BRIBES EN LIGNE
      nuage f dans le sourd chatoiement c’est un peu comme si,       cette les cuivres de la symphonie je dors d’un sommeil de « amis rollant, de pure forme, belle muette, chairs à vif paumes moi cocon moi momie fuseau si j’étais un fragilité humaine. tous feux éteints. des       marche       rampan la deuxième édition du coupé le sonà toi, mésange à on peut croire que martine la rencontre d’une folie de josuétout est pas sur coussin d’air mais nous avancions en bas de deuxième antoine simon 11 derniers suite du blasphème de il existe deux saints portant mieux valait découper pour lee dernier vers aoi       bien ne pas négocier ne cinq madame aux yeux   un       je tout en vérifiant après la lecture de (josué avait       la les doigts d’ombre de neige halt sunt li pui e mult halt etait-ce le souvenir macles et roulis photo 1       pav&ea antoine simon 31 r.m.a toi le don des cris qui       six reflets et echosla salle toujours les lettres : morz est rollant, deus en ad il était question non  “... parler une 1 la confusion des quel étonnant 0 false 21 18 vous deux, c’est joie et de toutes les mise en ligne d’un je rêve aux gorges en ceste tere ad estet ja une autre approche de accoucher baragouiner faisant dialoguer       sur merci au printemps des macles et roulis photo 4 dans l’effilé de n’ayant pas  dans toutes les rues dans les horizons de boue, de au programme des actions j’ai en réserve   encore une pourquoi yves klein a-t-il "moi, esclave" a je désire un     les fleurs du antoine simon 12 si, il y a longtemps, les       juin "l’art est-il “dans le dessin     après lorsqu’on connaît une  pour le dernier jour       entre quel ennui, mortel pour       apr&eg       pourqu dernier vers aoi   dits de pas de pluie pour venir  le grand brassage des     les provisions le géographe sait tout     longtemps sur       embarq elle ose à peine et te voici humanité attendre. mot terrible.       l̵       &agrav cliquetis obscène des l’heure de la ouverture de l’espace tout est prêt en moi pour le ciel est clair au travers dernier vers aoi pour jean-louis cantin 1.-   jn 2,1-12 : fin première edmond, sa grande nice, le 8 octobre à bernadette et il parlait ainsi dans la moisissures mousses lichens       ruelle  l’écriture   entrons ensevelie de silence,       sur dernier vers aoi     cet arbre que antoine simon 26 il avait accepté       dans       et tu       bien sûr, il y eut l’évidence       allong comme une suite de mougins. décembre béatrice machet vient de dix l’espace ouvert au "la musique, c’est le quand les eaux et les terres ce qui importe pour “le pinceau glisse sur « e ! malvais lancinant ô lancinant station 4 : judas  l’ami michel j’oublie souvent et recleimet deu mult onze sous les cercles       en       " passent .x. portes, la terre a souvent tremblé bientôt, aucune amarre madame a des odeurs sauvages le scribe ne retient un verre de vin pour tacher envoi du bulletin de bribes       j̵ ce texte m’a été comme un préliminaire la pour mon épouse nicole le 26 août 1887, depuis ( ce texte a       montag religion de josué il       avant suite de       il pour maguy giraud et dieu faisait silence, mais immense est le théâtre et       enfant mi viene in mentemi         or       ( je m’étonne toujours de la iloec endreit remeint li os juste un montagnesde ce qui aide à pénétrer le janvier 2002 .traverse  référencem station 1 : judas     pluie du ici. les oiseaux y ont fait       le toutefois je m’estimais 1. il se trouve que je suis à propos “la sur l’erbe verte si est percey priest lakesur les ço dist li reis : les enseignants : de profondes glaouis nu(e), comme son nom j’arrivais dans les à la bonne à cri et à exacerbé d’air les dernières       que inoubliables, les il est le jongleur de lui       dans diaphane est le    si tout au long la chaude caresse de nos voix descendre à pigalle, se maintenant il connaît le c’est parfois un pays       arauca       soleil       quinze       madame aux rumeurs       les  de même que les titrer "claude viallat,       la       object ce va et vient entre au commencement était f tous les feux se sont pour nicolas lavarenne ma madame, c’est notre     m2 &nbs non, björg, voudrais je vous la prédication faite diaphane est le mot (ou premier vers aoi dernier la mort, l’ultime port, écoute, josué, depuis ce jour, le site vedo la luna vedo le  la lancinante mon travail est une     sur la quai des chargeurs de dernier vers aoi   en grec, morías (À l’église f toutes mes "ah ! mon doux pays, a toi le don des cris qui (en regardant un dessin de le 19 novembre 2013, à la qu’est-ce qui est en       neige on dit qu’agathe ce poème est tiré du des conserves ! c’est la chair pourtant   tout est toujours en 7) porte-fenêtre les plus vieilles la poésie, à la deux mille ans nous j’écoute vos       pass&e       la c’était une carmelo arden quin est une paysage de ta tombe  et vi.- les amicales aventures 1254 : naissance de ajout de fichiers sons dans jusqu’à il y a régine robin, station 7 : as-tu vu judas se une il faut dire les in the country je t’enfourche ma       "   pour théa et ses (la numérotation des    nous a la femme au ce monde est semé je reviens sur des       dans cyclades, iii° antoine simon 27 la légende fleurie est       au       sur temps de pierres au matin du       va madame chrysalide fileuse dernier vers aoi     au couchant       une  pour de bien sûrla     rien arbre épanoui au ciel       qui tout mon petit univers en     vers le soir pour martine, coline et laure temps de bitume en fusion sur le glacis de la mort antoine simon 5 raphaËl attendre. mot terrible. ma chair n’est   j’ai souvent   anatomie du m et   ces notes la mort d’un oiseau.       sur   pour olivier       le face aux bronzes de miodrag si elle est belle ? je  tous ces chardonnerets prenez vos casseroles et    seule au     l’é       ce abu zayd me déplait. pas       journ&  ce qui importe pour antoine simon 33 de pareïs li seit la       au rêve, cauchemar, la fraîcheur et la il faut aller voir printemps breton, printemps vous dites : "un il n’y a pas de plus       " les textes mis en ligne       maquis le "patriote", certains soirs, quand je tout le problème les avenues de ce pays dernier vers aoi quand sur vos visages les intendo... intendo ! que d’heures autres litanies du saint nom  dernier salut au pour le prochain basilic, (la  de la trajectoire de ce dernier vers aoi la bouche pleine de bulles je t’enlace gargouille 0 false 21 18 et voici maintenant quelques m1       max charvolen, martin miguel antoine simon 23       dans guetter cette chose le plus insupportable chez     de rigoles en     ton pour m.b. quand je me heurte reprise du site avec la ] heureux l’homme       l̵ pour martine à sylvie       dans je n’ai pas dit que le mais non, mais non, tu le vieux qui  zones gardées de approche d’une des voiles de longs cheveux dernier vers aoi martin miguel art et voici des œuvres qui, le dernier vers aoi douze (se fait terre se ce texte se présente  avec « a la et…  dits de franchement, pensait le chef, ecrire les couleurs du monde     une abeille de je meurs de soif       l̵ monde imaginal,       " la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis...

Au rendez-vous des amis...

Dernier ajout : 26 janvier.


Des espaces ouverts à des écrivains et poètes amis... Le titre est repris à Max Ernst, qui l’avait attribué à une toile de 1922 (Le rendez-vous des amis"), et à Michel Butor qui a ainsi intitulé l’un de ses ouvrages paru aux éditions de l’Amourier.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette