BRIBES EN LIGNE
"ah ! mon doux pays, sixième toutes ces pages de nos pour julius baltazar 1 le       " coupé le sonà in the country de la clers fut li jurz e li pour egidio fiorin des mots rossignolet tu la       voyage exode, 16, 1-5 toute la force du corps,  jésus un besoin de couper comme de dans le monde de cette  “ce travail qui l’art n’existe   nous sommes  on peut passer une vie le coeur du je ne saurais dire avec assez deux mille ans nous dernier vers aoi macao grise dans l’innocence des     dans la ruela napolì napolì le 15 mai, à il y a dans ce pays des voies trois (mon souffle au matin quand il voit s’ouvrir,   entrons       magnol       le « voici pour alain borer le 26 deux ce travail vous est       dans antoine simon 29 pas sur coussin d’air mais la question du récit nu(e), comme son nom rita est trois fois humble.       pass&e       en     sur la pente un homme dans la rue se prend “le pinceau glisse sur bribes en ligne a       je       le une il faut dire les       que       pass&e quatre si la mer s’est est-ce parce que, petit, on et que dire de la grâce si, il y a longtemps, les pour lee chaque jour est un appel, une       ( franchement, pensait le chef, pour le prochain basilic, (la ce texte m’a été       " elle réalise des pur ceste espee ai dulor e   pour théa et ses sa langue se cabre devant le on préparait voile de nuità la des quatre archanges que tous ces charlatans qui la terre a souvent tremblé libre de lever la tête ici, les choses les plus dernier vers aoi       vu   maille 1 :que merci à marc alpozzo   voici donc la marché ou souk ou les avenues de ce pays n’ayant pas aux george(s) (s est la tout mon petit univers en dernier vers que mort       qui       pass&e quand sur vos visages les iv.- du livre d’artiste       un       pourqu       fourmi       allong pour pierre theunissen la  au mois de mars, 1166 toutes sortes de papiers, sur À peine jetés dans le sur l’erbe verte si est douce est la terre aux yeux le 19 novembre 2013, à la sainte marie, sors de mon territoire. fais     chant de vous êtes la rencontre d’une   six formes de la       &eacut suite du blasphème de   est-ce que fin première     pluie du  les œuvres de i.- avaler l’art par       la quai des chargeurs de dernier vers aoi quand les mots   se ainsi fut pétrarque dans pas facile d’ajuster le livre grand format en trois tu le sais bien. luc ne villa arson, nice, du 17  le "musée f les rêves de       bien       le et voici maintenant quelques onzième madame est toute "le renard connaît deux ajouts ces derniers elle disposait d’une accoucher baragouiner bernard dejonghe... depuis sous la pression des       &n violette cachéeton un nouvel espace est ouvert le 2 juillet je t’ai admiré, « pouvez-vous madame chrysalide fileuse       o  l’exposition        un vos estes proz e vostre madame, c’est notre 1. il se trouve que je suis         or   3   

les vertige. une distance f tous les feux se sont la mastication des       ce fragilité humaine.       entre a dix sept ans, je ne savais f toutes mes la terre nous carcassonne, le 06 "mais qui lit encore le de mes deux mains       voyage les textes mis en ligne recleimet deu mult       les tout est prêt en moi pour même si       sur       coude un trait gris sur la temps de pierres dernier vers aoi j’arrivais dans les    nous en introduction à mi viene in mentemi chaque automne les   pour adèle et macles et roulis photo 3 quatrième essai rares mes pensées restent pour martine       pav&ea rien n’est plus ardu a ma mère, femme parmi       en un il souffle sur les collines ajout de fichiers sons dans ce paysage que tu contemplais  de même que les le texte qui suit est, bien à cri et à l’ami michel       "   1) cette tout en travaillant sur les voici des œuvres qui, le le scribe ne retient       le reflets et echosla salle guetter cette chose générations c’est parfois un pays       dans on dit qu’agathe pour michèle gazier 1) cinq madame aux yeux le lourd travail des meules       fourr&       bonheu la réserve des bribes il ne reste plus que le et te voici humanité dernier vers aoi       à  pour de vous n’avez histoire de signes . dans les hautes herbes dernier vers aoi moisissures mousses lichens heureuse ruine, pensait 0 false 21 18 poussées par les vagues       voyage       midi neuf j’implore en vain vedo la luna vedo le       ( patrick joquel vient de josué avait un rythme antoine simon 30 l’une des dernières   le texte suivant a béatrice machet vient de mon cher pétrarque, je serai toujours attentif à antoine simon 31 outre la poursuite de la mise toute une faune timide veille       le à sylvie toute trace fait sens. que tous feux éteints. des pour max charvolen 1) cyclades, iii° j’ai travaillé antoine simon 14 tu le saiset je le vois que d’heures ço dist li reis : le galop du poème me si grant dol ai que ne antoine simon 27 dernier vers aoi deux nouveauté, c’est un peu comme si, antoine simon 16     l’é à la mémoire de madame aux rumeurs af : j’entends (À l’église si j’étais un cet article est paru   dits de comme c’est ce n’est pas aux choses chaises, tables, verres, Éléments - nous avons affaire à de les étourneaux ! a christiane       la " je suis un écorché vif. on trouvera la video certains soirs, quand je       pav&ea errer est notre lot, madame,       au le lent tricotage du paysage si elle est belle ? je       sur à propos des grands j’ai donc       é les doigts d’ombre de neige le proche et le lointain macles et roulis photo 7 diaphane est le mot (ou       ...mai macles et roulis photo 6 pour frédéric je découvre avant toi dernier vers aoi les amants se l’impossible cet univers sans à bernadette     rien vous deux, c’est joie et       grappe antoine simon 26 je désire un mult ben i fierent franceis e       apr&eg  “la signification bel équilibre et sa ce qui fascine chez les petites fleurs des       quinze c’est la chair pourtant       j̵ je déambule et suis       sur   je n’ai jamais       la       grimpa les oiseaux s’ouvrent de tantes herbes el pre dernier vers aoi le temps passe dans la de l’autre  hors du corps pas et  riche de mes       dans     m2 &nbs ecrire les couleurs du monde inoubliables, les     tout autour dernier vers aoi on cheval à carles li reis en ad prise sa tout en vérifiant en ceste tere ad estet ja eurydice toujours nue à  dans le livre, le percey priest lakesur les et que vous dire des sur la toile de renoir, les 1) notre-dame au mur violet       parfoi présentation du de profondes glaouis beaucoup de merveilles le temps passe si vite, antoine simon 6 il en est des noms comme du les parents, l’ultime le pendu madame dans l’ombre des vue à la villa tamaris   que signifie dernier vers aoi       la le corps encaisse comme il ce avant dernier vers aoi aux barrières des octrois       l̵ je n’ai pas dit que le et nous n’avons rien a toi le don des cris qui       sous en 1958 ben ouvre à la légende fleurie est  hier, 17       le j’ai donné, au mois     surgi dans la caverne primordiale deuxième essai le ce qui importe pour pour marcel une autre approche de pour angelo seins isabelle boizard 2005 ainsi va le travail de qui c’est ici, me il pleut. j’ai vu la       embarq     les provisions       " jusqu’à il y a et ces dernier vers aoi que reste-t-il de la accorde ton désir à ta la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Eric Massholder > Aux belles dormeuses 1

Aux belles dormeuses 1

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Les 3 derniers textes : Fiammetta , Ombre , Incube .

Les 3 textes les plus lus : Ariane , Fiammetta , Incube .

Ce texte est paru en 2009 aux éditions de La Diane française (Nice). Ouvrage de bibliophilie avec 4 gravures sur bois de Éric Massholder dans sa série "Mode-fication". © R. Monticelli et La Diane française.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette