BRIBES EN LIGNE
j’écoute vos la danse de       sur le À la loupe, il observa que reste-t-il de la autre essai d’un le glacis de la mort journée de   un vendredi présentation du dernier vers aoi la force du corps,       maquis la vie est ce bruissement       quinze       avant la route de la soie, à pied,       ma bien sûr, il y eut  marcel migozzi vient de   pour le prochain et ma foi, je suis celle qui trompe accoucher baragouiner       apr&eg « voici la prédication faite trois tentatives desesperees dernier vers aoi il est le jongleur de lui et que vous dire des de la   (dans le pour jean gautheronle cosmos       il antoine simon 19 sept (forces cachées qui jouer sur tous les tableaux li emperere par sa grant       sur le coquillage contre tous ces charlatans qui un jour, vous m’avez à propos des grands clers fut li jurz e li toute trace fait sens. que       l̵ dans les hautes herbes     oued coulant       longte       apr&eg au commencement était deuxième apparition       droite quatre si la mer s’est dernier vers aoi       que cet article est paru dans le   ciel !!!! macles et roulis photo 1- c’est dans sainte marie, noble folie de josué, dernier vers que mort       p&eacu antoine simon 33 f le feu s’est À max charvolen et mon cher pétrarque, douce est la terre aux yeux tu le sais bien. luc ne merci à la toile de aux barrières des octrois       la et tout avait       en un a propos d’une   voici donc la (dans mon ventre pousse une les étourneaux ! l’heure de la violette cachéeton deuxième preambule – ut pictura comme un préliminaire la macles et roulis photo 4 il n’était qu’un l’instant criblé c’est vrai le passé n’est beaucoup de merveilles f les feux m’ont si j’étais un première à la bonne  le "musée errer est notre lot, madame, madame, c’est notre       voyage fin première encore la couleur, mais cette à bernadette chairs à vif paumes       allong troisième essai "le renard connaît aux george(s) (s est la difficile alliage de (elle entretenait vedo la luna vedo le pas sur coussin d’air mais mise en ligne d’un poussées par les vagues si grant dol ai que ne la réserve des bribes nécrologie toutefois je m’estimais    seule au deuxième essai le deux nouveauté, introibo ad altare régine robin,     du faucon buttati ! guarda&nbs j’ai donné, au mois       six  il est des objets sur à sylvie la bouche pleine de bulles carles respunt :       la tromper le néant le vieux qui j’ai parlé josué avait un rythme       rampan il n’est pire enfer que    tu sais torna a sorrento ulisse torna À peine jetés dans le archipel shopping, la antoine simon 26 frères et et il parlait ainsi dans la pour daniel farioli poussant   saint paul trois       il ce n’est pas aux choses “le pinceau glisse sur pour martine, coline et laure    nous epuisement de la salle, sixième       pourqu une il faut dire les décembre 2001.       glouss spectacle de josué dit "nice, nouvel éloge de la tout en travaillant sur les issent de mer, venent as       l̵       midi  “comment dire que le livre est une       la nice, le 8 octobre marcel alocco a charogne sur le seuilce qui le corps encaisse comme il       va a ma mère, femme parmi       fourr& histoire de signes . sequence 6   le polenta       "       voyage dernier vers aoi légendes de michel fragilité humaine. un besoin de couper comme de antoine simon 29 le temps passe si vite, antoine simon 21   pour adèle et dernier vers aoi   juste un mot pour annoncer       bien vous êtes       en dans la caverne primordiale  l’écriture il pleut. j’ai vu la paroles de chamantu   la production     à deux mille ans nous  epître aux je crie la rue mue douleur   maille 1 :que       apparu o tendresses ô mes pour ma paysage de ta tombe  et  les œuvres de merle noir  pour     quand jamais je n’aurais macles et roulis photo 3       les un homme dans la rue se prend au lecteur voici le premier pour michèle genre des motsmauvais genre       enfant il ne reste plus que le pour egidio fiorin des mots clere est la noit e la cette machine entre mes       cette       object cet univers sans approche d’une       sous onzième       baie hans freibach : je n’ai pas dit que le depuis le 20 juillet, bribes dix l’espace ouvert au la terre a souvent tremblé on peut croire que martine c’est une sorte de et c’était dans pour jean-louis cantin 1.- Être tout entier la flamme qu’est-ce qui est en quatrième essai rares    si tout au long antoine simon 23 les amants se agnus dei qui tollis peccata pour robert du fond des cours et des à cri et à on cheval     faisant la       &n       je il arriva que à la mémoire de Ç’avait été la pour helmut       la « pouvez-vous pluies et bruines, f qu’il vienne, le feu quelques textes dans le train premier halt sunt li pui e mult halt la brume. nuages r.m.a toi le don des cris qui dernier vers aoi  tous ces chardonnerets je ne peins pas avec quoi, franchement, pensait le chef,       les il en est des noms comme du temps où les coeurs alocco en patchworck © ils s’étaient temps de cendre de deuil de quand sur vos visages les je n’hésiterai     &nbs antoine simon 3   marcel       jardin il avait accepté vos estes proz e vostre ecrire sur       la   nous sommes antoine simon 9     surgi madame, on ne la voit jamais "mais qui lit encore le       dans   le texte suivant a des voix percent, racontent petit matin frais. je te nous dirons donc je désire un  je signerai mon pour andré villers 1) vous avez dernier vers aoi       sur le le "patriote", inoubliables, les pour gilbert autre citation"voui antoine simon 2 j’ai relu daniel biga, reprise du site avec la dans ce périlleux premier vers aoi dernier     le       chaque       le       la     double f tous les feux se sont f le feu est venu,ardeur des passent .x. portes, et te voici humanité et il fallait aller debout       et (À l’église siglent a fort e nagent e quel ennui, mortel pour       sur une fois entré dans la       au je me souviens de janvier 2002 .traverse vue à la villa tamaris       sur du bibelot au babilencore une le 2 juillet premier essai c’est  née à ensevelie de silence,       s̵       la 0 false 21 18 ne pas négocier ne ce qui aide à pénétrer le       (   encore une quand il voit s’ouvrir, sculpter l’air : mult est vassal carles de     pourquoi ço dist li reis :     au couchant lentement, josué il souffle sur les collines dernier vers aoi   ce texte se présente       dans au labyrinthe des pleursils     l’é voile de nuità la le grand combat :       &eacut 1) la plupart de ces les doigts d’ombre de neige j’oublie souvent et  dans toutes les rues les parents, l’ultime     hélas, se placer sous le signe de   pour olivier       embarq se reprendre. creuser son giovanni rubino dit pour max charvolen 1)       sur quant carles oït la       object         or je t’enfourche ma quelque temps plus tard, de écrirecomme on se ils avaient si longtemps, si ce qui importe pour d’un côté je sais, un monde se madame des forêts de béatrice machet vient de mise en ligne douze (se fait terre se est-ce parce que, petit, on bribes en ligne a  l’exposition  toujours les lettres : le 26 août 1887, depuis en cet anniversaire, ce qui  tu ne renonceras pas. la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Alocco, Marcel > Des écritures en Patchwork, tome 3

Des écritures en Patchwork, tome 3

Dernier ajout : 26 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Arman, la traversée des objets , Poétons un peu , Charles Pannequin .

Les 3 textes les plus lus : Charles Pannequin , Une vie de château , Arman, la traversée des objets .


  • Viva Restaniiii

    Clefs : Rotella , Restani
    Si, du Nouveau Réalisme, devait ne persister qu’un seul nom, ce serait très probablement celui de Pierre Restany, inventeur du concept. Ce qui lie les œuvres fort diversifiées des artistes du (...)
  • Nu(e) et Nioques, revues...

    Clefs : Alocco
    NU(e), comme son nom l’indique publie des textes sans habillages. A vous d’apprécier, et tant pis si, comme moi parfaitement inculte, vous ignorez tout des auteurs contemporains. Le n°10, dernier (...)
  • Une vie de château

    Clefs : Arman , César , Alocco
    D’un côté le Marseillais César, (qui se flattait d’avoir été à Paris le plus ancien étudiant des Beaux-Arts, pour profiter du Resto. U’ : misère ! lui qui plus tard se piquerait de faire bonne cuisine (...)
  • Galeries

    Clefs : Alocco
    La galerie Chave qui jadis accueillait M.Ernst, J.Dubuffet, G. Ribemont-Dessaigne, fait dans la fidélité à sa ligne d’individualités insolites, à ses artistes aussi, Degaine, Silbermann, Verbena, (...)
  • Charles Pannequin

    Clefs : Alocco
    C’est extrêmement facile. Formule : sujet-verbe-complément. Et point. Simple point. Pas de point d’exclamation ou d’interrogation ou deux points. Non. Un point c’est tout. Sur 85 pages bien tassées en (...)
  • Poétons un peu

    Clefs : Alocco
    Avec « A la santé des renards » de Marie-France Lucas nous sommes dans les quenauderie. N’allez pas croire qu’il s’agit d’un « gros mot », comme nous disions à la communale. Traduisez : façon Queneau. Il (...)
  • Arman, la traversée des objets

    J’arrivais dans les lieux prévenu, alerté par un bouche à oreille négatif. Et confirmé par l’un de nos amis qui comme moi connaît et suit le travail depuis les premières expositions, lequel, bien que (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette