BRIBES EN LIGNE
      six " je suis un écorché vif. pas de pluie pour venir f tous les feux se sont       bonheu       le tes chaussures au bas de noble folie de josué, deux ajouts ces derniers des quatre archanges que able comme capable de donner       sabots       un les installations souvent, jamais si entêtanteeurydice       ruelle cinquième essai tout       dans pour andrée troisième essai "moi, esclave" a       sur beaucoup de merveilles       l̵       object antoine simon 19 tout en vérifiant 1. il se trouve que je suis       la       force   le texte suivant a issent de mer, venent as     double antoine simon 31 j’oublie souvent et travail de tissage, dans pour cet article est paru dans le antoine simon 12 la vie est ce bruissement envoi du bulletin de bribes  pour le dernier jour les petites fleurs des station 4 : judas  pour ma le proche et le lointain mougins. décembre quand c’est le vent qui       ( intendo... intendo !       ce    tu sais ce 28 février 2002. accorde ton désir à ta sept (forces cachées qui j’aime chez pierre juste un pur ceste espee ai dulor e je me souviens de toujours les lettres :  ce qui importe pour       glouss rimbaud a donc   iv    vers le lent déferlement dernier vers aoi pas même dernier vers aoi li emperere par sa grant jamais je n’aurais au lecteur voici le premier     rien   (à béatrice machet vient de printemps breton, printemps antoine simon 9 etudiant à le numéro exceptionnel de dernier vers aoi la terre nous   marcel   saint paul trois les parents, l’ultime thème principal : c’est la chair pourtant c’est parfois un pays li emperere s’est temps de bitume en fusion sur comme un préliminaire la dans l’innocence des c’est pour moi le premier à cri et à dernier vers aoi       dans bruno mendonça     surgi je sais, un monde se       fourr& se placer sous le signe de à bernadette comme une suite de quelque temps plus tard, de bernadette griot vient de dernier vers que mort vous deux, c’est joie et ils avaient si longtemps, si coupé en deux quand madame est une franchement, pensait le chef,       neige la poésie, à la  les œuvres de       en un temps où les coeurs quand nous rejoignons, en la langue est intarissable iloec endreit remeint li os   maille 1 :que       &agrav les doigts d’ombre de neige dernier vers aoi   sequence 6   le       l̵  l’écriture lorsqu’on connaît une le geste de l’ancienne,       va et encore  dits tu le saiset je le vois     son       vaches mouans sartoux. traverse de et la peur, présente  le "musée pour jacky coville guetteurs dieu faisait silence, mais a propos de quatre oeuvres de       et tu granz fut li colps, li dux en À la loupe, il observa antoine simon 18     du faucon vous avez a la fin il ne resta que       devant dernier vers aoi « e ! malvais chaque automne les le galop du poème me       rampan un homme dans la rue se prend station 1 : judas       nuage pour le prochain basilic, (la ce va et vient entre saluer d’abord les plus douce est la terre aux yeux ils sortent macles et roulis photo 6  les premières       au  le livre, avec avant dernier vers aoi des conserves ! f le feu s’est a grant dulur tendrai puis   pour adèle et et nous n’avons rien spectacle de josué dit zacinto dove giacque il mio       ( le franchissement des il ne s’agit pas de dans un coin de nice, le bulletin de "bribes depuis ce jour, le site       et rien n’est     sur la pente "ah ! mon doux pays,   1) cette une fois entré dans la a claude b.   comme la prédication faite aux barrières des octrois macles et roulis photo 4 face aux bronzes de miodrag le "patriote",       dans si j’avais de son       l̵ « voici dernier vers aoi   jn 2,1-12 :       retour la mort d’un oiseau. quatrième essai de pour mireille et philippe n’ayant pas  tous ces chardonnerets et que dire de la grâce de profondes glaouis  référencem   la baie des anges       avant j’ai ajouté       longte pour frédéric passent .x. portes, après la lecture de  il y a le       m&eacu a toi le don des cris qui attention beau     &nbs nice, le 18 novembre 2004 paroles de chamantu   je n’ai jamais en 1958 ben ouvre à et voici maintenant quelques souvent je ne sais rien de       au “dans le dessin temps de cendre de deuil de   ces sec erv vre ile       bonhe j’ai donné, au mois   3   

les le scribe ne retient nice, le 30 juin 2000 les avenues de ce pays écoute, josué, poème pour onzième  avec « a la macao grise       maquis il aurait voulu être pour jean gautheronle cosmos pour max charvolen 1) du bibelot au babilencore une l’erbe del camp, ki pour pierre theunissen la la pureté de la survie. nul ce pays que je dis est un jour, vous m’avez halt sunt li pui e mult halt   adagio   je il arriva que cet article est paru d’abord l’échange des encore la couleur, mais cette dans les carnets l’illusion d’une le vieux qui il n’était qu’un je désire un       entre livre grand format en trois "pour tes 1 au retour au moment l’évidence l’art n’existe l’impossible pour maxime godard 1 haute ce qui fait tableau : ce d’ eurydice ou bien de ce jour-là il lui       la pourquoi yves klein a-t-il f le feu s’est au seuil de l’atelier dernier vers aoi il souffle sur les collines si, il y a longtemps, les dimanche 18 avril 2010 nous et c’était dans   on n’est il pleut. j’ai vu la à propos “la marie-hélène       sur on cheval légendes de michel dernier vers aoi epuisement de la salle,       & antoine simon 32       ...mai dernier vers aoi       journ&         &n sixième cinquième citationne vous dites : "un si grant dol ai que ne le lourd travail des meules    si tout au long les dernières les lettres ou les chiffres       la dont les secrets… à quoi tous feux éteints. des un jour nous avons deuxième essai le pour jean-louis cantin 1.- douze (se fait terre se       jardin les amants se cliquetis obscène des       la pour qui veut se faire une genre des motsmauvais genre où l’on revient pour philippe 0 false 21 18 encore une citation“tu dans les écroulements gardien de phare à vie, au s’égarer on       o station 3 encore il parle essai de nécrologie, dernier vers aoi on a cru à       bien       pass&e la légende fleurie est       le et si tu dois apprendre à ki mult est las, il se dort (ô fleur de courge...  jésus m1       couleur qui ne masque pas fin première voici des œuvres qui, le   entrons aux george(s) (s est la chairs à vif paumes ce monde est semé il y a dans ce pays des voies    seule au raphaël       mouett je serai toujours attentif à si elle est belle ? je       sur le art jonction semble enfin je n’hésiterai temps de pierres dans la     pluie du et te voici humanité       ma il faut laisser venir madame “le pinceau glisse sur je crie la rue mue douleur dernier vers doel i avrat, dans les horizons de boue, de abu zayd me déplait. pas  epître aux carissimo ulisse,torna a et que vous dire des       dans les dieux s’effacent       &eacut  dans toutes les rues pas une année sans évoquer       longte dans la caverne primordiale       il un temps hors du antoine simon 23  monde rassemblé de pa(i)smeisuns en est venuz pluies et bruines, au rayon des surgelés     nous a ma mère, femme parmi       la onze sous les cercles quatrième essai rares les grands       dans pour mon épouse nicole journée de bal kanique c’est "et bien, voilà..." dit       je « h&eacu li quens oger cuardise       " la parol

Accueil > Écoutez voir > Videothèque > Lecture Raphael Monticelli BMVR Nice

Lecture Raphael Monticelli BMVR Nice

Dernier ajout : 8 mars 2010.

Les 3 derniers textes : La légende fleurie .

Les 3 textes les plus lus : La légende fleurie .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette