BRIBES EN LIGNE
      le f tous les feux se sont autre petite voix les enseignants :   marcel le géographe sait tout cet article est paru       qui 1.- les rêves de       &agrav "mais qui lit encore le rien n’est régine robin, a claude b.   comme       juin merci à marc alpozzo le "patriote", des quatre archanges que a la fin il ne resta que (josué avait lentement     les fleurs du     [1]  antoine simon 30 sors de mon territoire. fais assise par accroc au bord de zacinto dove giacque il mio c’est vrai g. duchêne, écriture le   saint paul trois madame est toute       arauca       alla pour jean-marie simon et sa le travail de bernard lorsque martine orsoni des quatre archanges que antoine simon 7 quatrième essai de       la       banlie antoine simon 12       sur    courant       la       " ce   ces notes f toutes mes nice, le 30 juin 2000       object ne pas négocier ne À l’occasion de s’ouvre la pour yves et pierre poher et       pass&e       le souvent je ne sais rien de pour jacqueline moretti, livre grand format en trois un tunnel sans fin et, à       les a propos d’une est-ce parce que, petit, on     après ce n’est pas aux choses pour andré   la production pour mireille et philippe       devant ce qui importe pour histoire de signes . errer est notre lot, madame, dans le patriote du 16 mars       gentil des conserves ! c’est ici, me attendre. mot terrible.       s̵ ce pays que je dis est madame, c’est notre un trait gris sur la la force du corps,  on peut passer une vie  pour de i.- avaler l’art par antoine simon 32       soleil dans le pays dont je vous toute une faune timide veille avant propos la peinture est     le nice, le 18 novembre 2004  le grand brassage des la vie humble chez les un jour nous avons antoine simon 15       retour       dans À la loupe, il observa       les chaises, tables, verres, merle noir  pour antoine simon 20 (josué avait le lent tricotage du paysage diaphane est le après la lecture de et je vois dans vos neuf j’implore en vain et ma foi,   est-ce que cher bernard 0 false 21 18       cette « pouvez-vous tous feux éteints. des peinture de rimes. le texte nécrologie etudiant à       longte au rayon des surgelés pour martine, coline et laure j’écoute vos rimbaud a donc antoine simon 9       sur le f les marques de la mort sur la route de la soie, à pied,       fleur ce jour là, je pouvais branches lianes ronces antoine simon 11 torna a sorrento ulisse torna rm : d’accord sur les doigts d’ombre de neige pour andré villers 1) i en voyant la masse aux descendre à pigalle, se       l̵   un vendredi « e ! malvais toi, mésange à j’ai parlé  hier, 17 patrick joquel vient de le 28 novembre, mise en ligne pour maguy giraud et dans ce pays ma mère edmond, sa grande pour lee       chaque       fourr& quel ennui, mortel pour     &nbs portrait. 1255 : a la libération, les     depuis le passé n’est f les rêves de a la femme au la réserve des bribes dernier vers aoi       les       apr&eg non, björg,       vu ma voix n’est plus que pour jean gautheronle cosmos il y a tant de saints sur je n’hésiterai l’art c’est la ainsi fut pétrarque dans       parfoi ce qui aide à pénétrer le voile de nuità la rita est trois fois humble. ce texte se présente equitable un besoin sonnerait envoi du bulletin de bribes tout en vérifiant je ne sais pas si  il est des objets sur       b&acir comme ce mur blanc     les provisions j’ai relu daniel biga,  “la signification abstraction voir figuration je n’ai pas dit que le toute trace fait sens. que       ton       assis si tu es étudiant en       &agrav sixième macles et roulis photo 4 dimanche 18 avril 2010 nous       neige ils s’étaient cinquième essai tout       m̵ les étourneaux !     nous   je n’ai jamais ce 28 février 2002.  l’écriture       mouett       dans raphaël         &n  avec « a la trois (mon souffle au matin on préparait samuelchapitre 16, versets 1 franchement, pensait le chef, au lecteur voici le premier       pass&e mi viene in mentemi pour pierre theunissen la « amis rollant, de clers est li jurz et li art jonction semble enfin À peine jetés dans le carles li reis en ad prise sa       sur le       je (vois-tu, sancho, je suis hans freibach :      & li quens oger cuardise lancinant ô lancinant de toutes les dernier vers doel i avrat, le 19 novembre 2013, à la       le sauvage et fuyant comme genre des motsmauvais genre       j̵ f dans le sourd chatoiement avez-vous vu trois tentatives desesperees dans le pain brisé son pour anne slacik ecrire est normal 0 21 false fal pourquoi yves klein a-t-il       l̵ le samedi 26 mars, à 15    en mult ben i fierent franceis e quatrième essai rares la poésie, à la antoine simon 28       entre la fraîcheur et la abu zayd me déplait. pas charogne sur le seuilce qui       é le corps encaisse comme il il existe deux saints portant    au balcon mise en ligne d’un des voix percent, racontent       la pas sur coussin d’air mais le 15 mai, à       la qu’est-ce qui est en antoine simon 14 antoine simon 29 c’était une la terre nous carmelo arden quin est une couleur qui ne masque pas la fonction, pour martine cinq madame aux yeux douze (se fait terre se libre de lever la tête mouans sartoux. traverse de le temps passe dans la il tente de déchiffrer, station 5 : comment derniers       enfant cinquième citationne il n’y a pas de plus j’ai perdu mon écrirecomme on se la chaude caresse de       je il était question non dans l’effilé de a christiane       sabots       le a propos de quatre oeuvres de antoine simon 17  de même que les le ciel de ce pays est tout violette cachéeton       deux marché ou souk ou le recueil de textes r.m.a toi le don des cris qui la mastication des chaque automne les  dernières mises de tantes herbes el pre       ...mai elle ose à peine pour andré l’éclair me dure,   j’ai souvent     hélas,   je ne comprends plus c’est le grand six de l’espace urbain,   on n’est troisième essai     double le coquillage contre le scribe ne retient ma voix n’est plus que du bibelot au babilencore une "je me tais. pour taire. m1       introibo ad altare les grands dernier vers aoi carissimo ulisse,torna a seul dans la rue je ris la nous lirons deux extraits de al matin, quant primes pert       le thème principal :  ce qui importe pour dernier vers aoi et ces l’impossible in the country  dernier salut au antoine simon 24 difficile alliage de    regardant         or madame chrysalide fileuse je rêve aux gorges l’heure de la de sorte que bientôt deuxième essai le       bonhe       pav&ea se reprendre. creuser son dans le train premier 1. il se trouve que je suis le tissu d’acier       &agrav fragilité humaine. ici, les choses les plus quando me ne so itu pe       à si, il y a longtemps, les exode, 16, 1-5 toute il faut laisser venir madame  martin miguel vient       baie non... non... je vous assure, dernier vers aoi deux ce travail vous est la terre a souvent tremblé sables mes parolesvous     un mois sans siglent a fort e nagent e le lent déferlement       le     vers le soir voudrais je vous et il parlait ainsi dans la le coeur du en ceste tere ad estet ja avant dernier vers aoi lorsqu’on connaît une le proche et le lointain je crie la rue mue douleur dernier vers aoi 0 false 21 18 dans le monde de cette l’existence n’est (À l’église toulon, samedi 9       en un homme dans la rue se prend iloec endreit remeint li os la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Braganti, Sophie

Braganti, Sophie

Dernier ajout : 1er janvier 2012.

Les 3 derniers textes : PAN , FATIMA .

Les 3 textes les plus lus : FATIMA , PAN .


  • FATIMA

    Clefs : Nouvelle
    A la question : « Quel est le plus beau jour de votre vie ? », Brigitte Bardot répondait : « Une nuit ! » Je ne sais pas grand-chose d’elle. Je la croise tous les matins. La nuit je la devine. (...)
  • PAN

    Cet article est paru dans le numéro 62, hiver 2012, de la revue Verso Quand on se pose on peut voir les marches qui mènent au corps le corps des marches la marche du corps. On peut voir le corps (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette