BRIBES EN LIGNE
 dernières mises si j’avais de son l’évidence histoire de signes . ma chair n’est antoine simon 17 entr’els nen at ne pui mais non, mais non, tu   nous sommes clers est li jurz et li on dit qu’agathe la deuxième édition du dernier vers doel i avrat, rêves de josué, portrait. 1255 : dans la caverne primordiale   on n’est la vie est ce bruissement       fleure toute une faune timide veille a la libération, les   l’oeuvre vit son quando me ne so itu pe le samedi 26 mars, à 15 c’est la distance entre et si tu dois apprendre à       jardin sur la toile de renoir, les autre essai d’un faisant dialoguer       pass&e il semble possible approche d’une r.m.a toi le don des cris qui madame, c’est notre torna a sorrento ulisse torna f le feu s’est en ceste tere ad estet ja bien sûrla il n’est pire enfer que un tunnel sans fin et, à quatre si la mer s’est se reprendre. creuser son cinquième citationne je suis bien dans   pour adèle et       sabots josué avait un rythme  les œuvres de la lecture de sainte  hors du corps pas j’ai relu daniel biga,  zones gardées de madame chrysalide fileuse le géographe sait tout madame dans l’ombre des on peut croire que martine       la et combien   marcel       les sables mes parolesvous je meurs de soif décembre 2001. dernier vers aoi deuxième essai le les durand : une rien n’est plus ardu pour philippe dans le train premier douce est la terre aux yeux pour mon épouse nicole  martin miguel vient       " dernier vers aoi i en voyant la masse aux l’heure de la       il vue à la villa tamaris pour jean marie franchement, pensait le chef,       &agrav À max charvolen et essai de nécrologie,       l̵  de la trajectoire de ce antoine simon 24       la       au       je li quens oger cuardise vertige. une distance je dors d’un sommeil de on croit souvent que le but je suis celle qui trompe beaucoup de merveilles bal kanique c’est il avait accepté l’existence n’est dernier vers aoi le galop du poème me il arriva que  dans le livre, le les enseignants :       apparu   pour olivier comme c’est       ...mai antoine simon 3       au recleimet deu mult       glouss m1       elle disposait d’une merci au printemps des du fond des cours et des dans le pays dont je vous dernier vers s’il       grimpa f dans le sourd chatoiement s’égarer on “dans le dessin ce texte se présente f les feux m’ont       le il pleut. j’ai vu la       quinze jamais si entêtanteeurydice 1 la confusion des       dans écrirecomme on se carissimo ulisse,torna a les textes mis en ligne  “comment  “ne pas karles se dort cum hume mieux valait découper quand nous rejoignons, en l’attente, le fruit l’erbe del camp, ki antoine simon 15       m̵       dans       midi se placer sous le signe de avec marc, nous avons en introduction à       je me       le on cheval     pourquoi dans ce périlleux il aurait voulu être       longte les dessins de martine orsoni a supposer quece monde tienne pour frédéric       en       dans j’ai ajouté       gentil livre grand format en trois marcel alocco a       au   ciel !!!!   né le 7 1-nous sommes dehors.     longtemps sur errer est notre lot, madame,  dernier salut au       je af : j’entends cyclades, iii° je reviens sur des thème principal : les routes de ce pays sont pour michèle aueret       la tout en vérifiant  “s’ouvre trois (mon souffle au matin j’ai donc  improbable visage pendu       " un nouvel espace est ouvert quelques autres cette machine entre mes  ce mois ci : sub ils avaient si longtemps, si nu(e), comme son nom nous viendrons nous masser exacerbé d’air dans ce pays ma mère pour andrée equitable un besoin sonnerait seul dans la rue je ris la       sur       alla       &eacut au rayon des surgelés « voici       le mi viene in mentemi peinture de rimes. le texte patrick joquel vient de pour michèle la danse de et il parlait ainsi dans la       grappe " je suis un écorché vif.   la baie des anges       juin station 1 : judas pas même il n’était qu’un dernier vers aoi   grant est la plaigne e large tout est prêt en moi pour l’impression la plus écoute, josué, tout est possible pour qui cet univers sans je déambule et suis le temps passe si vite,       deux dernier vers aoi sequence 6   le après la lecture de       la passet li jurz, si turnet a monde imaginal,       p&eacu la brume. nuages de l’autre gardien de phare à vie, au rossignolet tu la le franchissement des pas une année sans évoquer pour nicolas lavarenne ma       les c’est vrai il en est des noms comme du pour michèle gazier 1       le la fraîcheur et la j’ai en réserve encore la couleur, mais cette antoine simon 22 l’instant criblé les installations souvent,   3   

les une errance de       &agrav de pa(i)smeisuns en est venuz carcassonne, le 06 nice, le 18 novembre 2004 la chaude caresse de intendo... intendo ! montagnesde le travail de bernard  “ce travail qui (ma gorge est une f j’ai voulu me pencher       sur  au travers de toi je "le renard connaît       st       marche o tendresses ô mes       une temps de bitume en fusion sur l’art n’existe siglent a fort e nagent e béatrice machet vient de le "patriote", lancinant ô lancinant clers fut li jurz e li       deux       droite antoine simon 11 attendre. mot terrible. dans les hautes herbes       sur     chant de autre citation tandis que dans la grande       la madame des forêts de le scribe ne retient  au mois de mars, 1166 pour anne slacik ecrire est  jésus       reine pour ma ki mult est las, il se dort la bouche pleine de bulles genre des motsmauvais genre je ne saurais dire avec assez le recueil de textes       b&acir pour martin   1) cette tendresse du mondesi peu de face aux bronzes de miodrag des conserves ! langues de plomba la   adagio   je       retour   en grec, morías  tous ces chardonnerets ce 0 false 21 18 pour gilbert pour raphaël petites proses sur terre deuxième   le 10 décembre       &n ma voix n’est plus que toutes sortes de papiers, sur guetter cette chose la mort d’un oiseau.     l’é       à le proche et le lointain       vaches       aujour 1. il se trouve que je suis a claude b.   comme       banlie (la numérotation des       dans       le dans les rêves de la sculpter l’air : pour lee       un antoine simon 31 bel équilibre et sa c’est extrêmement       la madame est une nous dirons donc       la pourquoi yves klein a-t-il autre petite voix 5) triptyque marocain dernier vers aoi passet li jurz, la noit est merci à marc alpozzo encore une citation“tu branches lianes ronces  référencem       en un able comme capable de donner nous avancions en bas de mouans sartoux. traverse de à     depuis dire que le livre est une pour pierre theunissen la diaphane est le       ma dernier vers aoi       longte bientôt, aucune amarre temps où les coeurs de mes deux mains je t’enlace gargouille   ces sec erv vre ile       ce à bernadette diaphane est le mot (ou aucun hasard si se ce monde est semé  l’exposition  le ciel de ce pays est tout cliquetis obscène des il ne reste plus que le moi cocon moi momie fuseau quel ennui, mortel pour et  riche de mes     &nbs       " l’impossible de tantes herbes el pre le lent déferlement ...et poème pour non, björg, macles et roulis photo lorsqu’on connaît une ici, les choses les plus  mise en ligne du texte eurydice toujours nue à la parol

Accueil > Personnalités > Lüthi

Lüthi

Gérard Luthi est photographe.

On trouvera plus d’information sur le site Focale

Et dans ces Bribes


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette