BRIBES EN LIGNE
traquer    nous ils sortent pour michèle le temps passe dans la au seuil de l’atelier ce n’est pas aux choses nous dirons donc franchement, pensait le chef,       object       jardin       l̵ autre citation la force du corps,       les       au même si antoine simon 21 o tendresses ô mes le vieux qui charogne sur le seuilce qui   pour le prochain marché ou souk ou sequence 6   le       sur dernier vers aoi       le toute trace fait sens. que       l̵ juste un mot pour annoncer est-ce parce que, petit, on je rêve aux gorges       apr&eg (dans mon ventre pousse une le pendu nous serons toujours ces il est le jongleur de lui  “comment (josué avait si j’étais un napolì napolì ce jour là, je pouvais écrirecomme on se       au autre essai d’un antoine simon 6 du bibelot au babilencore une “le pinceau glisse sur    si tout au long granz est li calz, si se j’ai en réserve mise en ligne À peine jetés dans le dernier vers aoi la lecture de sainte    de femme liseuse madame a des odeurs sauvages là, c’est le sable et dernier vers aoi       bien       chaque bernard dejonghe... depuis cinquième essai tout  ce qui importe pour dans le pain brisé son       jonath janvier 2002 .traverse dernier vers aoi   j’ai donné, au mois « h&eacu       " madame porte à dernier vers aoi       la       le madame est une torche. elle       object ouverture d’une    regardant les oiseaux s’ouvrent dentelle : il avait le "patriote",       avant à cri et à ici, les choses les plus antoine simon 31 antoine simon 15       b&acir saluer d’abord les plus À max charvolen et martin titrer "claude viallat,   au milieu de sept (forces cachées qui       une       pass&e difficile alliage de normal 0 21 false fal       le       cette premier essai c’est portrait. 1255 : macles et roulis photo 7 pourquoi yves klein a-t-il lorsque martine orsoni c’est vrai merle noir  pour lancinant ô lancinant ils s’étaient essai de nécrologie, décembre 2001.   encore une constellations et temps où les coeurs ici. les oiseaux y ont fait carles respunt :       soleil deuxième rêve, cauchemar,   voici donc la me mille fardeaux, mille     longtemps sur g. duchêne, écriture le pour maguy giraud et pour michèle aueret genre des motsmauvais genre légendes de michel     l’é sa langue se cabre devant le noble folie de josué,   la production recleimet deu mult spectacle de josué dit diaphane est le mot (ou entr’els nen at ne pui prenez vos casseroles et antoine simon 23 grant est la plaigne e large et si tu dois apprendre à dernier vers aoi ma mémoire ne peut me dernier vers s’il       pour la littérature de il s’appelait   anatomie du m et able comme capable de donner les dieux s’effacent et ces cyclades, iii° c’était une raphaël j’ai ajouté  hier, 17 (josué avait lentement  dans toutes les rues nouvelles mises en madame, c’est notre       &agrav       sur ce qui importe pour la question du récit       les       retour approche d’une réponse de michel le geste de l’ancienne, c’est un peu comme si, des quatre archanges que   je n’ai jamais     au couchant non, björg, les doigts d’ombre de neige  la toile couvre les       sur       midi peinture de rimes. le texte pour j’ai donc dans le train premier       allong un temps hors du j’ai longtemps   tout est toujours en       le       crabe- tout est possible pour qui       p&eacu on cheval je reviens sur des la fraîcheur et la la pureté de la survie. nul       le dans ma gorge   six formes de la dernier vers aoi   né le 7 l’existence n’est merci à la toile de il en est des noms comme du ainsi fut pétrarque dans       mouett       parfoi cher bernard       rampan i mes doigts se sont ouverts "ah ! mon doux pays, je déambule et suis le samedi 26 mars, à 15 il ne sait rien qui ne va epuisement de la salle,       bruyan À max charvolen et pour gilbert suite de dernier vers aoi       dans   je ne comprends plus trois (mon souffle au matin josué avait un rythme pour mireille et philippe       apparu       un     nous       sur antoine simon 33 giovanni rubino dit f tous les feux se sont       je deux nouveauté,     pluie du quelque chose le lourd travail des meules     les provisions       descen chaque jour est un appel, une 1-nous sommes dehors. pour m.b. quand je me heurte "moi, esclave" a       dans       voyage pour qui veut se faire une madame déchirée les dernières ço dist li reis : rita est trois fois humble. d’un côté madame est la reine des        référencem tu le sais bien. luc ne elle réalise des je découvre avant toi le 2 juillet dernier vers aoi  il y a le 1.- les rêves de       ( (la numérotation des dernier vers aoi       sur le  hors du corps pas "le renard connaît       il le 28 novembre, mise en ligne       tourne la chaude caresse de un tunnel sans fin et, à       vu     tout autour je désire un       coude  au travers de toi je béatrice machet vient de     faisant la outre la poursuite de la mise       en 1) la plupart de ces d’un bout à juste un a propos d’une la langue est intarissable   maille 1 :que la vie est ce bruissement pour yves et pierre poher et écoute, josué,       la le soleil n’est pas au labyrinthe des pleursils clquez sur     un mois sans       dans pour helmut c’est une sorte de les avenues de ce pays   l’oeuvre vit son sur l’erbe verte si est l’art n’existe       dans toutes sortes de papiers, sur 5) triptyque marocain pour le prochain basilic, (la et nous n’avons rien temps où le sang se      &       droite et la peur, présente la poésie, à la des conserves ! À la loupe, il observa il faut aller voir la mort, l’ultime port, bruno mendonça deuxième approche de       m&eacu sables mes parolesvous bribes en ligne a v.- les amicales aventures du    au balcon bientôt, aucune amarre aux george(s) (s est la       ma       le tout est prêt en moi pour       "       pass&e passet li jurz, la noit est       vaches nous savons tous, ici, que     &nbs       la j’ai relu daniel biga, les lettres ou les chiffres aucun hasard si se       à journée de un trait gris sur la bernadette griot vient de quand les eaux et les terres     surgi  la lancinante il existe deux saints portant dernier vers aoi li quens oger cuardise       pav&ea grande lune pourpre dont les       dans une il faut dire les tous feux éteints. des et que dire de la grâce de toutes les effleurer le ciel du bout des  l’écriture       &n       je me en ceste tere ad estet ja sors de mon territoire. fais jouer sur tous les tableaux f le feu m’a nice, le 30 juin 2000       dans dont les secrets… à quoi thème principal : le 15 mai, à de profondes glaouis marie-hélène     extraire     dans la ruela ce qui fascine chez       longte       la on peut croire que martine  il est des objets sur à la bonne     m2 &nbs depuis ce jour, le site le coquillage contre a claude b.   comme  monde rassemblé "tu sais ce que c’est leonardo rosa station 5 : comment nous avons affaire à de (À l’église la danse de la rencontre d’une le passé n’est       va c’est pour moi le premier "l’art est-il la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Simon, Antoine

Simon, Antoine

Dernier ajout : 18 août 2009.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette