BRIBES EN LIGNE
      et j’arrivais dans les   encore une madame porte à dans les rêves de la samuelchapitre 16, versets 1   tout est toujours en paysage de ta tombe  et "pour tes à sylvie ce qui fascine chez       en le 28 novembre, mise en ligne à       pour quelque temps plus tard, de …presque vingt ans plus  le livre, avec     à dernier vers aoi rimbaud a donc nous lirons deux extraits de mouans sartoux. traverse de antoine simon 28 mille fardeaux, mille a la libération, les ...et poème pour carissimo ulisse,torna a pour pierre theunissen la reprise du site avec la 1) la plupart de ces       enfant       object très saintes litanies la question du récit dernier vers aoi       sur la    7 artistes et 1 les cuivres de la symphonie dernier vers aoi antoine simon 20 f dans le sourd chatoiement le numéro exceptionnel de    tu sais carles li reis en ad prise sa descendre à pigalle, se       " raphaËl       la temps de bitume en fusion sur les routes de ce pays sont j’écoute vos on a cru à   nous sommes station 1 : judas bribes en ligne a les étourneaux ! le coeur du abu zayd me déplait. pas dernier vers aoi       la quand c’est le vent qui preambule – ut pictura       sur  le grand brassage des rossignolet tu la dans le monde de cette la littérature de ecrire sur vous avez petites proses sur terre       fourmi a la fin il ne resta que dernier vers aoi   adagio   je poussées par les vagues dernier vers aoi equitable un besoin sonnerait tous ces charlatans qui démodocos... Ça a bien un des voiles de longs cheveux li quens oger cuardise les doigts d’ombre de neige       " nous serons toujours ces saluer d’abord les plus aucun hasard si se etudiant à il existe au moins deux le tissu d’acier       six certains prétendent       sur archipel shopping, la le 23 février 1988, il est-ce parce que, petit, on le géographe sait tout antoine simon 31 tout à fleur d’eaula danse je crie la rue mue douleur et c’était dans troisième essai a dix sept ans, je ne savais légendes de michel       à       quinze   anatomie du m et  “... parler une   est-ce que deuxième temps où les coeurs jouer sur tous les tableaux  on peut passer une vie générations heureuse ruine, pensait seul dans la rue je ris la antoine simon 18  monde rassemblé pour martine, coline et laure attendre. mot terrible.       arauca vertige. une distance ( ce texte a l’éclair me dure, travail de tissage, dans pas de pluie pour venir des quatre archanges que "je me tais. pour taire.       un j’ai parlé et voici maintenant quelques en 1958 ben ouvre à a propos d’une tout est possible pour qui arbre épanoui au ciel l’appel tonitruant du   que signifie vous n’avez     extraire « 8° de f tous les feux se sont madame est toute f le feu s’est     longtemps sur antoine simon 6 coupé en deux quand dans le pain brisé son pour yves et pierre poher et je sais, un monde se       st pour raphaël j’ai travaillé de l’autre       avant le 26 août 1887, depuis   1) cette     &nbs je ne saurais dire avec assez toujours les lettres :       sur le et combien paien sunt morz, alquant o tendresses ô mes dernier vers aoi       &agrav zacinto dove giacque il mio 1 la confusion des la poésie, à la préparation des dernier vers aoi dernier vers aoi recleimet deu mult  dernier salut au       fleure temps de pierres dans la cette machine entre mes antoine simon 9       dans     pluie du antoine simon 12       il journée de le temps passe dans la       la nice, le 8 octobre       &agrav rien n’est plus ardu     dans la ruela  martin miguel vient patrick joquel vient de       neige   se       s̵ la prédication faite juste un mot pour annoncer le geste de l’ancienne, quatrième essai rares la galerie chave qui ses mains aussi étaient buttati ! guarda&nbs       le en ceste tere ad estet ja portrait. 1255 :       d&eacu la réserve des bribes pour anne slacik ecrire est quatrième essai de « e ! malvais dans le patriote du 16 mars tu le saiset je le vois au commencement était la vie humble chez les décembre 2001. montagnesde pour maguy giraud et grande lune pourpre dont les alocco en patchworck © martin miguel art et       " a grant dulur tendrai puis       jonath cinquième citationne mult ben i fierent franceis e quelque chose       assis le ciel est clair au travers     [1]  carissimo ulisse,torna a   voici donc la 7) porte-fenêtre antoine simon 15 me c’est la peur qui fait "le renard connaît pour jacqueline moretti, dans l’innocence des autres litanies du saint nom un verre de vin pour tacher       le dernier vers aoi de sorte que bientôt mise en ligne       &ccedi     le régine robin, seins isabelle boizard 2005 torna a sorrento ulisse torna 10 vers la laisse ccxxxii passet li jurz, si turnet a       " ma voix n’est plus que       sur et si au premier jour il ils avaient si longtemps, si       devant et ces dorothée vint au monde       neige huit c’est encore à premier essai c’est (la numérotation des ce n’est pas aux choses   en grec, morías des voix percent, racontent marché ou souk ou     rien mes pensées restent     une abeille de approche d’une vous avez "tu sais ce que c’est       maquis après la lecture de josué avait un rythme elle ose à peine faisant dialoguer certains soirs, quand je il ne reste plus que le dernier vers aoi bernadette griot vient de madame dans l’ombre des halt sunt li pui e mult halt       le l’art n’existe       dans pour egidio fiorin des mots ici, les choses les plus  dans toutes les rues       banlie madame aux rumeurs jamais je n’aurais les lettres ou les chiffres dentelle : il avait pour le prochain basilic, (la gardien de phare à vie, au le plus insupportable chez madame, on ne la voit jamais       une quatre si la mer s’est  zones gardées de dernier vers aoi les avenues de ce pays dans l’effilé de dernier vers que mort nécrologie je meurs de soif   ciel !!!! couleur qui ne masque pas et si tu dois apprendre à la vie est ce bruissement madame est la reine des les petites fleurs des       alla i en voyant la masse aux la pureté de la survie. nul station 4 : judas  première  il y a le la langue est intarissable le scribe ne retient la rencontre d’une la légende fleurie est 0 false 21 18 quel ennui, mortel pour l’heure de la madame déchirée sauvage et fuyant comme j’ai relu daniel biga, écoute, josué, ….omme virginia par la on cheval       "       dans je déambule et suis neuf j’implore en vain de tantes herbes el pre (dans mon ventre pousse une dans l’innocence des       le   je n’ai jamais encore une citation“tu les oiseaux s’ouvrent       b&acir accoucher baragouiner à cri et à pour ma si tu es étudiant en ajout de fichiers sons dans il existe deux saints portant       l̵ apaches : imagine que, dans la pure forme, belle muette, madame chrysalide fileuse fin première  jésus       deux       en toutefois je m’estimais je m’étonne toujours de la bribes en ligne a dernier vers aoi leonardo rosa sainte marie, les durand : une la danse de au programme des actions  ce qui importe pour rm : nous sommes en       &n face aux bronzes de miodrag v.- les amicales aventures du nu(e), comme son nom charogne sur le seuilce qui       force passent .x. portes, quand vous serez tout  “ne pas       &agrav l’ami michel libre de lever la tête "l’art est-il le travail de bernard il semble possible  au mois de mars, 1166       la pie un tunnel sans fin et, à constellations et pierre ciel       l̵     &nbs ma chair n’est morz est rollant, deus en ad la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel

Biga, Daniel

Dernier ajout : 20 novembre 2009.

© Daniel Biga sur tous les textes de cette rubrique


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette