BRIBES EN LIGNE
merci à la toile de il pleut. j’ai vu la autre essai d’un et  riche de mes j’arrivais dans les 1257 cleimet sa culpe, si f les feux m’ont   né le 7 dessiner les choses banales pour philippe rien n’est thème principal : attendre. mot terrible.       mouett etait-ce le souvenir iv.- du livre d’artiste   au milieu de f j’ai voulu me pencher (ô fleur de courge...   pour adèle et je déambule et suis sables mes parolesvous  tu ne renonceras pas. la littérature de de proche en proche tous ...et poème pour voudrais je vous les cuivres de la symphonie au commencement était i en voyant la masse aux sur la toile de renoir, les deuxième approche de pour julius baltazar 1 le il n’est pire enfer que       sur       dans antoine simon 24 moisissures mousses lichens bientôt, aucune amarre le 15 mai, à able comme capable de donner pour andré carissimo ulisse,torna a       sur l’appel tonitruant du a supposer quece monde tienne "pour tes     surgi   1) cette vertige. une distance pas une année sans évoquer i.- avaler l’art par carissimo ulisse,torna a il faut aller voir  un livre écrit la vie humble chez les     chant de       neige   la production a claude b.   comme grant est la plaigne e large passent .x. portes, quelques textes quand il voit s’ouvrir,     nous et je vois dans vos       avant sculpter l’air : halt sunt li pui e mult halt antoine simon 30 l’heure de la légendes de michel chercher une sorte de  improbable visage pendu    si tout au long pour alain borer le 26 alocco en patchworck © un nouvel espace est ouvert immense est le théâtre et introibo ad altare deuxième suite "et bien, voilà..." dit dernier vers aoi i mes doigts se sont ouverts pour andrée issent de mer, venent as gardien de phare à vie, au carles li reis en ad prise sa    de femme liseuse rm : nous sommes en     [1]   pour jean le il s’appelait décembre 2001. pur ceste espee ai dulor e       enfant en ceste tere ad estet ja constellations et  au mois de mars, 1166       b&acir le 2 juillet un besoin de couper comme de nos voix tout en vérifiant ço dist li reis : attendre. mot terrible. c’est un peu comme si,       " station 4 : judas  autre petite voix pour nicolas lavarenne ma dimanche 18 avril 2010 nous "tu sais ce que c’est agnus dei qui tollis peccata c’est seulement au 0 false 21 18   voici donc la     sur la pente dans l’innocence des madame dans l’ombre des histoire de signes . voile de nuità la       le a l’aube des apaches, merle noir  pour l’évidence pas même       l̵       le bal kanique c’est d’ eurydice ou bien de À peine jetés dans le ici, les choses les plus la brume. nuages et tout avait       sur je découvre avant toi dans les hautes herbes sixième nous serons toujours ces antoine simon 15 un homme dans la rue se prend  le "musée tout en travaillant sur les aucun hasard si se quatre si la mer s’est  il y a le paroles de chamantu pour jean marie     du faucon       neige etudiant à pour de soie les draps, de soie des voiles de longs cheveux  les trois ensembles c’est vrai réponse de michel juste un mot pour annoncer les petites fleurs des et si tu dois apprendre à toutefois je m’estimais dernier vers aoi 1-nous sommes dehors. et nous n’avons rien " je suis un écorché vif.       les       au     le       au attention beau seul dans la rue je ris la       " la pureté de la survie. nul   pour théa et ses cinquième citationne sous la pression des neuf j’implore en vain ce monde est semé pour robert préparation des la terre a souvent tremblé et te voici humanité quant carles oït la la poésie, à la (vois-tu, sancho, je suis antoine simon 11   pour le prochain       voyage   (à pour michèle gazier 1) mult ben i fierent franceis e jouer sur tous les tableaux j’ai en réserve se placer sous le signe de c’est la peur qui fait la langue est intarissable vous êtes la danse de       montag dire que le livre est une les avenues de ce pays quelque chose un titre : il infuse sa       alla ma mémoire ne peut me 0 false 21 18       l̵ pas facile d’ajuster le glaciation entre  hier, 17 equitable un besoin sonnerait et il parlait ainsi dans la de toutes les pour maxime godard 1 haute cinquième essai tout       la toute trace fait sens. que la mort d’un oiseau. pour mon épouse nicole hans freibach : f le feu m’a à propos “la 1 la confusion des il y a des objets qui ont la sixième       object traquer comme c’est pour martin       rampan tu le sais bien. luc ne antoine simon 5 exacerbé d’air j’ai parlé quelque temps plus tard, de mise en ligne au labyrinthe des pleursils de mes deux mains  au travers de toi je       dans le 23 février 1988, il ici. les oiseaux y ont fait madame aux rumeurs à la mémoire de dans les horizons de boue, de     faisant la dans le patriote du 16 mars pierre ciel max charvolen, martin miguel paysage de ta tombe  et     quand       je       un de pareïs li seit la       dans je m’étonne toujours de la    il station 7 : as-tu vu judas se religion de josué il     pluie du j’ai ajouté       fourr& « h&eacu « pouvez-vous ma voix n’est plus que       cette machine entre mes juste un les dernières         &n     " la gaucherie à vivre, antoine simon 7 marché ou souk ou abstraction voir figuration       vaches au lecteur voici le premier macles et roulis photo dernier vers aoi       dans le 19 novembre 2013, à la       & vous avez la rencontre d’une comme une suite de       dans travail de tissage, dans     ton mon cher pétrarque, suite de jamais je n’aurais       pourqu antoine simon 28 derniers ki mult est las, il se dort comment entrer dans une     pourquoi sequence 6   le       &agrav le samedi 26 mars, à 15 le scribe ne retient napolì napolì       au douce est la terre aux yeux       descen l’illusion d’une a propos d’une 1254 : naissance de toi, mésange à de profondes glaouis       dans ainsi fut pétrarque dans       une 0 false 21 18 toujours les lettres : avez-vous vu karles se dort cum hume (josué avait lentement je rêve aux gorges ils sortent antoine simon 33 dernier vers aoi (elle entretenait       je   ces sec erv vre ile quand sur vos visages les ce qui aide à pénétrer le    7 artistes et 1 lorsque martine orsoni lancinant ô lancinant le grand combat : fontelucco, 6 juillet 2000 nous savons tous, ici, que    regardant       l̵       &eacut pas sur coussin d’air mais seins isabelle boizard 2005 dernier vers aoi dernier vers aoi il n’y a pas de plus me le lourd travail des meules j’ai longtemps       jardin un jour nous avons   est-ce que il ne s’agit pas de je désire un       o en cet anniversaire, ce qui depuis le 20 juillet, bribes g. duchêne, écriture le quando me ne so itu pe ce jour-là il lui dernier vers aoi j’ai perdu mon tout est possible pour qui lu le choeur des femmes de       je me dieu faisait silence, mais eurydice toujours nue à j’ai relu daniel biga, on peut croire que martine pour michèle aueret À max charvolen et martin     à on dit qu’agathe 10 vers la laisse ccxxxii arbre épanoui au ciel premier essai c’est     le cygne sur autre citation et ma foi, encore la couleur, mais cette  il est des objets sur  mise en ligne du texte  référencem Éléments - macles et roulis photo 6 ce jour là, je pouvais on préparait pour egidio fiorin des mots pour michèle l’art c’est la clere est la noit e la madame, c’est notre d’un bout à rêve, cauchemar, ce 28 février 2002. très saintes litanies       un       &ccedi la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Riera, Nathalie

Riera, Nathalie

Dernier ajout : 2 août 2010.

Les 3 derniers textes : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , PAYSAGES D’ETE (extraits de séquences) , Sur le jersey de laine .

Les 3 textes les plus lus : JE N’AI TOUJOURS RIEN DIT AU JARDIN , Sur le jersey de laine , Que yo, ... .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette