BRIBES EN LIGNE
   courant  l’écriture imagine que, dans la       sur le  “ne pas       retour on cheval   tout est toujours en  l’exposition        sur les plus terribles elle ose à peine très malheureux... les lettres ou les chiffres       je le travail de bernard quand il voit s’ouvrir, passet li jurz, la noit est au lecteur voici le premier de tantes herbes el pre madame aux rumeurs  le "musée   pour théa et ses j’ai en réserve il était question non j’entends sonner les il y a dans ce pays des voies antoine simon 21 dernier vers aoi les dernières       marche préparation des li emperere par sa grant granz est li calz, si se heureuse ruine, pensait temps où les coeurs       les il ne s’agit pas de       m̵ antoine simon 22       au le recueil de textes (vois-tu, sancho, je suis les oiseaux s’ouvrent pluies et bruines,       le   d’un coté,       force r.m.a toi le don des cris qui très saintes litanies       nuage l’art c’est la   saint paul trois ce qui fascine chez       &agrav mult est vassal carles de pour egidio fiorin des mots leonardo rosa antoine simon 16       l̵ le pendu dernier vers aoi rimbaud a donc dernier vers aoi antoine simon 11 aux george(s) (s est la       gentil (ma gorge est une chercher une sorte de f j’ai voulu me pencher la gaucherie à vivre, mon travail est une dans le respect du cahier des     quand journée de halt sunt li pui e mult halt dernier vers aoi troisième essai je t’ai admiré, ce 28 février 2002.   se antoine simon 25 toulon, samedi 9 sculpter l’air : mon cher pétrarque, chaises, tables, verres, quatrième essai rares  référencem ….omme virginia par la derniers pour maguy giraud et d’un bout à descendre à pigalle, se       juin dernier vers aoi outre la poursuite de la mise tout en travaillant sur les vous deux, c’est joie et carles respunt : ouverture de l’espace pas facile d’ajuster le       l̵       sabots macao grise antoine simon 9 marie-hélène mais jamais on ne granz fut li colps, li dux en À l’occasion de       la  hors du corps pas rm : d’accord sur       chaque   est-ce que 0 false 21 18 je suis bien dans       journ& générations epuisement de la salle, je ne sais pas si j’ai relu daniel biga, autre essai d’un       le et ces nous dirons donc difficile alliage de       " le coeur du j’arrivais dans les cliquetis obscène des  dernier salut au station 7 : as-tu vu judas se  les trois ensembles station 4 : judas  « h&eacu maintenant il connaît le       &agrav fin première à sylvie moisissures mousses lichens quai des chargeurs de  au travers de toi je sixième c’est parfois un pays ils sortent       d&eacu la question du récit sauvage et fuyant comme cet article est paru dans le temps où le sang se effleurer le ciel du bout des il n’est pire enfer que mesdames, messieurs, veuillez abstraction voir figuration je crie la rue mue douleur c’est la peur qui fait la poésie, à la de profondes glaouis fragilité humaine. dernier vers aoi il ne sait rien qui ne va dernier vers aoi antoine simon 27 est-ce parce que, petit, on la langue est intarissable 13) polynésie à propos des grands merci à marc alpozzo en ceste tere ad estet ja       au a christiane   un       "       jardin si grant dol ai que ne pour lee le samedi 26 mars, à 15     à du fond des cours et des nous lirons deux extraits de il arriva que guetter cette chose   1) cette raphaël passent .x. portes, beaucoup de merveilles vous avez    en un soir à paris au i.- avaler l’art par   la littérature de lu le choeur des femmes de temps de bitume en fusion sur autre citation (dans mon ventre pousse une petit matin frais. je te   pour olivier 1 au retour au moment ajout de fichiers sons dans je ne saurais dire avec assez rita est trois fois humble. mise en ligne abu zayd me déplait. pas     hélas, dernier vers aoi   carmelo arden quin est une tout est possible pour qui cher bernard "ces deux là se petites proses sur terre qu’est-ce qui est en dessiner les choses banales       un  zones gardées de non, björg, paysage de ta tombe  et cet article est paru comme ce mur blanc       é tendresses ô mes envols non... non... je vous assure, toute une faune timide veille un verre de vin pour tacher il tente de déchiffrer,       jonath grande lune pourpre dont les dans l’innocence des polenta pour nicolas lavarenne ma     sur la pente exacerbé d’air     tout autour accoucher baragouiner       pourqu       pav&ea antoine simon 2 seul dans la rue je ris la montagnesde       s̵ patrick joquel vient de raphaËl frères et pour yves et pierre poher et rien n’est plus ardu "tu sais ce que c’est clers est li jurz et li a propos de quatre oeuvres de l’heure de la la mastication des  mise en ligne du texte ce pays que je dis est régine robin, où l’on revient travail de tissage, dans encore une citation“tu je ne peins pas avec quoi, m1       janvier 2002 .traverse on trouvera la video 1 la confusion des les plus vieilles pour maxime godard 1 haute  de la trajectoire de ce iv.- du livre d’artiste quel ennui, mortel pour carles li reis en ad prise sa la mort d’un oiseau. mouans sartoux. traverse de ses mains aussi étaient       au       sur       bien le proche et le lointain iloec endreit remeint li os       bonheu josué avait un rythme     un mois sans  martin miguel vient       enfant de pa(i)smeisuns en est venuz le 15 mai, à       fourmi antoine simon 6 sous l’occupation trois (mon souffle au matin antoine simon 26 dernier vers aoi envoi du bulletin de bribes se placer sous le signe de la prédication faite morz est rollant, deus en ad cette machine entre mes quand vous serez tout dans les hautes herbes clers fut li jurz e li c’est seulement au rêve, cauchemar, que reste-t-il de la   on n’est     de rigoles en nouvelles mises en       deux  il y a le sequence 6   le       la     rien tes chaussures au bas de antoine simon 3     le vi.- les amicales aventures les avenues de ce pays un homme dans la rue se prend les dessins de martine orsoni je sais, un monde se     l’é (ô fleur de courge...       deux saluer d’abord les plus   en grec, morías quatre si la mer s’est une autre approche de mille fardeaux, mille l’impossible des voix percent, racontent pas une année sans évoquer poème pour mult ben i fierent franceis e    nous pas de pluie pour venir à la mémoire de       vu       ce dorothée vint au monde la terre nous la pureté de la survie. nul jamais si entêtanteeurydice       dans la danse de pour martine, coline et laure je n’ai pas dit que le “dans le dessin       (       dans       aux       ruelle       qui comme une suite de pour martin madame a des odeurs sauvages et il parlait ainsi dans la tout le problème le 19 novembre 2013, à la les premières entr’els nen at ne pui certains prétendent       mouett (de)lecta lucta         object avec marc, nous avons sur l’erbe verte si est j’ai donné, au mois antoine simon 29 la légende fleurie est nous serons toujours ces antoine simon 10 pour andrée si j’étais un deux ce travail vous est   (à       le ce n’est pas aux choses agnus dei qui tollis peccata  le grand brassage des li quens oger cuardise etait-ce le souvenir toutes sortes de papiers, sur cyclades, iii° dans l’effilé de il en est des noms comme du     sur la       les     les provisions       su dans les carnets à propos “la raphaël la vie est dans la vie. se ici. les oiseaux y ont fait ma mémoire ne peut me       dans "si elle est pour jean gautheronle cosmos     pluie du     extraire    si tout au long la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Gastecelle, Jean-Luc

Gastecelle, Jean-Luc

Dernier ajout : 22 février 2009.

Les 3 derniers textes : J’ai relu Daniel Biga .

Les 3 textes les plus lus : J’ai relu Daniel Biga .


  • J’ai relu Daniel Biga

    Clefs : poésie , Gastecelle
    J’ai relu Daniel Biga, oiseaux mohicans (Deuxième édition de 1977) je ne m’en lasse pas (c’est rare) C’est grâce à RM, il m’aappritàlireetàécrire Quel plus beau cadeau… Peut-être une femme qui (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette