BRIBES EN LIGNE
      dans       le paroles de chamantu monde imaginal,     du faucon  la lancinante       assis alocco en patchworck © on peut croire que martine       longte les plus vieilles le temps passe si vite,       le  au travers de toi je Éléments - ici. les oiseaux y ont fait le ciel de ce pays est tout       soleil “le pinceau glisse sur la liberté s’imprime à moisissures mousses lichens       je il n’y a pas de plus   si vous souhaitez    courant et si tu dois apprendre à tu le saiset je le vois   1) cette dernier vers aoi ki mult est las, il se dort    tu sais antoine simon 22 elle disposait d’une     les fleurs du jusqu’à il y a le vieux qui l’évidence pour yves et pierre poher et pluies et bruines, rm : d’accord sur  si, du nouveau le corps encaisse comme il madame porte à à propos des grands les oiseaux s’ouvrent  il y a le epuisement de la salle, antoine simon 23       allong huit c’est encore à pour andré le lourd travail des meules       apr&eg printemps breton, printemps   au milieu de suite du blasphème de de profondes glaouis   ces notes nice, le 30 juin 2000 le 15 mai, à seins isabelle boizard 2005 temps de pierres dans la dans l’innocence des références : xavier bernadette griot vient de les avenues de ce pays pour jacky coville guetteurs       six quelque temps plus tard, de f le feu s’est       vu pour jean-louis cantin 1.-  un livre écrit       sur le le travail de bernard ce paysage que tu contemplais attelage ii est une œuvre       l̵       le   anatomie du m et  improbable visage pendu ...et poème pour 1.- les rêves de s’égarer on difficile alliage de       m̵ fin première  de même que les carles li reis en ad prise sa       la je serai toujours attentif à le grand combat :       deux les dernières macles et roulis photo f toutes mes clere est la noit e la de proche en proche tous     vers le soir toutes ces pages de nos       st il s’appelait dans ce pays ma mère autre citation"voui vous dites : "un je dors d’un sommeil de approche d’une effleurer le ciel du bout des pour jean marie     l’é au matin du deuxième suite  marcel migozzi vient de nous dirons donc beaucoup de merveilles       retour (de)lecta lucta   j’ai en réserve pour helmut  ce mois ci : sub la brume. nuages troisième essai « pouvez-vous napolì napolì       mouett spectacle de josué dit de la       dans recleimet deu mult très malheureux... a grant dulur tendrai puis       les aux george(s) (s est la       la le lent déferlement   pour le prochain       sur chaises, tables, verres,       &agrav ….omme virginia par la paien sunt morz, alquant   ces sec erv vre ile jamais si entêtanteeurydice       la aucun hasard si se       fourr& pour jean gautheronle cosmos au lecteur voici le premier ce n’est pas aux choses     m2 &nbs g. duchêne, écriture le samuelchapitre 16, versets 1 je suis occupé ces mi viene in mentemi chaque automne les inoubliables, les bal kanique c’est les lettres ou les chiffres des voix percent, racontent "si elle est     de rigoles en je me souviens de pas facile d’ajuster le       qui dans un coin de nice, ço dist li reis : le 23 février 1988, il       le maintenant il connaît le antoine simon 3       les       montag aux barrières des octrois ce texte se présente allons fouiller ce triangle i.- avaler l’art par       il       pass&e coupé en deux quand troisième essai et une il faut dire les a supposer quece monde tienne       sur la mort d’un oiseau. juste un antoine simon 26       la le coquillage contre vous êtes       nuage     [1]  quand c’est le vent qui là, c’est le sable et le numéro exceptionnel de 1 au retour au moment un nouvel espace est ouvert il y a des objets qui ont la dernier vers aoi générations deuxième essai avez-vous vu "le renard connaît bel équilibre et sa prenez vos casseroles et  monde rassemblé       la jouer sur tous les tableaux       deux dernier vers aoi sur l’erbe verte si est quatrième essai rares je rêve aux gorges où l’on revient       embarq       dans rm : nous sommes en l’art c’est la chercher une sorte de À la loupe, il observa saluer d’abord les plus madame a des odeurs sauvages dernier vers aoi dernier vers aoi  dernières mises       sur 10 vers la laisse ccxxxii nécrologie       un lorsque martine orsoni       je me pourquoi yves klein a-t-il     les provisions charogne sur le seuilce qui la danse de ce qui importe pour     le cygne sur bien sûr, il y eut nous viendrons nous masser dernier vers aoi gardien de phare à vie, au       allong       bonhe carmelo arden quin est une pour pierre theunissen la je déambule et suis depuis le 20 juillet, bribes       ce et il parlait ainsi dans la antoine simon 13   d’un coté,  avec « a la       enfant à la mémoire de deuxième essai le       pourqu madame dans l’ombre des le coeur du en introduction à f j’ai voulu me pencher ainsi va le travail de qui quand vous serez tout       au quand il voit s’ouvrir, apaches : la lecture de sainte       &n 1254 : naissance de la vie humble chez les m1       pour daniel farioli poussant un besoin de couper comme de       devant après la lecture de a ma mère, femme parmi "je me tais. pour taire. voudrais je vous    regardant ecrire sur il semble possible ce va et vient entre mise en ligne   pour olivier  hors du corps pas       é quai des chargeurs de mon travail est une "la musique, c’est le la terre a souvent tremblé carissimo ulisse,torna a toute trace fait sens. que les étourneaux !       sous il ne reste plus que le dans ce périlleux     dans la ruela   maille 1 :que       &n faisant dialoguer mesdames, messieurs, veuillez merle noir  pour pour julius baltazar 1 le antoine simon 9 le galop du poème me langues de plomba la clers fut li jurz e li       la l’heure de la rien n’est « e ! malvais comme c’est quando me ne so itu pe 0 false 21 18 mieux valait découper  “... parler une "nice, nouvel éloge de la les textes mis en ligne il faut laisser venir madame pour andré villers 1)       au j’ai donc À l’occasion de normal 0 21 false fal le bulletin de "bribes   en grec, morías       en dernier vers s’il "moi, esclave" a       b&acir encore une citation“tu  l’écriture le 28 novembre, mise en ligne en ceste tere ad estet ja       juin au programme des actions rien n’est plus ardu       le quel ennui, mortel pour       chaque il est le jongleur de lui il aurait voulu être travail de tissage, dans le soleil n’est pas vous deux, c’est joie et dans les écroulements et nous n’avons rien (À l’église tandis que dans la grande dernier vers aoi normalement, la rubrique « amis rollant, de siglent a fort e nagent e dans les horizons de boue, de quatre si la mer s’est pour nicolas lavarenne ma       &agrav       dans et que vous dire des la mastication des 0 false 21 18 etudiant à  zones gardées de antoine simon 32 de prime abord, il quel étonnant antoine simon 31 c’est ici, me quand nous rejoignons, en genre des motsmauvais genre les enseignants : jamais je n’aurais       à       un       nuage       m̵ grande lune pourpre dont les d’ eurydice ou bien de   six formes de la giovanni rubino dit j’arrivais dans les au commencement était antoine simon 24 deux mille ans nous au labyrinthe des pleursils       dans le texte qui suit est, bien et si au premier jour il dernier vers aoi         soleil     hélas, percey priest lakesur les leonardo rosa     cet arbre que la parol

Accueil > Personnalités > Brondello

Brondello

Michèle Brondello. Vit et travaille à Giens.

Dans ces Bribes :


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette