BRIBES EN LIGNE
      une chaises, tables, verres, ecrire les couleurs du monde   se la langue est intarissable ce paysage que tu contemplais       en un antoine simon 14 le 19 novembre 2013, à la la fraîcheur et la …presque vingt ans plus       dans et nous n’avons rien seul dans la rue je ris la iloec endreit remeint li os     longtemps sur pour daniel farioli poussant       assis i mes doigts se sont ouverts effleurer le ciel du bout des macles et roulis photo 7       ma quand il voit s’ouvrir,       &agrav   que signifie et encore  dits rm : d’accord sur alocco en patchworck © quando me ne so itu pe  les trois ensembles equitable un besoin sonnerait       "       avant je n’ai pas dit que le quelque temps plus tard, de 10 vers la laisse ccxxxii recleimet deu mult dernier vers aoi       sur le       &eacut   je ne comprends plus   l’oeuvre vit son quatre si la mer s’est un jour, vous m’avez a claude b.   comme intendo... intendo ! temps de bitume en fusion sur       quand martin miguel art et (dans mon ventre pousse une       arauca pour martine c’est seulement au j’ai travaillé ce qui importe pour macao grise difficile alliage de ma voix n’est plus que antoine simon 2    seule au     chambre rêve, cauchemar, le franchissement des religion de josué il Ç’avait été la petites proses sur terre macles et roulis photo 4       la  “comment dans un coin de nice, temps de pierres dans la     ton il n’est pire enfer que jamais si entêtanteeurydice de pareïs li seit la dans le respect du cahier des       qui antoine simon 7 c’est une sorte de pour martine, coline et laure pour michèle aueret merci à marc alpozzo pour philippe       &agrav quelques textes ne pas négocier ne la danse de c’est vrai à cri et à l’art c’est la un besoin de couper comme de bien sûrla antoine simon 6 la force du corps,    nous       que       au violette cachéeton    regardant c’est parfois un pays deuxième essai le af : j’entends nu(e), comme son nom les oiseaux s’ouvrent       soleil madame est toute "pour tes la lecture de sainte a l’aube des apaches, franchement, pensait le chef, encore une citation“tu c’est la peur qui fait la rencontre d’une comme une suite de (en regardant un dessin de dernier vers aoi le temps passe si vite, là, c’est le sable et bel équilibre et sa de sorte que bientôt antoine simon 24 nous lirons deux extraits de       le introibo ad altare     de rigoles en assise par accroc au bord de générations       pav&ea ici. les oiseaux y ont fait macles et roulis photo 1 les dessins de martine orsoni le bulletin de "bribes       " il ne s’agit pas de issent de mer, venent as au programme des actions       su torna a sorrento ulisse torna  il y a le       le jamais je n’aurais où l’on revient  au mois de mars, 1166 pour andré des quatre archanges que la bouche pure souffrance deuxième apparition max charvolen, martin miguel  tous ces chardonnerets "je me tais. pour taire.       allong       sabots 0 false 21 18 si j’étais un tous feux éteints. des antoine simon 25  pour le dernier jour vous n’avez     après       neige dernier vers aoi       baie fragilité humaine. "ah ! mon doux pays, raphaël reflets et echosla salle     le       &agrav pour michèle depuis ce jour, le site mon cher pétrarque, ] heureux l’homme le 15 mai, à de prime abord, il 13) polynésie     pluie du    si tout au long     pourquoi autre petite voix à la bonne rossignolet tu la pour michèle gazier 1 tromper le néant       m&eacu douze (se fait terre se cet univers sans mesdames, messieurs, veuillez     quand premier essai c’est       la la terre a souvent tremblé c’est extrêmement de mes deux mains à propos “la le vieux qui immense est le théâtre et   le texte suivant a ma voix n’est plus que napolì napolì  “ce travail qui janvier 2002 .traverse vous êtes reprise du site avec la   adagio   je très saintes litanies dernier vers aoi a supposer quece monde tienne (À l’église   3   

les nous savons tous, ici, que glaciation entre (ô fleur de courge... et c’était dans lorsque martine orsoni en cet anniversaire, ce qui     l’é laure et pétrarque comme à propos des grands abu zayd me déplait. pas noble folie de josué,       reine a ma mère, femme parmi cyclades, iii°       droite couleur qui ne masque pas ils avaient si longtemps, si       coude       apr&eg     double comme c’est on croit souvent que le but       fourr& ainsi fut pétrarque dans dernier vers doel i avrat, le "patriote", je crie la rue mue douleur     oued coulant dernier vers aoi allons fouiller ce triangle       sur   au milieu de ce qu’un paysage peut   (à deuxième approche de certains prétendent pour mireille et philippe  de la trajectoire de ce les routes de ce pays sont les plus terribles       maquis le ciel est clair au travers quelque chose   voici donc la dernier vers aoi pour le prochain basilic, (la     hélas, carles respunt : dernier vers aoi       " montagnesde mes pensées restent la vie est ce bruissement “le pinceau glisse sur j’aime chez pierre antoine simon 31 dernier vers aoi quatrième essai de       &n l’art n’existe  avec « a la vertige. une distance       enfant  on peut passer une vie pour jacqueline moretti, al matin, quant primes pert dans ce périlleux depuis le 20 juillet, bribes buttati ! guarda&nbs à mise en ligne d’un j’oublie souvent et non... non... je vous assure, un homme dans la rue se prend ensevelie de silence, le 2 juillet antoine simon 16     " régine robin, attelage ii est une œuvre la bouche pleine de bulles quelques autres exacerbé d’air la vie est dans la vie. se dernier vers aoi nice, le 30 juin 2000   j’ai souvent dernier vers aoi de pa(i)smeisuns en est venuz  la lancinante       deux j’ai ajouté vue à la villa tamaris toutefois je m’estimais       s̵ au seuil de l’atelier les plus vieilles je suis occupé ces et ces le coeur du antoine simon 9 "si elle est et  riche de mes et je vois dans vos et te voici humanité des voix percent, racontent il ne reste plus que le dans le pain brisé son       dans j’écoute vos  au travers de toi je je dors d’un sommeil de  hier, 17 il était question non dans les écroulements  ce mois ci : sub la liberté s’imprime à tout est prêt en moi pour dans les rêves de la bribes en ligne a     les fleurs du non, björg, les doigts d’ombre de neige macles et roulis photo 3 mon travail est une le temps passe dans la la musique est le parfum de pour jean gautheronle cosmos la mort d’un oiseau. c’est la distance entre un titre : il infuse sa la communication est temps de cendre de deuil de la poésie, à la sables mes parolesvous toutes sortes de papiers, sur madame est la reine des       six (la numérotation des les lettres ou les chiffres macles et roulis photo Être tout entier la flamme       au pure forme, belle muette, nous serons toujours ces pour maguy giraud et ce qui fait tableau : ce on trouvera la video nous avancions en bas de       dans       &n antoine simon 11       alla       le   marcel station 7 : as-tu vu judas se     au couchant   ces sec erv vre ile les durand : une carissimo ulisse,torna a coupé le sonà bribes en ligne a (elle entretenait dans le pays dont je vous portrait. 1255 : d’ eurydice ou bien de       dans ….omme virginia par la la terre nous       voyage       longte       un       marche les textes mis en ligne que reste-t-il de la folie de josuétout est madame est une torche. elle toutes ces pages de nos       la le lourd travail des meules je ne saurais dire avec assez au labyrinthe des pleursils polenta       juin la parol

Accueil > Personnalités > Martin

Martin


  • Exergue

    Clefs : Martin
    POUR MON ÉPOUSE NICOLE MARTIN qui me tient les yeux ouverts et la tête hors de l’eau. J.-L. M. Quel étonnant bâtisseur il avait été ! Après avoir monté, avec une célérité rare, les murs de sa (...)
  • I. Nuit

    Clefs : poésie , Martin
    (EN REGARDANT UN DESSIN DE JEAN MATHON) Nuit tu t’éveilles rouge et tu m’uses les yeux ta jambe caresse mes souvenirs (...)
  • II. Tunique de feuilles mortes

    Clefs : poésie , Martin
    Ma chair n’est guère que tunique de feuilles mortes, doucement désagrégées par les feux de l’automne agonisant et meurtrier : Vois le soleil qui s’effiloche dans la clairière : il ne me laisse (...)
  • III. Visage mort pendu à une courroie desséchée

    Improbable visage pendu au mur Négatif de photo visage nié Projeté au mur écrasé au mur Trop mûr visage éclaboussé Par quelle explosion définitif (...)
  • IV. Traits

    Clefs : poésie , Martin
    Un trait gris sur la terre Un trait noir dans le ciel Et le ciel et la terre S’enroulent l’un autour de l’autre S’enroulent autour de moi au-dedans de moi (...)
  • V. Racines

    Clefs : poésie , Martin
    Pour ma Nicole. J’ai des alliés Qui me tiennent en vie, Qui me donnent racine. Eugène GUILLEVIC, Sphère. Les pieds sur la terre dans la terre au plus profond jusqu’au cœur au magma (...)
  • VI. Racines et sources

    Clefs : poésie , Martin
    Pour Yves et Pierre Poher et leur famille. Étincelle arrachée à la cascade soleil pour construire mon rêve arbres et fleuve (...)
  • VII. Olivier(s)

    Clefs : poésie , Martin
    Pour Martine Casanova, Mireille Marchand et Robert Béthune. 1 Olivier : noueux, tronc noueux, noué à la terre racines immortelles (...)
  • VIII. LA MUSIQUE : PAYSAGE*

    Clefs : poésie , Martin
    À la mémoire de Maurice Brisson et pour Simone Brisson et sa famille. La musique toujours nous parle de notre vraie patrie. Philippe DELAVEAU, Eucharis, Gallimard, 1987. J’habite (...)
  • IX. MÉDITATIONS

    Clefs : poésie , Martin
    Pour Martine, Coline et Laure Casanova. Plongée : sinuosités des fourmis. Je m’interroge sur les anfractuosités de mes rêves. Que la brume soit ! et la brume (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette