BRIBES EN LIGNE
      sur lentement, josué     du faucon  il est des objets sur       les dans l’innocence des à bernadette       arauca dernier vers aoi intendo... intendo ! certains soirs, quand je c’est vrai ici, les choses les plus quatrième essai de edmond, sa grande grant est la plaigne e large je reviens sur des pour frédéric j’écoute vos non, björg,   antoine simon 24 quel ennui, mortel pour charogne sur le seuilce qui       "     nous       grappe pur ceste espee ai dulor e j’ai en réserve   (dans le j’arrivais dans les pas sur coussin d’air mais     vers le soir toutes sortes de papiers, sur pour martine, coline et laure une il faut dire les       en       vu on croit souvent que le but antoine simon 31 napolì napolì depuis le 20 juillet, bribes  je signerai mon la terre nous martin miguel art et coupé le sonà préparation des able comme capable de donner c’est pour moi le premier       juin coupé en deux quand il existe deux saints portant toute trace fait sens. que et si tu dois apprendre à       tourne     chambre       quinze     &nbs antoine simon 29 clers fut li jurz e li   nous sommes reflets et echosla salle       su       longte f toutes mes       grimpa dernier vers aoi cinq madame aux yeux   1) cette       object       "       descen quand nous rejoignons, en sixième À max charvolen et martin dernier vers doel i avrat, clquez sur moisissures mousses lichens « amis rollant, de       &eacut (josué avait       le   jn 2,1-12 :    si tout au long nice, le 18 novembre 2004 dans les hautes herbes       les c’est seulement au cette machine entre mes     dans la ruela quant carles oït la       deux s’égarer on  le grand brassage des af : j’entends dans le pays dont je vous tes chaussures au bas de       au ma voix n’est plus que       parfoi le "patriote", "la musique, c’est le je rêve aux gorges li quens oger cuardise l’erbe del camp, ki que reste-t-il de la dernier vers aoi À perte de vue, la houle des dernier vers aoi       je « voici pour jacky coville guetteurs attendre. mot terrible.       le je suis aucun hasard si se rêve, cauchemar,       le       la diaphane est le le temps passe si vite, al matin, quant primes pert aux george(s) (s est la douze (se fait terre se madame a des odeurs sauvages dernier vers aoi et c’était dans cyclades, iii°       quand       ton dernier vers aoi   deuxième apparition f j’ai voulu me pencher buttati ! guarda&nbs au rayon des surgelés j’ai perdu mon       et te voici humanité petit matin frais. je te exode, 16, 1-5 toute ajout de fichiers sons dans     au couchant je ne saurais dire avec assez ainsi alfred… voudrais je vous dernier vers aoi tendresses ô mes envols dans la caverne primordiale       vu       l̵ je ne sais pas si vous avez "pour tes    au balcon immense est le théâtre et je dors d’un sommeil de dernier vers aoi       pav&ea     une abeille de antoine simon 26 dans ma gorge quelque chose      & ce pays que je dis est il ne reste plus que le   dits de  “ce travail qui   pour théa et ses autre petite voix deuxième les plus vieilles epuisement de la salle,       m̵ il y a dans ce pays des voies sous l’occupation       marche dans les écroulements la liberté s’imprime à de pa(i)smeisuns en est venuz       au       pour le lourd travail des meules un soir à paris au       sur recleimet deu mult légendes de michel art jonction semble enfin  c’était l’homme est la prédication faite    courant la fraîcheur et la       les on préparait je crie la rue mue douleur là, c’est le sable et station 3 encore il parle       le 1- c’est dans je t’enfourche ma issent de mer, venent as    en le franchissement des quai des chargeurs de       en un la rencontre d’une       &agrav ço dist li reis : la question du récit tant pis pour eux. le bulletin de "bribes       l̵  “... parler une rm : d’accord sur temps de cendre de deuil de vedo la luna vedo le ce paysage que tu contemplais a l’aube des apaches, les textes mis en ligne mon travail est une dix l’espace ouvert au i en voyant la masse aux pour julius baltazar 1 le clere est la noit e la pour maxime godard 1 haute l’existence n’est     les fleurs du 1.- les rêves de apaches : 7) porte-fenêtre     &nbs peinture de rimes. le texte       bien   la production       enfant thème principal :  pour jean le monde imaginal,       avant  “ne pas printemps breton, printemps agnus dei qui tollis peccata pour gilbert 0 false 21 18 antoine simon 32 langues de plomba la raphaËl (de)lecta lucta      regardant percey priest lakesur les carles respunt :       sur eurydice toujours nue à dans le train premier dernier vers aoi je t’enlace gargouille le ciel de ce pays est tout       ruelle "mais qui lit encore le    tu sais le 23 février 1988, il   ciel !!!! spectacle de josué dit 10 vers la laisse ccxxxii la galerie chave qui dernier vers aoi glaciation entre       sur le nous avancions en bas de pour andré villers 1) "si elle est les amants se le texte qui suit est, bien il souffle sur les collines tous feux éteints. des       sur de sorte que bientôt dernier vers aoi   autres litanies du saint nom inoubliables, les rêves de josué, hans freibach : janvier 2002 .traverse       dans abstraction voir figuration archipel shopping, la le pendu etait-ce le souvenir quelques autres à propos “la et que vous dire des au matin du     oued coulant béatrice machet vient de et tout avait dorothée vint au monde  les premières le glacis de la mort ici. les oiseaux y ont fait si j’avais de son pour michèle aueret l’art c’est la       le un tunnel sans fin et, à pas une année sans évoquer       un     quand       fourr&     faisant la la terre a souvent tremblé etudiant à  hors du corps pas premier vers aoi dernier essai de nécrologie, sixième sequence 6   le rien n’est plus ardu       le antoine simon 18    il non... non... je vous assure, pour andré       sur il tente de déchiffrer, in the country les enseignants : ecrire sur       force il n’y a pas de plus       entre f le feu s’est station 7 : as-tu vu judas se soudain un blanc fauche le       allong       maquis des conserves !   maille 1 :que descendre à pigalle, se       cerisi fragilité humaine. outre la poursuite de la mise dire que le livre est une rimbaud a donc     pourquoi c’est le grand ce jour-là il lui si elle est belle ? je quatre si la mer s’est antoine simon 19       pass&e pour jean gautheronle cosmos le géographe sait tout c’est la peur qui fait toujours les lettres :       midi   au milieu de entr’els nen at ne pui pour angelo 1) la plupart de ces (en regardant un dessin de   ces sec erv vre ile ce à sylvie madame aux rumeurs paysage de ta tombe  et mieux valait découper       au pour daniel farioli poussant antoine simon 21 j’ai relu daniel biga,       pav&ea que d’heures au lecteur voici le premier dans le patriote du 16 mars je t’ai admiré, me temps de pierres dans la sainte marie, si tu es étudiant en       retour a claude b.   comme     surgi de profondes glaouis       je me "tu sais ce que c’est attendre. mot terrible. petites proses sur terre démodocos... Ça a bien un poussées par les vagues  au mois de mars, 1166       deux la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Chartron, Philippe > Améthode

Améthode

Dernier ajout : 27 juin 2010.

Les 3 derniers textes : Zone gardée... , Monde rassemblé... , Monde imaginal... .

Les 3 textes les plus lus : Toutes sortes de papiers... , C’est une sorte de patience... , Tout est possible... .


  • La poésie...

    La poésie, à la fois manière de vivre et espèce vivante, travaille contre le temps comme toute forme d’art et toute forme de vie. Dans le langage que chacun peut faire naître en propre, pour tisser (...)
  • Tout est possible...

    Clefs : poésie , Chartron
    Tout est possible pour qui sait le langage et la lenteur du monde ; écrire peut alors tout écrire. Hors de tout récit qui n’affirme que sa contingence, dire ce qui est deviendra une tâche (...)
  • Toutes sortes de papiers...

    Clefs : poésie , Chartron
    Toutes sortes de papiers, sur lesquels on prend des notes, dans les lieux où survient le texte activé par l’espace et le moment. Le papier témoigne de ces phrases à peine écrites, quelques notes pour (...)
  • Il semble possible...

    Clefs : poésie , Chartron
    Il semble possible d’écrire le matin. J’ai rêvé : je me souviens d’une grande esplanade, dans la nuit, et d’étoiles jetées très haut dans l’obscur ; l’esplanade était une plate-forme d’observation du ciel. (...)
  • Je déambule...

    Clefs : poésie , Chartron
    Je déambule et suis confirmé d’être au monde et de le ressentir, et de dialoguer avec lui. Dans un coin de campagne reclus, c’est l’écorce des chênes-liège, le parfum du laurier rose, et la couleur (...)
  • C’est une sorte de patience...

    Clefs : poésie , Chartron
    C’est une sorte de patience, et d’humilité ; comme une marche dans la campagne, qui va son train sans peine, sans fatigue, et qui relance sa propre énergie. C’est une sorte de mise en condition de (...)
  • Je reviens sur des éléments très doux

    Clefs : poésie , Chartron
    Je reviens sur des éléments très doux, qui semblent impalpables, le ciel, la poussière, ce qui flotte ici et là dans l’air, entre les mots et à côté des gestes pour indiquer une présence antique et (...)
  • Mes pensées restent orientées...

    Clefs : poésie , Chartron
    Mes pensées restent orientées vers ce que j’ignore, et demeurent muettes au milieu de ce que je soupçonne. J’espère un moyen pour consigner quelque révélation. Celle-ci opère sans travail, sans effort. (...)
  • Guetter cette chose

    Clefs : poésie , Chartron
    Guetter cette chose « qu’on ne veut ou ne peut nommer », cette frontière du vécu et du pensé, cette frontière de la transmutation de notre être de chair, en énergie à la recherche d’une forme à venir : (...)
  • Je désire un état du monde...

    Clefs : poésie , Chartron
    Je désire un état du monde qui réside dans mon effort de l’écrire, autant que dans le monde. Je surveille une frontière qui passe dans la chose même que j’écris ou que je décris. Il s’agit d’explorer (...)

0 | 10

Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette