BRIBES EN LIGNE
assise par accroc au bord de ce qui aide à pénétrer le violette cachéeton c’est vrai       sur le Être tout entier la flamme       enfant l’eau s’infiltre  référencem dernier vers aoi       bruyan pas une année sans évoquer       d&eacu       entre 1- c’est dans à voile de nuità la mougins. décembre       &agrav       " s’ouvre la pour yves et pierre poher et       la       crabe- (dans mon ventre pousse une     un mois sans       deux       la légendes de michel journée de       vaches       rampan dernier vers aoi un temps hors du   entrons     au couchant quatrième essai rares       object       fleure et voici maintenant quelques premier vers aoi dernier passent .x. portes,       reine cher bernard       pourqu pour jean gautheronle cosmos ma mémoire ne peut me c’est la peur qui fait il n’est pire enfer que       ce tendresses ô mes envols de soie les draps, de soie madame aux rumeurs       la able comme capable de donner rafale n° 9 un vos estes proz e vostre dans le train premier dans le pays dont je vous       parfoi je t’enfourche ma       droite madame, c’est notre antoine simon 23 temps de cendre de deuil de       " la communication est ensevelie de silence, quant carles oït la temps de bitume en fusion sur quai des chargeurs de moisissures mousses lichens     vers le soir antoine simon 31   ces sec erv vre ile ce qu’un paysage peut       vu poème pour dernier vers aoi       dans si, il y a longtemps, les pour jean marie       au livre grand format en trois temps de pierres dans la s’égarer on g. duchêne, écriture le jamais si entêtanteeurydice la liberté s’imprime à f le feu s’est bribes en ligne a       &eacut la chaude caresse de   nous sommes in the country ce texte se présente je t’enlace gargouille au commencement était   six formes de la       le  si, du nouveau tendresse du mondesi peu de pour pierre theunissen la à propos des grands vous dites : "un le soleil n’est pas poussées par les vagues de sorte que bientôt monde imaginal, mon travail est une etudiant à       jardin glaciation entre dans les carnets suite de granz fut li colps, li dux en       dans petites proses sur terre 0 false 21 18       dans       une pour alain borer le 26 troisième essai passet li jurz, la noit est ço dist li reis :       montag je me souviens de l’homme est   3   

les fin première mais jamais on ne     son     sur la pente o tendresses ô mes de la       dans    nous   pour le prochain il ne reste plus que le la bouche pure souffrance pour robert un verre de vin pour tacher       bien dernier vers aoi normal 0 21 false fal passet li jurz, si turnet a certains prétendent       ( le tissu d’acier antoine simon 10 lu le choeur des femmes de       deux qu’est-ce qui est en       sous sur l’erbe verte si est moi cocon moi momie fuseau rimbaud a donc       maquis       &n dernier vers aoi beaucoup de merveilles ainsi va le travail de qui vous n’avez archipel shopping, la jamais je n’aurais « voici 1257 cleimet sa culpe, si comme un préliminaire la soudain un blanc fauche le aux george(s) (s est la rm : d’accord sur   (dans le le travail de miguel, de 1968 si elle est belle ? je       allong (en regardant un dessin de où l’on revient mouans sartoux. traverse de       pass&e  “s’ouvre f le feu est venu,ardeur des il est le jongleur de lui deuxième     le cygne sur   dits de on trouvera la captation pour gilbert       tourne   marcel le corps encaisse comme il saluer d’abord les plus nice, le 30 juin 2000 dernier vers aoi le passé n’est dernier vers aoi la liberté de l’être (josué avait lentement mult ben i fierent franceis e décembre 2001. rita est trois fois humble.       la dans la caverne primordiale rare moment de bonheur, antoine simon 22 antoine simon 14       jonath     cet arbre que       aujour 0 false 21 18 antoine simon 7       fleur  tu vois im font chier        “comment traquer       un       "       st etait-ce le souvenir le nécessaire non  au mois de mars, 1166 et que dire de la grâce la route de la soie, à pied, jusqu’à il y a encore une citation“tu   (à ma voix n’est plus que à la mémoire de l’éclair me dure, f dans le sourd chatoiement envoi du bulletin de bribes pas de pluie pour venir     le la rencontre d’une ils sortent       nuage "et bien, voilà..." dit langues de plomba la dernier vers aoi       la de mes deux mains f les marques de la mort sur antoine simon 33 dans les hautes herbes       je     l’é       voyage je suis celle qui trompe on peut croire que martine       l̵ a christiane vertige. une distance dernier vers aoi les plus terribles toi, mésange à dans les carnets dernier vers aoi 1-nous sommes dehors.  pour de       le il en est des noms comme du       su j’ai en réserve antoine simon 16 autres litanies du saint nom antoine simon 30  il y a le       juin branches lianes ronces ici. les oiseaux y ont fait la force du corps, l’instant criblé pour mon épouse nicole a la libération, les pour andré villers 1) carles li reis en ad prise sa pour maguy giraud et ainsi fut pétrarque dans les durand : une tout est possible pour qui marcel alocco a     à huit c’est encore à le temps passe dans la     après clquez sur dernier vers aoi   toutefois je m’estimais a supposer quece monde tienne       le       force feuilleton d’un travail sixième antoine simon 26       cerisi et je vois dans vos rien n’est  on peut passer une vie ma chair n’est macles et roulis photo 4     &nbs       deux je suis reprise du site avec la le 2 juillet les éditions de la passe du    de femme liseuse  la toile couvre les des conserves ! bernard dejonghe... depuis napolì napolì       apparu de profondes glaouis dans ma gorge     de rigoles en l’erbe del camp, ki       au pour max charvolen 1) À peine jetés dans le il n’y a pas de plus j’ai parlé lancinant ô lancinant mm oui, ce qui est troublant         &n et ces f j’ai voulu me pencher       fourmi martin miguel art et       sur madame des forêts de pour michèle gazier 1       é   1) cette l’illusion d’une …presque vingt ans plus tout le problème     " le poiseau de parisi mon clere est la noit e la biboon. plus qu’une saison. clers fut li jurz e li     pluie du le lourd travail des meules deuxième rupture : le d’un bout à tous feux éteints. des pour raphaël     m2 &nbs du bibelot au babilencore une  l’exposition  ce jour là, je pouvais onze sous les cercles rafale chairs à vif paumes li emperere s’est   encore une macles et roulis photo 3 rafale n° 12 où    regardant       l̵ et encore  dits quand c’est le vent qui ce paysage que tu contemplais antoine simon 24 le 26 août 1887, depuis ] heureux l’homme       il cinq madame aux yeux   que signifie         or       dans la danse de la vie est dans la vie. se dès l’origine de son ici, les choses les plus les parents, l’ultime antoine simon 19 rafale n° 5 un il aurait voulu être macles et roulis photo 6 toute une faune timide veille  au travers de toi je la brume. nuages  les trois ensembles       la 1254 : naissance de toute trace fait sens. que j’ai changé le 13) polynésie quando me ne so itu pe la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Alocco, Marcel > Textes critiques

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette