BRIBES EN LIGNE
charogne sur le seuilce qui l’appel tonitruant du       la pure forme, belle muette, si tu es étudiant en f qu’il vienne, le feu       dans glaciation entre       la  “la signification  mise en ligne du texte les cuivres de la symphonie     ton     faisant la rm : d’accord sur s’ouvre la dernier vers aoi les plus terribles écoute, josué, deuxième essai le pour martine, coline et laure    courant   (dans le dans le train premier       la « e ! malvais       marche toute trace fait sens. que ce paysage que tu contemplais la deuxième édition du dans les horizons de boue, de       dans pour andrée ( ce texte a iv.- du livre d’artiste     les provisions a christiane elle ose à peine deux nouveauté, juste un démodocos... Ça a bien un les avenues de ce pays un verre de vin pour tacher mesdames, messieurs, veuillez monde imaginal, je me souviens de  tous ces chardonnerets lorsque martine orsoni       la la route de la soie, à pied,     dans la ruela nouvelles mises en         or encore une citation“tu li emperere s’est sainte marie,   je ne comprends plus je ne peins pas avec quoi, (À l’église    si tout au long fontelucco, 6 juillet 2000 ce texte m’a été à guetter cette chose       qui maintenant il connaît le immense est le théâtre et chaque automne les       le merci à marc alpozzo sept (forces cachées qui jouer sur tous les tableaux dorothée vint au monde a la libération, les       maquis en ceste tere ad estet ja traquer à la bonne pour jacqueline moretti, antoine simon 28 dimanche 18 avril 2010 nous très malheureux...  tu vois im font chier je sais, un monde se  l’exposition  antoine simon 21 il y a tant de saints sur     le il faut laisser venir madame etait-ce le souvenir       l̵ une autre approche de j’aime chez pierre  monde rassemblé laure et pétrarque comme quatrième essai de       dans bernard dejonghe... depuis siglent a fort e nagent e dernier vers aoi pour mon épouse nicole vous n’avez nos voix nous dirons donc deuxième apparition de le lent tricotage du paysage       et dans le pain brisé son quelques textes   un vendredi       fourr& madame déchirée macles et roulis photo 3 la fraîcheur et la morz est rollant, deus en ad dernier vers aoi l’heure de la dernier vers aoi à propos des grands     vers le soir       dans vous avez "et bien, voilà..." dit   on n’est dernier vers aoi 0 false 21 18 sors de mon territoire. fais       voyage raphaël macles et roulis photo 7 macles et roulis photo 4 13) polynésie grande lune pourpre dont les la chaude caresse de errer est notre lot, madame,       au toutefois je m’estimais vous dites : "un max charvolen, martin miguel  dans le livre, le     depuis un jour nous avons dernier vers aoi     de rigoles en v.- les amicales aventures du       cette       vaches josué avait un rythme       &n pour helmut la prédication faite quant carles oït la f le feu s’est       dans       sur       grappe 1 au retour au moment au seuil de l’atelier attelage ii est une œuvre       la pour yves et pierre poher et la vie est ce bruissement saluer d’abord les plus “dans le dessin  pour jean le attendre. mot terrible. a ma mère, femme parmi cliquetis obscène des je découvre avant toi       apparu       reine       descen paien sunt morz, alquant régine robin, quand vous serez tout temps de pierres dans la onze sous les cercles encore la couleur, mais cette nice, le 8 octobre temps de bitume en fusion sur macles et roulis photo 6 c’est parfois un pays la mort d’un oiseau. j’ai changé le art jonction semble enfin le franchissement des (en regardant un dessin de       au madame chrysalide fileuse a propos de quatre oeuvres de 1. il se trouve que je suis derniers vers sun destre préparation des antoine simon 15 la liberté s’imprime à carmelo arden quin est une le lourd travail des meules       &agrav       ruelle dernier vers aoi   pour lee       j̵ voici des œuvres qui, le pourquoi yves klein a-t-il agnus dei qui tollis peccata pour jean marie       en un dont les secrets… à quoi deuxième suite il s’appelait polenta pour julius baltazar 1 le dernier vers aoi après la lecture de       jardin       la que reste-t-il de la       gentil ici, les choses les plus le géographe sait tout lancinant ô lancinant       je macao grise pour andré tout est possible pour qui comme une suite de antoine simon 9 ecrire sur       fleure       le madame est une dans les écroulements elle réalise des un titre : il infuse sa       tourne Ç’avait été la ils s’étaient f les feux m’ont mes pensées restent       ton clere est la noit e la soudain un blanc fauche le fragilité humaine.       m̵ le lent déferlement       rampan ce qui fait tableau : ce       le antoine simon 22       la pie   adagio   je al matin, quant primes pert au commencement était il pleut. j’ai vu la cher bernard une il faut dire les   maille 1 :que iloec endreit remeint li os tendresses ô mes envols dans les carnets mult est vassal carles de pour andré villers 1) recleimet deu mult       l̵       fourr&  “ce travail qui quand nous rejoignons, en grant est la plaigne e large sur l’erbe verte si est     l’é pour martin au programme des actions une fois entré dans la     un mois sans ainsi va le travail de qui dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert références : xavier       en   pour théa et ses certains soirs, quand je pour philippe tout en travaillant sur les "ah ! mon doux pays, si j’avais de son l’instant criblé dire que le livre est une       au       à (de)lecta lucta       "       allong "moi, esclave" a lu le choeur des femmes de le coquillage contre ce 28 février 2002. et si tu dois apprendre à       soleil cet article est paru dans le la langue est intarissable dans l’effilé de       je me       m̵ a grant dulur tendrai puis merci à la toile de sauvage et fuyant comme chaque jour est un appel, une essai de nécrologie, je crie la rue mue douleur       en et que vous dire des normalement, la rubrique l’art c’est la il y a dans ce pays des voies dessiner les choses banales la force du corps, le nécessaire non       une je n’hésiterai les lettres ou les chiffres "la musique, c’est le c’est vrai   pour adèle et intendo... intendo ! torna a sorrento ulisse torna le 28 novembre, mise en ligne vedo la luna vedo le la terre a souvent tremblé je ne sais pas si station 1 : judas l’erbe del camp, ki  les œuvres de (josué avait lentement   entrons  née à       les   encore une je t’enfourche ma       aujour introibo ad altare       retour tromper le néant   le texte suivant a merle noir  pour frères et se reprendre. creuser son ma mémoire ne peut me          en jamais si entêtanteeurydice les durand : une edmond, sa grande autre essai d’un les amants se       six pierre ciel troisième essai et dentelle : il avait pas même dernier vers aoi j’ai en réserve       longte       sur       pour de tantes herbes el pre autre citation"voui ce qui fascine chez macles et roulis photo madame aux rumeurs       dans on dit qu’agathe il est le jongleur de lui trois tentatives desesperees six de l’espace urbain, de proche en proche tous  dernier salut au       b&acir       sur madame est toute villa arson, nice, du 17 c’est seulement au   c’est la chair pourtant (ma gorge est une       bien toujours les lettres :       (       apr&eg       &       vu poussées par les vagues il en est des noms comme du f le feu s’est la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Benedetto, Albertine

Benedetto, Albertine

Dernier ajout : 13 novembre 2014.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette