BRIBES EN LIGNE
entr’els nen at ne pui       m̵ le plus insupportable chez  ce mois ci : sub       rampan vous êtes c’est la chair pourtant titrer "claude viallat, je meurs de soif une fois entré dans la quand nous rejoignons, en i mes doigts se sont ouverts le recueil de textes       dans la tentation du survol, à j’ai travaillé       la       apparu petit matin frais. je te       le   pour olivier dans un coin de nice, de proche en proche tous  avec « a la deuxième essai le “le pinceau glisse sur       voyage avant propos la peinture est       la       au   ces sec erv vre ile il faut laisser venir madame     les fleurs du         &n prenez vos casseroles et quatrième essai rares apaches : du bibelot au babilencore une (josué avait lentement fragilité humaine. troisième essai marché ou souk ou alocco en patchworck © on a cru à vous deux, c’est joie et       nuage rafale    courant tous feux éteints. des ce qui aide à pénétrer le macles et roulis photo 3       le rm : d’accord sur station 5 : comment pour marcel pour alain borer le 26 la galerie chave qui carles respunt : napolì napolì il s’appelait il n’y a pas de plus au labyrinthe des pleursils       quinze comment entrer dans une lentement, josué rêve, cauchemar,   encore une attendre. mot terrible. "ah ! mon doux pays, recleimet deu mult       les antoine simon 18 la mastication des       au rm : nous sommes en rafale n° 12 où générations madame porte à je me souviens de       et pour qui veut se faire une       bien ouverture de l’espace le 26 août 1887, depuis jusqu’à il y a les oiseaux s’ouvrent       aujour l’attente, le fruit     le il faut aller voir antoine simon 26 se reprendre. creuser son tu le sais bien. luc ne       magnol sur l’erbe verte si est       bruyan macles et roulis photo 1 les avenues de ce pays ce paysage que tu contemplais une image surgit traverse le       le que reste-t-il de la couleur qui ne masque pas ce poème est tiré du       &agrav       le quand les couleurs poussées par les vagues quand vous serez tout       glouss bribes en ligne a li emperere par sa grant mult est vassal carles de normal 0 21 false fal dans le respect du cahier des       alla quatre si la mer s’est     chant de pour andré pour jacky coville guetteurs voici des œuvres qui, le ainsi fut pétrarque dans réponse de michel  jésus  zones gardées de tout le problème je t’ai admiré, chaque automne les       sur   3   

les je ne sais pas si fin première rafale       sur le       descen dans ma gorge madame des forêts de dernier vers aoi   dits de l’une des dernières une image surgit et derrière pourquoi yves klein a-t-il a la libération, les pour ma nice, le 18 novembre 2004 il avait accepté ...et poème pour       dans       &agrav il y a dans ce pays des voies c’est vrai   iv    vers a propos d’une       l̵       &eacut  un livre écrit 0 false 21 18 antoine simon 23       quand f les feux m’ont préparation des dans ce périlleux le ciel est clair au travers vos estes proz e vostre jamais je n’aurais si grant dol ai que ne À l’occasion de après la lecture de (josué avait le 26 août 1887, depuis rafale station 7 : as-tu vu judas se dernier vers aoi antoine simon 16 un tunnel sans fin et, à de la a claude b.   comme pure forme, belle muette, violette cachéeton       & la terre nous l’homme est a l’aube des apaches, ce texte se présente pour jacqueline moretti, attention beau il n’est pire enfer que des voix percent, racontent preambule – ut pictura c’est la peur qui fait pour mon épouse nicole iv.- du livre d’artiste hans freibach : frères et antoine simon 7 dernier vers aoi errer est notre lot, madame,  l’exposition  certains soirs, quand je le travail de miguel, de 1968 paroles de chamantu cet univers sans dernier vers aoi on cheval   que signifie la liberté s’imprime à       sur antoine simon 10       &ccedi et  riche de mes       voyage dans les écroulements       premier essai c’est religion de josué il able comme capable de donner etait-ce le souvenir il aura fallu longtemps - dernier vers aoi jamais si entêtanteeurydice encore la couleur, mais cette       soleil   jn 2,1-12 :       enfant   est-ce que       b&acir la langue est intarissable le lourd travail des meules le texte qui suit est, bien cliquetis obscène des f dans le sourd chatoiement l’heure de la j’ai parlé       le siglent a fort e nagent e rossignolet tu la antoine simon 2 li quens oger cuardise la pureté de la survie. nul de tantes herbes el pre les textes mis en ligne folie de josuétout est c’est la distance entre    tu sais   un     faisant la dernier vers aoi madame, c’est notre antoine simon 13 leonardo rosa la force du corps, les enseignants : si j’avais de son zacinto dove giacque il mio       je me       l̵ "et bien, voilà..." dit       banlie       la antoine simon 33 j’écoute vos ils avaient si longtemps, si   anatomie du m et s’ouvre la mouans sartoux. traverse de pour mes enfants laure et clere est la noit e la bruno mendonça spectacle de josué dit  de même que les "le renard connaît dernier vers aoi  pour jean le  référencem pour michèle       dans “dans le dessin   pour théa et ses travail de tissage, dans je déambule et suis       sur       " diaphane est le g. duchêne, écriture le       la 1.- les rêves de très saintes litanies trois (mon souffle au matin       marche laure et pétrarque comme il souffle sur les collines         or au programme des actions "l’art est-il pour michèle gazier 1) « pouvez-vous pour gilbert le 2 juillet cinquième citationne de sorte que bientôt       object toute trace fait sens. que la musique est le parfum de et si au premier jour il ma voix n’est plus que non... non... je vous assure,       la     sur la j’ai perdu mon lu le choeur des femmes de f toutes mes pas de pluie pour venir       &agrav ma mémoire ne peut me (la numérotation des sous l’occupation deux ajouts ces derniers       pour madame, on ne la voit jamais dernier vers aoi j’entends sonner les       la       sur rafale n° 4 on le       retour c’est une sorte de une il faut dire les où l’on revient tout est prêt en moi pour le géographe sait tout s’égarer on avant dernier vers aoi un nouvel espace est ouvert le ciel de ce pays est tout autre citation la fraîcheur et la       ...mai     [1]  antoine simon 30 À perte de vue, la houle des   je n’ai jamais de soie les draps, de soie les dieux s’effacent un jour, vous m’avez antoine simon 27     ton raphaël toute une faune timide veille viallat © le château de mille fardeaux, mille  tu ne renonceras pas.       coude rare moment de bonheur,    seule au antoine simon 31 pour max charvolen 1)       o la fraîcheur et la ma voix n’est plus que on dit qu’agathe À max charvolen et  l’écriture       longte toi, mésange à je n’ai pas dit que le le tissu d’acier       à imagine que, dans la (À l’église       au et tout avait     dans la ruela ainsi va le travail de qui autre citation"voui immense est le théâtre et deuxième approche de deuxième apparition autres litanies du saint nom la terre a souvent tremblé 5) triptyque marocain merle noir  pour on croit souvent que le but       en un       la       fourmi   né le 7       droite antoine simon 25 souvent je ne sais rien de elle disposait d’une de profondes glaouis cinquième essai tout la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

Pas à Pas

Dernier ajout : 10 octobre 2009.

Les 3 derniers textes : Pas à Pas 81 , Pas à Pas 80 , Pas à Pas 79 .

Les 3 textes les plus lus : Pas à Pas 77 , Pas à Pas 40 , Pas à Pas 36 .

AVERTISSEMENT AU LECTEUR

Ce texte n’existe pas par lui-même. Il est un écho à la lecture de Il y a toujours un chien qui court sur une plage, de Jean-François Dubois (L’escarbille, 2005). Il incite le lecteur à se procurer ce livre, à jongler avec nos deux textes, à amplifier encore le dialogue pour construire un livre collectif infini.


  • Pas à Pas 1

    Clefs : Badin P.
    Se placer sous le signe de l’enfance, autant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, avec le moins de je (...)
  • Pas à Pas 2

    Clefs : Badin P.
    Saluer d’abord les plus malheureux. Mais devant tant de malheurs et d’aussi maigres moyens, la naïveté risque de jouer de mauvais tours. Comment éviter l’odieuse caricature : l’aide à la chaîne, la (...)
  • Pas à Pas 3

    Clefs : Badin P.
    La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela.
  • Pas à Pas 4

    Clefs : Badin P.
    Le vieux qui s’arrête de vivre ? L’insondable mystère et le scandale du choix. Mais que choisir ? Et toi qui avait tout misé sur ta retraite tardive, que pouvais-tu en attendre, père, après le long (...)
  • Pas à Pas 5

    Clefs : Badin P.
    Que d’heures d’ennui avalées bon gré mal gré dans d’interminables réunions mal préparées, mal conduites et dont chacun sait qu’elles ne changeront rien ni fondamentalement ni minusculement. Entre (...)
  • Pas à Pas 6

    Clefs : Badin P.
    La gaucherie à vivre, quasi-baudelairienne (cf. L’Albatros), humble de surcroît : assez juste définition aussi de l’écriture, dans son processus d’élaboration et de (...)
  • Pas à Pas 7

    Clefs : Badin P.
    Les étourneaux ! on a envie de crier, on en crie encore, de retour à la table du soir autour de la soupe fumante. Ils bouffent tout, vident une vigne, un champ, en moins de temps qu’il n’en faut (...)
  • Pas à Pas 8

    Clefs : Badin P.
    Le nécessaire non respect de l’excès de soi-même… ce qu’il faut d’humour inexorable pour ne pas se plaindre, pour éviter de s’attarder trop sur soi. Car on trouve effectivement pire (...)
  • Pas à Pas 9

    Clefs : Badin P.
    Printemps breton, printemps des grandes landes, de la solitude même du silence.
  • Pas à Pas 10

    Clefs : Badin P.
    Le proche et le lointain honorés dans le toilettage de la terre. Beauté de ce travail. Et le silence calme par-dessus la campagne quand le soir, tiré au cordeau, se (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette