BRIBES EN LIGNE
m1       il avait accepté ce va et vient entre  le "musée le glacis de la mort       en un la vie est dans la vie. se premier vers aoi dernier quai des chargeurs de antoine simon 22 démodocos... Ça a bien un pour jean-marie simon et sa la bouche pure souffrance a la femme au pour jean marie il existe au moins deux printemps breton, printemps       bien histoire de signes . j’écoute vos le 15 mai, à dont les secrets… à quoi huit c’est encore à dans le train premier les plus vieilles la fraîcheur et la       fleure derniers vers sun destre pour mes enfants laure et jamais je n’aurais   la production j’aime chez pierre     hélas, a propos de quatre oeuvres de cinquième citationne mille fardeaux, mille montagnesde ce jour là, je pouvais face aux bronzes de miodrag j’ai longtemps fragilité humaine.       nuage quelque chose la lecture de sainte nos voix  dans toutes les rues viallat © le château de assise par accroc au bord de       devant il pleut. j’ai vu la de toutes les les enseignants :       crabe- dernier vers aoi       je me j’oublie souvent et   si vous souhaitez  avec « a la et que vous dire des       au buttati ! guarda&nbs tout mon petit univers en les étourneaux !  monde rassemblé vos estes proz e vostre       le dans l’effilé de la communication est de la reprise du site avec la   tout est toujours en le géographe sait tout       longte de tantes herbes el pre j’ai changé le aux george(s) (s est la       les d’ eurydice ou bien de       sur equitable un besoin sonnerait sauvage et fuyant comme l’heure de la clquez sur       &n et ma foi, ] heureux l’homme dans le pain brisé son   encore une madame, vous débusquez       aux  de la trajectoire de ce dernier vers aoi       au il y a tant de saints sur comme c’est À peine jetés dans le       la dernier vers aoi l’instant criblé les grands     du faucon j’entends sonner les  un livre écrit         or  hier, 17   se  ce mois ci : sub langues de plomba la       arauca vous n’avez ensevelie de silence, a la libération, les la cité de la musique nous savons tous, ici, que       au on dit qu’agathe       entre   je n’ai jamais antoine simon 5 la deuxième édition du "la musique, c’est le   entrons et encore  dits   (à  née à pour andré « 8° de station 7 : as-tu vu judas se clere est la noit e la       dans le pendu avez-vous vu le coeur du   l’oeuvre vit son       une pierre ciel f dans le sourd chatoiement nécrologie coupé en deux quand onzième rêve, cauchemar,       sur depuis ce jour, le site  dernières mises maintenant il connaît le       " c’est le grand après la lecture de madame chrysalide fileuse  la lancinante « voici rêves de josué, toutes sortes de papiers, sur se placer sous le signe de antoine simon 7 le 26 août 1887, depuis pour pierre theunissen la les dessins de martine orsoni (de)lecta lucta   station 3 encore il parle si, il y a longtemps, les dans la caverne primordiale c’est seulement au  ce qui importe pour       quand able comme capable de donner la tentation du survol, à   marcel le 28 novembre, mise en ligne granz fut li colps, li dux en       et 0 false 21 18       fourr& encore une citation“tu dire que le livre est une tandis que dans la grande antoine simon 9 nous avons affaire à de rare moment de bonheur, r.m.a toi le don des cris qui ce qu’un paysage peut       en seul dans la rue je ris la dans ce pays ma mère et je vois dans vos moi cocon moi momie fuseau       dans pour andré dernier vers doel i avrat,       soleil À l’occasion de mi viene in mentemi je t’enfourche ma tous ces charlatans qui       " leonardo rosa antoine simon 25 lentement, josué       cette comme un préliminaire la le travail de bernard       la 0 false 21 18 le lent déferlement     nous la poésie, à la antoine simon 19     les fleurs du du bibelot au babilencore une       ...mai       il torna a sorrento ulisse torna “dans le dessin un tunnel sans fin et, à et ces       &agrav et si tu dois apprendre à normal 0 21 false fal       au et que dire de la grâce le grand combat : madame est une pour michèle aueret monde imaginal, chaque jour est un appel, une       un comme ce mur blanc     les provisions       ton ecrire sur             assis je reviens sur des dernier vers que mort elle réalise des a dix sept ans, je ne savais religion de josué il raphaËl         iv    vers       b&acir       l̵ toujours les lettres :  hors du corps pas avec marc, nous avons  marcel migozzi vient de bien sûr, il y eut       en  epître aux et si au premier jour il       sabots  les éditions de allons fouiller ce triangle les lettres ou les chiffres samuelchapitre 16, versets 1 un temps hors du  au travers de toi je  l’écriture attendre. mot terrible. (josué avait il en est des meurtrières.     son à propos des grands travail de tissage, dans       ce 7) porte-fenêtre la réserve des bribes la liberté s’imprime à rm : nous sommes en non, björg,  au mois de mars, 1166 martin miguel art et deux nouveauté, quando me ne so itu pe en cet anniversaire, ce qui       dans des quatre archanges que       bonhe       vu     ton depuis le 20 juillet, bribes j’ai parlé dessiner les choses banales     &nbs glaciation entre       ( de pa(i)smeisuns en est venuz un jour, vous m’avez 1 au retour au moment si grant dol ai que ne       l̵ je serai toujours attentif à    seule au autre petite voix napolì napolì n’ayant pas       la les installations souvent, mult est vassal carles de attention beau au labyrinthe des pleursils c’était une       bonheu pour andrée et  riche de mes pour yves et pierre poher et le vieux qui des voiles de longs cheveux l’impossible frères et       ruelle a ma mère, femme parmi la fraîcheur et la dans ce périlleux     à ne pas négocier ne ki mult est las, il se dort (vois-tu, sancho, je suis     au couchant       chaque       banlie antoine simon 29 j’ai relu daniel biga,       sur madame a des odeurs sauvages marcel alocco a première cet article est paru chercher une sorte de       nuage       la mieux valait découper ici, les choses les plus  “la signification       l̵ " je suis un écorché vif. passet li jurz, si turnet a       le quel étonnant les textes mis en ligne i.- avaler l’art par   la baie des anges autre citation macao grise       dans s’ouvre la ainsi alfred…       la       pass&e je t’enlace gargouille zacinto dove giacque il mio bientôt, aucune amarre descendre à pigalle, se dernier vers aoi ce essai de nécrologie, bernard dejonghe... depuis     cet arbre que vedo la luna vedo le f toutes mes je suis       m̵ où l’on revient il arriva que pour béatrice machet vient de un soir à paris au sables mes parolesvous ….omme virginia par la abu zayd me déplait. pas merci à marc alpozzo (ma gorge est une       les   six formes de la d’abord l’échange des a toi le don des cris qui le bulletin de "bribes douce est la terre aux yeux dimanche 18 avril 2010 nous suite du blasphème de mon travail est une l’éclair me dure, deux mille ans nous j’ai donc     longtemps sur dans l’innocence des je meurs de soif       apparu     le rita est trois fois humble. un besoin de couper comme de le ciel de ce pays est tout je n’hésiterai la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Desoubeaux, Henri > A propos de "Transit" de Michel Butor

Analyse des thématiques constitutives de "Transit"


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette