BRIBES EN LIGNE
essai de nécrologie,     tout autour sous la pression des un homme dans la rue se prend       o les premières monde imaginal, au programme des actions   jn 2,1-12 : tous feux éteints. des un nouvel espace est ouvert il ne sait rien qui ne va       dans       retour pas sur coussin d’air mais madame est une l’existence n’est     rien f le feu s’est le pendu douce est la terre aux yeux  “s’ouvre       en traquer dernier vers aoi jamais si entêtanteeurydice marie-hélène antoine simon 2 ainsi va le travail de qui mult est vassal carles de c’est ici, me     cet arbre que ainsi alfred… macles et roulis photo 7 le lourd travail des meules la gaucherie à vivre,       s̵ il aurait voulu être   on n’est je suis occupé ces       &agrav 7) porte-fenêtre chaque automne les ne pas négocier ne nous viendrons nous masser       descen antoine simon 24 chaises, tables, verres, ce qui fascine chez       il de la sept (forces cachées qui antoine simon 30 dernier vers aoi    il me chercher une sorte de À la loupe, il observa d’un côté af : j’entends       dans  la toile couvre les si grant dol ai que ne l’instant criblé f tous les feux se sont rm : nous sommes en 1. il se trouve que je suis deuxième suite       le « 8° de heureuse ruine, pensait tout à fleur d’eaula danse neuf j’implore en vain les plus vieilles ma voix n’est plus que rien n’est plus ardu     sur la pente  tu ne renonceras pas. immense est le théâtre et se placer sous le signe de et  riche de mes ce 28 février 2002.       le issent de mer, venent as je ne peins pas avec quoi,       au mille fardeaux, mille madame, on ne la voit jamais quatrième essai rares i mes doigts se sont ouverts merci au printemps des       longte   j’ai souvent       fourr& dernier vers aoi le 2 juillet pour daniel farioli poussant  la lancinante sixième le géographe sait tout antoine simon 9 mult ben i fierent franceis e "le renard connaît       voyage le 19 novembre 2013, à la a christiane il semble possible macles et roulis photo 6 antoine simon 33 maintenant il connaît le       tourne il tente de déchiffrer,    7 artistes et 1 le corps encaisse comme il je m’étonne toujours de la pour yves et pierre poher et ce texte se présente dernier vers aoi vous avez dernier vers aoi       l̵  au travers de toi je À peine jetés dans le difficile alliage de       bonheu       &n  mise en ligne du texte       dans       sur dans ce pays ma mère ce pays que je dis est       rampan al matin, quant primes pert carissimo ulisse,torna a eurydice toujours nue à li emperere s’est       "       pass&e et si tu dois apprendre à toutes ces pages de nos antoine simon 31 pure forme, belle muette, pour mes enfants laure et le coquillage contre peinture de rimes. le texte j’arrivais dans les glaciation entre madame est la reine des de pa(i)smeisuns en est venuz des quatre archanges que la communication est       le g. duchêne, écriture le       bien je suis celle qui trompe       soleil le 26 août 1887, depuis « e ! malvais deuxième apparition je t’enlace gargouille quand il voit s’ouvrir, il arriva que       le le franchissement des dessiner les choses banales madame est une torche. elle il était question non clers est li jurz et li       les  on peut passer une vie       la pie mise en ligne d’un     dans la ruela temps de pierres dans la pas une année sans évoquer noble folie de josué,       au  “ce travail qui et voici maintenant quelques le proche et le lointain       sur       le       ( ouverture d’une (ma gorge est une antoine simon 29 zacinto dove giacque il mio laure et pétrarque comme de tantes herbes el pre  dans toutes les rues la prédication faite gardien de phare à vie, au       &n     ton j’écoute vos nos voix pour julius baltazar 1 le       fourmi f les feux m’ont tout en vérifiant l’art c’est la d’abord l’échange des inoubliables, les dans les carnets       &agrav au rayon des surgelés       droite       object art jonction semble enfin il faut aller voir encore une citation“tu les dessins de martine orsoni je sais, un monde se       aujour   entrons       dans le ciel de ce pays est tout pour présentation du       baie       religion de josué il quelque temps plus tard, de antoine simon 21     "  “comment c’est seulement au station 3 encore il parle pour pierre theunissen la   iv    vers  “la signification morz est rollant, deus en ad tu le sais bien. luc ne    en un jour nous avons carles respunt : f j’ai voulu me pencher       l̵ premier vers aoi dernier   adagio   je o tendresses ô mes alocco en patchworck © dernier vers aoi dimanche 18 avril 2010 nous       banlie cinquième citationne mais non, mais non, tu giovanni rubino dit       ton   en grec, morías       parfoi entr’els nen at ne pui le 28 novembre, mise en ligne 1.- les rêves de comme un préliminaire la réponse de michel toutes sortes de papiers, sur bien sûrla le texte qui suit est, bien preambule – ut pictura  née à clere est la noit e la n’ayant pas       ruelle les lettres ou les chiffres les routes de ce pays sont  le grand brassage des voudrais je vous les enseignants :       st ecrire les couleurs du monde       alla de prime abord, il sauvage et fuyant comme rita est trois fois humble. merci à marc alpozzo troisième essai cliquetis obscène des générations       va       crabe- pour andrée li emperere par sa grant folie de josuétout est pour ma et la peur, présente       sur je dors d’un sommeil de       grappe       allong À l’occasion de j’ai ajouté       au je crie la rue mue douleur les textes mis en ligne juste un mot pour annoncer ( ce texte a temps où le sang se etudiant à antoine simon 19 temps de bitume en fusion sur madame aux rumeurs toute trace fait sens. que dans l’innocence des       cerisi       longte vous êtes     [1]  antoine simon 20 de sorte que bientôt l’ami michel souvent je ne sais rien de " je suis un écorché vif. ce voile de nuità la  référencem janvier 2002 .traverse vedo la luna vedo le     de rigoles en etait-ce le souvenir       la     &nbs on croit souvent que le but a propos de quatre oeuvres de  “ne pas       la le 15 mai, à la route de la soie, à pied, sainte marie, agnus dei qui tollis peccata max charvolen, martin miguel j’ai donc       dans       les  improbable visage pendu       au madame, vous débusquez station 1 : judas dernier vers aoi c’est le grand je découvre avant toi le soleil n’est pas dernier vers aoi le plus insupportable chez il faut laisser venir madame vi.- les amicales aventures le recueil de textes 0 false 21 18   un je n’ai pas dit que le  je signerai mon   au milieu de   encore une effleurer le ciel du bout des en introduction à bientôt, aucune amarre c’est la distance entre de l’autre cher bernard à propos des grands je meurs de soif dans le respect du cahier des vos estes proz e vostre pour m.b. quand je me heurte lorsqu’on connaît une le vieux qui là, c’est le sable et très malheureux... avant propos la peinture est il existe au moins deux i.- avaler l’art par c’est la peur qui fait       fleure rêves de josué, f toutes mes       en au matin du chairs à vif paumes attention beau vertige. une distance on préparait très saintes litanies allons fouiller ce triangle elle disposait d’une la vie est ce bruissement branches lianes ronces       entre       dans que d’heures     après le scribe ne retient  pour le dernier jour madame dans l’ombre des la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Freixe, Alain > Dialogues

Dialogues

Dernier ajout : 26 avril 2010.

Les 3 derniers textes : Loriotte du pays des merveilles , Dans les couleurs du froid , A l’étrangère .

Les 3 textes les plus lus : Eloge de la surprise , A cri et à feu, à feu et à cri , A l’étrangère .


  • Eloge de la surprise

    Clefs : Freixe
    Une contribution d’Alain Freixe
  • S’égarer

    poème récent. Pour ma nouvelle collection La nuit verte. Accompagnateur, Jean-Jacques Laurent
  • La caresse et le vol

    L’art de la caresse. Le boustrophedon.
  • Trois départs

    Clefs : Freixe , poésie
    1- C’est dans L’ombilic des limbes d’Antonin Artaud, dans ce “livre qui dérange les hommes, qui (est) comme une porte ouverte et qui les mène où ils n’auraient consenti à aller, une porte simplement (...)
  • D’une couleur nouvelle

    Clefs : Freixe , poésie
    1- Nous sommes dehors. Où s’ouvre une plaine enneigée, étendue blanche désabritée par le froid. S’avancent un cheval et son cavalier sous un ciel laiteux que déchirent les ailes d’un vol d’oies (...)
  • Merle noir

    Clefs : Freixe , poésie
    ( Poème publié avec une gravure de Fernanda Fedi en italie, Il libro del merlo en mars 2008 )
  • Temps disjoint

    Tout est toujours en ordre en la terre compacte et nous restons à perte de vue à perte de nom en suspension à cause des coups à cause de tout ce qui nous bat le cœur dans le temps disjoint (...)
  • A la bonne ombre

    Clefs : Freixe , poésie , Gini
    À la bonne ombre Là où saute le loup les moutons ne sont plus des moutons ils aiment la pluie de printemps et lui donnent un autre nom un nom de neige et de froid chante-louve un nom (...)
  • (...) tombe, tombé

    Clefs : Freixe , poésie , Frémiot
    Quelque chose tombe C’est lent Et imparable sa retenue le déchire le dérobe à l’oblique et angle droit sur le vide le tourne et retourne le verse et renverse se perd et dans l’air c ‘est à (...)
  • Aux yeux de ce qui nous aime

    Clefs : Freixe , poésie , Fedi
    écrire comme on se confie au vent dehors pour personne sanglots corrigés par le froid qui rentre par les yeux et finit flaque de clarté au fond flaque que la marche relève et plaque (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette