BRIBES EN LIGNE
      bien la communication est       p&eacu deux ce travail vous est juste un       ce dernier vers aoi mais jamais on ne       dans     quand c’est la distance entre  les œuvres de antoine simon 30 c’est une sorte de tout est prêt en moi pour i en voyant la masse aux s’ouvre la il existe deux saints portant pour alain borer le 26 le 23 février 1988, il je rêve aux gorges madame est la reine des   ces sec erv vre ile cyclades, iii° pour mon épouse nicole jamais je n’aurais franchement, pensait le chef,   est-ce que le samedi 26 mars, à 15 antoine simon 16 giovanni rubino dit pas une année sans évoquer madame des forêts de c’est extrêmement entr’els nen at ne pui introibo ad altare madame porte à cet article est paru si elle est belle ? je quai des chargeurs de sauvage et fuyant comme l’appel tonitruant du la liberté de l’être sept (forces cachées qui     l’é antoine simon 20 il n’est pire enfer que li emperere s’est toulon, samedi 9       le dans ma gorge le recueil de textes   voici donc la       la tu le saiset je le vois chaises, tables, verres, c’est la chair pourtant en 1958 ben ouvre à    de femme liseuse pierre ciel     surgi ce qui fait tableau : ce   ces notes  le "musée moisissures mousses lichens       chaque  dans toutes les rues à propos “la  hors du corps pas deux ajouts ces derniers (la numérotation des dernier vers aoi antoine simon 14 des quatre archanges que premier vers aoi dernier       la la tentation du survol, à ouverture de l’espace “dans le dessin pour egidio fiorin des mots   le 10 décembre r.m.a toi le don des cris qui       " pour maxime godard 1 haute carcassonne, le 06 pour martine errer est notre lot, madame, 7) porte-fenêtre monde imaginal, "le renard connaît       sabots quelques autres zacinto dove giacque il mio a claude b.   comme fontelucco, 6 juillet 2000       parfoi les dessins de martine orsoni le travail de bernard saluer d’abord les plus certains prétendent pas sur coussin d’air mais  pour le dernier jour le coquillage contre       le clers est li jurz et li    au balcon normalement, la rubrique ainsi alfred…   je ne comprends plus       &ccedi antoine simon 5 je découvre avant toi rm : nous sommes en       " tout mon petit univers en vedo la luna vedo le couleur qui ne masque pas       sous religion de josué il       droite madame est toute       dans ce 28 février 2002.       &agrav       qui l’art n’existe de l’autre on préparait le texte qui suit est, bien l’une des dernières exacerbé d’air carmelo arden quin est une     pourquoi les oiseaux s’ouvrent pour robert il pleut. j’ai vu la lentement, josué       la elle disposait d’une       banlie je me souviens de antoine simon 11 c’est vrai la fraîcheur et la  au travers de toi je       dans troisième essai et       j̵ sculpter l’air :       au printemps breton, printemps     une abeille de antoine simon 31 si j’étais un l’évidence       baie nice, le 8 octobre       alla    7 artistes et 1 c’est seulement au rien n’est plus ardu       dans       & « pouvez-vous       les un trait gris sur la et que vous dire des   si vous souhaitez       il antoine simon 21 comme c’est sors de mon territoire. fais       voyage pour yves et pierre poher et maintenant il connaît le on cheval la vie humble chez les       cerisi titrer "claude viallat, pour qui veut se faire une approche d’une dernier vers aoi il avait accepté nécrologie Éléments -       reine       vaches      & edmond, sa grande       &n mon cher pétrarque, je n’hésiterai rare moment de bonheur, (vois-tu, sancho, je suis vue à la villa tamaris     après       sur le trois tentatives desesperees       maquis sur l’erbe verte si est rien n’est       ( eurydice toujours nue à alocco en patchworck © que reste-t-il de la et encore  dits     du faucon arbre épanoui au ciel dans la caverne primordiale madame est une torche. elle dernier vers aoi       ...mai au seuil de l’atelier f j’ai voulu me pencher station 4 : judas  antoine simon 12 5) triptyque marocain ecrire les couleurs du monde les étourneaux !       et tu à (ma gorge est une       object autres litanies du saint nom si j’avais de son les enseignants : ecrire sur il y a des objets qui ont la morz est rollant, deus en ad       bruyan on a cru à chairs à vif paumes   né le 7 rossignolet tu la   pour adèle et ainsi fut pétrarque dans   je n’ai jamais a ma mère, femme parmi depuis le 20 juillet, bribes       arauca ...et poème pour       dans sequence 6   le ce qui aide à pénétrer le allons fouiller ce triangle dans l’effilé de petit matin frais. je te janvier 2002 .traverse il arriva que violette cachéeton       gentil non, björg, il souffle sur les collines       apr&eg vous dites : "un beaucoup de merveilles je ne peins pas avec quoi, f toutes mes     extraire le franchissement des temps de pierres dans la   d’un coté,  les premières il faut aller voir certains soirs, quand je    tu sais  il est des objets sur       un on dit qu’agathe attelage ii est une œuvre ce jour-là il lui voile de nuità la "si elle est       neige       assis       pav&ea c’est un peu comme si, je déambule et suis autre essai d’un antoine simon 26 antoine simon 18       pass&e bribes en ligne a ( ce texte a     le cygne sur    si tout au long …presque vingt ans plus et la peur, présente non... non... je vous assure, temps de bitume en fusion sur patrick joquel vient de vous deux, c’est joie et "pour tes dernier vers aoi bien sûr, il y eut la pureté de la survie. nul folie de josuétout est       je me toutes sortes de papiers, sur       le f tous les feux se sont le 28 novembre, mise en ligne pour pierre theunissen la deuxième apparition de       juin ….omme virginia par la le géographe sait tout "ces deux là se dans les écroulements madame déchirée       pass&e un soir à paris au ouverture d’une les dernières       dans ki mult est las, il se dort pour le prochain basilic, (la ici. les oiseaux y ont fait le scribe ne retient temps de pierres     longtemps sur vertige. une distance toute une faune timide veille       fourr& quatrième essai rares j’ai travaillé l’éclair me dure, pour daniel farioli poussant il aurait voulu être 1) notre-dame au mur violet je dors d’un sommeil de et combien je désire un si grant dol ai que ne villa arson, nice, du 17 voudrais je vous dernier vers aoi         je madame a des odeurs sauvages ce va et vient entre la rencontre d’une en ceste tere ad estet ja madame aux rumeurs les petites fleurs des toutes ces pages de nos       m̵ encore une citation“tu le bulletin de "bribes j’ai donc       marche « h&eacu avant dernier vers aoi dernier vers que mort       object dernier vers aoi la mort, l’ultime port,       la pie       &n halt sunt li pui e mult halt madame est une coupé en deux quand       &n pour jean-louis cantin 1.- recleimet deu mult preambule – ut pictura martin miguel art et tu le sais bien. luc ne pour mes enfants laure et dans les carnets marché ou souk ou       une la terre nous deux mille ans nous   pour olivier       la       le rm : d’accord sur le plus insupportable chez       fourmi guetter cette chose 1. il se trouve que je suis   pour théa et ses       grimpa démodocos... Ça a bien un de profondes glaouis immense est le théâtre et un besoin de couper comme de nous dirons donc       rampan à cri et à envoi du bulletin de bribes     vers le soir la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Alocco, Marcel > Des écritures en Patchwork, tome 3

Des écritures en Patchwork, tome 3

Dernier ajout : 26 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Arman, la traversée des objets , Poétons un peu , Charles Pannequin .

Les 3 textes les plus lus : Charles Pannequin , Une vie de château , Poétons un peu .


  • Viva Restaniiii

    Clefs : Rotella , Restani
    Si, du Nouveau Réalisme, devait ne persister qu’un seul nom, ce serait très probablement celui de Pierre Restany, inventeur du concept. Ce qui lie les œuvres fort diversifiées des artistes du (...)
  • Nu(e) et Nioques, revues...

    Clefs : Alocco
    NU(e), comme son nom l’indique publie des textes sans habillages. A vous d’apprécier, et tant pis si, comme moi parfaitement inculte, vous ignorez tout des auteurs contemporains. Le n°10, dernier (...)
  • Une vie de château

    Clefs : Arman , César , Alocco
    D’un côté le Marseillais César, (qui se flattait d’avoir été à Paris le plus ancien étudiant des Beaux-Arts, pour profiter du Resto. U’ : misère ! lui qui plus tard se piquerait de faire bonne cuisine (...)
  • Galeries

    Clefs : Alocco
    La galerie Chave qui jadis accueillait M.Ernst, J.Dubuffet, G. Ribemont-Dessaigne, fait dans la fidélité à sa ligne d’individualités insolites, à ses artistes aussi, Degaine, Silbermann, Verbena, (...)
  • Charles Pannequin

    Clefs : Alocco
    C’est extrêmement facile. Formule : sujet-verbe-complément. Et point. Simple point. Pas de point d’exclamation ou d’interrogation ou deux points. Non. Un point c’est tout. Sur 85 pages bien tassées en (...)
  • Poétons un peu

    Clefs : Alocco
    Avec « A la santé des renards » de Marie-France Lucas nous sommes dans les quenauderie. N’allez pas croire qu’il s’agit d’un « gros mot », comme nous disions à la communale. Traduisez : façon Queneau. Il (...)
  • Arman, la traversée des objets

    J’arrivais dans les lieux prévenu, alerté par un bouche à oreille négatif. Et confirmé par l’un de nos amis qui comme moi connaît et suit le travail depuis les premières expositions, lequel, bien que (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette