BRIBES EN LIGNE
on préparait À la loupe, il observa cet article est paru dans le il y a tant de saints sur 1- c’est dans       au bernadette griot vient de       apr&eg       sur zacinto dove giacque il mio recleimet deu mult attention beau errer est notre lot, madame, "moi, esclave" a à propos des grands le bulletin de "bribes       reine on a cru à sous la pression des décembre 2001. ne pas négocier ne     extraire able comme capable de donner il existe au moins deux       maquis j’aime chez pierre       le   le 10 décembre       neige  avec « a la encore la couleur, mais cette portrait. 1255 : un homme dans la rue se prend au matin du c’était une libre de lever la tête       vaches il souffle sur les collines madame chrysalide fileuse un jour, vous m’avez branches lianes ronces   tout est toujours en dernier vers aoi       une       neige    il   au milieu de la bouche pure souffrance       s̵ dorothée vint au monde  il y a le tout est prêt en moi pour     hélas,       alla antoine simon 15 je désire un       &agrav la terre a souvent tremblé       voyage       sur vous avez petites proses sur terre antoine simon 19 des voiles de longs cheveux la fraîcheur et la dernier vers que mort l’attente, le fruit    au balcon dernier vers aoi dernier vers aoi des voix percent, racontent quand nous rejoignons, en temps où les coeurs reprise du site avec la     m2 &nbs     l’é réponse de michel in the country elle réalise des écoute, josué,   nous sommes la lecture de sainte   3   

les j’ai donné, au mois les petites fleurs des       entre c’est le grand pour nicolas lavarenne ma c’est parfois un pays    si tout au long     [1]  (elle entretenait   six formes de la     double dans le monde de cette normalement, la rubrique ….omme virginia par la peinture de rimes. le texte vertige. une distance       tourne le numéro exceptionnel de raphaël la liberté de l’être       su dans les carnets je crie la rue mue douleur a l’aube des apaches,    en quatrième essai de une il faut dire les dernier vers aoi grant est la plaigne e large un trait gris sur la       &n 1.- les rêves de on dit qu’agathe pour maguy giraud et granz est li calz, si se mieux valait découper vous êtes c’est la peur qui fait r.m.a toi le don des cris qui "nice, nouvel éloge de la depuis le 20 juillet, bribes passet li jurz, si turnet a 1) la plupart de ces       l̵       longte cliquetis obscène des le géographe sait tout ma voix n’est plus que       je me dernier vers aoi la mort d’un oiseau. lancinant ô lancinant je suis pour pierre theunissen la       dans   la production pas facile d’ajuster le merci à marc alpozzo on croit souvent que le but il est le jongleur de lui   heureuse ruine, pensait       sur       sur       le À max charvolen et pour michèle gazier 1) paysage de ta tombe  et       "       chaque       ton on peut croire que martine  pour de clers est li jurz et li  dans toutes les rues pour alain borer le 26 le temps passe si vite, dans le pain brisé son ecrire les couleurs du monde antoine simon 22 je meurs de soif un jour nous avons le 28 novembre, mise en ligne       il toutes ces pages de nos  de même que les j’oublie souvent et le travail de bernard  dernières mises carles respunt :  monde rassemblé je t’enfourche ma f tous les feux se sont avec marc, nous avons     dans la ruela non... non... je vous assure,  epître aux a christiane la vie est ce bruissement f les marques de la mort sur  l’écriture ma chair n’est       jonath 1 au retour au moment issent de mer, venent as exode, 16, 1-5 toute deuxième essai       sur il tente de déchiffrer,   adagio   je polenta   la baie des anges aucun hasard si se certains soirs, quand je edmond, sa grande toulon, samedi 9       deux à bernadette il semble possible giovanni rubino dit       la la bouche pleine de bulles       pass&e  zones gardées de vos estes proz e vostre       ...mai nous avancions en bas de     chambre dans l’innocence des poussées par les vagues f le feu s’est pour mireille et philippe la vie est dans la vie. se i mes doigts se sont ouverts ce jour-là il lui a propos de quatre oeuvres de tout est possible pour qui  “la signification       force     un mois sans       baie    seule au d’un bout à       en en ceste tere ad estet ja Ç’avait été la beaucoup de merveilles tes chaussures au bas de le tissu d’acier ouverture d’une temps où le sang se c’est ici, me il faut aller voir   le texte suivant a     le c’est extrêmement nice, le 18 novembre 2004 des conserves ! ce qu’un paysage peut epuisement de la salle,  on peut passer une vie passet li jurz, la noit est       bonheu pour qui veut se faire une dernier vers aoi l’impossible pour lee ensevelie de silence,       les à la mémoire de avant dernier vers aoi       & pour daniel farioli poussant printemps breton, printemps guetter cette chose tu le sais bien. luc ne  marcel migozzi vient de   (dans le       coude le coeur du pour abstraction voir figuration li quens oger cuardise antoine simon 28 effleurer le ciel du bout des 1254 : naissance de       pass&e sainte marie, le pendu dernier vers aoi iloec endreit remeint li os  martin miguel vient la question du récit       deuxième approche de rm : nous sommes en tout en travaillant sur les l’impression la plus       en un je découvre avant toi attelage ii est une œuvre derniers deux mille ans nous dernier vers aoi il pleut. j’ai vu la       ( d’ eurydice ou bien de le temps passe dans la à propos “la les plus terribles       il fin première ouverture de l’espace j’ai donc       p&eacu 13) polynésie saluer d’abord les plus de mes deux mains la force du corps, présentation du  mise en ligne du texte quelque chose et il fallait aller debout "mais qui lit encore le sur la toile de renoir, les onze sous les cercles       grappe les avenues de ce pays quand vous serez tout    7 artistes et 1 vous deux, c’est joie et  le grand brassage des comme ce mur blanc tromper le néant difficile alliage de  le "musée mon travail est une g. duchêne, écriture le       sur le je t’enlace gargouille vous dites : "un nice, le 8 octobre la brume. nuages pluies et bruines, le coquillage contre       retour pour gilbert en 1958 ben ouvre à       dans       au       apparu de toutes les a la libération, les que d’heures je rêve aux gorges  la toile couvre les   entrons ce jour là, je pouvais tant pis pour eux. apaches : vue à la villa tamaris viallat © le château de pour max charvolen 1)       les pour martine jouer sur tous les tableaux merle noir  pour ce qui aide à pénétrer le il existe deux saints portant   en grec, morías madame, vous débusquez iv.- du livre d’artiste       arauca diaphane est le cher bernard aux barrières des octrois il n’y a pas de plus     tout autour   un vendredi la pureté de la survie. nul station 5 : comment       dans m1             l̵       banlie f les rêves de       assis les premières je serai toujours attentif à je déambule et suis pour jacqueline moretti, quando me ne so itu pe dernier vers aoi       descen antoine simon 10 "je me tais. pour taire. je sais, un monde se paien sunt morz, alquant immense est le théâtre et  pour jean le toutes sortes de papiers, sur antoine simon 17 merci au printemps des le recueil de textes une errance de   l’oeuvre vit son       le dans l’innocence des     une abeille de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Desoubeaux, Henri > A propos de "Transit" de Michel Butor

Analyse des thématiques constitutives de "Transit"


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette