BRIBES EN LIGNE
    le       le       cerisi sa langue se cabre devant le dans ce périlleux un titre : il infuse sa je dors d’un sommeil de station 5 : comment pour anne slacik ecrire est       fleur   (dans le j’ai perdu mon ….omme virginia par la le nécessaire non       object quand vous serez tout archipel shopping, la f dans le sourd chatoiement antoine simon 25 quelques textes  tu ne renonceras pas. je rêve aux gorges     ton pour jacqueline moretti, raphaËl       avant depuis le 20 juillet, bribes a dix sept ans, je ne savais c’est parfois un pays cette machine entre mes antoine simon 14 saluer d’abord les plus       une f qu’il vienne, le feu       sur in the country pour pierre theunissen la   est-ce que       l̵ peinture de rimes. le texte la mastication des a propos de quatre oeuvres de  le grand brassage des  “ne pas je suis occupé ces ce pays que je dis est fontelucco, 6 juillet 2000 comme un préliminaire la       m̵ j’arrivais dans les de profondes glaouis c’est une sorte de napolì napolì à bernadette neuf j’implore en vain la fraîcheur et la en introduction à « voici autre essai d’un       reine       dans tandis que dans la grande toutefois je m’estimais       voyage   voici donc la je meurs de soif une autre approche de halt sunt li pui e mult halt antoine simon 6 j’aime chez pierre (de)lecta lucta   vertige. une distance sables mes parolesvous       ton et si tu dois apprendre à   pour olivier des voix percent, racontent d’ eurydice ou bien de al matin, quant primes pert macles et roulis photo 4 l’illusion d’une antoine simon 9 sainte marie,  dernières mises   jn 2,1-12 : dernier vers aoi   pour théa et ses samuelchapitre 16, versets 1 le 26 août 1887, depuis la prédication faite À la loupe, il observa pour qui veut se faire une que d’heures "moi, esclave" a journée de ce qui importe pour       b&acir 1 la confusion des genre des motsmauvais genre il n’était qu’un la deuxième édition du ki mult est las, il se dort  il est des objets sur       la au matin du  marcel migozzi vient de très malheureux...       &agrav       au pour mon épouse nicole n’ayant pas station 1 : judas       parfoi madame est une     nous       deux       marche   ces notes  l’écriture lentement, josué       la       au couleur qui ne masque pas la bouche pure souffrance maintenant il connaît le quand il voit s’ouvrir, pour alain borer le 26 dernier vers aoi       reine       "     chant de ce va et vient entre ce monde est semé   1) cette premier essai c’est madame a des odeurs sauvages       entre le ciel de ce pays est tout à sylvie pour le prochain basilic, (la carissimo ulisse,torna a  “comment cher bernard morz est rollant, deus en ad       les   l’oeuvre vit son la brume. nuages l’impossible (en regardant un dessin de     pluie du monde imaginal, f le feu s’est quatrième essai rares   pour le prochain station 4 : judas        rampan pour marcel les plus vieilles je désire un le scribe ne retient ensevelie de silence, une fois entré dans la dieu faisait silence, mais     surgi  née à le texte qui suit est, bien la route de la soie, à pied, dernier vers aoi dernier vers aoi dans les carnets a grant dulur tendrai puis       chaque pour helmut ce jour-là il lui on dit qu’agathe jouer sur tous les tableaux il semble possible percey priest lakesur les       midi pour andré un trait gris sur la 1. il se trouve que je suis des conserves !       longte madame, on ne la voit jamais  de la trajectoire de ce       st la lecture de sainte quatre si la mer s’est dernier vers aoi accorde ton désir à ta       la à la mémoire de heureuse ruine, pensait je t’enfourche ma franchement, pensait le chef, poème pour       la souvent je ne sais rien de ils sortent  dernier salut au       droite j’ai donné, au mois carmelo arden quin est une  martin miguel vient tous ces charlatans qui     oued coulant Éléments - cet article est paru dans le       jardin faisant dialoguer (ma gorge est une attention beau       ce je t’enlace gargouille avant dernier vers aoi non... non... je vous assure, pas facile d’ajuster le quand nous rejoignons, en sixième g. duchêne, écriture le intendo... intendo ! antoine simon 29 etait-ce le souvenir une il faut dire les pour jean-marie simon et sa je reviens sur des de proche en proche tous     " ce qu’un paysage peut normalement, la rubrique vous êtes encore une citation“tu       la       pav&ea       les max charvolen, martin miguel dernier vers aoi   dernier vers aoi montagnesde dernier vers aoi     à s’ouvre la paroles de chamantu mon travail est une soudain un blanc fauche le   le 10 décembre       pourqu       sur le pendu le lent déferlement       il on cheval antoine simon 30 après la lecture de patrick joquel vient de     &nbs (ô fleur de courge... dernier vers s’il       constellations et onze sous les cercles 10 vers la laisse ccxxxii    seule au noble folie de josué,       tourne       l̵ spectacle de josué dit toulon, samedi 9 tout en travaillant sur les mes pensées restent pour mes enfants laure et       en mais non, mais non, tu branches lianes ronces il existe au moins deux comme c’est comment entrer dans une accoucher baragouiner au seuil de l’atelier       l’éclair me dure, un temps hors du grant est la plaigne e large merci à marc alpozzo "la musique, c’est le quand c’est le vent qui  epître aux le 23 février 1988, il   un       allong entr’els nen at ne pui       sur la tentation du survol, à     extraire         &n       fleure dire que le livre est une le plus insupportable chez nice, le 30 juin 2000 zacinto dove giacque il mio à la bonne       au le tissu d’acier des quatre archanges que pour frédéric       au le temps passe dans la ne faut-il pas vivre comme l’art c’est la       dans il y a des objets qui ont la six de l’espace urbain, il aurait voulu être       la   ces sec erv vre ile macles et roulis photo 3 vous avez bal kanique c’est   se huit c’est encore à rimbaud a donc vos estes proz e vostre errer est notre lot, madame, la fonction, antoine simon 21 pour yves et pierre poher et (vois-tu, sancho, je suis il pleut. j’ai vu la c’est la distance entre ici, les choses les plus 1-nous sommes dehors.  les premières c’est le grand la cité de la musique je t’ai admiré, vedo la luna vedo le ecrire sur edmond, sa grande si j’avais de son pour m.b. quand je me heurte à cri et à 5) triptyque marocain tout en vérifiant l’heure de la un jour nous avons toi, mésange à dernier vers aoi         l̵ tendresse du mondesi peu de jusqu’à il y a  si, du nouveau 0 false 21 18     faisant la vous n’avez À max charvolen et martin certains prétendent juste un mot pour annoncer ici. les oiseaux y ont fait       gentil       aux autres litanies du saint nom livre grand format en trois 0 false 21 18 v.- les amicales aventures du deuxième apparition de vous avez quant carles oït la chaque jour est un appel, une dernier vers aoi les dessins de martine orsoni     double dernier vers aoi     vers le soir r.m.a toi le don des cris qui abu zayd me déplait. pas cinquième citationne j’oublie souvent et dimanche 18 avril 2010 nous la liberté de l’être       montag pour jacky coville guetteurs rare moment de bonheur, deuxième essai rien n’est dernier vers que mort rita est trois fois humble.       au le "patriote",       &agrav   3   

les     chambre la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Gérard, Anne > Figlia di Puttana

Figlia di Puttana

Dernier ajout : 10 août 2009.

Les 3 derniers textes : 2 novembre, 20h30 , 27 octobre, abandon total , 10 octobre, 5 heures du matin .

Les 3 textes les plus lus : Exergue , 2 novembre, 20h30 , 10 octobre, 5 heures du matin .


  • Exergue

    Clefs : roman , Gérard
    A ma mère, femme parmi les femmes, qui s’est battue jour après jour, sans même s’en rendre compte, pour avoir le droit d’exister autrement que sous le jugement des (...)
  • 5 octobre

    Clefs : roman , Gérard
    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
  • 10 octobre, 5 heures du matin

    Clefs : roman , Gérard
    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
  • 27 octobre, abandon total

    Clefs : poésie , Gérard
    Le corps encaisse comme il peut. Sur la balance, la chute est vertigineuse. Faudrait qu’elle écrive aux journaux féminins. Qu’ils arrêtent de faire chier avec leurs régimes-minceur avant l’été. Suffit (...)
  • 2 novembre, 20h30

    Clefs : poésie , Gérard
    L’heure de la délivrance approche. Le repas est terminé, il y a le rituel de la série télé qu’ils regardent tous les trois avant d’aller se coucher, et ce, depuis que Marcello est parti. Après elle (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette