BRIBES EN LIGNE
      apparu dentelle : il avait sixième pour helmut toutes sortes de papiers, sur  le "musée       "     longtemps sur sainte marie,  marcel migozzi vient de ma voix n’est plus que religion de josué il il faut aller voir quant carles oït la       ce cet article est paru dans le et que vous dire des soudain un blanc fauche le       dans       é mise en ligne d’un temps où le sang se seins isabelle boizard 2005 sous la pression des   le texte suivant a chaque automne les station 7 : as-tu vu judas se nous avancions en bas de le 26 août 1887, depuis dans les horizons de boue, de  hier, 17       midi       " dernier vers aoi il est le jongleur de lui clers est li jurz et li       " 1. il se trouve que je suis au programme des actions avant propos la peinture est onze sous les cercles   que signifie       au       le abstraction voir figuration pour ma mult ben i fierent franceis e     pluie du si j’étais un histoire de signes . d’un bout à ses mains aussi étaient nous viendrons nous masser il n’y a pas de plus normalement, la rubrique je meurs de soif où l’on revient la force du corps, je suis bien dans  si, du nouveau dernier vers aoi       sur merle noir  pour ce   adagio   je il pleut. j’ai vu la À perte de vue, la houle des quelques autres frères et villa arson, nice, du 17 pas de pluie pour venir sequence 6   le    seule au et voici maintenant quelques à propos “la chairs à vif paumes nice, le 18 novembre 2004 pour raphaël c’est la chair pourtant (elle entretenait       vu dernier vers aoi passet li jurz, si turnet a recleimet deu mult pourquoi yves klein a-t-il   un vendredi huit c’est encore à  on peut passer une vie dire que le livre est une       un antoine simon 16 à sylvie c’était une quatre si la mer s’est ….omme virginia par la tes chaussures au bas de "la musique, c’est le       et tu ma voix n’est plus que allons fouiller ce triangle il aurait voulu être écrirecomme on se ce jour là, je pouvais granz est li calz, si se c’est vrai bribes en ligne a       glouss       fourmi       et de la bien sûrla antoine simon 32 macles et roulis photo 4 f toutes mes et je vois dans vos       dans lorsqu’on connaît une immense est le théâtre et 1.- les rêves de       reine   iv    vers raphaËl a la fin il ne resta que       quinze franchement, pensait le chef, « e ! malvais attendre. mot terrible. l’impossible je dors d’un sommeil de dans l’innocence des  epître aux pour jean-louis cantin 1.- comme un préliminaire la et que dire de la grâce       au je serai toujours attentif à       pass&e ensevelie de silence, il arriva que       vaches a dix sept ans, je ne savais       deux marcel alocco a si elle est belle ? je s’ouvre la diaphane est le les durand : une carcassonne, le 06       il       au   né le 7  le grand brassage des la poésie, à la       m̵ deux ce travail vous est j’ai donné, au mois la terre nous ce va et vient entre et nous n’avons rien    si tout au long janvier 2002 .traverse l’heure de la sixième le lent déferlement etait-ce le souvenir madame est toute cette machine entre mes l’impression la plus printemps breton, printemps et  riche de mes antoine simon 24 spectacle de josué dit clers fut li jurz e li autre citation"voui légendes de michel pour frédéric elle disposait d’une "tu sais ce que c’est dans le pain brisé son ouverture d’une le lourd travail des meules       la     au couchant un jour nous avons       dans mougins. décembre je n’ai pas dit que le   jn 2,1-12 : (josué avait au labyrinthe des pleursils non... non... je vous assure, f j’ai voulu me pencher ce qui aide à pénétrer le rimbaud a donc temps de pierres     hélas, pure forme, belle muette, l’évidence   se dernier vers aoi  les premières       sur paroles de chamantu       dans       sur je désire un   l’oeuvre vit son je suis celle qui trompe macles et roulis photo 1       les     du faucon o tendresses ô mes la rencontre d’une il y a dans ce pays des voies pour julius baltazar 1 le "pour tes     extraire derniers       droite c’est ici, me et il fallait aller debout se placer sous le signe de "je me tais. pour taire. karles se dort cum hume       la       au     [1]  et encore  dits encore la couleur, mais cette antoine simon 20 toujours les lettres : rêves de josué, je reviens sur des       la 5) triptyque marocain coupé le sonà tout en travaillant sur les quelque temps plus tard, de       allong       au couleur qui ne masque pas       que que reste-t-il de la   3   

les  pour jean le il y a des objets qui ont la  dernières mises le franchissement des derniers vers sun destre le grand combat :       ruelle quando me ne so itu pe on préparait morz est rollant, deus en ad pluies et bruines,  mise en ligne du texte six de l’espace urbain, dans ce périlleux antoine simon 3       une ce qui importe pour que d’heures       montag       six pas sur coussin d’air mais mi viene in mentemi antoine simon 5 ne faut-il pas vivre comme pour anne slacik ecrire est   ciel !!!! (À l’église  “ce travail qui       pass&e       baie les routes de ce pays sont comme ce mur blanc bien sûr, il y eut (dans mon ventre pousse une       la madame est une       "       parfoi ce pays que je dis est  tous ces chardonnerets je n’hésiterai le nécessaire non       object madame, on ne la voit jamais       &agrav pas même       le j’arrivais dans les       embarq  martin miguel vient g. duchêne, écriture le c’est extrêmement j’entends sonner les       neige tout est possible pour qui diaphane est le mot (ou li emperere par sa grant la fonction, a la libération, les   on n’est pour jean marie un homme dans la rue se prend "moi, esclave" a la terre a souvent tremblé carles respunt : deuxième apparition de       l̵ folie de josuétout est dernier vers aoi le texte qui suit est, bien bel équilibre et sa zacinto dove giacque il mio branches lianes ronces  dernier salut au pour gilbert antoine simon 12 dernier vers doel i avrat,       dans grant est la plaigne e large pour pierre theunissen la il n’était qu’un siglent a fort e nagent e la galerie chave qui très malheureux...       la  les éditions de d’un côté     surgi  les œuvres de aux barrières des octrois dernier vers aoi passet li jurz, la noit est ne pas négocier ne raphaël  de la trajectoire de ce       l̵ quand il voit s’ouvrir,       le       cerisi bribes en ligne a le pendu station 3 encore il parle passent .x. portes,       retour premier essai c’est ici. les oiseaux y ont fait dernier vers que mort le temps passe dans la hans freibach : chercher une sorte de introibo ad altare la liberté s’imprime à  de même que les antoine simon 21 torna a sorrento ulisse torna       alla dernier vers aoi       tourne polenta du fond des cours et des epuisement de la salle,       ma macles et roulis photo 7 le "patriote", faisant dialoguer qu’est-ce qui est en   (à       journ&     rien deuxième approche de       nuage la réserve des bribes       pav&ea    7 artistes et 1       quand leonardo rosa       sur la bouche pure souffrance toutes ces pages de nos toute trace fait sens. que       le deuxième essai le       sur (de)lecta lucta   rm : d’accord sur ouverture de l’espace ajout de fichiers sons dans de pa(i)smeisuns en est venuz les textes mis en ligne des conserves ! la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Oeuvres croisées > Avec Eric Massholder > Aux belles dormeuses 2

Aux belles dormeuses 2

Dernier ajout : 18 mars 2010.

Les 3 derniers textes : Dormeuse , Amphisbène , Serpentine .

Les 3 textes les plus lus : Dormeuse , Serpentine , Amphisbène .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette