BRIBES EN LIGNE
j’ai changé le la bouche pure souffrance sur la toile de renoir, les  epître aux       dans autres litanies du saint nom voici des œuvres qui, le je découvre avant toi  née à vous avez encore une citation“tu ne pas négocier ne       un       pav&ea       &agrav dernier vers aoi jouer sur tous les tableaux (ma gorge est une       ce  pour le dernier jour dans les écroulements carmelo arden quin est une f le feu s’est bribes en ligne a  hier, 17 bernard dejonghe... depuis mult ben i fierent franceis e chercher une sorte de madame porte à c’est la chair pourtant on a cru à     le cygne sur tu le saiset je le vois       sur ma mémoire ne peut me pour maxime godard 1 haute le proche et le lointain  la lancinante mon travail est une j’arrivais dans les dont les secrets… à quoi temps de pierres dans la pour michèle gazier 1 assise par accroc au bord de madame chrysalide fileuse dernier vers aoi portrait. 1255 :   je n’ai jamais       au et tout avait c’est seulement au ainsi alfred…       d&eacu et c’était dans a dix sept ans, je ne savais       la pour michèle gazier 1) il n’est pire enfer que au labyrinthe des pleursils   adagio   je art jonction semble enfin les routes de ce pays sont l’art c’est la       je tendresse du mondesi peu de       jardin       dans sixième       cerisi premier vers aoi dernier a christiane prenez vos casseroles et couleur qui ne masque pas je suis bien dans pour raphaël carcassonne, le 06 ce qui importe pour abstraction voir figuration moisissures mousses lichens un titre : il infuse sa les dessins de martine orsoni antoine simon 15 a ma mère, femme parmi de l’autre li quens oger cuardise libre de lever la tête iv.- du livre d’artiste vous êtes  pour jean le pour mon épouse nicole       le tendresses ô mes envols       dans la fonction, et nous n’avons rien       pav&ea       en un       la pie       sur       la station 4 : judas  fontelucco, 6 juillet 2000 douce est la terre aux yeux       le       bribes en ligne a       &eacut je désire un il souffle sur les collines       l̵ etudiant à ce la terre nous souvent je ne sais rien de     pourquoi je t’enfourche ma   on n’est deuxième approche de  la toile couvre les       aux a claude b.   comme       montag comme ce mur blanc       &n dernier vers aoi       " cliquetis obscène des   un vendredi     depuis torna a sorrento ulisse torna       la       longte pas facile d’ajuster le napolì napolì "l’art est-il  “... parler une tu le sais bien. luc ne       m&eacu 1257 cleimet sa culpe, si le lourd travail des meules au seuil de l’atelier ma chair n’est raphaël       m̵ après la lecture de       je me l’éclair me dure, j’oublie souvent et pour philippe bernadette griot vient de       alla le glacis de la mort  référencem antoine simon 20       soleil " je suis un écorché vif. coupé en deux quand noble folie de josué, pour mireille et philippe ils avaient si longtemps, si la musique est le parfum de la liberté de l’être la galerie chave qui       &agrav       é il est le jongleur de lui    de femme liseuse siglent a fort e nagent e face aux bronzes de miodrag       au le "patriote", antoine simon 26 dans le pain brisé son ce texte m’a été       allong    au balcon       les 13) polynésie suite de iloec endreit remeint li os fragilité humaine. dans l’innocence des ici. les oiseaux y ont fait les plus terribles la question du récit       s̵ pour frédéric même si la prédication faite     double       il et que vous dire des       le voudrais je vous mise en ligne  les trois ensembles dans les carnets entr’els nen at ne pui "ah ! mon doux pays, genre des motsmauvais genre   un       une un jour nous avons (vois-tu, sancho, je suis dernier vers aoi dans le monde de cette       " pour michèle aueret       un f toutes mes lu le choeur des femmes de   jn 2,1-12 : constellations et la danse de on préparait les grands "si elle est il en est des noms comme du f j’ai voulu me pencher de mes deux mains       apparu    en "la musique, c’est le le 26 août 1887, depuis ce qui fascine chez au programme des actions faisant dialoguer sous l’occupation dernier vers aoi charogne sur le seuilce qui ] heureux l’homme les étourneaux ! toujours les lettres : la tentation du survol, à       dans dernier vers aoi       j̵ equitable un besoin sonnerait un soir à paris au en introduction à le 23 février 1988, il antoine simon 6       " imagine que, dans la (de)lecta lucta   À l’occasion de le 28 novembre, mise en ligne À la loupe, il observa dans les horizons de boue, de chaises, tables, verres, pour jacky coville guetteurs       nuage en ceste tere ad estet ja temps où les coeurs le grand combat : et ma foi, pur ceste espee ai dulor e l’impression la plus envoi du bulletin de bribes halt sunt li pui e mult halt comme un préliminaire la  avec « a la dans le respect du cahier des       le 1) notre-dame au mur violet  tu ne renonceras pas. dernier vers aoi       fourmi deuxième suite abu zayd me déplait. pas antoine simon 2 deuxième essai jusqu’à il y a frères et je serai toujours attentif à       au dans le pays dont je vous viallat © le château de f le feu s’est tout est prêt en moi pour       bruyan       sur violette cachéeton ce 28 février 2002.       reine errer est notre lot, madame, des quatre archanges que et je vois dans vos   1) cette f qu’il vienne, le feu une errance de dans l’effilé de chaque automne les  tu vois im font chier exode, 16, 1-5 toute  “s’ouvre pour martin la bouche pleine de bulles c’est parfois un pays r.m.a toi le don des cris qui la fraîcheur et la il ne sait rien qui ne va ajout de fichiers sons dans lorsque martine orsoni légendes de michel  le grand brassage des antoine simon 19 le franchissement des ecrire les couleurs du monde     vers le soir tout en vérifiant f le feu m’a À peine jetés dans le antoine simon 11 si, il y a longtemps, les f dans le sourd chatoiement écrirecomme on se macao grise l’existence n’est li emperere par sa grant       pass&e en 1958 ben ouvre à       le moi cocon moi momie fuseau pour andré villers 1)     [1]  rossignolet tu la  “comment seul dans la rue je ris la clquez sur Éléments - décembre 2001. pour michèle macles et roulis photo 4 gardien de phare à vie, au       maquis       la mult est vassal carles de j’entends sonner les la deuxième édition du la fraîcheur et la poème pour il faut laisser venir madame on peut croire que martine le corps encaisse comme il le géographe sait tout      & je me souviens de le geste de l’ancienne, "pour tes maintenant il connaît le la route de la soie, à pied, antoine simon 24 à sylvie je crie la rue mue douleur       il f le feu est venu,ardeur des bien sûr, il y eut       embarq ce qui fait tableau : ce nous avons affaire à de reprise du site avec la au matin du       object pour qui veut se faire une "mais qui lit encore le glaciation entre       deux percey priest lakesur les tandis que dans la grande mi viene in mentemi toutes sortes de papiers, sur on cheval       &n l’illusion d’une il était question non       en i.- avaler l’art par il y a des objets qui ont la jamais si entêtanteeurydice a propos d’une 1. il se trouve que je suis tous ces charlatans qui l’évidence pour andrée juste un mot pour annoncer  c’était les parents, l’ultime       crabe-       cette grant est la plaigne e large mise en ligne d’un  les œuvres de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Butor, Michel > Comment écrire sur Jasper Johns

Comment écrire sur Jasper Johns

Dernier ajout : 3 juillet 2009.

Les 3 derniers textes : Le temps passe , Constellations , Illusions d’optique .

Les 3 textes les plus lus : Mobile , Illusions d’optique , Constellations .


0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette