BRIBES EN LIGNE
bal kanique c’est carcassonne, le 06 rien n’est plus ardu de tantes herbes el pre quando me ne so itu pe le soleil n’est pas moi cocon moi momie fuseau travail de tissage, dans l’erbe del camp, ki       le       va  dernières mises  de même que les a la libération, les pas sur coussin d’air mais il ne reste plus que le   entrons marcel alocco a ce qui fascine chez tendresse du mondesi peu de clere est la noit e la pour mon épouse nicole dernier vers s’il dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a et…  dits de non, björg, ce qui aide à pénétrer le nous dirons donc       alocco en patchworck ©  hier, 17       ...mai et ces en ceste tere ad estet ja       que genre des motsmauvais genre jamais si entêtanteeurydice antoine simon 12 « amis rollant, de agnus dei qui tollis peccata pas facile d’ajuster le mise en ligne d’un du fond des cours et des le grand combat :       au madame a des odeurs sauvages tout en vérifiant       allong comme ce mur blanc trois (mon souffle au matin voudrais je vous   est-ce que       la madame dans l’ombre des pour max charvolen 1) pour jacky coville guetteurs laure et pétrarque comme temps de bitume en fusion sur la mort d’un oiseau.   l’oeuvre vit son exacerbé d’air vertige. une distance le plus insupportable chez madame est une si j’avais de son       avant       la cinquième citationne f les marques de la mort sur       en j’ai relu daniel biga, iloec endreit remeint li os comment entrer dans une i mes doigts se sont ouverts antoine simon 26 ( ce texte a heureuse ruine, pensait       " sa langue se cabre devant le station 5 : comment       magnol       la  au mois de mars, 1166 écrirecomme on se l’art n’existe a christiane macles et roulis photo 4 entr’els nen at ne pui   3   

les toujours les lettres : fin première il existe au moins deux    tu sais   au milieu de le glacis de la mort       nuage       maquis merci à la toile de 10 vers la laisse ccxxxii la lecture de sainte rm : d’accord sur les cuivres de la symphonie dix l’espace ouvert au effleurer le ciel du bout des pour jean-louis cantin 1.- les dernières au programme des actions pour angelo charogne sur le seuilce qui s’ouvre la   tout est toujours en       object    seule au dans le patriote du 16 mars on peut croire que martine non... non... je vous assure,  dans le livre, le au labyrinthe des pleursils noble folie de josué, au rayon des surgelés  on peut passer une vie     de rigoles en       les temps où le sang se     cet arbre que livre grand format en trois c’est une sorte de       le jamais je n’aurais       sur       longte   anatomie du m et     au couchant chaises, tables, verres, le temps passe si vite, l’heure de la je n’ai pas dit que le       &eacut l’appel tonitruant du l’homme est douce est la terre aux yeux  l’exposition  un jour nous avons  née à il n’est pire enfer que « h&eacu c’est la distance entre  avec « a la       p&eacu attelage ii est une œuvre       droite carmelo arden quin est une  tu vois im font chier abu zayd me déplait. pas  les trois ensembles je sais, un monde se ...et poème pour derniers vers sun destre la communication est sequence 6   le de soie les draps, de soie la force du corps, il pleut. j’ai vu la       soleil nécrologie 1) notre-dame au mur violet       je la bouche pure souffrance de l’autre ] heureux l’homme percey priest lakesur les nice, le 30 juin 2000 eurydice toujours nue à pour michèle aueret i en voyant la masse aux antoine simon 5 abstraction voir figuration et la peur, présente dernier vers aoi   antoine simon 3 quelque chose on dit qu’agathe macles et roulis photo 6 attention beau "ces deux là se max charvolen, martin miguel la route de la soie, à pied,       l̵       entre       au       cette    au balcon  l’écriture dernier vers aoi pour marcel rm : nous sommes en un verre de vin pour tacher pour frédéric issent de mer, venent as ses mains aussi étaient “le pinceau glisse sur       l̵     les provisions dernier vers aoi et si tu dois apprendre à     pourquoi dans les écroulements neuf j’implore en vain  ce mois ci : sub     vers le soir ensevelie de silence, envoi du bulletin de bribes dernier vers aoi pour egidio fiorin des mots accorde ton désir à ta       au tandis que dans la grande si elle est belle ? je aucun hasard si se   (dans le imagine que, dans la       pav&ea légendes de michel pour martin maintenant il connaît le nous avons affaire à de       &n "et bien, voilà..." dit dernier vers aoi       montag seul dans la rue je ris la religion de josué il   nous sommes antoine simon 15 toutes ces pages de nos  le livre, avec je t’ai admiré, dernier vers aoi ço dist li reis :       le au lecteur voici le premier i.- avaler l’art par je t’enlace gargouille       dans À perte de vue, la houle des tendresses ô mes envols     longtemps sur (ô fleur de courge...       deux ma chair n’est marché ou souk ou histoire de signes . je crie la rue mue douleur ce texte m’a été deuxième apparition   en grec, morías coupé le sonà juste un mot pour annoncer       vu temps de cendre de deuil de  pour de af : j’entends madame, c’est notre les plus vieilles antoine simon 32     le    regardant préparation des il arriva que il ne sait rien qui ne va       allong      & je ne peins pas avec quoi, les grands  il y a le sur la toile de renoir, les au commencement était janvier 2002 .traverse f j’ai voulu me pencher la réserve des bribes pour helmut ne pas négocier ne …presque vingt ans plus       &ccedi torna a sorrento ulisse torna n’ayant pas       voyage carles respunt : antoine simon 11 du bibelot au babilencore une voici des œuvres qui, le li quens oger cuardise tous feux éteints. des face aux bronzes de miodrag deux ajouts ces derniers gardien de phare à vie, au carissimo ulisse,torna a station 4 : judas  des voix percent, racontent si j’étais un    en j’ai donné, au mois merle noir  pour l’une des dernières   marcel     nous allons fouiller ce triangle pour mireille et philippe       &agrav il est le jongleur de lui dernier vers aoi elle disposait d’une       la rien n’est merci au printemps des station 7 : as-tu vu judas se chaque automne les       voyage "mais qui lit encore le pour andré un besoin de couper comme de       au nu(e), comme son nom ils avaient si longtemps, si edmond, sa grande       et tu     &nbs un homme dans la rue se prend attendre. mot terrible.       en tout est prêt en moi pour la danse de dans ma gorge     à guetter cette chose       bruyan 0 false 21 18 bien sûr, il y eut       la "l’art est-il rossignolet tu la   ciel !!!!       crabe-       les   que signifie toute trace fait sens. que       sur  tu ne renonceras pas. est-ce parce que, petit, on thème principal :       grimpa marie-hélène de toutes les il en est des meurtrières.       je       parfoi et que dire de la grâce g. duchêne, écriture le introibo ad altare pour pierre theunissen la       dans       dans equitable un besoin sonnerait de pa(i)smeisuns en est venuz  c’était "le renard connaît   on n’est le scribe ne retient dans le monde de cette les amants se       la “dans le dessin       d&eacu la cité de la musique de mes deux mains si tu es étudiant en       le       dans       cerisi la fonction, autre essai d’un       pass&e       dans dernier vers aoi les textes mis en ligne dans les hautes herbes clers est li jurz et li la tentation du survol, à       neige les oiseaux s’ouvrent       " (À l’église à cri et à dernier vers aoi   mouans sartoux. traverse de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Alocco, Marcel > Textes critiques

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette