BRIBES EN LIGNE
madame des forêts de je n’hésiterai hans freibach : il souffle sur les collines madame a des odeurs sauvages l’erbe del camp, ki quando me ne so itu pe in the country  la lancinante À peine jetés dans le samuelchapitre 16, versets 1   pour olivier à la bonne de sorte que bientôt   pour théa et ses aux george(s) (s est la le ciel est clair au travers j’aime chez pierre   marcel s’ouvre la       la       pav&ea a grant dulur tendrai puis (elle entretenait les dieux s’effacent à propos “la  pour de la liberté de l’être un tunnel sans fin et, à c’était une       sous   3   

les quelques autres que reste-t-il de la paien sunt morz, alquant dans le respect du cahier des elle disposait d’une vous êtes sept (forces cachées qui 1) notre-dame au mur violet (de)lecta lucta   à cri et à       &eacut  dans le livre, le nice, le 30 juin 2000 traquer si grant dol ai que ne une autre approche de dernier vers aoi merci au printemps des il semble possible souvent je ne sais rien de béatrice machet vient de able comme capable de donner  les premières on a cru à   un       et tu pour robert       arauca (vois-tu, sancho, je suis attendre. mot terrible. le franchissement des si j’avais de son huit c’est encore à j’ai longtemps mon travail est une       et antoine simon 2 antoine simon 11       "       qui ils s’étaient leonardo rosa pas même 1- c’est dans dernier vers aoi       je       juin raphaël    au balcon une errance de pour jean gautheronle cosmos antoine simon 12 nu(e), comme son nom cinquième citationne halt sunt li pui e mult halt       baie aucun hasard si se "nice, nouvel éloge de la 7) porte-fenêtre deux nouveauté, printemps breton, printemps archipel shopping, la antoine simon 27 pure forme, belle muette, le 26 août 1887, depuis f tous les feux se sont diaphane est le mot (ou dernier vers aoi le soleil n’est pas la route de la soie, à pied, la fonction, rêve, cauchemar, « h&eacu sur l’erbe verte si est   je ne comprends plus       pourqu       maquis dernier vers aoi les routes de ce pays sont carles respunt : j’ai donc       tourne spectacle de josué dit       en un et la peur, présente       coude coupé le sonà li emperere par sa grant le travail de bernard intendo... intendo ! pour max charvolen 1) pas sur coussin d’air mais la fraîcheur et la       le la brume. nuages       &agrav dernier vers aoi bien sûrla les parents, l’ultime pour frédéric faisant dialoguer       sur à la mémoire de       parfoi 1) la plupart de ces à bernadette j’ai ajouté diaphane est le   se a propos d’une portrait. 1255 : "l’art est-il "le renard connaît pour jean-louis cantin 1.- il aurait voulu être douce est la terre aux yeux de pareïs li seit la recleimet deu mult passent .x. portes,  il est des objets sur juste un mot pour annoncer petit matin frais. je te rossignolet tu la deux ce travail vous est karles se dort cum hume dernier vers aoi au programme des actions mais jamais on ne     extraire       journ& la galerie chave qui       object viallat © le château de se reprendre. creuser son réponse de michel sixième       &agrav je déambule et suis passet li jurz, si turnet a il n’était qu’un       le livre grand format en trois       &agrav       dans la mastication des       m&eacu       rampan le numéro exceptionnel de       o pour andrée le 26 août 1887, depuis siglent a fort e nagent e fontelucco, 6 juillet 2000 saluer d’abord les plus       une pour gilbert j’oublie souvent et un titre : il infuse sa napolì napolì il n’y a pas de plus chercher une sorte de la vie est ce bruissement attention beau pour m.b. quand je me heurte « amis rollant, de l’existence n’est     nous envoi du bulletin de bribes rien n’est antoine simon 17 ma voix n’est plus que le 23 février 1988, il poussées par les vagues    de femme liseuse chaque jour est un appel, une il avait accepté dans les hautes herbes       entre d’un côté cher bernard cyclades, iii° madame porte à 1257 cleimet sa culpe, si       apparu     faisant la 1. il se trouve que je suis     le cygne sur     une abeille de les doigts d’ombre de neige neuf j’implore en vain générations     rien       le       les pour ma petites proses sur terre ensevelie de silence,  “la signification le lent tricotage du paysage li quens oger cuardise pour michèle gazier 1) À la loupe, il observa j’arrivais dans les jouer sur tous les tableaux       longte le 19 novembre 2013, à la dimanche 18 avril 2010 nous       &n       la la rencontre d’une   si vous souhaitez toulon, samedi 9 la bouche pleine de bulles il s’appelait       grappe le grand combat : je dors d’un sommeil de reflets et echosla salle depuis le 20 juillet, bribes sequence 6   le       la allons fouiller ce triangle un jour, vous m’avez     les provisions histoire de signes . 0 false 21 18  les trois ensembles carcassonne, le 06       sur comme un préliminaire la pour marcel autre essai d’un f toutes mes   adagio   je il ne reste plus que le       aujour       banlie si tu es étudiant en   le texte suivant a dernier vers aoi aux barrières des octrois arbre épanoui au ciel     son le lent déferlement il faut aller voir       sur prenez vos casseroles et tu le sais bien. luc ne laure et pétrarque comme bernadette griot vient de de l’autre et que vous dire des …presque vingt ans plus       vu pour martine   l’oeuvre vit son  pour le dernier jour       le a la fin il ne resta que à sylvie       l̵  de même que les ce texte se présente ce antoine simon 28 (josué avait lentement tandis que dans la grande  la toile couvre les les oiseaux s’ouvrent est-ce parce que, petit, on il existe deux saints portant au lecteur voici le premier autre citation peinture de rimes. le texte suite du blasphème de c’est parfois un pays il y a tant de saints sur antoine simon 22       nuage ne pas négocier ne madame est une premier essai c’est vos estes proz e vostre on croit souvent que le but avant dernier vers aoi       dans les plus terribles tous ces charlatans qui       allong autres litanies du saint nom me inoubliables, les au seuil de l’atelier sainte marie,   que signifie au matin du rm : nous sommes en cette machine entre mes deuxième suite pour jean marie       au       dans “dans le dessin alocco en patchworck © pour daniel farioli poussant la vie est dans la vie. se 0 false 21 18 temps de pierres dans la       pav&ea la danse de régine robin, chaque automne les première station 7 : as-tu vu judas se       un     sur la sculpter l’air : les amants se comment entrer dans une dans le pays dont je vous quand c’est le vent qui dernier vers aoi a l’aube des apaches, il est le jongleur de lui c’est extrêmement bientôt, aucune amarre antoine simon 18   iv    vers un homme dans la rue se prend langues de plomba la d’un bout à quand sur vos visages les ils sortent de tantes herbes el pre antoine simon 7       le (josué avait vi.- les amicales aventures       fleur au labyrinthe des pleursils madame est toute dieu faisait silence, mais je me souviens de la chaude caresse de    tu sais soudain un blanc fauche le et encore  dits abstraction voir figuration clers fut li jurz e li lu le choeur des femmes de pour anne slacik ecrire est attendre. mot terrible. la fraîcheur et la       dans       glouss rita est trois fois humble.       l̵ en ceste tere ad estet ja       dans se placer sous le signe de jamais je n’aurais la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Badin, Paul > Pas à Pas

Pas à Pas

Dernier ajout : 10 octobre 2009.

Les 3 derniers textes : Pas à Pas 81 , Pas à Pas 80 , Pas à Pas 79 .

Les 3 textes les plus lus : Pas à Pas 25 , Pas à Pas 40 , Pas à Pas 24 .

AVERTISSEMENT AU LECTEUR

Ce texte n’existe pas par lui-même. Il est un écho à la lecture de Il y a toujours un chien qui court sur une plage, de Jean-François Dubois (L’escarbille, 2005). Il incite le lecteur à se procurer ce livre, à jongler avec nos deux textes, à amplifier encore le dialogue pour construire un livre collectif infini.


  • Pas à Pas 1

    Clefs : Badin P.
    Se placer sous le signe de l’enfance, autant qu’on le peut encore : fraîcheur, fragilité, révolte, éclairs… D’emblée, viser la recherche personnelle de quelque chose de fort en soi, avec le moins de je (...)
  • Pas à Pas 2

    Clefs : Badin P.
    Saluer d’abord les plus malheureux. Mais devant tant de malheurs et d’aussi maigres moyens, la naïveté risque de jouer de mauvais tours. Comment éviter l’odieuse caricature : l’aide à la chaîne, la (...)
  • Pas à Pas 3

    Clefs : Badin P.
    La mort d’un oiseau. Accompagné jusqu’aux limites. Aimé au-delà… Les enfants savent cela.
  • Pas à Pas 4

    Clefs : Badin P.
    Le vieux qui s’arrête de vivre ? L’insondable mystère et le scandale du choix. Mais que choisir ? Et toi qui avait tout misé sur ta retraite tardive, que pouvais-tu en attendre, père, après le long (...)
  • Pas à Pas 5

    Clefs : Badin P.
    Que d’heures d’ennui avalées bon gré mal gré dans d’interminables réunions mal préparées, mal conduites et dont chacun sait qu’elles ne changeront rien ni fondamentalement ni minusculement. Entre (...)
  • Pas à Pas 6

    Clefs : Badin P.
    La gaucherie à vivre, quasi-baudelairienne (cf. L’Albatros), humble de surcroît : assez juste définition aussi de l’écriture, dans son processus d’élaboration et de (...)
  • Pas à Pas 7

    Clefs : Badin P.
    Les étourneaux ! on a envie de crier, on en crie encore, de retour à la table du soir autour de la soupe fumante. Ils bouffent tout, vident une vigne, un champ, en moins de temps qu’il n’en faut (...)
  • Pas à Pas 8

    Clefs : Badin P.
    Le nécessaire non respect de l’excès de soi-même… ce qu’il faut d’humour inexorable pour ne pas se plaindre, pour éviter de s’attarder trop sur soi. Car on trouve effectivement pire (...)
  • Pas à Pas 9

    Clefs : Badin P.
    Printemps breton, printemps des grandes landes, de la solitude même du silence.
  • Pas à Pas 10

    Clefs : Badin P.
    Le proche et le lointain honorés dans le toilettage de la terre. Beauté de ce travail. Et le silence calme par-dessus la campagne quand le soir, tiré au cordeau, se (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette