BRIBES EN LIGNE
pas de pluie pour venir "moi, esclave" a suite du blasphème de       voyage une il faut dire les  le grand brassage des le scribe ne retient le géographe sait tout dorothée vint au monde le coeur du   nous sommes toute trace fait sens. que nous avons affaire à de « 8° de le temps passe dans la a claude b.   comme       dans la bouche pleine de bulles  les œuvres de f le feu s’est l’attente, le fruit f le feu est venu,ardeur des merle noir  pour “le pinceau glisse sur     oued coulant c’est la peur qui fait si grant dol ai que ne ce 28 février 2002. deux mille ans nous dans l’innocence des fontelucco, 6 juillet 2000    courant     après je découvre avant toi "l’art est-il raphaël dernier vers que mort les plus terribles i mes doigts se sont ouverts       au   ces notes       la i en voyant la masse aux 1- c’est dans nice, le 30 juin 2000 pour max charvolen 1)       la que reste-t-il de la pour gilbert cyclades, iii° ici, les choses les plus (josué avait quatre si la mer s’est la vie est dans la vie. se au rayon des surgelés douce est la terre aux yeux tout en travaillant sur les toutes ces pages de nos       journ& a christiane       pourqu vue à la villa tamaris grant est la plaigne e large       vu ouverture d’une tout le problème comment entrer dans une « pouvez-vous epuisement de la salle,     pluie du ce texte se présente un homme dans la rue se prend poème pour   encore une monde imaginal,  pour le dernier jour une fois entré dans la   un vendredi       que “dans le dessin  référencem si tu es étudiant en je sais, un monde se       fourmi       les l’instant criblé       sur nous dirons donc les lettres ou les chiffres je m’étonne toujours de la merci à la toile de moisissures mousses lichens autre citation"voui 1254 : naissance de       longte       longte et voici maintenant quelques     double et te voici humanité       &agrav   entrons     sur la pente c’est la chair pourtant ce texte m’a été       quand vi.- les amicales aventures rm : d’accord sur merci à marc alpozzo et que dire de la grâce dans le pain brisé son cet article est paru dans le       un ne pas négocier ne les avenues de ce pays f le feu s’est nu(e), comme son nom toutefois je m’estimais pour jean gautheronle cosmos gardien de phare à vie, au dernier vers aoi je rêve aux gorges où l’on revient       dans bientôt, aucune amarre jamais je n’aurais l’existence n’est pour andré villers 1) dernier vers aoi je t’enlace gargouille dimanche 18 avril 2010 nous     à       &       apr&eg de sorte que bientôt dernier vers aoi en ceste tere ad estet ja f les marques de la mort sur antoine simon 27 les installations souvent,       pass&e pure forme, belle muette, il n’y a pas de plus n’ayant pas Éléments - arbre épanoui au ciel passet li jurz, la noit est       fourr& rare moment de bonheur, f toutes mes       deux jamais si entêtanteeurydice   le texte suivant a       le et tout avait effleurer le ciel du bout des journée de  il y a le   si vous souhaitez je suis occupé ces pour michèle sur l’erbe verte si est  hors du corps pas allons fouiller ce triangle li emperere par sa grant       (  la toile couvre les comme c’est   pour adèle et 1) notre-dame au mur violet Être tout entier la flamme 1257 cleimet sa culpe, si béatrice machet vient de       la a la femme au pour jean-marie simon et sa la galerie chave qui sequence 6   le       l̵ antoine simon 32 ce poème est tiré du est-ce parce que, petit, on mes pensées restent       allong     longtemps sur c’est la distance entre       qui je désire un pour anne slacik ecrire est chairs à vif paumes  un livre écrit madame, vous débusquez v.- les amicales aventures du       dans le numéro exceptionnel de       neige deux ajouts ces derniers noble folie de josué, dans ce périlleux décembre 2001.    au balcon trois tentatives desesperees  les premières dernier vers aoi    tu sais bien sûrla trois (mon souffle au matin 0 false 21 18  hier, 17 elle disposait d’une en 1958 ben ouvre à inoubliables, les les étourneaux ! ensevelie de silence, le bulletin de "bribes bien sûr, il y eut       sur nous avancions en bas de quel étonnant       sur       pour granz fut li colps, li dux en À max charvolen et on croit souvent que le but pour le prochain basilic, (la antoine simon 25       je me       jonath un trait gris sur la martin miguel art et 1 la confusion des pas une année sans évoquer a la fin il ne resta que pour andrée ma voix n’est plus que je t’enfourche ma dernier vers aoi able comme capable de donner dernier vers aoi premier essai c’est violette cachéeton   le 10 décembre "et bien, voilà..." dit immense est le théâtre et  ce qui importe pour c’est seulement au diaphane est le mot (ou la deuxième édition du accorde ton désir à ta     un mois sans de tantes herbes el pre     tout autour       aux le texte qui suit est, bien rêves de josué, le temps passe si vite,  dans toutes les rues sainte marie, l’éclair me dure, religion de josué il très saintes litanies le "patriote", et encore  dits on préparait dix l’espace ouvert au quel ennui, mortel pour  les éditions de lancinant ô lancinant quando me ne so itu pe lorsque martine orsoni constellations et       la et combien errer est notre lot, madame,       je il y a tant de saints sur  monde rassemblé comme ce mur blanc bribes en ligne a       pour martine, coline et laure       au cet article est paru présentation du le samedi 26 mars, à 15       " la fraîcheur et la onze sous les cercles  les trois ensembles       fleur janvier 2002 .traverse carles respunt :   je ne comprends plus   en grec, morías  on peut passer une vie sables mes parolesvous petit matin frais. je te troisième essai       &n madame porte à   ciel !!!! iloec endreit remeint li os normal 0 21 false fal toujours les lettres :       les   pour olivier     depuis la terre a souvent tremblé pierre ciel le 15 mai, à josué avait un rythme et ma foi, tes chaussures au bas de       l̵ le glacis de la mort f le feu m’a deux ce travail vous est rêve, cauchemar,       avant nouvelles mises en   saint paul trois       en un (elle entretenait       le       sur le       un dernier vers aoi il n’était qu’un se placer sous le signe de   ces sec erv vre ile       au et nous n’avons rien pour maguy giraud et       dans       m&eacu laure et pétrarque comme       &agrav j’ai relu daniel biga, certains soirs, quand je       il ce paysage que tu contemplais aux george(s) (s est la       ...et poème pour la pureté de la survie. nul 0 false 21 18  “s’ouvre neuf j’implore en vain       bien c’est un peu comme si, f j’ai voulu me pencher       l̵     hélas,       b&acir dans les carnets c’est parfois un pays dans le respect du cahier des       la la communication est dans les écroulements  le livre, avec le galop du poème me pas même la mort d’un oiseau. je ne peins pas avec quoi, la légende fleurie est  improbable visage pendu "tu sais ce que c’est la liberté s’imprime à il y a des objets qui ont la       object dernier vers aoi le nécessaire non       ...mai non... non... je vous assure, chaque automne les antoine simon 29 ce  zones gardées de elle réalise des le proche et le lointain      & à la bonne       alla       (       dans juste un mot pour annoncer un temps hors du sa langue se cabre devant le madame déchirée les enseignants :       allong beaucoup de merveilles les doigts d’ombre de neige la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel > Dialogue avec Arthur Rimbaud

Dialogue avec Arthur Rimbaud

Dernier ajout : 28 juin 2009.

Les 3 derniers textes : Postliminaires - b , Postliminaires - a , L’itinéraire double - b .

Les 3 textes les plus lus : Préliminaires - a , L’itinéraire double - b , Préliminaires - b .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette