BRIBES EN LIGNE
cette machine entre mes le numéro exceptionnel de       le     une abeille de à bernadette on trouvera la captation dernier vers aoi       fourmi   tout est toujours en les enseignants : dernier vers aoi de tantes herbes el pre station 5 : comment livre grand format en trois il existe deux saints portant       d&eacu une image surgit et derrière       et    seule au des voiles de longs cheveux autre petite voix au commencement était quand c’est le vent qui       apr&eg       cerisi on préparait du fond des cours et des a la fin il ne resta que bruno mendonça     sur la       reine       ruelle a la libération, les À max charvolen et martin       le je n’hésiterai pour lee apaches : il y a tant de saints sur tout en vérifiant au rayon des surgelés pour jean marie l’évidence dimanche 18 avril 2010 nous madame est toute ainsi va le travail de qui un soir à paris au deuxième     &nbs l’existence n’est   marcel     le elle ose à peine  le livre, avec     nous       glouss quand il voit s’ouvrir, les textes mis en ligne madame a des odeurs sauvages       "       bonhe temps de bitume en fusion sur le 26 août 1887, depuis       entre       pass&e       que f qu’il vienne, le feu quelques autres     les fleurs du laure et pétrarque comme j’ai longtemps ce       banlie       " la terre a souvent tremblé       le c’est un peu comme si, napolì napolì la bouche pure souffrance dans les rêves de la et il parlait ainsi dans la pas même     un mois sans       o       sur       au les lettres ou les chiffres etait-ce le souvenir       le on a cru à dernier vers aoi bien sûr, il y eut a ma mère, femme parmi tes chaussures au bas de madame est une torche. elle   le texte suivant a       allong   nous sommes       voyage la galerie chave qui merci à marc alpozzo       gentil       sur abstraction voir figuration pour jacky coville guetteurs dans le monde de cette à la mémoire de rm : d’accord sur la prédication faite    tu sais ] heureux l’homme souvent je ne sais rien de       la bernadette griot vient de de profondes glaouis       sur       ma       m̵ « pouvez-vous rêves de josué, rafale n° 7 un       le constellations et    de femme liseuse des voix percent, racontent       dans   adagio   je percey priest lakesur les au labyrinthe des pleursils dans ma gorge       é j’oublie souvent et macles et roulis photo 6       p&eacu rafale dernier vers aoi une fois entré dans la frères et       au deuxième approche de le lent déferlement carissimo ulisse,torna a moisissures mousses lichens       pass&e essai de nécrologie, attelage ii est une œuvre pour philippe    courant poème pour iloec endreit remeint li os au seuil de l’atelier présentation du la langue est intarissable 1. il se trouve que je suis deuxième essai le karles se dort cum hume       la ma chair n’est mise en ligne et te voici humanité dernier vers aoi 0 false 21 18 madame, on ne la voit jamais paysage de ta tombe  et ce qui importe pour iv.- du livre d’artiste 1-nous sommes dehors.       sur       en un d’un bout à pour raphaël       l̵ tendresse du mondesi peu de ils avaient si longtemps, si a supposer quece monde tienne la vie est ce bruissement    il dans ce pays ma mère vous avez bientôt, aucune amarre c’est la peur qui fait je rêve aux gorges       au ainsi alfred… exode, 16, 1-5 toute les cuivres de la symphonie l’illusion d’une       une ce n’est pas aux choses montagnesde       aujour pourquoi yves klein a-t-il       la dernier vers s’il    au balcon tout le problème mille fardeaux, mille franchement, pensait le chef, 1) notre-dame au mur violet rafale pour mon épouse nicole       dans antoine simon 14 travail de tissage, dans et voici maintenant quelques introibo ad altare     [1]  antoine simon 30 je suis l’éclair me dure, je ne sais pas si la brume. nuages nous savons tous, ici, que voile de nuità la sculpter l’air : un jour, vous m’avez mult est vassal carles de       le       toutes sortes de papiers, sur       quand       &n ma voix n’est plus que “le pinceau glisse sur       "       pass&e je ne saurais dire avec assez 0 false 21 18 une il faut dire les d’un côté ne faut-il pas vivre comme granz fut li colps, li dux en les routes de ce pays sont       su très saintes litanies traquer la question du récit       &agrav histoire de signes . antoine simon 21 des quatre archanges que petit matin frais. je te       &agrav fontelucco, 6 juillet 2000  hors du corps pas       il la cité de la musique pour max charvolen 1)    en quatrième essai de madame, c’est notre       &n       fleure reflets et echosla salle là, c’est le sable et « voici       coude  on peut passer une vie vous avez       deux       la       six     vers le soir i en voyant la masse aux tous feux éteints. des cliquetis obscène des mesdames, messieurs, veuillez   1) cette dernier vers aoi       sur vertige. une distance mon cher pétrarque, si c’est ça, bernard dejonghe... depuis       &agrav rare moment de bonheur, (josué avait  dans le livre, le       parfoi on dit qu’agathe le corps encaisse comme il macles et roulis photo 7 leonardo rosa errer est notre lot, madame, quand les mots       "  l’écriture "nice, nouvel éloge de la  “s’ouvre       &agrav pour martine spectacle de josué dit il en est des noms comme du agnus dei qui tollis peccata imagine que, dans la halt sunt li pui e mult halt maintenant il connaît le dernier vers aoi   avec marc, nous avons et…  dits de f le feu m’a dernier vers doel i avrat, le 10 décembre 2013,       l̵ dernier vers aoi on peut croire que martine dans ce périlleux dans le pays dont je vous       à dernier vers aoi       sur pour jean-louis cantin 1.- décembre 2001. seins isabelle boizard 2005       reine l’impression la plus       un vous êtes il était question non c’est le grand       sur le  martin miguel vient j’ai parlé nécrologie       rampan       jardin mm si c’est ça creuser, ce qui fait tableau : ce un temps hors du alocco en patchworck © j’arrivais dans les merle noir  pour c’est parfois un pays  référencem       dans écoute, josué, printemps breton, printemps le nécessaire non trois tentatives desesperees dans les écroulements toute une faune timide veille langues de plomba la chants à tu mon recueil (À l’église       l̵  marcel migozzi vient de paien sunt morz, alquant j’ai donné, au mois     après ...et la mémoire rêve je serai toujours attentif à carles li reis en ad prise sa antoine simon 11 onzième même si le recueil de textes recleimet deu mult pas une année sans évoquer       dans toutes ces pages de nos pour m.b. quand je me heurte dernier vers aoi et que dire de la grâce on trouvera la video rêve, cauchemar,   pour théa et ses       j̵ pour helmut peinture de rimes. le texte pour robert prenez vos casseroles et j’écoute vos "pour tes  tous ces chardonnerets       tourne jamais je n’aurais l’art c’est la li emperere s’est et nous n’avons rien   ces sec erv vre ile démodocos... Ça a bien un       dans quand sur vos visages les   que signifie       montag il ne sait rien qui ne va pour michèle gazier 1     son     double dans les carnets       longte f le feu s’est normal 0 21 false fal le geste de l’ancienne, tout est prêt en moi pour  ce mois ci : sub la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe > Améthode

Améthode

Dernier ajout : 27 juin 2010.

Les 3 derniers textes : Zone gardée... , Monde rassemblé... , Monde imaginal... .

Les 3 textes les plus lus : Je reviens sur des éléments très doux , Je désire un état du monde... , C’est une sorte de patience... .


  • La poésie...

    La poésie, à la fois manière de vivre et espèce vivante, travaille contre le temps comme toute forme d’art et toute forme de vie. Dans le langage que chacun peut faire naître en propre, pour tisser (...)
  • Tout est possible...

    Clefs : poésie , Chartron
    Tout est possible pour qui sait le langage et la lenteur du monde ; écrire peut alors tout écrire. Hors de tout récit qui n’affirme que sa contingence, dire ce qui est deviendra une tâche (...)
  • Toutes sortes de papiers...

    Clefs : poésie , Chartron
    Toutes sortes de papiers, sur lesquels on prend des notes, dans les lieux où survient le texte activé par l’espace et le moment. Le papier témoigne de ces phrases à peine écrites, quelques notes pour (...)
  • Il semble possible...

    Clefs : poésie , Chartron
    Il semble possible d’écrire le matin. J’ai rêvé : je me souviens d’une grande esplanade, dans la nuit, et d’étoiles jetées très haut dans l’obscur ; l’esplanade était une plate-forme d’observation du ciel. (...)
  • Je déambule...

    Clefs : poésie , Chartron
    Je déambule et suis confirmé d’être au monde et de le ressentir, et de dialoguer avec lui. Dans un coin de campagne reclus, c’est l’écorce des chênes-liège, le parfum du laurier rose, et la couleur (...)
  • C’est une sorte de patience...

    Clefs : poésie , Chartron
    C’est une sorte de patience, et d’humilité ; comme une marche dans la campagne, qui va son train sans peine, sans fatigue, et qui relance sa propre énergie. C’est une sorte de mise en condition de (...)
  • Je reviens sur des éléments très doux

    Clefs : poésie , Chartron
    Je reviens sur des éléments très doux, qui semblent impalpables, le ciel, la poussière, ce qui flotte ici et là dans l’air, entre les mots et à côté des gestes pour indiquer une présence antique et (...)
  • Mes pensées restent orientées...

    Clefs : poésie , Chartron
    Mes pensées restent orientées vers ce que j’ignore, et demeurent muettes au milieu de ce que je soupçonne. J’espère un moyen pour consigner quelque révélation. Celle-ci opère sans travail, sans effort. (...)
  • Guetter cette chose

    Clefs : poésie , Chartron
    Guetter cette chose « qu’on ne veut ou ne peut nommer », cette frontière du vécu et du pensé, cette frontière de la transmutation de notre être de chair, en énergie à la recherche d’une forme à venir : (...)
  • Je désire un état du monde...

    Clefs : poésie , Chartron
    Je désire un état du monde qui réside dans mon effort de l’écrire, autant que dans le monde. Je surveille une frontière qui passe dans la chose même que j’écris ou que je décris. Il s’agit d’explorer (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette