BRIBES EN LIGNE
soudain un blanc fauche le suite du blasphème de f les marques de la mort sur sous l’occupation agnus dei qui tollis peccata diaphane est le mot (ou et…  dits de       en je m’étonne toujours de la preambule – ut pictura       " (elle entretenait j’ai perdu mon       midi (la numérotation des janvier 2002 .traverse la terre nous la mort d’un oiseau. je me souviens de   le texte suivant a     nous josué avait un rythme       allong     pluie du chaque jour est un appel, une des quatre archanges que     hélas, pour gilbert       &n mieux valait découper       vu les installations souvent, de soie les draps, de soie c’est pour moi le premier comme une suite de si j’étais un tandis que dans la grande pas une année sans évoquer mult ben i fierent franceis e nice, le 18 novembre 2004       neige    tu sais     les fleurs du neuf j’implore en vain       sur vous deux, c’est joie et quel ennui, mortel pour autres litanies du saint nom f j’ai voulu me pencher le passé n’est       s̵ j’ai ajouté  martin miguel vient il en est des noms comme du (josué avait       fourr& percey priest lakesur les ...et poème pour     son max charvolen, martin miguel pour maguy giraud et dix l’espace ouvert au « 8° de d’un côté a supposer quece monde tienne dentelle : il avait c’est un peu comme si, un jour, vous m’avez station 7 : as-tu vu judas se à propos des grands jamais si entêtanteeurydice je n’ai pas dit que le vi.- les amicales aventures trois (mon souffle au matin jusqu’à il y a       voyage sixième et il fallait aller debout       assis antoine simon 22 li emperere s’est antoine simon 29 tendresse du mondesi peu de de toutes les       sur raphaËl temps de cendre de deuil de nous dirons donc pour mes enfants laure et "pour tes ils s’étaient sables mes parolesvous avant propos la peinture est  le "musée       sur       la madame, c’est notre 1.- les rêves de       apr&eg       "  l’écriture 0 false 21 18 macles et roulis photo 7 tout est possible pour qui le plus insupportable chez dernier vers aoi cet article est paru où l’on revient nécrologie antoine simon 12       bien 1-nous sommes dehors. ecrire les couleurs du monde  tous ces chardonnerets autre petite voix       jonath       mouett halt sunt li pui e mult halt un trait gris sur la     quand juste un mot pour annoncer pour alain borer le 26       au     sur la pente carcassonne, le 06 le 26 août 1887, depuis ouverture de l’espace dans les carnets 1 au retour au moment les doigts d’ombre de neige nous avancions en bas de    regardant       banlie de sorte que bientôt le samedi 26 mars, à 15 des voiles de longs cheveux ils avaient si longtemps, si depuis le 20 juillet, bribes les dieux s’effacent rimbaud a donc frères et le tissu d’acier l’heure de la normal 0 21 false fal imagine que, dans la macles et roulis photo 6 bien sûr, il y eut  “s’ouvre on a cru à portrait. 1255 : f dans le sourd chatoiement À max charvolen et martin 7) porte-fenêtre deuxième approche de     au couchant nous avons affaire à de nu(e), comme son nom comme un préliminaire la derniers f les rêves de du fond des cours et des   pour olivier sur l’erbe verte si est le 28 novembre, mise en ligne station 3 encore il parle     un mois sans   ciel !!!! et que dire de la grâce onze sous les cercles introibo ad altare la route de la soie, à pied,       l̵       voyage       ma mise en ligne antoine simon 9 "l’art est-il   jn 2,1-12 : pour jacqueline moretti, glaciation entre en 1958 ben ouvre à       nuage  dans toutes les rues pour andré "nice, nouvel éloge de la  un livre écrit ce madame des forêts de ne pas négocier ne le ciel est clair au travers le soleil n’est pas monde imaginal,   voici donc la l’instant criblé il y a des objets qui ont la       gentil à la bonne pierre ciel pour michèle aueret lorsque martine orsoni       et tu     cet arbre que au labyrinthe des pleursils en introduction à art jonction semble enfin macles et roulis photo 4   se       dans « amis rollant, de ki mult est las, il se dort le franchissement des abu zayd me déplait. pas ce 28 février 2002. dernier vers aoi la deuxième édition du un besoin de couper comme de comment entrer dans une madame, on ne la voit jamais       chaque   (dans le peinture de rimes. le texte       cerisi  née à attelage ii est une œuvre equitable un besoin sonnerait ma chair n’est gardien de phare à vie, au attendre. mot terrible. pour angelo nous savons tous, ici, que (ô fleur de courge... station 4 : judas  cliquetis obscène des a la fin il ne resta que dont les secrets… à quoi li quens oger cuardise       bruyan chaises, tables, verres, les enseignants :       enfant rm : d’accord sur       je le texte qui suit est, bien       dans  jésus ce monde est semé dans le train premier  au mois de mars, 1166 autre essai d’un       neige dernier vers aoi       aujour …presque vingt ans plus       sur le  ce qui importe pour       l̵ entr’els nen at ne pui libre de lever la tête l’éclair me dure, et combien ne faut-il pas vivre comme l’impossible chairs à vif paumes avec marc, nous avons ma voix n’est plus que je t’enfourche ma 5) triptyque marocain je ne saurais dire avec assez       la       pass&e c’est une sorte de ouverture d’une est-ce parce que, petit, on dernier vers aoi temps de pierres dans la nouvelles mises en  monde rassemblé à cri et à l’art c’est la on croit souvent que le but la langue est intarissable  le grand brassage des je désire un la force du corps, ce n’est pas aux choses    courant (josué avait lentement dernier vers que mort         &n       sabots  ce mois ci : sub j’ai longtemps eurydice toujours nue à temps où le sang se       il vous dites : "un pour dernier vers aoi je rêve aux gorges pour andrée   un       & depuis ce jour, le site pas sur coussin d’air mais le glacis de la mort j’ai donné, au mois       vu petites proses sur terre reflets et echosla salle antoine simon 20 quelques autres de tantes herbes el pre juste un ma voix n’est plus que a la libération, les coupé le sonà pour daniel farioli poussant  au travers de toi je  je signerai mon la danse de immense est le théâtre et       la   iv    vers       les macao grise antoine simon 15 pour lee dernier vers aoi vous êtes quai des chargeurs de       st l’attente, le fruit il existe deux saints portant       apr&eg edmond, sa grande   o tendresses ô mes dans ma gorge je découvre avant toi sainte marie, de pa(i)smeisuns en est venuz « voici en ceste tere ad estet ja cyclades, iii° l’évidence       le la fonction, bien sûrla       pav&ea       la ( ce texte a je n’hésiterai les lettres ou les chiffres il tente de déchiffrer,       &agrav « pouvez-vous couleur qui ne masque pas d’abord l’échange des  marcel migozzi vient de a ma mère, femme parmi la réserve des bribes ici. les oiseaux y ont fait traquer nous serons toujours ces   est-ce que sculpter l’air : le lent tricotage du paysage       ruelle carissimo ulisse,torna a       maquis le pendu laure et pétrarque comme       le rien n’est plus ardu i mes doigts se sont ouverts 1 la confusion des les grands l’appel tonitruant du     les provisions pure forme, belle muette,     tout autour   la baie des anges il semble possible f le feu m’a religion de josué il approche d’une       bonhe je t’enlace gargouille dernier vers aoi autre citation c’est la peur qui fait je ne peins pas avec quoi, vos estes proz e vostre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

Pas à Pas

Dernier ajout : 10 octobre 2009.

Les 3 derniers textes : Pas à Pas 81 , Pas à Pas 80 , Pas à Pas 79 .

Les 3 textes les plus lus : Pas à Pas 50 , Pas à Pas 73 , Pas à Pas 57 .

AVERTISSEMENT AU LECTEUR

Ce texte n’existe pas par lui-même. Il est un écho à la lecture de Il y a toujours un chien qui court sur une plage, de Jean-François Dubois (L’escarbille, 2005). Il incite le lecteur à se procurer ce livre, à jongler avec nos deux textes, à amplifier encore le dialogue pour construire un livre collectif infini.


  • Pas à Pas 1

    Clefs : Badin P.
    Se placer sous le signe de l’enfance, autant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, avec le moins de je (...)
  • Pas à Pas 2

    Clefs : Badin P.
    Saluer d’abord les plus malheureux. Mais devant tant de malheurs et d’aussi maigres moyens, la naïveté risque de jouer de mauvais tours. Comment éviter l’odieuse caricature : l’aide à la chaîne, la (...)
  • Pas à Pas 3

    Clefs : Badin P.
    La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela.
  • Pas à Pas 4

    Clefs : Badin P.
    Le vieux qui s’arrête de vivre ? L’insondable mystère et le scandale du choix. Mais que choisir ? Et toi qui avait tout misé sur ta retraite tardive, que pouvais-tu en attendre, père, après le long (...)
  • Pas à Pas 5

    Clefs : Badin P.
    Que d’heures d’ennui avalées bon gré mal gré dans d’interminables réunions mal préparées, mal conduites et dont chacun sait qu’elles ne changeront rien ni fondamentalement ni minusculement. Entre (...)
  • Pas à Pas 6

    Clefs : Badin P.
    La gaucherie à vivre, quasi-baudelairienne (cf. L’Albatros), humble de surcroît : assez juste définition aussi de l’écriture, dans son processus d’élaboration et de (...)
  • Pas à Pas 7

    Clefs : Badin P.
    Les étourneaux ! on a envie de crier, on en crie encore, de retour à la table du soir autour de la soupe fumante. Ils bouffent tout, vident une vigne, un champ, en moins de temps qu’il n’en faut (...)
  • Pas à Pas 8

    Clefs : Badin P.
    Le nécessaire non respect de l’excès de soi-même… ce qu’il faut d’humour inexorable pour ne pas se plaindre, pour éviter de s’attarder trop sur soi. Car on trouve effectivement pire (...)
  • Pas à Pas 9

    Clefs : Badin P.
    Printemps breton, printemps des grandes landes, de la solitude même du silence.
  • Pas à Pas 10

    Clefs : Badin P.
    Le proche et le lointain honorés dans le toilettage de la terre. Beauté de ce travail. Et le silence calme par-dessus la campagne quand le soir, tiré au cordeau, se (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette