BRIBES EN LIGNE
quando me ne so itu pe       sous quatrième essai rares l’illusion d’une tromper le néant       je me       &ccedi pour max charvolen 1) temps de pierres la réserve des bribes antoine simon 33       longte     à un trait gris sur la ce qui fascine chez quelque chose antoine simon 15   que signifie le coeur du ce monde est semé       deux une fois entré dans la il souffle sur les collines pour michèle aueret au programme des actions     double le 23 février 1988, il du fond des cours et des tes chaussures au bas de   iv    vers rimbaud a donc   au milieu de dernier vers que mort le "patriote",       ce le glacis de la mort dernier vers aoi la vie est ce bruissement       dans a ma mère, femme parmi nice, le 8 octobre ce paysage que tu contemplais  je signerai mon le geste de l’ancienne, nouvelles mises en toutes ces pages de nos ouverture d’une       la ] heureux l’homme   la baie des anges pour jean marie il avait accepté raphaël       pav&ea dernier vers aoi la légende fleurie est       et je dors d’un sommeil de les petites fleurs des recleimet deu mult f le feu est venu,ardeur des on a cru à "nice, nouvel éloge de la       je le grand combat : le corps encaisse comme il décembre 2001.       l̵ dernier vers s’il  “ne pas  pour le dernier jour  improbable visage pendu       sur face aux bronzes de miodrag tout à fleur d’eaula danse pour egidio fiorin des mots une errance de       bonhe deuxième essai le neuf j’implore en vain faisant dialoguer station 5 : comment « amis rollant, de violette cachéeton  dernier salut au fontelucco, 6 juillet 2000 iv.- du livre d’artiste       la apaches : pour michèle à la bonne deuxième apparition de  le grand brassage des       sur       &n se reprendre. creuser son aux george(s) (s est la nice, le 30 juin 2000 dernier vers aoi et tout avait comme ce mur blanc     extraire station 3 encore il parle depuis le 20 juillet, bribes qu’est-ce qui est en petit matin frais. je te antoine simon 27  martin miguel vient toute une faune timide veille jamais si entêtanteeurydice références : xavier l’éclair me dure, antoine simon 2 un nouvel espace est ouvert passent .x. portes,       le en ceste tere ad estet ja a supposer quece monde tienne et c’était dans la fraîcheur et la al matin, quant primes pert  pour de elle ose à peine vous dites : "un dernier vers aoi     cet arbre que nu(e), comme son nom       le des quatre archanges que     son   pour théa et ses je n’ai pas dit que le rien n’est       allong vi.- les amicales aventures il y a dans ce pays des voies de la et si au premier jour il "l’art est-il   pour le prochain préparation des les grands livre grand format en trois "le renard connaît madame, vous débusquez attelage ii est une œuvre f le feu s’est et que dire de la grâce       sur       sur le       l’ami michel   se quand c’est le vent qui un soir à paris au pour maguy giraud et en cet anniversaire, ce qui la pureté de la survie. nul       &n « 8° de ce comme un préliminaire la       sur       l̵       assis       il ainsi fut pétrarque dans et que vous dire des hans freibach :   le texte suivant a le bulletin de "bribes       avant       le 1) notre-dame au mur violet  c’était les textes mis en ligne       la ensevelie de silence, sur l’erbe verte si est       au dieu faisait silence, mais       dans       l̵ vos estes proz e vostre la terre a souvent tremblé dire que le livre est une "ces deux là se clere est la noit e la mais non, mais non, tu le soleil n’est pas pour frédéric madame des forêts de de l’autre il pleut. j’ai vu la a christiane " je suis un écorché vif. macles et roulis photo 7 il ne s’agit pas de ce texte se présente le scribe ne retient essai de nécrologie, régine robin, la cité de la musique entr’els nen at ne pui antoine simon 16 (en regardant un dessin de le 19 novembre 2013, à la tendresse du mondesi peu de 13) polynésie ajout de fichiers sons dans    il rm : d’accord sur       bien juste un       &agrav et si tu dois apprendre à on cheval elle disposait d’une je découvre avant toi nous viendrons nous masser la vie est dans la vie. se pour jean-louis cantin 1.-       deux le temps passe dans la       ma (À l’église douce est la terre aux yeux       baie pour alain borer le 26 aux barrières des octrois rêve, cauchemar, dernier vers aoi       montag       jonath le temps passe si vite, bernadette griot vient de charogne sur le seuilce qui à  hors du corps pas       vaches       midi antoine simon 14     m2 &nbs merci à marc alpozzo       les je ne saurais dire avec assez abu zayd me déplait. pas       cinquième citationne a la fin il ne resta que issent de mer, venent as autre petite voix   1) cette dans le monde de cette 1-nous sommes dehors.    si tout au long ço dist li reis : fragilité humaine. 1 la confusion des mougins. décembre    de femme liseuse le 15 mai, à       mouett   je ne comprends plus dernier vers aoi « voici assise par accroc au bord de halt sunt li pui e mult halt on préparait pour jacky coville guetteurs ainsi alfred… j’ai ajouté couleur qui ne masque pas travail de tissage, dans la musique est le parfum de  pour jean le six de l’espace urbain,   dits de   d’un coté, et la peur, présente à la mémoire de       " vous êtes bien sûrla madame déchirée dernier vers aoi dernier vers aoi       " ma voix n’est plus que antoine simon 31 et combien sous la pression des       &agrav trois (mon souffle au matin eurydice toujours nue à       voyage exacerbé d’air dernier vers aoi art jonction semble enfin       st le galop du poème me villa arson, nice, du 17       devant       dans juste un mot pour annoncer       au là, c’est le sable et       enfant       m&eacu mieux valait découper carles respunt : je crie la rue mue douleur les plus vieilles       &eacut seul dans la rue je ris la archipel shopping, la dimanche 18 avril 2010 nous je n’hésiterai vous n’avez pour anne slacik ecrire est       un diaphane est le       fourr& la tentation du survol, à cet univers sans       pass&e     depuis pour michèle gazier 1  née à toi, mésange à de tantes herbes el pre   je n’ai jamais religion de josué il derniers       je dernier vers aoi une il faut dire les la galerie chave qui       la       le ils s’étaient la question du récit fin première  la lancinante sous l’occupation     dans la ruela       soleil traquer "mais qui lit encore le À peine jetés dans le  un livre écrit equitable un besoin sonnerait s’égarer on pour michèle gazier 1) temps de bitume en fusion sur       la r.m.a toi le don des cris qui il faut aller voir       la (ma gorge est une 1254 : naissance de li quens oger cuardise il tente de déchiffrer, sequence 6   le patrick joquel vient de  les œuvres de les étourneaux !       je avant dernier vers aoi ne faut-il pas vivre comme intendo... intendo !   on n’est dernier vers aoi l’appel tonitruant du antoine simon 29       glouss       dans sainte marie,       coude la bouche pure souffrance pour andré villers 1) l’une des dernières le 26 août 1887, depuis si tu es étudiant en       le c’est vrai que d’heures « pouvez-vous antoine simon 10 morz est rollant, deus en ad pure forme, belle muette, inoubliables, les la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel > Cantique de Matisse

Cantique de Matisse

Dernier ajout : 16 mars 2009.

Les 3 derniers textes : IV. Les îles de l’âge , III. Les caresses de la paix , II. Les yeux du voyageur .

Les 3 textes les plus lus : II. Les yeux du voyageur , I. Le fauve tranquille , IV. Les îles de l’âge .


  • I. Le fauve tranquille

    1) Notre-Dame au mur violet (1902) Je suis né le31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis, une petite ville du Nord. C’était encore le Second Empire. J’ai passé mon enfance parmi les châles des Indes ornés (...)
  • II. Les yeux du voyageur

    5) Triptyque marocain (1912) J’ai fait naturellement mes premiers voyages outremer en bateau, mais dès que j’ai vu des avions j’en ai rêvé. Un simple saut à Londres nous donne une révélation du monde (...)
  • III. Les caresses de la paix

    7) Porte-fenêtre à Collioure (1914) C’est la guerre. C’est encore cette question de santé qui m’oblige à rester à l’arrière. Je ne suis pas dans les tranchées, mais quand même. Les camarades sont moins (...)
  • IV. Les îles de l’âge

    13) Polynésie (1946) Nice - le Havre - New York. De là Chicago, Los Angeles, San Francisco où embarquement sur le Tahiti qui fera naufrage trois mois plus tard. C’était il y a déjà des années. Avant (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette