BRIBES EN LIGNE
    longtemps sur pour       sur des quatre archanges que antoine simon 28 equitable un besoin sonnerait       &agrav en cet anniversaire, ce qui c’est un peu comme si, f le feu m’a       chaque pour daniel farioli poussant       &n         &n ils s’étaient thème principal : toutefois je m’estimais  dans le livre, le la vie est dans la vie. se ne faut-il pas vivre comme dans les horizons de boue, de le plus insupportable chez voudrais je vous   anatomie du m et on a cru à les dernières       b&acir       pav&ea dans le pain brisé son ma mémoire ne peut me un titre : il infuse sa       ...mai vous deux, c’est joie et 0 false 21 18 le franchissement des madame des forêts de       l̵       ( macles et roulis photo 7 napolì napolì approche d’une antoine simon 13   1) cette constellations et il aurait voulu être a la fin il ne resta que       il bernard dejonghe... depuis dans ce périlleux les petites fleurs des tendresse du mondesi peu de macles et roulis photo 1 dans l’effilé de à cri et à       la les parents, l’ultime une autre approche de le scribe ne retient on dit qu’agathe pour mireille et philippe coupé le sonà et il fallait aller debout il ne s’agit pas de la poésie, à la  au mois de mars, 1166 nice, le 30 juin 2000 l’ami michel quand nous rejoignons, en branches lianes ronces normal 0 21 false fal la fraîcheur et la l’homme est macles et roulis photo 4       nuage onzième c’est la peur qui fait cinquième essai tout       je me quelque chose un temps hors du       gentil karles se dort cum hume       banlie accorde ton désir à ta nice, le 18 novembre 2004       au macao grise coupé en deux quand la chaude caresse de carles li reis en ad prise sa lentement, josué     " dans un coin de nice, dernier vers aoi elle réalise des   nous sommes souvent je ne sais rien de le lent déferlement       neige pure forme, belle muette,       et     à guetter cette chose gardien de phare à vie, au       baie pour andré douze (se fait terre se dernier vers aoi seins isabelle boizard 2005 jusqu’à il y a       fleure deuxième apparition de       dans hans freibach : au commencement était « pouvez-vous (de)lecta lucta   sequence 6   le     surgi comme une suite de journée de tu le saiset je le vois et combien se reprendre. creuser son c’est extrêmement       une  il est des objets sur 1- c’est dans dans l’innocence des cinq madame aux yeux c’est la chair pourtant       cerisi aux barrières des octrois     les fleurs du antoine simon 12 d’un côté pour maguy giraud et pour jean-louis cantin 1.- "tu sais ce que c’est tendresses ô mes envols les avenues de ce pays le 19 novembre 2013, à la   la production premier essai c’est archipel shopping, la en 1958 ben ouvre à al matin, quant primes pert mes pensées restent   l’oeuvre vit son     son (en regardant un dessin de   six formes de la     cet arbre que pour yves et pierre poher et morz est rollant, deus en ad       cette  dernier salut au carles respunt :       " d’un bout à     sur la ensevelie de silence, à propos “la rien n’est rien n’est plus ardu ( ce texte a l’éclair me dure, dans le respect du cahier des       retour toute une faune timide veille       vu (ma gorge est une il pleut. j’ai vu la raphaël au rayon des surgelés tout en travaillant sur les       la et ma foi, vue à la villa tamaris dernier vers aoi       les pour michèle gazier 1 attendre. mot terrible. "si elle est "le renard connaît lu le choeur des femmes de mon travail est une pour jacky coville guetteurs station 5 : comment       avant dernier vers aoi nous savons tous, ici, que (À l’église madame, on ne la voit jamais je ne saurais dire avec assez i mes doigts se sont ouverts dieu faisait silence, mais       la et que dire de la grâce buttati ! guarda&nbs     pluie du bel équilibre et sa comme un préliminaire la "nice, nouvel éloge de la faisant dialoguer de la quand il voit s’ouvrir, les grands la gaucherie à vivre, j’ai changé le légendes de michel madame est la reine des il avait accepté arbre épanoui au ciel madame dans l’ombre des première       jardin petit matin frais. je te  les trois ensembles    7 artistes et 1   marcel       " laure et pétrarque comme dernier vers aoi c’est parfois un pays onze sous les cercles       la       &eacut la mort, l’ultime port,       au dernier vers aoi ouverture d’une antoine simon 6 5) triptyque marocain je meurs de soif pour angelo dernier vers aoi j’ai en réserve je m’étonne toujours de la antoine simon 29 cyclades, iii° dans le train premier  hier, 17  jésus ce texte se présente on cheval premier vers aoi dernier il y a dans ce pays des voies de pareïs li seit la  tu vois im font chier moisissures mousses lichens "l’art est-il jouer sur tous les tableaux       jonath merle noir  pour pour egidio fiorin des mots dans l’innocence des  “la signification  ce qui importe pour "je me tais. pour taire. deux ajouts ces derniers bernadette griot vient de       la certains soirs, quand je (josué avait rêve, cauchemar,    si tout au long j’oublie souvent et tous ces charlatans qui noble folie de josué, on peut croire que martine je suis bien dans 1) notre-dame au mur violet vi.- les amicales aventures     chant de  on peut passer une vie       au c’est une sorte de charogne sur le seuilce qui       qui et voici maintenant quelques troisième essai les plus vieilles la pureté de la survie. nul       fourr& dernier vers aoi une errance de je dors d’un sommeil de "ah ! mon doux pays, trois tentatives desesperees la rencontre d’une j’ai donc mouans sartoux. traverse de qu’est-ce qui est en Éléments - "et bien, voilà..." dit un homme dans la rue se prend où l’on revient quelque temps plus tard, de j’aime chez pierre le corps encaisse comme il   la baie des anges  marcel migozzi vient de j’entends sonner les       bonhe six de l’espace urbain, attelage ii est une œuvre   pour le prochain a grant dulur tendrai puis il souffle sur les collines les cuivres de la symphonie    seule au    en in the country    il le 26 août 1887, depuis station 3 encore il parle dans ce pays ma mère chairs à vif paumes "mais qui lit encore le bientôt, aucune amarre       la iloec endreit remeint li os madame, vous débusquez s’égarer on pour andré prenez vos casseroles et   se toutes sortes de papiers, sur ils avaient si longtemps, si les installations souvent, f tous les feux se sont      & sur l’erbe verte si est deux ce travail vous est encore la couleur, mais cette  c’était la brume. nuages madame déchirée le nécessaire non aux george(s) (s est la de pa(i)smeisuns en est venuz mesdames, messieurs, veuillez       les  “ne pas est-ce parce que, petit, on       une pour michèle exacerbé d’air antoine simon 30       sur comment entrer dans une polenta le temps passe dans la   maille 1 :que dix l’espace ouvert au tes chaussures au bas de le géographe sait tout       soleil quand c’est le vent qui si j’étais un     une abeille de pour lee derniers l’impossible la fraîcheur et la station 7 : as-tu vu judas se temps où le sang se       ce passet li jurz, si turnet a temps de pierres dans la et si tu dois apprendre à ouverture de l’espace     du faucon dernier vers aoi dernier vers aoi les textes mis en ligne   pour adèle et antoine simon 33 le lourd travail des meules       longte quand vous serez tout zacinto dove giacque il mio       la i.- avaler l’art par 7) porte-fenêtre toulon, samedi 9 c’est vrai d’ eurydice ou bien de ainsi va le travail de qui       vu le 28 novembre, mise en ligne la parol

Accueil > Personnalités > Fedi

Fedi


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette