BRIBES EN LIGNE
si j’étais un la littérature de       pass&e antoine simon 14       soleil pas de pluie pour venir rien n’est plus ardu a claude b.   comme "nice, nouvel éloge de la  dans le livre, le   (dans le moi cocon moi momie fuseau la bouche pleine de bulles j’écoute vos antoine simon 11     du faucon beaucoup de merveilles certains prétendent pour helmut régine robin, 7) porte-fenêtre   maille 1 :que les routes de ce pays sont se reprendre. creuser son j’ai longtemps chairs à vif paumes       la la vie humble chez les antoine simon 23       midi le glacis de la mort dernier vers s’il les dessins de martine orsoni dans l’innocence des carles respunt : aux george(s) (s est la le 23 février 1988, il       droite       la avant dernier vers aoi raphaël pour marcel le galop du poème me station 5 : comment deuxième essai le     le un soir à paris au carmelo arden quin est une karles se dort cum hume nice, le 18 novembre 2004       deux       "       neige pour mes enfants laure et d’ eurydice ou bien de Ç’avait été la  dans toutes les rues       au       ( et encore  dits c’est la distance entre mult est vassal carles de "le renard connaît dernier vers aoi       magnol il y a tant de saints sur antoine simon 15 gardien de phare à vie, au sequence 6   le  hier, 17 buttati ! guarda&nbs et combien  le "musée  tu vois im font chier je crie la rue mue douleur f dans le sourd chatoiement sables mes parolesvous dont les secrets… à quoi       le avez-vous vu vi.- les amicales aventures       bonhe mouans sartoux. traverse de       d&eacu de proche en proche tous pour       rampan passet li jurz, si turnet a la tentation du survol, à     sur la tes chaussures au bas de ce texte m’a été g. duchêne, écriture le 0 false 21 18  le livre, avec       apr&eg f qu’il vienne, le feu ce qui fait tableau : ce frères et         &n douze (se fait terre se marie-hélène    regardant     rien voici des œuvres qui, le au rayon des surgelés       avant encore la couleur, mais cette       les nous lirons deux extraits de mille fardeaux, mille       voyage antoine simon 28 vous avez       &agrav  pour jean le les amants se pour andré villers 1) monde imaginal, quelques textes mais non, mais non, tu très malheureux... au labyrinthe des pleursils les lettres ou les chiffres dans ce périlleux       les la mort, l’ultime port, max charvolen, martin miguel pour jean gautheronle cosmos premier vers aoi dernier pour jacqueline moretti, certains soirs, quand je je désire un sa langue se cabre devant le l’instant criblé j’ai ajouté j’ai en réserve à cri et à dans ce pays ma mère un verre de vin pour tacher       sur normal 0 21 false fal deux ce travail vous est       le je rêve aux gorges       la  ce qui importe pour   en cet anniversaire, ce qui       marche vos estes proz e vostre zacinto dove giacque il mio tu le sais bien. luc ne dernier vers aoi   se tous feux éteints. des       allong de pareïs li seit la thème principal :  la lancinante que reste-t-il de la eurydice toujours nue à f tous les feux se sont       la chercher une sorte de mise en ligne d’un trois tentatives desesperees   en grec, morías la prédication faite décembre 2001. giovanni rubino dit dernier vers aoi dans les carnets maintenant il connaît le en introduction à a propos de quatre oeuvres de de toutes les le nécessaire non toutes sortes de papiers, sur ensevelie de silence, livre grand format en trois merci à la toile de pourquoi yves klein a-t-il ce paysage que tu contemplais mult ben i fierent franceis e pour nicolas lavarenne ma percey priest lakesur les les premières “dans le dessin madame dans l’ombre des à comme un préliminaire la pour daniel farioli poussant toute une faune timide veille napolì napolì elle ose à peine mon cher pétrarque, je découvre avant toi au commencement était    au balcon ils avaient si longtemps, si       ( l’illusion d’une ma mémoire ne peut me il arriva que "moi, esclave" a dernier vers aoi quatrième essai de quand vous serez tout a dix sept ans, je ne savais deux ajouts ces derniers     les provisions ne faut-il pas vivre comme       longte       s̵ de mes deux mains dire que le livre est une  je signerai mon       mouett immense est le théâtre et edmond, sa grande       nuage       je quand il voit s’ouvrir, il en est des noms comme du trois (mon souffle au matin pierre ciel   dits de les cuivres de la symphonie paien sunt morz, alquant genre des motsmauvais genre nous viendrons nous masser jamais je n’aurais À max charvolen et martin (de)lecta lucta   générations       dans  les œuvres de autres litanies du saint nom       le       alla       assis merci à marc alpozzo granz fut li colps, li dux en       ce la terre a souvent tremblé a ma mère, femme parmi petites proses sur terre c’est la peur qui fait il tente de déchiffrer,       banlie f les marques de la mort sur       j̵ prenez vos casseroles et     depuis poussées par les vagues la rencontre d’une c’était une   iv    vers       les autre citation"voui       sur     l’é  marcel migozzi vient de       deux aucun hasard si se   je n’ai jamais les plus vieilles des voix percent, racontent on cheval       ce     longtemps sur nous serons toujours ces ce n’est pas aux choses       fleure       au difficile alliage de dernier vers aoi       retour tant pis pour eux. l’art n’existe nice, le 8 octobre    il franchement, pensait le chef, cinquième citationne nos voix ce pays que je dis est imagine que, dans la quel ennui, mortel pour clers est li jurz et li     &nbs rossignolet tu la derniers   l’oeuvre vit son       six       le bel équilibre et sa juste un mot pour annoncer À max charvolen et   tout est toujours en chaque automne les petit matin frais. je te l’heure de la sculpter l’air :       l̵       la vous êtes     pluie du pour max charvolen 1)    de femme liseuse deuxième essai pour maguy giraud et six de l’espace urbain, sauvage et fuyant comme       une 10 vers la laisse ccxxxii       p&eacu aux barrières des octrois i.- avaler l’art par al matin, quant primes pert       sur le je suis occupé ces       qui mieux valait découper coupé le sonà       bruyan "si elle est tandis que dans la grande alocco en patchworck © si, il y a longtemps, les f j’ai voulu me pencher able comme capable de donner dans les écroulements que d’heures et si tu dois apprendre à       fleur   d’un coté,       arauca les dernières et il parlait ainsi dans la       un       &agrav   si vous souhaitez  mise en ligne du texte cet article est paru temps où les coeurs marché ou souk ou m1       pour robert noble folie de josué, 0 false 21 18       il la liberté de l’être et que dire de la grâce mesdames, messieurs, veuillez ainsi fut pétrarque dans 0 false 21 18 j’arrivais dans les   saint paul trois     après       l̵       st     à  tous ces chardonnerets  il y a le station 1 : judas (elle entretenait       aux       le dernier vers aoi ce 28 février 2002. pour mon épouse nicole martin miguel art et  martin miguel vient dernier vers aoi ce texte se présente r.m.a toi le don des cris qui le coquillage contre a grant dulur tendrai puis je n’ai pas dit que le 13) polynésie d’un côté ce     double af : j’entends la mastication des josué avait un rythme le scribe ne retient   un       &agrav j’ai relu daniel biga, la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Alocco, Marcel

Alocco, Marcel

Dernier ajout : 12 février 2017.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette