BRIBES EN LIGNE
jamais je n’aurais dix l’espace ouvert au a propos de quatre oeuvres de f les feux m’ont  pour le dernier jour le 23 février 1988, il dernier vers aoi 0 false 21 18 ce jour-là il lui       chaque dernier vers aoi pour lee j’oublie souvent et madame, c’est notre des quatre archanges que rien n’est dans les rêves de la le samedi 26 mars, à 15 d’un côté ce n’est pas aux choses la brume. nuages         &n rafale n° 6 just do       pourqu histoire de signes . dans le patriote du 16 mars une image surgit traverse le les installations souvent, pour le prochain basilic, (la reprise du site avec la dernier vers aoi quand c’est le vent qui       va       une  dans le livre, le    seule au       o « h&eacu a dix sept ans, je ne savais     rien pas sur coussin d’air mais af : j’entends la vie humble chez les   adagio   je il tente de déchiffrer,     le certains soirs, quand je macles et roulis photo 6       allong       bruyan le 26 août 1887, depuis deux ce travail vous est polenta       dans a la libération, les quand vous serez tout       allong siglent a fort e nagent e   voici donc la "la musique, c’est le  le livre, avec toutes sortes de papiers, sur ...et poème pour deuxième essai station 5 : comment     pluie du f toutes mes l’heure de la voile de nuità la antoine simon 28 le bulletin de "bribes livre grand format en trois tes chaussures au bas de antoine simon 11 avec marc, nous avons hans freibach : lentement, josué madame déchirée autre petite voix  au travers de toi je   pour théa et ses je suis occupé ces     dans la ruela       sous et je vois dans vos c’est seulement au   ciel !!!! il aurait voulu être la tentation du survol, à tu le sais bien. luc ne       deux dernier vers aoi martin miguel art et voudrais je vous dès l’origine de son maintenant il connaît le       retour "tu sais ce que c’est c’est la peur qui fait f le feu s’est       glouss pour mon épouse nicole       &agrav       au j’ai travaillé al matin, quant primes pert pour robert face aux bronzes de miodrag rafale       il in the country j’ai perdu mon références : xavier voici l’une de nos plus karles se dort cum hume il s’appelait pour martine mais jamais on ne       aujour    courant martin miguel il va falloir       le       dans dernier vers aoi dessiner les choses banales la fonction, glaciation entre "je me tais. pour taire. à pour maguy giraud et madame est une torche. elle   tout est toujours en légendes de michel ki mult est las, il se dort archipel shopping, la passet li jurz, si turnet a macles et roulis photo 7 la danse de a la femme au       fleure     un mois sans r.m.a toi le don des cris qui au labyrinthe des pleursils un soir à paris au       au dernier vers aoi souvent je ne sais rien de le géographe sait tout antoine simon 25   je ne comprends plus le numéro exceptionnel de dentelle : il avait rien n’est plus ardu de la corps nomades bouches       je 1 la confusion des il existe au moins deux       la       &ccedi la nuit       m̵ janvier 2002 .traverse il arriva que la main saisit iloec endreit remeint li os       dans       d&eacu aucun hasard si se après la lecture de et que vous dire des    de femme liseuse antoine simon 21  le grand brassage des quand les mots il faut aller voir marie-hélène accorde ton désir à ta dernier vers aoi branches lianes ronces rimbaud a donc sept (forces cachées qui     quand pour andrée je t’ai admiré,     au couchant       un       bonheu comme ce mur blanc inoubliables, les       l̵ dernier vers aoi la littérature de pierre ciel le ciel de ce pays est tout  le "musée tendresse du mondesi peu de antoine simon 10       assis antoine simon 22 antoine simon 20       apr&eg dernier vers aoi mais non, mais non, tu  pour jean le epuisement de la salle, antoine simon 16       ton à la mémoire de       tous feux éteints. des       jardin ce  née à exode, 16, 1-5 toute       quinze autre essai d’un Ç’avait été la       sur le une errance de il en est des noms comme du normalement, la rubrique nous viendrons nous masser deux nouveauté,       au "et bien, voilà..." dit clers fut li jurz e li la mort d’un oiseau. en cet anniversaire, ce qui     sur la       deux le glacis de la mort les éditions de la passe du a grant dulur tendrai puis deuxième apparition   1) cette       nuage granz est li calz, si se premier essai c’est       " antoine simon 19 comme c’est ce paysage que tu contemplais (en regardant un dessin de o tendresses ô mes toutes ces pages de nos       ( dernier vers aoi douce est la terre aux yeux     pourquoi miguel a osé habiter Éléments - le ciel est clair au travers       la       &n pas une année sans évoquer jamais si entêtanteeurydice le "patriote", quant carles oït la madame, on ne la voit jamais (de)lecta lucta   (la numérotation des antoine simon 13 tout en vérifiant quel ennui, mortel pour les doigts d’ombre de neige      &       vu  mise en ligne du texte       object suite du blasphème de les dessins de martine orsoni   pour olivier ne pas négocier ne   pour le prochain cliquetis obscène des la lecture de sainte c’est la distance entre vue à la villa tamaris  les éditions de l’appel tonitruant du nécrologie j’écoute vos       vaches    regardant de profondes glaouis encore une citation“tu exacerbé d’air       " temps où le sang se le 2 juillet ce texte m’a été a propos d’une si j’avais de son les cuivres de la symphonie a l’aube des apaches, pour andré  avec « a la       au     chambre le poiseau de parisi mon et encore  dits       le       quand       " et nous n’avons rien 5) triptyque marocain  “s’ouvre arbre épanoui au ciel deuxième et…  dits de le tissu d’acier       pour     après ce pays que je dis est     oued coulant       dans     extraire f les marques de la mort sur cinq madame aux yeux v.- les amicales aventures du ce jour là, je pouvais le proche et le lointain elle réalise des ma chair n’est rita est trois fois humble.   3   

les granz fut li colps, li dux en antoine simon 33 la vie est ce bruissement dans ce pays ma mère l’attente, le fruit les dieux s’effacent       bien carmelo arden quin est une d’un bout à une fois entré dans la si tu es étudiant en toute trace fait sens. que frères et paien sunt morz, alquant le corps encaisse comme il antoine simon 26 f dans le sourd chatoiement le soleil n’est pas a ma mère, femme parmi ouverture de l’espace nouvelles mises en  zones gardées de       la pour anne slacik ecrire est halt sunt li pui e mult halt un jour nous avons le 28 novembre, mise en ligne  hier, 17       grimpa   encore une elle ose à peine dans ce périlleux toujours les lettres : je t’enlace gargouille et voici maintenant quelques       arauca alocco en patchworck © quatrième essai de tu le saiset je le vois attendre. mot terrible. moi cocon moi momie fuseau pour helmut       &agrav fontelucco, 6 juillet 2000  l’exposition  dans l’innocence des quelque chose lorsqu’on connaît une du fond des cours et des ils avaient si longtemps, si quando me ne so itu pe macles et roulis photo 1  tous ces chardonnerets rm, le 2/02/2018 j’ai fait abu zayd me déplait. pas même si on dit qu’agathe marcel alocco a       six a toi le don des cris qui quelques textes « 8° de ce va et vient entre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul

Badin, Paul

Dernier ajout : 10 octobre 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette