BRIBES EN LIGNE
si elle est belle ? je la langue est intarissable a propos d’une mouans sartoux. traverse de     de rigoles en pour jacky coville guetteurs       le  zones gardées de "je me tais. pour taire. j’ai perdu mon on cheval guetter cette chose tout à fleur d’eaula danse est-ce parce que, petit, on       la granz est li calz, si se       l̵ rm : nous sommes en et voici maintenant quelques       au pour andrée nice, le 30 juin 2000     le cygne sur le temps passe dans la       la 0 false 21 18       marche dernier vers aoi       sous       alla onze sous les cercles après la lecture de       sur il semble possible af : j’entends preambule – ut pictura dernier vers aoi (dans mon ventre pousse une sur la toile de renoir, les je t’enfourche ma       un       la  “la signification le 23 février 1988, il       m&eacu la vie est dans la vie. se       fourmi pour mireille et philippe le 19 novembre 2013, à la j’ai donné, au mois     pluie du et te voici humanité le 2 juillet ainsi alfred…       la accorde ton désir à ta madame, vous débusquez li quens oger cuardise torna a sorrento ulisse torna diaphane est le mot (ou le bulletin de "bribes et tout avait la fraîcheur et la douce est la terre aux yeux à la bonne pour lee     dans la ruela le ciel est clair au travers l’illusion d’une pas de pluie pour venir approche d’une pour philippe mesdames, messieurs, veuillez pour jean gautheronle cosmos l’heure de la       aux mise en ligne d’un du fond des cours et des       d&eacu nous avons affaire à de pour jean-marie simon et sa antoine simon 29 quatre si la mer s’est f tous les feux se sont antoine simon 31 deux nouveauté, un soir à paris au       une  “s’ouvre quand vous serez tout sixième deuxième essai le dernier vers aoi ce pays que je dis est a la femme au ce qu’un paysage peut (À l’église mult ben i fierent franceis e       au la lecture de sainte f le feu est venu,ardeur des nous viendrons nous masser clers est li jurz et li f j’ai voulu me pencher     les fleurs du la pureté de la survie. nul "moi, esclave" a attention beau l’erbe del camp, ki travail de tissage, dans toi, mésange à f les feux m’ont sous la pression des j’arrivais dans les       midi   est-ce que tant pis pour eux. a propos de quatre oeuvres de laure et pétrarque comme cyclades, iii°  de la trajectoire de ce ici. les oiseaux y ont fait g. duchêne, écriture le de toutes les à propos “la       b&acir     depuis la danse de  dernières mises    de femme liseuse       pass&e la question du récit f toutes mes madame est toute toute une faune timide veille l’existence n’est       les sous l’occupation et la peur, présente il avait accepté pour maxime godard 1 haute préparation des les dernières abu zayd me déplait. pas epuisement de la salle,       neige etait-ce le souvenir les plus terribles       sur     son  “... parler une r.m.a toi le don des cris qui certains prétendent c’est la distance entre lorsque martine orsoni equitable un besoin sonnerait la légende fleurie est vertige. une distance   maille 1 :que antoine simon 23 pas facile d’ajuster le c’est extrêmement il y a des objets qui ont la       pass&e merle noir  pour       qui moi cocon moi momie fuseau l’instant criblé à ce texte m’a été réponse de michel     &nbs dernier vers aoi si j’étais un       jardin printemps breton, printemps       au  martin miguel vient 1- c’est dans le lent déferlement pour mon épouse nicole il tente de déchiffrer, que d’heures antoine simon 12 le franchissement des je reviens sur des les cuivres de la symphonie « 8° de j’entends sonner les j’ai longtemps tout en travaillant sur les nous avancions en bas de     un mois sans inoubliables, les des voiles de longs cheveux       quinze nécrologie dernier vers aoi       dans intendo... intendo ! pour daniel farioli poussant archipel shopping, la    7 artistes et 1 normal 0 21 false fal       grimpa quatrième essai de leonardo rosa la force du corps, pour maguy giraud et       il ne pas négocier ne macles et roulis photo 4 me       reine       longte thème principal :    si tout au long le coeur du       la   ces notes       je me  il est des objets sur       retour       longte toujours les lettres : tromper le néant heureuse ruine, pensait martin miguel art et "le renard connaît antoine simon 9 les oiseaux s’ouvrent des conserves ! d’un côté  tu vois im font chier f le feu m’a à la mémoire de dernier vers aoi d’un bout à carmelo arden quin est une       aujour sixième    nous antoine simon 6 antoine simon 11 c’est ici, me  ce mois ci : sub l’impossible le proche et le lointain   je ne comprends plus   la production dentelle : il avait       ( un jour, vous m’avez je n’ai pas dit que le merci à marc alpozzo le géographe sait tout le galop du poème me je suis bien dans   on n’est edmond, sa grande pour pierre theunissen la dernier vers aoi que reste-t-il de la attendre. mot terrible. j’ai relu daniel biga, rêve, cauchemar, pour anne slacik ecrire est j’écoute vos hans freibach : présentation du       &eacut régine robin, dans le pain brisé son eurydice toujours nue à       bonhe       descen 0 false 21 18   d’un coté, pluies et bruines, deux ajouts ces derniers accoucher baragouiner difficile alliage de pour max charvolen 1)       je me bribes en ligne a les grands  les œuvres de       devant     tout autour de la quand nous rejoignons, en peinture de rimes. le texte       la on préparait ce jour là, je pouvais   le 10 décembre cette machine entre mes sur l’erbe verte si est la liberté de l’être de sorte que bientôt rm : d’accord sur bien sûr, il y eut giovanni rubino dit pour mes enfants laure et bribes en ligne a macles et roulis photo 7       je violette cachéeton quand il voit s’ouvrir,       &ccedi deuxième apparition de saluer d’abord les plus la réserve des bribes mais non, mais non, tu       ma nous savons tous, ici, que   (à c’est parfois un pays le glacis de la mort tous feux éteints. des antoine simon 17 1) notre-dame au mur violet       sur petites proses sur terre À peine jetés dans le la rencontre d’une dorothée vint au monde ce va et vient entre ce paysage que tu contemplais j’aime chez pierre c’est seulement au       les les installations souvent, À l’occasion de       le pourquoi yves klein a-t-il dix l’espace ouvert au et je vois dans vos       crabe- sequence 6   le mais jamais on ne cinquième citationne       pav&ea aux barrières des octrois bruno mendonça "nice, nouvel éloge de la lancinant ô lancinant premier essai c’est le vieux qui il existe deux saints portant   entrons le "patriote",       soleil ce texte se présente la brume. nuages on dit qu’agathe c’était une les enseignants : la deuxième édition du je désire un beaucoup de merveilles j’ai changé le  pour de j’ai ajouté  on peut passer une vie       embarq       vu vous êtes essai de nécrologie, v.- les amicales aventures du pas une année sans évoquer descendre à pigalle, se chaque automne les toutes ces pages de nos la cité de la musique       pourqu   j’ai souvent       fourr&       s̵ dans le patriote du 16 mars       avant "si elle est dernier vers aoi je m’étonne toujours de la a grant dulur tendrai puis mon travail est une       st il arriva que     &nbs ma chair n’est       sur a la libération, les si j’avais de son       sabots la prédication faite la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick

Joquel, Patrick

Dernier ajout : 3 juillet 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette