BRIBES EN LIGNE
rêve, cauchemar, o tendresses ô mes prenez vos casseroles et depuis le 20 juillet, bribes lentement, josué antoine simon 11 pas sur coussin d’air mais le travail de bernard c’est la chair pourtant af : j’entends "mais qui lit encore le pour alain borer le 26 il existe deux saints portant il faut aller voir merci au printemps des  mise en ligne du texte 1) la plupart de ces À la loupe, il observa pierre ciel essai de nécrologie,       "     au couchant de pa(i)smeisuns en est venuz apaches :       arauca l’impossible       maquis tout le problème ainsi alfred…       avant les cuivres de la symphonie  les trois ensembles c’est le grand   saint paul trois quand c’est le vent qui       &agrav tous feux éteints. des a toi le don des cris qui pour frédéric  tu ne renonceras pas.   marcel       alla et que dire de la grâce patrick joquel vient de 1254 : naissance de « voici s’égarer on le texte qui suit est, bien paien sunt morz, alquant chercher une sorte de ma mémoire ne peut me soudain un blanc fauche le j’ai en réserve deuxième essai les grands    courant Être tout entier la flamme nice, le 30 juin 2000 station 5 : comment   je n’ai jamais mon travail est une À perte de vue, la houle des de soie les draps, de soie si grant dol ai que ne une errance de       " il était question non bal kanique c’est l’erbe del camp, ki j’ai donné, au mois le ciel de ce pays est tout tendresses ô mes envols madame est une       l̵ la galerie chave qui (en regardant un dessin de quel ennui, mortel pour de mes deux mains m1       violette cachéeton able comme capable de donner voici des œuvres qui, le il s’appelait je t’enfourche ma       vaches les plus vieilles       assis ouverture de l’espace       &n le numéro exceptionnel de et nous n’avons rien quatre si la mer s’est   un vendredi jusqu’à il y a le lourd travail des meules madame aux rumeurs a ma mère, femme parmi       reine j’ai travaillé nouvelles mises en la vie est ce bruissement Ç’avait été la le bulletin de "bribes   que signifie a claude b.   comme       & je m’étonne toujours de la antoine simon 19 le coquillage contre a dix sept ans, je ne savais avant propos la peinture est (josué avait dernier vers aoi rita est trois fois humble. dernier vers doel i avrat, moisissures mousses lichens si, il y a longtemps, les      & tout en vérifiant rien n’est plus ardu  le "musée et encore  dits       au pourquoi yves klein a-t-il g. duchêne, écriture le dernier vers aoi au rayon des surgelés morz est rollant, deus en ad un verre de vin pour tacher le galop du poème me en introduction à la question du récit ki mult est las, il se dort       le edmond, sa grande bernard dejonghe... depuis tendresse du mondesi peu de   tout est toujours en       parfoi « pouvez-vous   maille 1 :que     depuis pour andré spectacle de josué dit macles et roulis photo tous ces charlatans qui deuxième apparition autre citation"voui (josué avait lentement comme un préliminaire la jouer sur tous les tableaux ce qu’un paysage peut derniers vers sun destre où l’on revient dernier vers aoi il ne sait rien qui ne va pour michèle gazier 1) à sylvie raphaël je suis celle qui trompe       voyage arbre épanoui au ciel  “s’ouvre  tu vois im font chier antoine simon 27 un temps hors du voudrais je vous  ce qui importe pour c’est la peur qui fait et  riche de mes dernier vers aoi "nice, nouvel éloge de la giovanni rubino dit madame déchirée       les dernier vers aoi    la toile couvre les écoute, josué, eurydice toujours nue à À max charvolen et martin que d’heures quelque chose quatrième essai de       le on croit souvent que le but il tente de déchiffrer,  epître aux 1-nous sommes dehors. antoine simon 16   la baie des anges ajout de fichiers sons dans     une abeille de       glouss cet article est paru       la juste un merci à la toile de       rampan le geste de l’ancienne, pour maxime godard 1 haute aux george(s) (s est la régine robin, mieux valait découper je t’ai admiré,    au balcon au lecteur voici le premier il n’était qu’un poème pour bribes en ligne a pour anne slacik ecrire est le 2 juillet portrait. 1255 : leonardo rosa vous n’avez       deux pas une année sans évoquer cyclades, iii° seins isabelle boizard 2005 ouverture d’une dans ce périlleux (elle entretenait ce jour-là il lui la cité de la musique       sur napolì napolì equitable un besoin sonnerait très saintes litanies le 23 février 1988, il       sur etudiant à       le       dans       fourmi mult est vassal carles de le "patriote", assise par accroc au bord de je suis bien dans deux ce travail vous est     quand antoine simon 20 coupé le sonà guetter cette chose ici. les oiseaux y ont fait cliquetis obscène des non, björg, jamais je n’aurais    regardant alocco en patchworck ©     cet arbre que   au milieu de je rêve aux gorges pour mon épouse nicole ne pas négocier ne je dors d’un sommeil de   si vous souhaitez après la lecture de le ciel est clair au travers la mort, l’ultime port, une il faut dire les en 1958 ben ouvre à 7) porte-fenêtre bien sûr, il y eut dernier vers aoi       le   ciel !!!!     après madame a des odeurs sauvages il en est des noms comme du dans le pays dont je vous et je vois dans vos       au décembre 2001. il semble possible 1. il se trouve que je suis       le pour martine, coline et laure   nous sommes pour andré villers 1)    7 artistes et 1 dernier vers que mort ce monde est semé pas même       apr&eg    il       banlie dernier vers aoi   3   

les     pourquoi j’ai parlé le proche et le lointain   (dans le f j’ai voulu me pencher "l’art est-il folie de josuétout est antoine simon 15 dernier vers aoi       la     [1]  et que vous dire des d’un bout à ils sortent les doigts d’ombre de neige  au mois de mars, 1166     m2 &nbs li quens oger cuardise       il       midi "pour tes glaciation entre j’ai ajouté antoine simon 29 dont les secrets… à quoi a supposer quece monde tienne  de même que les suite de le franchissement des une autre approche de préparation des j’ai changé le antoine simon 2 la prédication faite deuxième f tous les feux se sont la communication est antoine simon 32 temps de bitume en fusion sur en ceste tere ad estet ja ce jour là, je pouvais à propos “la     à le pendu       la       je me je meurs de soif une fois entré dans la antoine simon 26 effleurer le ciel du bout des marie-hélène pour m.b. quand je me heurte bribes en ligne a       dans       sur  hier, 17 la lecture de sainte buttati ! guarda&nbs macles et roulis photo 7       apr&eg       ma et si tu dois apprendre à face aux bronzes de miodrag  “... parler une béatrice machet vient de   on n’est ce qui importe pour     sur la       à 0 false 21 18       ton le 19 novembre 2013, à la dans un coin de nice,       chaque laure et pétrarque comme  les éditions de toulon, samedi 9 macao grise       m̵       l̵ je t’enlace gargouille " je suis un écorché vif. antoine simon 12 …presque vingt ans plus dernier vers aoi       retour       j̵ antoine simon 13 certains soirs, quand je ecrire sur onzième d’abord l’échange des nous viendrons nous masser attelage ii est une œuvre madame est la reine des quand nous rejoignons, en granz fut li colps, li dux en couleur qui ne masque pas       je outre la poursuite de la mise un jour nous avons i.- avaler l’art par al matin, quant primes pert polenta 1.- les rêves de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Biga, Daniel > Le sentier qui serpente

Le sentier qui serpente

Dernier ajout : 20 novembre 2009.

Les 3 derniers textes : Le grand bouc blanc , Mais ce chasseur , Je suis un faon .

Les 3 textes les plus lus : Embarqués sur un pédalo , "Je me réchauffe" , J’aimerais .

Ou les quatre saisons du haïku

© Daniel Biga


0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | ... | 240

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette