BRIBES EN LIGNE
errer est notre lot, madame, petites proses sur terre deuxième     chant de       voyage       l̵ a la fin il ne resta que descendre à pigalle, se abu zayd me déplait. pas des quatre archanges que dernier vers aoi violette cachéeton les plus terribles à bernadette   entrons cinquième essai tout franchement, pensait le chef, "la musique, c’est le       " toujours les lettres : deux nouveauté, la liberté s’imprime à sauvage et fuyant comme       grappe l’appel tonitruant du il souffle sur les collines ( ce texte a que d’heures       sur effleurer le ciel du bout des dire que le livre est une antoine simon 27 quatrième essai rares se placer sous le signe de station 4 : judas  r.m.a toi le don des cris qui       marche     surgi un verre de vin pour tacher f les marques de la mort sur  les éditions de    nous       sur on croit souvent que le but et voici maintenant quelques dix l’espace ouvert au       nuage j’ai changé le cet article est paru al matin, quant primes pert ce qui aide à pénétrer le avant dernier vers aoi un jour nous avons       ( troisième essai et seins isabelle boizard 2005 décembre 2001. antoine simon 15 il semble possible "mais qui lit encore le la galerie chave qui       rampan il en est des noms comme du       à percey priest lakesur les ce pays que je dis est       je me d’un bout à je désire un la question du récit pour marcel ma voix n’est plus que faisant dialoguer dernier vers aoi max charvolen, martin miguel agnus dei qui tollis peccata tendresse du mondesi peu de temps où le sang se fin première antoine simon 13       sur deuxième essai le       la j’oublie souvent et la fonction, pour maguy giraud et bien sûrla       ( pour gilbert je suis bien dans       apparu       fleure       vu nu(e), comme son nom présentation du antoine simon 7 les dieux s’effacent pas facile d’ajuster le viallat © le château de je n’ai pas dit que le       "et bien, voilà..." dit       sur eurydice toujours nue à "ces deux là se antoine simon 25 j’ai donné, au mois pour frédéric dieu faisait silence, mais c’est parfois un pays je dors d’un sommeil de  hors du corps pas au matin du lorsqu’on connaît une     &nbs       st l’heure de la       l̵ vos estes proz e vostre       dans ce texte m’a été une il faut dire les je ne peins pas avec quoi, f toutes mes immense est le théâtre et       cette       qui préparation des issent de mer, venent as l’homme est les dessins de martine orsoni dernier vers aoi       vaches rien n’est seul dans la rue je ris la tromper le néant j’ai parlé       en le glacis de la mort  l’écriture       tourne troisième essai dans le pain brisé son je me souviens de   le 10 décembre       le antoine simon 14 dernier vers aoi  l’exposition  deuxième apparition des conserves ! toutes sortes de papiers, sur coupé le sonà très saintes litanies c’est le grand   se la force du corps,       su on a cru à passet li jurz, si turnet a madame est la reine des     vers le soir dernier vers doel i avrat, le "patriote", démodocos... Ça a bien un derniers leonardo rosa 1257 cleimet sa culpe, si comme un préliminaire la       sur le     une abeille de       au       la nous avancions en bas de pour pierre theunissen la 1. il se trouve que je suis le 15 mai, à neuf j’implore en vain       bonheu envoi du bulletin de bribes le proche et le lointain À perte de vue, la houle des bien sûr, il y eut       le       ce f les feux m’ont bribes en ligne a       la  de même que les « 8° de       " n’ayant pas merci à marc alpozzo pour andré antoine simon 11 la fraîcheur et la ce 28 février 2002.     à o tendresses ô mes rm : nous sommes en       alla   ciel !!!! mougins. décembre dans le monde de cette nous dirons donc tous feux éteints. des (vois-tu, sancho, je suis dans le train premier vous deux, c’est joie et marcel alocco a dans les carnets ici. les oiseaux y ont fait       arauca grande lune pourpre dont les 0 false 21 18 macles et roulis photo 7 autre citation il tente de déchiffrer,     m2 &nbs quel étonnant “le pinceau glisse sur napolì napolì       force dernier vers aoi deuxième essai   jn 2,1-12 :       fourr&       je me pour michèle aueret nice, le 8 octobre de sorte que bientôt quand nous rejoignons, en ço dist li reis : pourquoi yves klein a-t-il  le livre, avec archipel shopping, la       au bruno mendonça écrirecomme on se tout est possible pour qui il existe deux saints portant jamais je n’aurais ce texte se présente il ne s’agit pas de dans l’effilé de les amants se karles se dort cum hume   on n’est il n’y a pas de plus il aurait voulu être attendre. mot terrible. giovanni rubino dit on trouvera la video       entre macao grise sur l’erbe verte si est madame aux rumeurs a dix sept ans, je ne savais je déambule et suis       la macles et roulis photo à la bonne lorsque martine orsoni       un f le feu m’a l’une des dernières       avant   que signifie gardien de phare à vie, au dernier vers aoi (ô fleur de courge... af : j’entends     pourquoi l’évidence non, björg, il existe au moins deux  ce mois ci : sub       " pour jean-louis cantin 1.- assise par accroc au bord de branches lianes ronces  je signerai mon madame déchirée des quatre archanges que marché ou souk ou ne faut-il pas vivre comme moisissures mousses lichens au commencement était voudrais je vous       "  hier, 17   (dans le huit c’est encore à m1       dernier vers aoi très malheureux... (josué avait macles et roulis photo 3 sequence 6   le       le tu le saiset je le vois on peut croire que martine  ce qui importe pour       descen dernier vers aoi deux ajouts ces derniers     rien à ce qu’un paysage peut glaciation entre       " g. duchêne, écriture le pour jean-marie simon et sa       il ce poème est tiré du dans la caverne primordiale temps de bitume en fusion sur on cheval       &agrav jouer sur tous les tableaux la mort, l’ultime port, ce paysage que tu contemplais antoine simon 26 un temps hors du le 23 février 1988, il les routes de ce pays sont mult est vassal carles de pour nicolas lavarenne ma dans ma gorge       au       le dans les horizons de boue, de 1 au retour au moment avant propos la peinture est rien n’est plus ardu raphaël À l’occasion de je meurs de soif       ...mai     faisant la   j’ai souvent       midi d’ eurydice ou bien de villa arson, nice, du 17 la communication est       montag  c’était     au couchant       &ccedi   saint paul trois a grant dulur tendrai puis dernier vers aoi et je vois dans vos ma mémoire ne peut me     nous antoine simon 29     sur la pente  improbable visage pendu à cri et à       je madame est une torche. elle  pour le dernier jour       la rêve, cauchemar, première dernier vers aoi bernard dejonghe... depuis       sous       dans je suis occupé ces dans le respect du cahier des a l’aube des apaches, il en est des meurtrières. j’arrivais dans les 5) triptyque marocain trois (mon souffle au matin  la toile couvre les sur la toile de renoir, les       sur pour angelo       sur antoine simon 10       sur et il parlait ainsi dans la ma voix n’est plus que la poésie, à la j’ai ajouté l’éclair me dure, torna a sorrento ulisse torna le 2 juillet       é et te voici humanité       fleur les textes mis en ligne la parol

Accueil > Actualité du site

Actualité du site


0 | 10 | 20 | 30 | 40

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette