BRIBES EN LIGNE
normalement, la rubrique pour m.b. quand je me heurte ecrire sur des quatre archanges que       sous “dans le dessin si grant dol ai que ne le numéro exceptionnel de nous viendrons nous masser petit matin frais. je te madame, c’est notre et si tu dois apprendre à clere est la noit e la clers est li jurz et li 1.- les rêves de "ah ! mon doux pays, josué avait un rythme quelques textes dernier vers aoi   ces sec erv vre ile pour gilbert       l̵       devant comment entrer dans une 1. il se trouve que je suis de toutes les ce texte se présente tendresses ô mes envols m1       pour frédéric archipel shopping, la edmond, sa grande dans le patriote du 16 mars de l’autre si j’avais de son outre la poursuite de la mise   l’oeuvre vit son tout est prêt en moi pour  zones gardées de o tendresses ô mes le proche et le lointain la mort d’un oiseau. deuxième art jonction semble enfin si, il y a longtemps, les     de rigoles en     le       " à cri et à deuxième essai le et il fallait aller debout       chaque madame chrysalide fileuse c’est pour moi le premier ] heureux l’homme À peine jetés dans le l’impression la plus granz est li calz, si se dire que le livre est une à propos des grands onzième recleimet deu mult je t’enlace gargouille li emperere s’est À l’occasion de tromper le néant c’est parfois un pays dans le monde de cette fontelucco, 6 juillet 2000 "l’art est-il tout mon petit univers en c’est vrai un temps hors du dans les écroulements    courant comme un préliminaire la j’ai donné, au mois f dans le sourd chatoiement pour maguy giraud et pur ceste espee ai dulor e  avec « a la gardien de phare à vie, au cette machine entre mes dans le respect du cahier des       sabots       gentil essai de nécrologie, je déambule et suis       la pie petites proses sur terre c’est seulement au nous savons tous, ici, que au commencement était       pav&ea  dernières mises nous serons toujours ces a claude b.   comme l’appel tonitruant du dernier vers aoi       une les plus terribles quand il voit s’ouvrir,       sur dessiner les choses banales souvent je ne sais rien de       au on croit souvent que le but guetter cette chose  ce qui importe pour certains prétendent  on peut passer une vie rossignolet tu la   si vous souhaitez nous dirons donc il faut laisser venir madame   le 10 décembre antoine simon 26 sequence 6   le  tous ces chardonnerets tu le saiset je le vois       une dans les hautes herbes     du faucon des quatre archanges que (dans mon ventre pousse une je ne peins pas avec quoi, je suis bien dans l’une des dernières 1254 : naissance de       je trois (mon souffle au matin le 28 novembre, mise en ligne carcassonne, le 06       je       d&eacu pour philippe lorsque martine orsoni a grant dulur tendrai puis pour julius baltazar 1 le on préparait  référencem   en grec, morías ce qui fait tableau : ce ma chair n’est torna a sorrento ulisse torna       arauca     oued coulant chairs à vif paumes nice, le 8 octobre     surgi spectacle de josué dit si tu es étudiant en j’écoute vos langues de plomba la       é les étourneaux !   ciel !!!! bel équilibre et sa je t’enfourche ma vos estes proz e vostre et c’était dans antoine simon 24 buttati ! guarda&nbs l’art c’est la vous n’avez       nuage troisième essai antoine simon 7 13) polynésie avant propos la peinture est pour andré       dans pure forme, belle muette, ce 28 février 2002.  les œuvres de temps de pierres dans la       sur la prédication faite libre de lever la tête rien n’est plus ardu toutes ces pages de nos       la       fourmi clers fut li jurz e li samuelchapitre 16, versets 1 première dernier vers aoi tous ces charlatans qui l’heure de la merci à marc alpozzo saluer d’abord les plus errer est notre lot, madame,       baie inoubliables, les   maille 1 :que       la folie de josuétout est encore une citation“tu pour max charvolen 1) max charvolen, martin miguel rare moment de bonheur, dernier vers aoi mouans sartoux. traverse de "je me tais. pour taire. temps où les coeurs       &agrav antoine simon 27 il souffle sur les collines la communication est       sur la poésie, à la j’aime chez pierre       sur  les premières autre citation dernier vers aoi  dernier salut au les premières l’impossible à la bonne       le le lent déferlement "si elle est de la bribes en ligne a « 8° de sors de mon territoire. fais le géographe sait tout dans ma gorge antoine simon 20 apaches : voici des œuvres qui, le passet li jurz, la noit est   j’ai souvent ce monde est semé dernier vers aoi       j̵ écoute, josué,       dans un jour nous avons toute trace fait sens. que pour robert cinq madame aux yeux madame est une du bibelot au babilencore une       la    tu sais (vois-tu, sancho, je suis antoine simon 33 attention beau sur la toile de renoir, les       ce pour jean gautheronle cosmos       avant et ma foi,       alla je dors d’un sommeil de   jn 2,1-12 :     double de tantes herbes el pre       ce à sylvie a ma mère, femme parmi tout le problème troisième essai et comme ce mur blanc quelque chose dernier vers aoi   les lettres ou les chiffres       tourne       l̵ un trait gris sur la les durand : une       jonath ensevelie de silence, dernier vers aoi 1257 cleimet sa culpe, si on trouvera la video     &nbs halt sunt li pui e mult halt f le feu s’est pour nicolas lavarenne ma (elle entretenait dernier vers aoi  “ce travail qui al matin, quant primes pert faisant dialoguer     longtemps sur la deuxième édition du       va       &eacut ce sur l’erbe verte si est       montag     pourquoi     hélas, c’est la distance entre pour jean-marie simon et sa sous la pression des  jésus madame a des odeurs sauvages       le douze (se fait terre se       la pour le prochain basilic, (la béatrice machet vient de quatrième essai de sainte marie, v.- les amicales aventures du madame, vous débusquez si elle est belle ? je pour jacky coville guetteurs n’ayant pas nous avons affaire à de       six dans les carnets       la pour jean-louis cantin 1.- pour angelo bribes en ligne a       dans « h&eacu couleur qui ne masque pas  le grand brassage des ouverture de l’espace hans freibach : pas une année sans évoquer vous avez   (à grant est la plaigne e large la mastication des dernier vers aoi   saint paul trois       voyage la question du récit cet article est paru dans le un besoin de couper comme de mult ben i fierent franceis e toi, mésange à       "         &n démodocos... Ça a bien un abu zayd me déplait. pas abstraction voir figuration a l’aube des apaches,   tout est toujours en pour anne slacik ecrire est pour michèle gazier 1       &ccedi voile de nuità la mais non, mais non, tu la vie humble chez les madame est toute f les rêves de la fraîcheur et la pour martine, coline et laure       " à la mémoire de       la sculpter l’air : mult est vassal carles de il y a des objets qui ont la f le feu s’est       fleure seins isabelle boizard 2005     chambre pour egidio fiorin des mots dans le train premier antoine simon 18 certains soirs, quand je 0 false 21 18 lancinant ô lancinant       le onze sous les cercles je t’ai admiré,   est-ce que       longte    regardant je crie la rue mue douleur encore la couleur, mais cette la chaude caresse de et que dire de la grâce suite du blasphème de chaises, tables, verres, les avenues de ce pays  mise en ligne du texte un nouvel espace est ouvert dernier vers aoi  née à je reviens sur des deuxième essai       droite la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Dialogues

Dialogues

Dernier ajout : 26 avril 2010.

Les 3 derniers textes : Loriotte du pays des merveilles , Dans les couleurs du froid , A l’étrangère .

Les 3 textes les plus lus : Noir d’en bas , Dans les couleurs du froid , Temps disjoint .


  • Eloge de la surprise

    Clefs : Freixe
    Une contribution d’Alain Freixe
  • S’égarer

    poème récent. Pour ma nouvelle collection La nuit verte. Accompagnateur, Jean-Jacques Laurent
  • La caresse et le vol

    L’art de la caresse. Le boustrophedon.
  • Trois départs

    Clefs : Freixe , poésie
    1- C’est dans L’ombilic des limbes d’Antonin Artaud, dans ce “livre qui dérange les hommes, qui (est) comme une porte ouverte et qui les mène où ils n’auraient consenti à aller, une porte simplement (...)
  • D’une couleur nouvelle

    Clefs : Freixe , poésie
    1- Nous sommes dehors. Où s’ouvre une plaine enneigée, étendue blanche désabritée par le froid. S’avancent un cheval et son cavalier sous un ciel laiteux que déchirent les ailes d’un vol d’oies (...)
  • Merle noir

    Clefs : Freixe , poésie
    ( Poème publié avec une gravure de Fernanda Fedi en italie, Il libro del merlo en mars 2008 )
  • Temps disjoint

    Tout est toujours en ordre en la terre compacte et nous restons à perte de vue à perte de nom en suspension à cause des coups à cause de tout ce qui nous bat le cœur dans le temps disjoint (...)
  • A la bonne ombre

    Clefs : Freixe , poésie , Gini
    À la bonne ombre Là où saute le loup les moutons ne sont plus des moutons ils aiment la pluie de printemps et lui donnent un autre nom un nom de neige et de froid chante-louve un nom (...)
  • (...) tombe, tombé

    Clefs : Freixe , poésie , Frémiot
    Quelque chose tombe C’est lent Et imparable sa retenue le déchire le dérobe à l’oblique et angle droit sur le vide le tourne et retourne le verse et renverse se perd et dans l’air c ‘est à (...)
  • Aux yeux de ce qui nous aime

    Clefs : Freixe , poésie , Fedi
    écrire comme on se confie au vent dehors pour personne sanglots corrigés par le froid qui rentre par les yeux et finit flaque de clarté au fond flaque que la marche relève et plaque (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette