BRIBES EN LIGNE
comme c’est pour jean gautheronle cosmos les plus vieilles macles et roulis photo 3 tendresse du mondesi peu de dans le pain brisé son le coquillage contre       dans       fourmi c’est la chair pourtant     extraire tous ces charlatans qui   on n’est   que signifie À peine jetés dans le tu le sais bien. luc ne madame aux rumeurs comme un préliminaire la   tout est toujours en       enfant je me souviens de       devant si tu es étudiant en       il         &n       l̵ de prime abord, il       sur le       cette et il parlait ainsi dans la     [1]  j’ai relu daniel biga, depuis ce jour, le site attendre. mot terrible. elle disposait d’une       pav&ea       sabots ils sortent la galerie chave qui pour martine la mort, l’ultime port, du fond des cours et des       au « pouvez-vous  c’était       &agrav ce pays que je dis est elle ose à peine       gentil       le reflets et echosla salle  un livre écrit pour le prochain basilic, (la 13) polynésie vous êtes le tissu d’acier ce qui importe pour antoine simon 27 autre petite voix pour maxime godard 1 haute carissimo ulisse,torna a quant carles oït la       les marché ou souk ou j’ai donné, au mois "le renard connaît ajout de fichiers sons dans je n’hésiterai 1 la confusion des l’heure de la a dix sept ans, je ne savais     double pas même “dans le dessin branches lianes ronces bribes en ligne a le 19 novembre 2013, à la    nous jouer sur tous les tableaux la bouche pure souffrance       un avant dernier vers aoi nous dirons donc quai des chargeurs de une il faut dire les vous dites : "un ço dist li reis : et nous n’avons rien antoine simon 30 cinq madame aux yeux i.- avaler l’art par faisant dialoguer pluies et bruines,       va     du faucon     nous c’était une       crabe- passet li jurz, si turnet a preambule – ut pictura "la musique, c’est le antoine simon 19 je découvre avant toi raphaël "et bien, voilà..." dit macles et roulis photo 4 " je suis un écorché vif. f toutes mes mult est vassal carles de très malheureux... …presque vingt ans plus       la   entrons où l’on revient mieux valait découper de toutes les 1) la plupart de ces prenez vos casseroles et granz fut li colps, li dux en le soleil n’est pas pas facile d’ajuster le et ces avez-vous vu lorsque martine orsoni À la loupe, il observa       à À perte de vue, la houle des  jésus       cerisi diaphane est le mot (ou       droite onzième l’impossible  le "musée temps de pierres un nouvel espace est ouvert le texte qui suit est, bien temps où le sang se toute trace fait sens. que al matin, quant primes pert       longte pour jacqueline moretti, de soie les draps, de soie « amis rollant, de ses mains aussi étaient et tout avait  marcel migozzi vient de les oiseaux s’ouvrent nice, le 30 juin 2000     après sables mes parolesvous pour andré neuf j’implore en vain art jonction semble enfin  “s’ouvre quelques textes       la la prédication faite (de)lecta lucta         pass&e écrirecomme on se       aux pour mes enfants laure et  dernières mises aux barrières des octrois madame dans l’ombre des le proche et le lointain       la Ç’avait été la mon travail est une ce texte m’a été       &agrav   est-ce que       object ainsi alfred… le geste de l’ancienne, dernier vers aoi madame a des odeurs sauvages madame déchirée bernard dejonghe... depuis pur ceste espee ai dulor e ce paysage que tu contemplais j’entends sonner les au programme des actions pour michèle gazier 1)       chaque passent .x. portes, le ciel est clair au travers   la production dans les horizons de boue, de dans ce pays ma mère "moi, esclave" a dans le train premier       je       vaches de profondes glaouis introibo ad altare       le elle réalise des morz est rollant, deus en ad dernier vers aoi franchement, pensait le chef,       en  dans toutes les rues deuxième essai le comme une suite de pour m.b. quand je me heurte  improbable visage pendu cliquetis obscène des ne faut-il pas vivre comme       dans       apr&eg   voici donc la pour michèle aueret quand vous serez tout peinture de rimes. le texte       dans     les fleurs du chercher une sorte de normalement, la rubrique  il y a le petit matin frais. je te     faisant la guetter cette chose un jour nous avons les lettres ou les chiffres voici des œuvres qui, le je suis occupé ces de la f j’ai voulu me pencher madame porte à normal 0 21 false fal le passé n’est station 7 : as-tu vu judas se granz est li calz, si se sept (forces cachées qui pour michèle carles respunt : madame des forêts de face aux bronzes de miodrag recleimet deu mult       la     un mois sans  la lancinante le scribe ne retient pour jacky coville guetteurs     pourquoi       le les étourneaux !       dans antoine simon 6 À max charvolen et martin de pa(i)smeisuns en est venuz       st le bulletin de "bribes le temps passe dans la le lourd travail des meules saluer d’abord les plus de tantes herbes el pre avec marc, nous avons la fraîcheur et la a ma mère, femme parmi       deux marcel alocco a nu(e), comme son nom       un ce 28 février 2002. etudiant à 5) triptyque marocain dernier vers aoi karles se dort cum hume l’une des dernières l’impression la plus l’homme est "tu sais ce que c’est     oued coulant       la pour qui veut se faire une li emperere par sa grant démodocos... Ça a bien un titrer "claude viallat, tandis que dans la grande       "       je me antoine simon 12 dernier vers aoi archipel shopping, la   anatomie du m et  ce qui importe pour   six formes de la       la pie après la lecture de  “ne pas clere est la noit e la ensevelie de silence, sainte marie, quand c’est le vent qui approche d’une la fonction,       &n je m’étonne toujours de la traquer tout mon petit univers en je ne peins pas avec quoi,  pour de qu’est-ce qui est en       bonhe et que dire de la grâce encore la couleur, mais cette dentelle : il avait   je n’ai jamais carles li reis en ad prise sa accoucher baragouiner les amants se de pareïs li seit la leonardo rosa immense est le théâtre et la mort d’un oiseau. ] heureux l’homme la gaucherie à vivre,  l’écriture  “ce travail qui cinquième citationne       grappe la musique est le parfum de monde imaginal,       s̵ au matin du dernier vers aoi troisième essai et       baie c’est vrai       la antoine simon 31 inoubliables, les pour maguy giraud et le ciel de ce pays est tout si, il y a longtemps, les « e ! malvais un tunnel sans fin et, à tout est prêt en moi pour v.- les amicales aventures du je t’ai admiré, dans la caverne primordiale     au couchant moi cocon moi momie fuseau       dans autre citation"voui et il fallait aller debout c’est ici, me  les premières     &nbs spectacle de josué dit pour frédéric si j’avais de son   pour théa et ses       retour suite de  mise en ligne du texte et la peur, présente à bernadette       montag   1) cette rêve, cauchemar, cher bernard exode, 16, 1-5 toute pour martin j’ai perdu mon antoine simon 26   l’oeuvre vit son l’ami michel       le rimbaud a donc       le la tentation du survol, à (en regardant un dessin de zacinto dove giacque il mio dans le pays dont je vous       au pour mon épouse nicole       voyage janvier 2002 .traverse marie-hélène       les un homme dans la rue se prend quelque temps plus tard, de passet li jurz, la noit est c’est parfois un pays j’écoute vos deux ce travail vous est il aurait voulu être sauvage et fuyant comme les installations souvent, autre citation la parol

Accueil > Personnalités > Schmitt

Schmitt


titre documents joints

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette