BRIBES EN LIGNE
le bulletin de "bribes mult ben i fierent franceis e préparation des le lourd travail des meules il y a dans ce pays des voies onze sous les cercles       va À max charvolen et mi viene in mentemi    regardant dernier vers aoi   l’ami michel cet article est paru dans le  c’était d’ eurydice ou bien de la danse de au rayon des surgelés "tu sais ce que c’est la chaude caresse de je meurs de soif tout en vérifiant       glouss       grappe me accoucher baragouiner pour andré       dans fragilité humaine. la musique est le parfum de       six  née à quatrième essai de lancinant ô lancinant       j̵ bernard dejonghe... depuis       &agrav un tunnel sans fin et, à "le renard connaît rien n’est temps de bitume en fusion sur       je iloec endreit remeint li os f le feu s’est dernier vers aoi couleur qui ne masque pas antoine simon 11 1. il se trouve que je suis       sur au commencement était nous serons toujours ces quant carles oït la à cri et à maintenant il connaît le       dans l’art c’est la     pluie du on cheval de mes deux mains 13) polynésie (vois-tu, sancho, je suis  ce mois ci : sub sainte marie,       dans   se merle noir  pour   si vous souhaitez       p&eacu     hélas, le ciel de ce pays est tout réponse de michel c’est extrêmement il semble possible    tu sais       la "moi, esclave" a 0 false 21 18 encore la couleur, mais cette     pourquoi       il ce qu’un paysage peut la liberté de l’être       mouett       aujour   le 10 décembre vue à la villa tamaris légendes de michel   (à  pour le dernier jour les routes de ce pays sont même si  un livre écrit « voici madame, c’est notre nice, le 30 juin 2000 nos voix       le autres litanies du saint nom polenta à propos “la       au outre la poursuite de la mise       voyage pas sur coussin d’air mais pour robert       ce la vie humble chez les   tout est toujours en       " macao grise a la fin il ne resta que sa langue se cabre devant le pour michèle gazier 1       la       &n en 1958 ben ouvre à et ces c’était une si, il y a longtemps, les on croit souvent que le but nice, le 18 novembre 2004 le grand combat : thème principal : "nice, nouvel éloge de la il pleut. j’ai vu la ço dist li reis :       force quand nous rejoignons, en       en c’est la distance entre       sur le       la pie       je me   saint paul trois comme une suite de  au mois de mars, 1166       le preambule – ut pictura       vu inoubliables, les dernier vers aoi si elle est belle ? je quand sur vos visages les j’ai perdu mon folie de josuétout est         or le coeur du   le texte suivant a dernier vers aoi station 7 : as-tu vu judas se macles et roulis photo À la loupe, il observa au seuil de l’atelier iv.- du livre d’artiste (josué avait lentement       ruelle carcassonne, le 06 pour jacky coville guetteurs dernier vers aoi  improbable visage pendu " je suis un écorché vif. dernier vers doel i avrat, l’erbe del camp, ki j’entends sonner les et je vois dans vos la tentation du survol, à le 2 juillet juste un « h&eacu toujours les lettres : portrait. 1255 : agnus dei qui tollis peccata       arauca tout à fleur d’eaula danse vous n’avez elle disposait d’une 10 vers la laisse ccxxxii antoine simon 7 pour jean-marie simon et sa     sur la pente de tantes herbes el pre montagnesde bel équilibre et sa à franchement, pensait le chef, samuelchapitre 16, versets 1 marcel alocco a pourquoi yves klein a-t-il il en est des meurtrières. torna a sorrento ulisse torna À max charvolen et martin pour martine, coline et laure les avenues de ce pays “dans le dessin il y a des objets qui ont la ce l’art n’existe et…  dits de martin miguel art et journée de dernier vers aoi le temps passe si vite, depuis ce jour, le site antoine simon 10 passent .x. portes,       coude  epître aux      & à la bonne       cerisi et que dire de la grâce et si au premier jour il et  riche de mes  dans le livre, le       ...mai       sous ce va et vient entre  les premières 1257 cleimet sa culpe, si autre essai d’un et te voici humanité sixième       au     une abeille de des voiles de longs cheveux le tissu d’acier suite du blasphème de ki mult est las, il se dort f le feu s’est le coquillage contre pour jacqueline moretti, arbre épanoui au ciel si j’avais de son       au i en voyant la masse aux dernier vers aoi nouvelles mises en     surgi       allong       l̵ cyclades, iii°       &n       et   pour adèle et "et bien, voilà..." dit la communication est cinq madame aux yeux tout mon petit univers en       l̵ ce qui importe pour « e ! malvais pour anne slacik ecrire est  les éditions de l’une des dernières régine robin, la fraîcheur et la       ( seul dans la rue je ris la       " 1.- les rêves de     le cygne sur on préparait       maquis    en les étourneaux ! démodocos... Ça a bien un neuf j’implore en vain “le pinceau glisse sur les oiseaux s’ouvrent   iv    vers d’un bout à       pass&e     de rigoles en là, c’est le sable et références : xavier ils sortent l’éclair me dure,   au milieu de c’est ici, me des conserves !  “s’ouvre pour max charvolen 1)       m̵     extraire 0 false 21 18  avec « a la madame a des odeurs sauvages viallat © le château de dernier vers aoi trois tentatives desesperees un jour nous avons il ne sait rien qui ne va o tendresses ô mes mille fardeaux, mille deux mille ans nous       chaque c’est la peur qui fait antoine simon 22 un homme dans la rue se prend       " dimanche 18 avril 2010 nous deuxième suite certains prétendent deux nouveauté,       le a dix sept ans, je ne savais je désire un mais non, mais non, tu l’évidence cinquième essai tout c’est seulement au la poésie, à la six de l’espace urbain, faisant dialoguer "la musique, c’est le c’est une sorte de pour frédéric dernier vers aoi et ma foi, il arriva que dans le pain brisé son madame est une torche. elle antoine simon 5       alla       apparu       &agrav temps où les coeurs la gaucherie à vivre, lentement, josué il aurait voulu être antoine simon 27  ce qui importe pour si grant dol ai que ne À perte de vue, la houle des f toutes mes       neige temps de pierres le 26 août 1887, depuis       quinze       voyage f qu’il vienne, le feu       d&eacu abu zayd me déplait. pas epuisement de la salle,       jardin je suis celle qui trompe dans les rêves de la grant est la plaigne e large le samedi 26 mars, à 15       o moisissures mousses lichens dentelle : il avait siglent a fort e nagent e toute trace fait sens. que pure forme, belle muette, toutes ces pages de nos       bonhe le 23 février 1988, il en introduction à soudain un blanc fauche le ….omme virginia par la "ces deux là se un titre : il infuse sa ma voix n’est plus que       fleure entr’els nen at ne pui pour daniel farioli poussant nous savons tous, ici, que   entrons le recueil de textes autre citation napolì napolì       au pour mireille et philippe       entre la mastication des       avant je rêve aux gorges antoine simon 18 vous êtes in the country tout le problème fontelucco, 6 juillet 2000       dans souvent je ne sais rien de   pour théa et ses antoine simon 23 il n’était qu’un     du faucon bernadette griot vient de (elle entretenait       je tout est prêt en moi pour   dits de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel

Biga, Daniel

Dernier ajout : 20 novembre 2009.

© Daniel Biga sur tous les textes de cette rubrique


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette