BRIBES EN LIGNE
il faut aller voir l’une des dernières dimanche 18 avril 2010 nous et il fallait aller debout la fraîcheur et la temps où le sang se merci au printemps des ensevelie de silence,       sur Ç’avait été la poème pour             sur granz fut li colps, li dux en       que je suis bien dans d’un bout à tes chaussures au bas de       force halt sunt li pui e mult halt le 23 février 1988, il ainsi va le travail de qui       la pour 0 false 21 18 dernier vers aoi il existe au moins deux la musique est le parfum de dernier vers aoi  ce mois ci : sub il y a tant de saints sur       soleil (elle entretenait       deux je t’enfourche ma pour andrée ce qui fascine chez le galop du poème me dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une la fraîcheur et la       jonath mais jamais on ne dans le pain brisé son ma voix n’est plus que       reine abstraction voir figuration carissimo ulisse,torna a petites proses sur terre fragilité humaine. patrick joquel vient de au matin du deuxième suite carles li reis en ad prise sa antoine simon 13 quatrième essai rares pour raphaël c’est pour moi le premier recleimet deu mult  il y a le l’erbe del camp, ki       sur pour mireille et philippe pourquoi yves klein a-t-il bruno mendonça je déambule et suis pour qui veut se faire une à propos “la les cuivres de la symphonie     le dessiner les choses banales la galerie chave qui il existe deux saints portant ils s’étaient quando me ne so itu pe       dans depuis le 20 juillet, bribes la bouche pure souffrance       deux de pa(i)smeisuns en est venuz mult ben i fierent franceis e a grant dulur tendrai puis la route de la soie, à pied, f les marques de la mort sur   maille 1 :que       &agrav al matin, quant primes pert ses mains aussi étaient comment entrer dans une le pendu max charvolen, martin miguel percey priest lakesur les macles et roulis photo 4 branches lianes ronces       l̵ vous dites : "un au commencement était l’ami michel au programme des actions   je ne comprends plus       dans pour jacqueline moretti, f qu’il vienne, le feu légendes de michel sauvage et fuyant comme 7) porte-fenêtre aux barrières des octrois       en un tout en travaillant sur les le plus insupportable chez deux mille ans nous démodocos... Ça a bien un violette cachéeton madame est une torche. elle pour michèle gazier 1)       la madame est la reine des le franchissement des comme une suite de antoine simon 18 de la le vieux qui       vu       le lancinant ô lancinant là, c’est le sable et deuxième approche de l’impossible       journ& le 2 juillet marché ou souk ou  le grand brassage des le 28 novembre, mise en ligne la chaude caresse de bal kanique c’est tout est prêt en moi pour la danse de  les trois ensembles quand les eaux et les terres       la (en regardant un dessin de au labyrinthe des pleursils epuisement de la salle, madame porte à  dernières mises ne pas négocier ne essai de nécrologie, constellations et       mouett       fourr& chercher une sorte de suite du blasphème de   g. duchêne, écriture le       object sept (forces cachées qui le travail de bernard dernier vers aoi mise en ligne   (dans le quelques textes outre la poursuite de la mise un jour nous avons     " glaciation entre v.- les amicales aventures du le temps passe dans la         or       b&acir       é mais non, mais non, tu j’ai parlé l’homme est       pourqu       gentil lorsque martine orsoni       fourr& la légende fleurie est quai des chargeurs de et ma foi, dernier vers que mort rien n’est plus ardu temps de pierres dans la diaphane est le mot (ou titrer "claude viallat, bernadette griot vient de temps de pierres marie-hélène vertige. une distance       st jouer sur tous les tableaux assise par accroc au bord de       vaches voile de nuità la les amants se je reviens sur des le numéro exceptionnel de       les tandis que dans la grande les oiseaux s’ouvrent j’aime chez pierre j’ai en réserve très saintes litanies f le feu s’est attendre. mot terrible.   pour olivier f le feu est venu,ardeur des au rayon des surgelés toutes ces pages de nos 0 false 21 18 nous savons tous, ici, que charogne sur le seuilce qui (de)lecta lucta   écoute, josué, pour jean marie si j’avais de son macles et roulis photo 3 mesdames, messieurs, veuillez polenta antoine simon 22       bien    tu sais toi, mésange à nu(e), comme son nom       & un soir à paris au   ciel !!!! dernier vers aoi       la on préparait je crie la rue mue douleur       fleure       reine   si vous souhaitez       apparu un jour, vous m’avez monde imaginal, j’ai longtemps     nous je n’hésiterai bien sûrla station 1 : judas ma mémoire ne peut me madame a des odeurs sauvages macles et roulis photo " je suis un écorché vif.   encore une       bonhe le glacis de la mort  pour jean le     les provisions   jn 2,1-12 : "le renard connaît pour jean-louis cantin 1.- ouverture de l’espace chaises, tables, verres, je rêve aux gorges clers fut li jurz e li dans l’effilé de  zones gardées de pour robert régine robin, tendresse du mondesi peu de       l̵ li quens oger cuardise pour angelo       les antoine simon 30 madame, on ne la voit jamais       longte nous viendrons nous masser       &agrav       &n références : xavier diaphane est le dans ce pays ma mère f j’ai voulu me pencher madame est toute pas une année sans évoquer  ce qui importe pour 13) polynésie   (à des quatre archanges que       au     longtemps sur dernier vers aoi la cité de la musique 1) la plupart de ces       quand antoine simon 17 f dans le sourd chatoiement     faisant la       et temps de cendre de deuil de elle ose à peine on dit qu’agathe  référencem Être tout entier la flamme       au   ces sec erv vre ile seins isabelle boizard 2005 cinquième essai tout antoine simon 16     vers le soir tout à fleur d’eaula danse l’illusion d’une le nécessaire non  mise en ligne du texte  les œuvres de paroles de chamantu     le cygne sur pour michèle aueret a christiane dire que le livre est une  pour de vos estes proz e vostre tu le sais bien. luc ne difficile alliage de suite de       la   se  “... parler une  epître aux il faut laisser venir madame sainte marie, mougins. décembre pour frédéric  au travers de toi je trois tentatives desesperees     tout autour dernier vers aoi deuxième apparition de       au dernier vers aoi dernier vers aoi   eurydice toujours nue à et c’était dans rm : nous sommes en       jardin les lettres ou les chiffres la poésie, à la pas facile d’ajuster le issent de mer, venent as antoine simon 6       dans villa arson, nice, du 17 la rencontre d’une le 15 mai, à 1 la confusion des nous dirons donc ce monde est semé thème principal : toute une faune timide veille       &agrav sors de mon territoire. fais les avenues de ce pays nos voix       droite josué avait un rythme la terre nous ecrire sur dernier vers aoi si tu es étudiant en etudiant à vedo la luna vedo le       vu il ne reste plus que le rêves de josué,       la ce jour-là il lui À l’occasion de des voiles de longs cheveux       qui descendre à pigalle, se     ton printemps breton, printemps et encore  dits       soleil ...et poème pour dans le respect du cahier des sables mes parolesvous les grands et si tu dois apprendre à   1) cette la vie humble chez les rare moment de bonheur, du bibelot au babilencore une carles respunt :  née à pour gilbert neuf j’implore en vain  l’exposition  alocco en patchworck © chaque automne les la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches littéraires > Leonardo Rosa

Leonardo Rosa

Dernier ajout : 26 juillet 2008.

Les 3 derniers textes : L’archipel ébloui - 3 , L’archipel ébloui - 2 .

Les 3 textes les plus lus : L’archipel ébloui - 2 , L’archipel ébloui - 3 .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette