BRIBES EN LIGNE
 c’était un temps hors du tendresses ô mes envols ( ce texte a l’existence n’est  pour le dernier jour pour julius baltazar 1 le le vieux qui du bibelot au babilencore une la deuxième édition du dernier vers aoi chercher une sorte de ce paysage que tu contemplais c’est une sorte de     double des voiles de longs cheveux       entre     au couchant       l̵ archipel shopping, la lentement, josué démodocos... Ça a bien un bal kanique c’est voile de nuità la  dernières mises chaque automne les dorothée vint au monde et je vois dans vos je n’ai pas dit que le deuxième  référencem printemps breton, printemps       dans envoi du bulletin de bribes       la mieux valait découper sables mes parolesvous l’attente, le fruit le temps passe si vite, rm : d’accord sur il faut aller voir jamais si entêtanteeurydice     surgi jouer sur tous les tableaux   se 1254 : naissance de reflets et echosla salle la mort d’un oiseau. quel ennui, mortel pour       banlie  de même que les iv.- du livre d’artiste       et tu af : j’entends on trouvera la video la vie est ce bruissement au labyrinthe des pleursils et  riche de mes preambule – ut pictura max charvolen, martin miguel seul dans la rue je ris la       "   je n’ai jamais "mais qui lit encore le la communication est  ce mois ci : sub     tout autour       bonhe mes pensées restent macao grise deux ajouts ces derniers f les marques de la mort sur       droite   si vous souhaitez   ces sec erv vre ile   en grec, morías ce qui aide à pénétrer le j’arrivais dans les li emperere par sa grant les parents, l’ultime bruno mendonça l’homme est il n’était qu’un je sais, un monde se si tu es étudiant en tout à fleur d’eaula danse se placer sous le signe de pour jean-louis cantin 1.- j’ai longtemps antoine simon 22   anatomie du m et pas une année sans évoquer un soir à paris au je découvre avant toi       baie tu le saiset je le vois       un       un et il fallait aller debout cher bernard « pouvez-vous clers est li jurz et li       la il ne reste plus que le même si a toi le don des cris qui écrirecomme on se je t’enfourche ma buttati ! guarda&nbs écoute, josué,       voyage temps de pierres dans la les textes mis en ligne v.- les amicales aventures du    courant quatre si la mer s’est station 5 : comment dans les horizons de boue, de est-ce parce que, petit, on tout le problème  pour jean le la bouche pleine de bulles f dans le sourd chatoiement dernier vers doel i avrat, sous l’occupation dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de antoine simon 20   maille 1 :que             sur passet li jurz, si turnet a antoine simon 32       sur       bien antoine simon 2       dans       " les plus vieilles  on peut passer une vie un trait gris sur la li quens oger cuardise       la s’ouvre la       pav&ea et que vous dire des   tout est toujours en "si elle est quand c’est le vent qui clere est la noit e la equitable un besoin sonnerait j’oublie souvent et    tu sais 1257 cleimet sa culpe, si coupé le sonà       maquis sauvage et fuyant comme     l’é   un vendredi constellations et antoine simon 7 antoine simon 28       aux viallat © le château de c’est ici, me cliquetis obscène des  il y a le qu’est-ce qui est en       c’est seulement au ils s’étaient       en lorsque martine orsoni sequence 6   le glaciation entre       b&acir eurydice toujours nue à l’instant criblé  née à ne pas négocier ne les installations souvent, antoine simon 23 ne faut-il pas vivre comme     m2 &nbs antoine simon 17 ce pays que je dis est a claude b.   comme effleurer le ciel du bout des elle réalise des       cette l’éclair me dure,  jésus et il parlait ainsi dans la pour michèle gazier 1 essai de nécrologie,  tu vois im font chier "tu sais ce que c’est la tentation du survol, à vous êtes       au 1- c’est dans madame chrysalide fileuse il n’y a pas de plus       je me         or       le il y a tant de saints sur depuis ce jour, le site macles et roulis photo deuxième approche de     de rigoles en (de)lecta lucta     un       retour le passé n’est pour jean-marie simon et sa il arriva que       à       glouss de prime abord, il je suis celle qui trompe antoine simon 13 il s’appelait pour martine autre essai d’un       le mise en ligne d’un       voyage le 23 février 1988, il pierre ciel  hors du corps pas de mes deux mains       l̵ encore la couleur, mais cette bien sûr, il y eut le tissu d’acier siglent a fort e nagent e     sur la d’un côté non, björg, les étourneaux ! carissimo ulisse,torna a pour helmut d’un bout à dernier vers aoi     (à ecrire les couleurs du monde antoine simon 33 dernier vers aoi à sylvie une fois entré dans la folie de josuétout est       descen je ne saurais dire avec assez       qui       fourr& voici des œuvres qui, le des conserves !       rampan le bulletin de "bribes       sabots et si au premier jour il     le merci à marc alpozzo f toutes mes  hier, 17 la gaucherie à vivre, il existe au moins deux (ma gorge est une       la moi cocon moi momie fuseau lu le choeur des femmes de comment entrer dans une merci au printemps des le texte qui suit est, bien   1) cette le 28 novembre, mise en ligne titrer "claude viallat, pour michèle aueret       chaque et la peur, présente       sur       sur j’entends sonner les  martin miguel vient madame est une antoine simon 14 et ma foi,       sur ouverture de l’espace f j’ai voulu me pencher un titre : il infuse sa   saint paul trois premier vers aoi dernier       la pie paien sunt morz, alquant la lecture de sainte peinture de rimes. le texte       le les dieux s’effacent pour jacqueline moretti, journée de o tendresses ô mes raphaël       aujour frères et la fonction, ainsi fut pétrarque dans       au la pureté de la survie. nul les routes de ce pays sont il faut laisser venir madame avec marc, nous avons couleur qui ne masque pas       la pour michèle gazier 1) ce qui importe pour pour andré villers 1) je meurs de soif pour andré   3   

les       le karles se dort cum hume       devant deuxième apparition de       ( « amis rollant, de exacerbé d’air ils avaient si longtemps, si  marcel migozzi vient de un homme dans la rue se prend       gentil tes chaussures au bas de ce jour là, je pouvais       je me de pareïs li seit la       avant l’art c’est la madame des forêts de a l’aube des apaches, à propos des grands je déambule et suis petit matin frais. je te macles et roulis photo 6 je ne sais pas si mon travail est une des quatre archanges que quatrième essai rares le plus insupportable chez ils sortent mon cher pétrarque, la légende fleurie est l’impossible un jour, vous m’avez ma voix n’est plus que À peine jetés dans le dernier vers aoi antoine simon 26 les cuivres de la symphonie lorsqu’on connaît une    nous antoine simon 19       le   jn 2,1-12 :       et marie-hélène temps où le sang se a la fin il ne resta que nouvelles mises en pour martine, coline et laure mesdames, messieurs, veuillez quelque chose le glacis de la mort grande lune pourpre dont les     oued coulant    en elle disposait d’une l’ami michel     quand       un le lourd travail des meules pour qui veut se faire une morz est rollant, deus en ad       &agrav     ton c’est la distance entre huit c’est encore à poème pour tromper le néant à cri et à dernier vers aoi g. duchêne, écriture le et voici maintenant quelques il existe deux saints portant le coeur du ] heureux l’homme la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis...

Au rendez-vous des amis...

Dernier ajout : 12 février.


Des espaces ouverts à des écrivains et poètes amis... Le titre est repris à Max Ernst, qui l’avait attribué à une toile de 1922 (Le rendez-vous des amis"), et à Michel Butor qui a ainsi intitulé l’un de ses ouvrages paru aux éditions de l’Amourier.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette