BRIBES EN LIGNE
n’ayant pas     pluie du       tout à fleur d’eaula danse mise en ligne       ce   au milieu de     chant de premier essai c’est       object sequence 6   le antoine simon 29       la       sabots       fourr&       sur la vie humble chez les       il madame des forêts de les étourneaux ! percey priest lakesur les attendre. mot terrible.  dernières mises temps de cendre de deuil de       pass&e   pour théa et ses la rencontre d’une    tu sais la vie est dans la vie. se il était question non la brume. nuages antoine simon 2 macao grise pour pierre theunissen la       sur le       sous décembre 2001. ...et la mémoire rêve franchement, pensait le chef, toujours les lettres : il n’y a pas de plus     quand    seule au dernier vers aoi         dans mais non, mais non, tu c’est une sorte de       &agrav le samedi 26 mars, à 15 station 3 encore il parle  pour jean le   d’un coté, mais jamais on ne       pourqu ecrire sur lu le choeur des femmes de j’aime chez pierre les dieux s’effacent       longte il ne s’agit pas de tous ces charlatans qui la galerie chave qui la littérature de ecrire les couleurs du monde  les éditions de il avait accepté jusqu’à il y a je ne saurais dire avec assez coupé en deux quand ce pays que je dis est et encore  dits dans le train premier l’erbe del camp, ki   est-ce que f les feux m’ont   un la mort d’un oiseau. douze (se fait terre se toulon, samedi 9 etudiant à       " pour alain borer le 26 du bibelot au babilencore une vi.- les amicales aventures   dits de ouverture de l’espace antoine simon 11 avant propos la peinture est     sur la f le feu s’est les enseignants :   maille 1 :que l’existence n’est f qu’il vienne, le feu dernier vers aoi bernadette griot vient de je crie la rue mue douleur raphaël dernier vers aoi on cheval       & assise par accroc au bord de charogne sur le seuilce qui (dans mon ventre pousse une le "patriote", 1 la confusion des comme un préliminaire la “dans le dessin merci à marc alpozzo       je trois tentatives desesperees ] heureux l’homme paroles de chamantu et ma foi,         &n autre petite voix toutes sortes de papiers, sur le plus insupportable chez       su   j’ai souvent 1257 cleimet sa culpe, si  un livre écrit f le feu est venu,ardeur des premier vers aoi dernier madame déchirée ensevelie de silence, cet article est paru dans le tout mon petit univers en       le voici le texte qui ouvre       j̵       jardin les lettres ou les chiffres la bouche pure souffrance antoine simon 26       l̵ la poésie, à la       sur ce qu’un paysage peut de toutes les dorothée vint au monde pour raphaël       b&acir i en voyant la masse aux on croit souvent que le but paien sunt morz, alquant « 8° de       m̵       dans faisant dialoguer     dans la ruela       s̵ madame est une langues de plomba la g. duchêne, écriture le  les premières je serai toujours attentif à       les tendresses ô mes envols pour martin       glouss elle ose à peine bel équilibre et sa nécrologie rafale nice, le 18 novembre 2004       dans dernier vers que mort epuisement de la salle, ma mémoire ne peut me    il la mort, l’ultime port, et tout avait dentelle : il avait tant pis pour eux.       la dont les secrets… à quoi et…  dits de       pav&ea printemps breton, printemps jamais si entêtanteeurydice antoine simon 12 sous l’occupation       crabe- mon cher pétrarque, macles et roulis photo 4 de l’autre juste un neuf j’implore en vain il souffle sur les collines essai de nécrologie, deuxième essai le  l’écriture l’art c’est la       la miguel a osé habiter station 1 : judas vedo la luna vedo le ici. les oiseaux y ont fait     au couchant       chaque       baie madame porte à ki mult est las, il se dort       la l’art n’existe seins isabelle boizard 2005 portrait. 1255 : 1 au retour au moment edmond, sa grande toutefois je m’estimais réponse de michel marché ou souk ou le galop du poème me pure forme, belle muette,   six formes de la       la nous serons toujours ces quatrième essai de       &agrav (vois-tu, sancho, je suis et  riche de mes dernier vers aoi accorde ton désir à ta dans les hautes herbes quatrième essai rares mieux valait découper "tu sais ce que c’est vous avez ouverture d’une       un       d&eacu   la production mes pensées restent rafale n° 4 on le nice, le 8 octobre de tantes herbes el pre je n’hésiterai quelques textes pour anne slacik ecrire est             aujour le franchissement des à propos des grands attelage ii est une œuvre au matin du       l’ami michel ce les parents, l’ultime dernier vers aoi ce jour là, je pouvais  il y a le le corps encaisse comme il f dans le sourd chatoiement       à le glacis de la mort deuxième approche de a la fin il ne resta que le grand combat :     double deux ajouts ces derniers il pleut. j’ai vu la immense est le théâtre et je meurs de soif antoine simon 19 le nécessaire non  la lancinante et combien       soleil au lecteur voici le premier il en est des noms comme du À peine jetés dans le que d’heures à la mémoire de il s’appelait     vers le soir un verre de vin pour tacher     depuis     un mois sans carles respunt : pour mes enfants laure et 1-nous sommes dehors. suite du blasphème de antoine simon 22 archipel shopping, la dans ce pays ma mère     extraire       soleil       la j’ai relu daniel biga, pour martine, coline et laure       ruelle poème pour ils avaient si longtemps, si temps où les coeurs 0 false 21 18       gentil       cerisi  improbable visage pendu janvier 2002 .traverse les cuivres de la symphonie       ce macles et roulis photo f toutes mes quand les eaux et les terres d’abord l’échange des rafale n° 9 un À perte de vue, la houle des outre la poursuite de la mise et je vois dans vos ma voix n’est plus que ce jour-là il lui       au tromper le néant deuxième suite samuelchapitre 16, versets 1   (dans le on dit qu’agathe       au toi, mésange à clers fut li jurz e li religion de josué il pour andré dix l’espace ouvert au la gaucherie à vivre,       et tu antoine simon 15 (elle entretenait …presque vingt ans plus rêve, cauchemar, reprise du site avec la rossignolet tu la       la       en un macles et roulis photo 3 le travail de miguel, de 1968 le lent déferlement fin première dernier vers aoi tout en vérifiant     cet arbre que       au       six   en grec, morías feuilleton d’un travail au rayon des surgelés merci à la toile de autre citation       p&eacu "le renard connaît     &nbs ses mains aussi étaient tandis que dans la grande quatrième essai de f le feu m’a 0 false 21 18 cinquième citationne a la libération, les quand il voit s’ouvrir, à sylvie et si tu dois apprendre à la liberté s’imprime à pour ma  le livre, avec       fourr&   1) cette toutes ces pages de nos recleimet deu mult avez-vous vu dans les horizons de boue, de j’ai donné, au mois ce va et vient entre les doigts d’ombre de neige carles li reis en ad prise sa       alla je découvre avant toi Être tout entier la flamme       la pie   3   

les et que vous dire des je désire un il existe au moins deux antoine simon 14 ...et poème pour il arriva que     l’é  je signerai mon fragilité humaine.       pass&e la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe

Chartron, Philippe

Dernier ajout : 27 juin 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette