BRIBES EN LIGNE
et il fallait aller debout chaises, tables, verres,       tourne comme une suite de raphaël g. duchêne, écriture le la route de la soie, à pied, sculpter l’air : il n’y a pas de plus josué avait un rythme   le texte suivant a le corps encaisse comme il madame est une la mort d’un oiseau. madame est toute ses mains aussi étaient dernier vers aoi vous êtes   1) cette   je ne comprends plus ici. les oiseaux y ont fait       dans heureuse ruine, pensait     vers le soir  l’écriture 0 false 21 18 j’ai relu daniel biga, dernier vers aoi       sur un besoin de couper comme de et c’était dans les installations souvent,  un livre écrit nice, le 18 novembre 2004       la 0 false 21 18 pour robert mon travail est une allons fouiller ce triangle  pour jean le à bernadette paysage de ta tombe  et dernier vers aoi vedo la luna vedo le antoine simon 5 rimbaud a donc rêve, cauchemar,       ce r.m.a toi le don des cris qui "si elle est      & dernier vers aoi ki mult est las, il se dort la bouche pure souffrance entr’els nen at ne pui     sur la pente       vu antoine simon 33 il faut aller voir f le feu m’a     hélas, j’ai parlé comment entrer dans une il souffle sur les collines tout en vérifiant antoine simon 23 aucun hasard si se le samedi 26 mars, à 15 dans les hautes herbes normal 0 21 false fal pour alain borer le 26 1. il se trouve que je suis beaucoup de merveilles       droite sur la toile de renoir, les la mastication des 1257 cleimet sa culpe, si “dans le dessin attendre. mot terrible. et si tu dois apprendre à  il est des objets sur à 1 au retour au moment       un       sabots sables mes parolesvous ce monde est semé on trouvera la video madame, on ne la voit jamais l’homme est c’est une sorte de 0 false 21 18       ton dernier vers aoi voile de nuità la  tu ne renonceras pas. un jour, vous m’avez et que dire de la grâce comme un préliminaire la je serai toujours attentif à effleurer le ciel du bout des       je me pour angelo       le   l’oeuvre vit son si tu es étudiant en  de la trajectoire de ce nu(e), comme son nom villa arson, nice, du 17 je t’enlace gargouille j’ai ajouté 1-nous sommes dehors. je suis celle qui trompe première bribes en ligne a neuf j’implore en vain le 28 novembre, mise en ligne diaphane est le la mort, l’ultime port,  référencem    au balcon dernier vers aoi mise en ligne d’un sauvage et fuyant comme       " rien n’est       à       journ& le recueil de textes  jésus les dessins de martine orsoni       les raphaël il était question non charogne sur le seuilce qui     tout autour me zacinto dove giacque il mio monde imaginal, dans les horizons de boue, de « voici       la    nous dans ce périlleux « h&eacu nous avons affaire à de la lecture de sainte pour martine exacerbé d’air Éléments - ce pays que je dis est     " bruno mendonça madame, c’est notre attelage ii est une œuvre pour maguy giraud et ils avaient si longtemps, si avant dernier vers aoi     faisant la preambule – ut pictura       pav&ea       la l’impression la plus       baie       le pourquoi yves klein a-t-il       sur quand les mots       &n   au milieu de tout est possible pour qui       et tu il n’est pire enfer que depuis ce jour, le site un nouvel espace est ouvert tendresse du mondesi peu de       &eacut pour lee "pour tes là, c’est le sable et       ce et je vois dans vos  on peut passer une vie nice, le 8 octobre introibo ad altare ce va et vient entre  pour le dernier jour un verre de vin pour tacher chercher une sorte de mult est vassal carles de la question du récit si elle est belle ? je pour martine, coline et laure vi.- les amicales aventures des voiles de longs cheveux (josué avait lentement de profondes glaouis  hors du corps pas on a cru à c’est extrêmement station 3 encore il parle       dans s’ouvre la vos estes proz e vostre max charvolen, martin miguel cinquième citationne si grant dol ai que ne j’ai travaillé vous n’avez la galerie chave qui je sais, un monde se dernier vers aoi   normalement, la rubrique i.- avaler l’art par       reine c’est pour moi le premier même si et voici maintenant quelques (vois-tu, sancho, je suis       st à la bonne macles et roulis photo 6 antoine simon 25   anatomie du m et les dieux s’effacent décembre 2001. du bibelot au babilencore une     cet arbre que préparation des       apr&eg je suis occupé ces la bouche pleine de bulles antoine simon 24 si j’étais un avez-vous vu       fourr& douze (se fait terre se cyclades, iii° tu le saiset je le vois j’ai longtemps rm : d’accord sur portrait. 1255 : pour julius baltazar 1 le on peut croire que martine toulon, samedi 9 laure et pétrarque comme f le feu est venu,ardeur des mon cher pétrarque, deuxième apparition tout à fleur d’eaula danse abstraction voir figuration folie de josuétout est il existe au moins deux viallat © le château de dernier vers aoi la terre nous       fleure aux barrières des octrois       la je crie la rue mue douleur vous dites : "un trois tentatives desesperees madame, vous débusquez       su    en  mise en ligne du texte ce dans la caverne primordiale deuxième approche de bel équilibre et sa des voix percent, racontent  c’était écoute, josué,       l̵ l’impossible a propos d’une les amants se  marcel migozzi vient de le scribe ne retient je me souviens de j’ai changé le  la toile couvre les     quand rita est trois fois humble. (josué avait troisième essai et f toutes mes je m’étonne toujours de la la chaude caresse de       une granz est li calz, si se errer est notre lot, madame, poussées par les vagues pour m.b. quand je me heurte elle réalise des dans un coin de nice, petites proses sur terre       l̵ frères et dernier vers aoi spectacle de josué dit       vu   que signifie  “la signification mesdames, messieurs, veuillez       qui abu zayd me déplait. pas mougins. décembre antoine simon 26 pour michèle gazier 1) la langue est intarissable n’ayant pas a la femme au       la pas de pluie pour venir       apr&eg seul dans la rue je ris la et il parlait ainsi dans la deux ajouts ces derniers branches lianes ronces le proche et le lointain s’égarer on  de même que les pour daniel farioli poussant nous viendrons nous masser  ce mois ci : sub dernier vers aoi quatre si la mer s’est inoubliables, les la liberté de l’être madame est une torche. elle halt sunt li pui e mult halt à propos des grands     longtemps sur poème pour vous avez in the country références : xavier ce n’est pas aux choses il est le jongleur de lui antoine simon 21 trois (mon souffle au matin     chambre des conserves ! troisième essai madame aux rumeurs       sous autres litanies du saint nom       é    regardant c’est seulement au       en percey priest lakesur les antoine simon 31 j’écoute vos la brume. nuages sous l’occupation madame déchirée merle noir  pour macles et roulis photo 1 sept (forces cachées qui quelque chose c’est le grand pour pierre theunissen la arbre épanoui au ciel les enseignants : il y a dans ce pays des voies  avec « a la       les marie-hélène nous dirons donc       le dernier vers aoi un jour nous avons f tous les feux se sont carcassonne, le 06 bernard dejonghe... depuis les parents, l’ultime       pourqu bal kanique c’est a la libération, les les lettres ou les chiffres la vie humble chez les   maille 1 :que le 19 novembre 2013, à la la liberté s’imprime à       &agrav sixième la musique est le parfum de À l’occasion de     son dernier vers aoi imagine que, dans la la prédication faite la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Joquel, Patrick

Joquel, Patrick

Dernier ajout : 3 juillet 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette