Cela m’a rappelé deux textes (...)
  • Lille

    Clefs : poésie , Joquel
    Tous feux éteints. Des autos somnolent. Paupières baissées. Des appartements dorment. Pas un chat dans la rue. Pas un chien sous les réverbères. Nul ne me voit marcher. Personne. Changement d’heure (...)
  • Un rocking-chair grince l’écriture

    Clefs : poésie , Joquel
    Décembre 2001. Mouans-Sartoux. Traverse de l’orée du bois. Derrière la vitre. Un rocking-chair grince l’écriture. Va et vient des mots. De l’esprit au papier. Du palpable à l’impalpable. Simple trace (...)
  • Dans ce grand silence de fin de nuit

    Clefs : poésie , Joquel
    Mouans Sartoux. traverse de l’orée du bois. 1 Août 2002. Dans ce grand silence de fin de nuit, l’aube est encore loin. Aucun signe n’éclaire à l’est au-dessus du lampadaire. Je m’installe. Sur la (...)
  • Attention beau mammifère !

    Clefs : poésie , Joquel
    Saint Paul trois Châteaux. Février 2004 Attention beau mammifère ! Ceci est un livre ! Objet dangereux. Objet fragile. À manier avec précaution. À consommer sans modération, avec ou sans lunettes, (...)
  • Viande hâchée à tous les étages

    Clefs : poésie , Joquel
    Mougins. Décembre 2005. * Plus haut Plus loin Plus gros Plus gras Viande hachée à tous les étages Plus haut dinde hachée à tous les étages Fromage au balcon (...)

0 | 10

info portfolio

Patrick Joquel © R. Thélème
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette