BRIBES EN LIGNE
dernier vers aoi       ce cet univers sans able comme capable de donner       l̵ ki mult est las, il se dort tromper le néant       bien     pourquoi en ceste tere ad estet ja cet article est paru dans le    regardant vos estes proz e vostre     à    en je n’ai pas dit que le ce qui aide à pénétrer le macles et roulis photo 4 dans l’effilé de       longte ses mains aussi étaient je suis bien dans carissimo ulisse,torna a i en voyant la masse aux « 8° de dernier vers aoi quand vous serez tout       banlie ainsi alfred…       vu 5) triptyque marocain       bruyan       entre "pour tes  tu vois im font chier li emperere s’est le 2 juillet   pour olivier on dit qu’agathe a dix sept ans, je ne savais deuxième apparition (ma gorge est une le nécessaire non       et       pass&e clers fut li jurz e li       midi là, c’est le sable et  “s’ouvre sauvage et fuyant comme le texte qui suit est, bien avec marc, nous avons (en regardant un dessin de ici, les choses les plus     sur la pente  mise en ligne du texte       fleur merle noir  pour     extraire in the country       sur cinq madame aux yeux lorsqu’on connaît une       pass&e nice, le 8 octobre tendresse du mondesi peu de la prédication faite la tentation du survol, à       je mais jamais on ne dernier vers aoi temps de pierres   je ne comprends plus       sur j’ai changé le passet li jurz, si turnet a ce 28 février 2002. des voix percent, racontent autre citation les textes mis en ligne dernier vers aoi       le       j̵       le madame est toute les grands rm : nous sommes en madame, on ne la voit jamais merci à marc alpozzo 0 false 21 18 attendre. mot terrible.       avant la terre nous tous feux éteints. des   pour adèle et   pour le prochain pour jacky coville guetteurs   voici donc la au lecteur voici le premier premier essai c’est le geste de l’ancienne, tout à fleur d’eaula danse et il parlait ainsi dans la on a cru à deuxième essai le nous savons tous, ici, que douze (se fait terre se le grand combat : temps où les coeurs nous viendrons nous masser       allong pour anne slacik ecrire est il y a des objets qui ont la il existe au moins deux dernier vers aoi moisissures mousses lichens       le j’aime chez pierre écoute, josué, mouans sartoux. traverse de aux barrières des octrois je meurs de soif vous êtes       fourr& madame, vous débusquez À max charvolen et pierre ciel macles et roulis photo 6 je suis celle qui trompe quel étonnant en cet anniversaire, ce qui pour yves et pierre poher et le pendu il n’était qu’un deuxième suite la fraîcheur et la ce n’est pas aux choses nice, le 18 novembre 2004 régine robin, deuxième essai ouverture d’une derniers vers sun destre c’est vrai a propos de quatre oeuvres de       descen la rencontre d’une clere est la noit e la poussées par les vagues même si imagine que, dans la si, il y a longtemps, les ma chair n’est       ce  pour de antoine simon 22 temps de cendre de deuil de non, björg, abu zayd me déplait. pas tout le problème       montag       voyage  la lancinante (dans mon ventre pousse une       &agrav portrait. 1255 : écrirecomme on se ce qui fait tableau : ce       " dernier vers aoi   des conserves ! je t’ai admiré, sixième le proche et le lointain Éléments -  dans toutes les rues       l̵ guetter cette chose quelque chose       apr&eg       apr&eg antoine simon 28 les dernières il faut aller voir pas même livre grand format en trois f dans le sourd chatoiement vous avez petites proses sur terre j’ai ajouté les installations souvent,     dans la ruela il ne sait rien qui ne va le corps encaisse comme il l’appel tonitruant du jamais je n’aurais il en est des meurtrières.       les   d’un coté,       m̵ dernier vers aoi       le traquer       la pie     les provisions station 3 encore il parle cette machine entre mes       les un soir à paris au 1254 : naissance de un homme dans la rue se prend  le livre, avec   dits de       deux  jésus il pleut. j’ai vu la la mort d’un oiseau. ma voix n’est plus que et que dire de la grâce antoine simon 31 je reviens sur des       soleil j’arrivais dans les       quelques textes r.m.a toi le don des cris qui "le renard connaît a ma mère, femme parmi autre essai d’un “dans le dessin       l̵ archipel shopping, la   nous sommes       la  ce qui importe pour l’existence n’est buttati ! guarda&nbs       "       pav&ea carmelo arden quin est une tendresses ô mes envols passet li jurz, la noit est juste un  référencem dernier vers aoi   et encore  dits antoine simon 5 charogne sur le seuilce qui à propos “la pour max charvolen 1)  dans le livre, le troisième essai et attendre. mot terrible. station 5 : comment     du faucon le vieux qui       object ouverture de l’espace il avait accepté pour michèle aueret est-ce parce que, petit, on antoine simon 18 rimbaud a donc je désire un démodocos... Ça a bien un       enfant voudrais je vous pour martin antoine simon 19 un jour nous avons  “la signification       é v.- les amicales aventures du g. duchêne, écriture le dernier vers aoi       allong 10 vers la laisse ccxxxii  si, du nouveau huit c’est encore à toutes ces pages de nos j’écoute vos sa langue se cabre devant le       s̵ dans le respect du cahier des   la baie des anges une autre approche de villa arson, nice, du 17 ainsi va le travail de qui torna a sorrento ulisse torna mieux valait découper iv.- du livre d’artiste dernier vers aoi rien n’est plus ardu li quens oger cuardise   six formes de la  au mois de mars, 1166       marche f les feux m’ont cinquième citationne comme un préliminaire la       sur ...et poème pour À la loupe, il observa je n’hésiterai f les marques de la mort sur un trait gris sur la effleurer le ciel du bout des dorothée vint au monde nous avancions en bas de   est-ce que antoine simon 15       je me si grant dol ai que ne ] heureux l’homme  un livre écrit allons fouiller ce triangle dans les carnets comme c’est madame est une quand nous rejoignons, en l’ami michel très saintes litanies exacerbé d’air     un mois sans       &eacut       en un le temps passe dans la     une abeille de le galop du poème me les routes de ce pays sont pour michèle gazier 1) exode, 16, 1-5 toute station 1 : judas sur la toile de renoir, les  pour le dernier jour a toi le don des cris qui    au balcon pour jean gautheronle cosmos si elle est belle ? je ….omme virginia par la       le cliquetis obscène des face aux bronzes de miodrag       pourqu apaches : ainsi fut pétrarque dans constellations et l’art c’est la inoubliables, les quatrième essai de  tous ces chardonnerets samuelchapitre 16, versets 1 antoine simon 7 une errance de l’erbe del camp, ki folie de josuétout est dernier vers aoi rêve, cauchemar, 1257 cleimet sa culpe, si pour raphaël  pour jean le libre de lever la tête avant dernier vers aoi siglent a fort e nagent e bribes en ligne a       magnol abstraction voir figuration   ces sec erv vre ile et  riche de mes       la  de même que les     [1]  préparation des rare moment de bonheur,   en grec, morías  il y a le       le de toutes les       juin marché ou souk ou       une quand c’est le vent qui     sur la     hélas, ce qu’un paysage peut pluies et bruines, la mastication des m1             la rm : d’accord sur   le texte suivant a       sur dans les rêves de la la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Gérard, Anne > Figlia di Puttana

Figlia di Puttana

Dernier ajout : 10 août 2009.

Les 3 derniers textes : 2 novembre, 20h30 , 27 octobre, abandon total , 10 octobre, 5 heures du matin .

Les 3 textes les plus lus : 2 novembre, 20h30 , 5 octobre , 27 octobre, abandon total .


  • Exergue

    Clefs : roman , Gérard
    A ma mère, femme parmi les femmes, qui s’est battue jour après jour, sans même s’en rendre compte, pour avoir le droit d’exister autrement que sous le jugement des (...)
  • 5 octobre

    Clefs : roman , Gérard
    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
  • 10 octobre, 5 heures du matin

    Clefs : roman , Gérard
    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
  • 27 octobre, abandon total

    Clefs : poésie , Gérard
    Le corps encaisse comme il peut. Sur la balance, la chute est vertigineuse. Faudrait qu’elle écrive aux journaux féminins. Qu’ils arrêtent de faire chier avec leurs régimes-minceur avant l’été. Suffit (...)
  • 2 novembre, 20h30

    Clefs : poésie , Gérard
    L’heure de la délivrance approche. Le repas est terminé, il y a le rituel de la série télé qu’ils regardent tous les trois avant d’aller se coucher, et ce, depuis que Marcello est parti. Après elle (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette