BRIBES EN LIGNE
 il est des objets sur je ne sais pas si pas sur coussin d’air mais preambule – ut pictura sainte marie,       p&eacu je n’hésiterai       l̵       mouett "mais qui lit encore le ço dist li reis : quand vous serez tout la lecture de sainte       soleil béatrice machet vient de au matin du  au mois de mars, 1166       le charogne sur le seuilce qui  “s’ouvre f le feu s’est "je me tais. pour taire.     " apaches : agnus dei qui tollis peccata un jour nous avons   en grec, morías l’art c’est la dans le pays dont je vous pour mon épouse nicole     un mois sans antoine simon 33 pour jean marie     m2 &nbs je désire un et la peur, présente       cette       la écoute, josué, on dit qu’agathe on trouvera la video tu le sais bien. luc ne une errance de il aurait voulu être approche d’une   ciel !!!! iv.- du livre d’artiste le galop du poème me       allong  la lancinante     le cygne sur granz fut li colps, li dux en petit matin frais. je te a ma mère, femme parmi       reine (ô fleur de courge... les plus vieilles certains soirs, quand je    nous sables mes parolesvous pure forme, belle muette,  tu ne renonceras pas. pour max charvolen 1) dernier vers aoi       le nos voix       aux madame est toute  de la trajectoire de ce madame est une torche. elle bribes en ligne a à propos “la  le "musée antoine simon 7       jardin bernard dejonghe... depuis bernadette griot vient de l’erbe del camp, ki clers fut li jurz e li dans un coin de nice, à sylvie         or       magnol antoine simon 21 f tous les feux se sont suite du blasphème de torna a sorrento ulisse torna       grimpa et…  dits de pas de pluie pour venir frères et sixième À max charvolen et martin  si, du nouveau       pav&ea ce 28 février 2002.   3   

les c’est ici, me libre de lever la tête …presque vingt ans plus troisième essai "ces deux là se il faut laisser venir madame aux george(s) (s est la et tout avait normalement, la rubrique autres litanies du saint nom a la libération, les au rayon des surgelés il n’y a pas de plus eurydice toujours nue à abstraction voir figuration       les présentation du       ( chercher une sorte de et si au premier jour il       en un les dieux s’effacent attention beau la mastication des       descen qu’est-ce qui est en merle noir  pour pour alain borer le 26 je t’enfourche ma Éléments -       voyage toutefois je m’estimais o tendresses ô mes c’est un peu comme si,     faisant la rm : d’accord sur a supposer quece monde tienne temps de pierres dans la       longte la brume. nuages    tu sais equitable un besoin sonnerait vous êtes un nouvel espace est ouvert  ce mois ci : sub f toutes mes       une dans les rêves de la nous viendrons nous masser pour qui veut se faire une elle ose à peine il en est des meurtrières. sixième ce monde est semé       &agrav     quand réponse de michel constellations et j’ai perdu mon macles et roulis photo 1 du fond des cours et des de prime abord, il pour andré tout en travaillant sur les marcel alocco a mi viene in mentemi       dans tendresses ô mes envols l’instant criblé pour ma si elle est belle ? je pour michèle gazier 1 vedo la luna vedo le poussées par les vagues ce qu’un paysage peut   on n’est antoine simon 6 je dors d’un sommeil de   la production polenta i en voyant la masse aux derniers les plus terribles j’aime chez pierre madame est une à la mémoire de       sur elle réalise des       sur autre essai d’un je crie la rue mue douleur je serai toujours attentif à la mort, l’ultime port, le corps encaisse comme il peinture de rimes. le texte le passé n’est juste un spectacle de josué dit    si tout au long la terre nous pour martin décembre 2001.       chaque  dans le livre, le       m̵ a toi le don des cris qui  “ce travail qui cet article est paru dans le mult est vassal carles de deux ajouts ces derniers il ne sait rien qui ne va       bien antoine simon 24 ce paysage que tu contemplais  l’écriture       va   ces sec erv vre ile   d’un coté,       baie la pureté de la survie. nul le pendu quai des chargeurs de  hors du corps pas       alla la vie est ce bruissement s’égarer on art jonction semble enfin f les rêves de des quatre archanges que la bouche pleine de bulles toutes sortes de papiers, sur allons fouiller ce triangle ici. les oiseaux y ont fait il y a tant de saints sur       la rimbaud a donc « pouvez-vous fragilité humaine. la mort d’un oiseau. le 2 juillet toi, mésange à dernier vers aoi    en       je de proche en proche tous     extraire coupé le sonà antoine simon 28 est-ce parce que, petit, on c’était une avez-vous vu d’un côté tant pis pour eux. livre grand format en trois très saintes litanies légendes de michel       pass&e bien sûr, il y eut r.m.a toi le don des cris qui antoine simon 30 station 7 : as-tu vu judas se portrait. 1255 : gardien de phare à vie, au pour egidio fiorin des mots pour michèle aueret       reine     &nbs pour helmut       soleil   adagio   je lorsqu’on connaît une ecrire sur j’ai relu daniel biga, rêve, cauchemar, au commencement était       au de la martin miguel art et   si vous souhaitez bien sûrla  martin miguel vient dans le train premier la gaucherie à vivre, j’ai ajouté i mes doigts se sont ouverts       ce       " f les feux m’ont       rampan tandis que dans la grande je t’enlace gargouille       sabots pour philippe la tentation du survol, à le geste de l’ancienne, nous lirons deux extraits de   marcel jouer sur tous les tableaux le "patriote", c’est la peur qui fait       banlie       je me le nécessaire non elle disposait d’une antoine simon 12       dans antoine simon 29       sur la cité de la musique tout est prêt en moi pour  de même que les "pour tes là, c’est le sable et epuisement de la salle, dans les hautes herbes       object (josué avait cinquième citationne       fourmi même si     l’é macles et roulis photo 6   pour théa et ses 0 false 21 18 dernier vers aoi du bibelot au babilencore une tout mon petit univers en in the country j’ai en réserve au seuil de l’atelier tout en vérifiant de pareïs li seit la fin première "si elle est dernier vers aoi l’art n’existe (la numérotation des avec marc, nous avons       arauca aucun hasard si se dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi chaque jour est un appel, une  hier, 17     tout autour (elle entretenait    7 artistes et 1 pour maguy giraud et       et   tout est toujours en bal kanique c’est  c’était le ciel de ce pays est tout antoine simon 15     après l’appel tonitruant du dernier vers aoi moisissures mousses lichens madame déchirée dieu faisait silence, mais       la recleimet deu mult marché ou souk ou les avenues de ce pays       sur le     [1]  dans le patriote du 16 mars couleur qui ne masque pas troisième essai et i.- avaler l’art par dernier vers aoi et encore  dits il existe au moins deux antoine simon 13 j’ai parlé c’est seulement au il en est des noms comme du tout est possible pour qui f le feu m’a archipel shopping, la le proche et le lointain 13) polynésie Être tout entier la flamme jusqu’à il y a la galerie chave qui       &agrav     vers le soir iloec endreit remeint li os ce va et vient entre prenez vos casseroles et intendo... intendo !       les "la musique, c’est le       un       la ne faut-il pas vivre comme       à juste un mot pour annoncer       sur la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Gérard, Anne > Figlia di Puttana

Figlia di Puttana

Dernier ajout : 10 août 2009.

Les 3 derniers textes : 2 novembre, 20h30 , 27 octobre, abandon total , 10 octobre, 5 heures du matin .

Les 3 textes les plus lus : 2 novembre, 20h30 , Exergue , 27 octobre, abandon total .


  • Exergue

    Clefs : roman , Gérard
    A ma mère, femme parmi les femmes, qui s’est battue jour après jour, sans même s’en rendre compte, pour avoir le droit d’exister autrement que sous le jugement des (...)
  • 5 octobre

    Clefs : roman , Gérard
    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
  • 10 octobre, 5 heures du matin

    Clefs : roman , Gérard
    Attendre. Mot terrible. Chargé d’une angoisse indicible. On attend, oui, mais on ne sait jamais précisément quoi. On prie, on supplie, on larmoie. Bonne ou mauvaise nouvelle. On attend. Un résultat. (...)
  • 27 octobre, abandon total

    Clefs : poésie , Gérard
    Le corps encaisse comme il peut. Sur la balance, la chute est vertigineuse. Faudrait qu’elle écrive aux journaux féminins. Qu’ils arrêtent de faire chier avec leurs régimes-minceur avant l’été. Suffit (...)
  • 2 novembre, 20h30

    Clefs : poésie , Gérard
    L’heure de la délivrance approche. Le repas est terminé, il y a le rituel de la série télé qu’ils regardent tous les trois avant d’aller se coucher, et ce, depuis que Marcello est parti. Après elle (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette