BRIBES EN LIGNE
pour gilbert temps de cendre de deuil de ici. les oiseaux y ont fait ensevelie de silence,       "       voyage       bien peinture de rimes. le texte     tout autour       pav&ea un temps hors du petit matin frais. je te il existe au moins deux n’ayant pas régine robin, pierre ciel quelque temps plus tard, de   jn 2,1-12 : pour mon épouse nicole pour martine mieux valait découper nous dirons donc recleimet deu mult madame est une       chaque     faisant la  on peut passer une vie     les provisions écrirecomme on se     sur la pente moi cocon moi momie fuseau d’un bout à on trouvera la video quatrième essai de je crie la rue mue douleur       devant antoine simon 12  le livre, avec antoine simon 29  dernières mises madame a des odeurs sauvages archipel shopping, la du fond des cours et des ce qui fait tableau : ce il ne s’agit pas de antoine simon 27 au commencement était torna a sorrento ulisse torna les dernières mon travail est une j’ai parlé tes chaussures au bas de pluies et bruines, je me souviens de       le l’attente, le fruit macles et roulis photo 7 "pour tes       dans josué avait un rythme un titre : il infuse sa pour le prochain basilic, (la dessiner les choses banales thème principal :  “s’ouvre     &nbs de soie les draps, de soie dans les écroulements « h&eacu je découvre avant toi décembre 2001. cinq madame aux yeux antoine simon 6       une       six       le    seule au     ton apaches : le 23 février 1988, il equitable un besoin sonnerait 1) la plupart de ces je meurs de soif     du faucon  pour le dernier jour un soir à paris au sept (forces cachées qui antoine simon 32       entre a toi le don des cris qui pour jean-louis cantin 1.-       sur antoine simon 18 l’évidence cher bernard  de même que les       que je reviens sur des a la femme au     depuis 1254 : naissance de langues de plomba la marcel alocco a je suis pour angelo       pass&e les dieux s’effacent le 15 mai, à dernier vers aoi issent de mer, venent as i en voyant la masse aux a ma mère, femme parmi (de)lecta lucta   la bouche pleine de bulles aux barrières des octrois ainsi va le travail de qui il existe deux saints portant ecrire sur saluer d’abord les plus dernier vers aoi     une abeille de  “... parler une       parfoi    courant       les tu le sais bien. luc ne cliquetis obscène des tu le saiset je le vois   (à station 7 : as-tu vu judas se  au mois de mars, 1166 comme une suite de       su patrick joquel vient de ne faut-il pas vivre comme le 2 juillet         or rimbaud a donc antoine simon 7 c’est le grand le geste de l’ancienne, bribes en ligne a       quand antoine simon 15 5) triptyque marocain j’ai changé le   f le feu m’a granz est li calz, si se       au       au       le vue à la villa tamaris       quinze il en est des meurtrières. raphaël (elle entretenait       ( dans le pays dont je vous  le grand brassage des 13) polynésie quelque chose le franchissement des une fois entré dans la suite de À peine jetés dans le toutes sortes de papiers, sur il arriva que       l̵ j’ai longtemps les plus vieilles mais jamais on ne       sur le  dans le livre, le a l’aube des apaches, mille fardeaux, mille viallat © le château de « e ! malvais après la lecture de À perte de vue, la houle des  “la signification       bonhe     son dernier vers aoi fontelucco, 6 juillet 2000 able comme capable de donner deux ajouts ces derniers       sur       fourmi le "patriote",       le dernier vers aoi abstraction voir figuration les premières       m̵ j’écoute vos l’illusion d’une me la deuxième édition du mise en ligne d’un madame est toute je ne saurais dire avec assez je déambule et suis la fonction,  monde rassemblé les cuivres de la symphonie les textes mis en ligne       macles et roulis photo seins isabelle boizard 2005 ce va et vient entre c’est un peu comme si, non, björg, des quatre archanges que   ces sec erv vre ile ce pays que je dis est dernier vers aoi fin première f dans le sourd chatoiement m1       mes pensées restent il y a tant de saints sur dans le train premier  pour de chairs à vif paumes in the country l’instant criblé dans les hautes herbes dernier vers aoi faisant dialoguer       sur tout est possible pour qui       une       ce « pouvez-vous jusqu’à il y a pour mes enfants laure et       vu le grand combat : dernier vers aoi 1- c’est dans je suis occupé ces nous serons toujours ces la vie humble chez les rm : d’accord sur attention beau madame, vous débusquez antoine simon 11 c’est une sorte de vi.- les amicales aventures station 1 : judas c’est parfois un pays cinquième citationne       ruelle démodocos... Ça a bien un     un mois sans   marcel       ...mai 1257 cleimet sa culpe, si à propos “la quatrième essai de "si elle est    il le 28 novembre, mise en ligne     le laure et pétrarque comme       sur 0 false 21 18  les éditions de bernard dejonghe... depuis deuxième apparition       pass&e samuelchapitre 16, versets 1       un    regardant l’heure de la les étourneaux ! descendre à pigalle, se       un   se       bruyan couleur qui ne masque pas       la edmond, sa grande       deux je rêve aux gorges ainsi alfred… un verre de vin pour tacher carles li reis en ad prise sa       la antoine simon 31 le travail de bernard de la aucun hasard si se       la       reine " je suis un écorché vif. tout le problème sous la pression des     sur la   né le 7 dentelle : il avait       nuage tous feux éteints. des   l’oeuvre vit son monde imaginal, le lent déferlement cyclades, iii°   est-ce que on cheval la lecture de sainte à bernadette       la pie il n’y a pas de plus       le (en regardant un dessin de madame aux rumeurs 0 false 21 18 immense est le théâtre et et si au premier jour il générations (dans mon ventre pousse une pour michèle gazier 1)    nous le tissu d’acier juste un mot pour annoncer abu zayd me déplait. pas et que dire de la grâce       les lorsque martine orsoni         &n     au couchant carissimo ulisse,torna a       va pas de pluie pour venir       avant le ciel de ce pays est tout nous viendrons nous masser vous avez je serai toujours attentif à     quand i.- avaler l’art par j’ai perdu mon marie-hélène un jour nous avons station 3 encore il parle       é les oiseaux s’ouvrent  au travers de toi je dans les carnets sur l’erbe verte si est     après la réserve des bribes glaciation entre  le "musée   encore une deuxième apparition de légendes de michel sauvage et fuyant comme f le feu s’est onzième nouvelles mises en branches lianes ronces quai des chargeurs de au lecteur voici le premier pour frédéric pour andré entr’els nen at ne pui       je me comme un préliminaire la pour andré villers 1) sous l’occupation même si il faut aller voir ce 28 février 2002. la fraîcheur et la et que vous dire des (ma gorge est une g. duchêne, écriture le  les premières et il parlait ainsi dans la       dans       banlie pas une année sans évoquer toute trace fait sens. que dernier vers aoi dans les carnets madame chrysalide fileuse si elle est belle ? je "l’art est-il soudain un blanc fauche le la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Jacques Clauzel > Macles et roulis version originale inédite

Macles et roulis version originale inédite

Dernier ajout : 11 août 2009.

Les 3 derniers textes : Macles et roulis 2’ , Macles et roulis 2 , Macles et roulis 1’ .

Les 3 textes les plus lus : Macles et roulis 1’ , Macles et roulis 2 , Macles et roulis 2’ .

Pour des raisons techniques, Jacques Clauzel, à l’origine de la proposition de cette oeuvre croisée, m’avait demandé d’en revoir la mise en page.

Je présente ici le texte dans sa mise en page initiale.


  • Macles et roulis 1

    Pure forme, belle muette, d’aucun modèle issue. Perdue la masse Confusément ici dialoguent, du très lointain, eaux courantes et feux éteints Perdu le roulement depuis ces mots libérateurs des sources. (...)
  • Macles et roulis 1’

    Perdus la masse La chaleur sourde des compressions Le roulement apaisant de l’eau Te voilà délaissé dans le ciel vide
  • Macles et roulis 2

    Tromper le néant peupler l’obscurité (Dans l’équilibre juste de sa masse avec celle de l’eau une cane, grave, glisse) Et il suffit d’un mot (hors de ces illusoires bévues : taches dessins silhouettes (...)
  • Macles et roulis 2’

    Or il suffit d’un mot d’un regard pour peupler l’obscurité de l’espace grain de sable qui trompe le néant
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette