BRIBES EN LIGNE
      dans dorothée vint au monde inoubliables, les ki mult est las, il se dort  improbable visage pendu       je antoine simon 33 f le feu est venu,ardeur des c’est une sorte de pas facile d’ajuster le f le feu s’est je ne saurais dire avec assez       bien bien sûrla dix l’espace ouvert au ils s’étaient le bulletin de "bribes il y a tant de saints sur comme ce mur blanc (la numérotation des je m’étonne toujours de la     rien j’ai longtemps  zones gardées de À l’occasion de les oiseaux s’ouvrent ce jour-là il lui toi, mésange à introibo ad altare des conserves !   en grec, morías quand c’est le vent qui seins isabelle boizard 2005 journée de toulon, samedi 9   entrons     le clere est la noit e la  tu vois im font chier (de)lecta lucta   raphaël je sais, un monde se "si elle est nous avons affaire à de préparation des sur l’erbe verte si est poussées par les vagues       pav&ea ce paysage que tu contemplais j’ai travaillé    courant les textes mis en ligne       baie  pour le dernier jour antoine simon 14 beaucoup de merveilles coupé en deux quand je reviens sur des quand vous serez tout la force du corps, diaphane est le mot (ou  dans le livre, le les dessins de martine orsoni pour michèle gazier 1) de proche en proche tous encore une citation“tu raphaËl       pass&e       "       aux       la       autre essai d’un leonardo rosa le temps passe si vite, on préparait li emperere par sa grant       ce troisième essai       embarq pur ceste espee ai dulor e voici des œuvres qui, le li quens oger cuardise la littérature de j’ai donc "et bien, voilà..." dit dans le patriote du 16 mars j’entends sonner les temps où le sang se edmond, sa grande la liberté de l’être exacerbé d’air tout est prêt en moi pour les plus vieilles       &eacut les plus terribles       sous avant propos la peinture est martin miguel art et       la il souffle sur les collines station 7 : as-tu vu judas se       deux il n’est pire enfer que et il fallait aller debout ...et poème pour printemps breton, printemps pour michèle  ce qui importe pour petit matin frais. je te la route de la soie, à pied,       allong mes pensées restent       le       ruelle       neige À max charvolen et hans freibach : de la  marcel migozzi vient de reflets et echosla salle la fraîcheur et la    au balcon       &agrav       parfoi couleur qui ne masque pas il s’appelait station 4 : judas  pour qui veut se faire une immense est le théâtre et l’existence n’est       je me accoucher baragouiner mise en ligne dernier vers aoi le 2 juillet equitable un besoin sonnerait onze sous les cercles madame, vous débusquez       s̵ f j’ai voulu me pencher       ...mai rimbaud a donc       dans merci à marc alpozzo seul dans la rue je ris la c’est vrai       l̵       sur la bouche pure souffrance la vie est ce bruissement il n’était qu’un comme c’est régine robin, six de l’espace urbain, antoine simon 5   né le 7 intendo... intendo ! ce 28 février 2002. mon travail est une       ce       soleil à propos des grands mougins. décembre livre grand format en trois ecrire sur deuxième approche de       reine la communication est       je me issent de mer, venent as frères et le nécessaire non       au mult ben i fierent franceis e       sur pour jean-louis cantin 1.-       au quel ennui, mortel pour la vie humble chez les       " toutes ces pages de nos ici. les oiseaux y ont fait face aux bronzes de miodrag depuis le 20 juillet, bribes diaphane est le a supposer quece monde tienne antoine simon 20 antoine simon 9 pour michèle aueret       le antoine simon 32 …presque vingt ans plus je rêve aux gorges "moi, esclave" a charogne sur le seuilce qui au matin du       arauca attelage ii est une œuvre       magnol nice, le 30 juin 2000 et tout avait     chant de macles et roulis photo 7 bribes en ligne a on a cru à   se       object elle ose à peine jamais je n’aurais dernier vers doel i avrat,       cerisi avez-vous vu       apr&eg       vu on dit qu’agathe madame aux rumeurs pas une année sans évoquer    il ce qu’un paysage peut pluies et bruines, a la libération, les       voyage travail de tissage, dans "nice, nouvel éloge de la carissimo ulisse,torna a       midi (dans mon ventre pousse une       bonheu au rayon des surgelés temps de pierres dans la cyclades, iii° marché ou souk ou le 23 février 1988, il       le j’ai perdu mon  “comment dernier vers aoi     pourquoi       enfant deux ce travail vous est dimanche 18 avril 2010 nous les dernières madame est une torche. elle       gentil ço dist li reis :       il jusqu’à il y a       descen dans ce pays ma mère tous feux éteints. des       une in the country et que vous dire des nous viendrons nous masser je n’ai pas dit que le       en un     [1]  errer est notre lot, madame, je ne peins pas avec quoi, le lent déferlement vos estes proz e vostre       pour dernier vers aoi sixième la bouche pleine de bulles art jonction semble enfin       sur de prime abord, il du fond des cours et des 13) polynésie       sur le texte qui suit est, bien  tous ces chardonnerets soudain un blanc fauche le la galerie chave qui       sur quando me ne so itu pe       jardin     de rigoles en dernier vers aoi bruno mendonça rêves de josué,       en  epître aux ce jour là, je pouvais vedo la luna vedo le pour frédéric nouvelles mises en pour alain borer le 26 nous serons toujours ces et nous n’avons rien c’est parfois un pays antoine simon 13       la ici, les choses les plus si tu es étudiant en buttati ! guarda&nbs dernier vers aoi pour maguy giraud et trois (mon souffle au matin dernier vers aoi très malheureux... station 5 : comment quelques textes vous avez dernier vers aoi d’ eurydice ou bien de l’impression la plus   je ne comprends plus   est-ce que pour martin "l’art est-il l’illusion d’une jouer sur tous les tableaux       au dernier vers aoi tout en travaillant sur les approche d’une nice, le 8 octobre a ma mère, femme parmi tout le problème lu le choeur des femmes de je t’ai admiré,       retour il existe au moins deux la fraîcheur et la madame est la reine des     ton certains soirs, quand je le galop du poème me s’ouvre la   ces sec erv vre ile       apr&eg vi.- les amicales aventures j’ai changé le antoine simon 21 pour max charvolen 1) d’un côté f les marques de la mort sur Être tout entier la flamme  les premières pour nicolas lavarenne ma paroles de chamantu  de même que les   nous sommes je suis       assis       le       l̵ le travail de bernard mi viene in mentemi   marcel au lecteur voici le premier       la pie en cet anniversaire, ce qui d’abord l’échange des je suis bien dans un verre de vin pour tacher cette machine entre mes madame porte à le 26 août 1887, depuis assise par accroc au bord de       voyage "mais qui lit encore le dans l’innocence des chaque jour est un appel, une f le feu m’a on peut croire que martine un titre : il infuse sa macles et roulis photo 1 madame dans l’ombre des les doigts d’ombre de neige antoine simon 6       six       quand sous l’occupation  je signerai mon siglent a fort e nagent e ecrire les couleurs du monde       m̵ pour jean-marie simon et sa f tous les feux se sont " je suis un écorché vif. sauvage et fuyant comme les lettres ou les chiffres merle noir  pour       neige et encore  dits marie-hélène     vers le soir janvier 2002 .traverse bel équilibre et sa lorsqu’on connaît une la parol

Accueil > Personnalités > Fedi

Fedi


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette