BRIBES EN LIGNE
"pour tes       le   se montagnesde ce jour-là il lui ce texte m’a été neuf j’implore en vain la vie est ce bruissement    de femme liseuse madame dans l’ombre des les dernières merci au printemps des pas de pluie pour venir       vaches normal 0 21 false fal v.- les amicales aventures du "moi, esclave" a on cheval  référencem  il y a le       su       journ&       dans ce paysage que tu contemplais l’une des dernières régine robin, carmelo arden quin est une dernier vers aoi       allong antoine simon 24       aujour   la production tout à fleur d’eaula danse ici, les choses les plus pour anne slacik ecrire est antoine simon 15 grant est la plaigne e large vue à la villa tamaris si grant dol ai que ne  au travers de toi je     l’é       les     au couchant   3   

les dernier vers aoi il s’appelait rm : nous sommes en dans l’effilé de (ô fleur de courge...   l’oeuvre vit son    nous pour philippe dernier vers s’il laure et pétrarque comme la prédication faite le lent déferlement après la lecture de f toutes mes ce qui importe pour g. duchêne, écriture le le pendu quant carles oït la       apr&eg histoire de signes .     rien si, il y a longtemps, les madame est une torche. elle "ces deux là se j’oublie souvent et temps de pierres de pareïs li seit la j’ai longtemps temps où le sang se morz est rollant, deus en ad       la i.- avaler l’art par in the country tout est prêt en moi pour les dieux s’effacent       &agrav antoine simon 6 vos estes proz e vostre il n’y a pas de plus les textes mis en ligne il était question non pour m.b. quand je me heurte     son  avec « a la franchement, pensait le chef, une autre approche de les avenues de ce pays il tente de déchiffrer,   maille 1 :que je suis occupé ces aux george(s) (s est la madame aux rumeurs je t’ai admiré, le temps passe dans la comme ce mur blanc le glacis de la mort la poésie, à la dernier vers aoi à propos des grands marcel alocco a alocco en patchworck © le 15 mai, à ne pas négocier ne       les les dessins de martine orsoni f le feu s’est villa arson, nice, du 17 la fraîcheur et la       crabe-     &nbs sur l’erbe verte si est rêve, cauchemar, nous serons toujours ces a christiane  ce qui importe pour   six formes de la   anatomie du m et je m’étonne toujours de la approche d’une rien n’est plus ardu    tu sais       six et te voici humanité mieux valait découper carles li reis en ad prise sa       pass&e pour egidio fiorin des mots mon cher pétrarque,       sous   entrons       la pie       &n quelque temps plus tard, de 0 false 21 18 libre de lever la tête au seuil de l’atelier     un mois sans jamais je n’aurais de sorte que bientôt n’ayant pas dernier vers aoi       dans s’égarer on       " carissimo ulisse,torna a 7) porte-fenêtre pluies et bruines, nécrologie accorde ton désir à ta   pour olivier (josué avait lentement pourquoi yves klein a-t-il f le feu est venu,ardeur des dernier vers aoi deuxième approche de écrirecomme on se pour mes enfants laure et le galop du poème me   d’un coté, fontelucco, 6 juillet 2000       m&eacu tu le saiset je le vois pour pierre theunissen la       sur pas facile d’ajuster le  “... parler une      & ainsi alfred… clers est li jurz et li       le 1 la confusion des des quatre archanges que couleur qui ne masque pas  hors du corps pas pas une année sans évoquer pour andré villers 1)       pourqu saluer d’abord les plus si j’avais de son tes chaussures au bas de     cet arbre que trois tentatives desesperees  dans le livre, le faisant dialoguer la galerie chave qui et la peur, présente etait-ce le souvenir       dans présentation du       ce toutes sortes de papiers, sur deux ajouts ces derniers le scribe ne retient af : j’entends       fourr&       le nous avancions en bas de   pour adèle et  le grand brassage des (À l’église les petites fleurs des       au       je me antoine simon 30       d&eacu       la (la numérotation des       le clers fut li jurz e li ….omme virginia par la suite de l’existence n’est       en vedo la luna vedo le abu zayd me déplait. pas     &nbs nous viendrons nous masser un temps hors du etudiant à       " dernier vers aoi     tout autour       arauca autres litanies du saint nom       vu les enseignants : la liberté s’imprime à imagine que, dans la dernier vers aoi ce qui fait tableau : ce livre grand format en trois tout mon petit univers en       en       une la terre nous vous avez  tous ces chardonnerets le bulletin de "bribes À l’occasion de les premières dernier vers aoi       chaque gardien de phare à vie, au portrait. 1255 :   encore une c’est la distance entre la tentation du survol, à je t’enfourche ma deuxième essai le pour jacky coville guetteurs onzième percey priest lakesur les ço dist li reis :  dernières mises  “ne pas (en regardant un dessin de bel équilibre et sa merci à la toile de autre citation       le poème pour pour gilbert l’art n’existe sous l’occupation douze (se fait terre se elle réalise des   un vendredi       é       sur un nouvel espace est ouvert j’ai ajouté aucun hasard si se dernier vers aoi exode, 16, 1-5 toute dernier vers aoi dentelle : il avait légendes de michel rêves de josué,       au je n’hésiterai inoubliables, les quatrième essai de attelage ii est une œuvre       retour  zones gardées de quand c’est le vent qui ainsi va le travail de qui dans le pays dont je vous   j’ai souvent sa langue se cabre devant le dernier vers aoi moisissures mousses lichens  monde rassemblé    il issent de mer, venent as l’heure de la       longte pour andrée       le     extraire huit c’est encore à   si vous souhaitez le recueil de textes tendresses ô mes envols pour martin (josué avait a la libération, les dans le respect du cahier des "le renard connaît cyclades, iii° j’ai perdu mon je rêve aux gorges coupé le sonà       longte c’est parfois un pays quatre si la mer s’est dernier vers aoi       alla et nous n’avons rien       neige mais non, mais non, tu       dans dire que le livre est une ki mult est las, il se dort 10 vers la laisse ccxxxii     hélas, moi cocon moi momie fuseau       deux se reprendre. creuser son       au pour jean marie quatrième essai rares tout est possible pour qui peinture de rimes. le texte antoine simon 13 sauvage et fuyant comme macles et roulis photo 6 sequence 6   le ma voix n’est plus que tu le sais bien. luc ne chairs à vif paumes je suis la question du récit   on n’est pour max charvolen 1)       pav&ea tous ces charlatans qui d’abord l’échange des       la bientôt, aucune amarre …presque vingt ans plus o tendresses ô mes de proche en proche tous j’écoute vos (elle entretenait rien n’est halt sunt li pui e mult halt josué avait un rythme les doigts d’ombre de neige a grant dulur tendrai puis troisième essai pour marcel nouvelles mises en nice, le 8 octobre printemps breton, printemps   tout est toujours en quand les mots    seule au pour michèle gazier 1       la références : xavier giovanni rubino dit         &n diaphane est le   ces sec erv vre ile lorsqu’on connaît une un jour, vous m’avez       allong la chaude caresse de 0 false 21 18 quel étonnant       vu la route de la soie, à pied, la bouche pure souffrance       le       il       quand la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Durand, Rémy > ANGES NUS

ANGES NUS

Dernier ajout : 1er octobre 2009.

Les 3 derniers textes : LUI , ELLE .

Les 3 textes les plus lus : ELLE , LUI .

Ce poème a été écrit à l’occasion de l’exposition L’eau & le Feu, Dialogues littéraires et plastiques, qui s’est tenue à Carcès, à la Maison des Arts, du 18 octobre au 20 décembre 2003. Il a été publié dans le catalogue de l’exposition et aux Amateurs Maladroits à La Seyne-sur-Mer en novembre 2003. Une réédition “chez l’auteur” a vu le jour à Toulon en mars 2008, à l’occasion de l’ invitation de l’auteutr à Quito en avril 2008 pour des lectures publiquesde ses poèmes et des conferences sur la poésie française contemporaine
Un extrait de ce texte est paru sur le site de Margarita Guarderas (Quito)
et sur le site de Rémy Durand


  • ELLE

    Clefs : Durand
    De soie les draps, de soie les coussins, de la plus fine, de la plus légère, comme une simple caresse de vent, un soir frais d’été. Elle a fermé les rideaux, de soie rouge qui tombent au sol. On (...)
  • LUI

    Clefs : Durand
    L’homme est étendu sur le dos, jambes étendues jusqu’au pied du lit, les bras le long du corps, les paumes des mains vers le miroir du plafond. Il sait qu’aujourd’hui cela viendra. C’est le jour. (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette