BRIBES EN LIGNE
      montag dernier vers aoi   je meurs de soif viallat © le château de     tout autour j’ai donné, au mois le 2 juillet  on peut passer une vie vos estes proz e vostre il pleut. j’ai vu la edmond, sa grande mais non, mais non, tu       &eacut equitable un besoin sonnerait       sur le       en antoine simon 12 chaises, tables, verres,       au de pareïs li seit la       &agrav avant dernier vers aoi  le livre, avec références : xavier Ç’avait été la deux ajouts ces derniers       la  marcel migozzi vient de (elle entretenait       voyage onze sous les cercles rêves de josué, f j’ai voulu me pencher la pureté de la survie. nul   saint paul trois et tout avait   3   

les derniers lorsque martine orsoni pour daniel farioli poussant       &n       sur deuxième essai le  l’écriture antoine simon 25 sixième 7) porte-fenêtre station 3 encore il parle se reprendre. creuser son dire que le livre est une       pourqu   tout est toujours en     le cygne sur merle noir  pour c’est seulement au s’ouvre la       un al matin, quant primes pert sors de mon territoire. fais       clers est li jurz et li  les premières l’heure de la c’est parfois un pays   je n’ai jamais le pendu comment entrer dans une       quand       descen premier vers aoi dernier cinquième citationne etait-ce le souvenir une autre approche de un jour nous avons    seule au  pour jean le       retour le glacis de la mort raphaël dernier vers aoi       coude quand c’est le vent qui la force du corps, on a cru à mesdames, messieurs, veuillez d’un bout à       va       " attendre. mot terrible. antoine simon 29       longte  ce mois ci : sub on cheval le "patriote",       sous dernier vers aoi ce       &agrav       cette voudrais je vous nice, le 30 juin 2000 et il fallait aller debout "et bien, voilà..." dit       en un dans les rêves de la de mes deux mains       dans pour philippe       tourne "je me tais. pour taire.       je       l̵ j’ai travaillé cette machine entre mes la question du récit   la production fin première  les œuvres de le 26 août 1887, depuis abstraction voir figuration       le il y a dans ce pays des voies       juin comme un préliminaire la  le grand brassage des je n’hésiterai depuis le 20 juillet, bribes présentation du in the country       m&eacu       ton les durand : une       qui nous avancions en bas de pas une année sans évoquer       voyage       le antoine simon 26 c’est pour moi le premier démodocos... Ça a bien un (ma gorge est une au seuil de l’atelier on trouvera la video 10 vers la laisse ccxxxii  tu ne renonceras pas. je suis       deux aucun hasard si se trois tentatives desesperees  tu vois im font chier imagine que, dans la pour jean gautheronle cosmos       object deuxième approche de       fleure     nous il aurait voulu être autre petite voix bel équilibre et sa pour mireille et philippe dans le train premier faisant dialoguer bien sûr, il y eut rien n’est plus ardu       dans  “comment   (dans le dernier vers aoi     à       "     oued coulant la fraîcheur et la     vers le soir dernier vers doel i avrat,       dans le geste de l’ancienne,   l’oeuvre vit son       &n le corps encaisse comme il des voix percent, racontent ainsi alfred… station 5 : comment poussées par les vagues carles li reis en ad prise sa À perte de vue, la houle des mes pensées restent a propos de quatre oeuvres de réponse de michel  référencem les enseignants : "l’art est-il mi viene in mentemi torna a sorrento ulisse torna       journ& "ces deux là se le 26 août 1887, depuis pure forme, belle muette, dernier vers aoi la fonction, antoine simon 32 grant est la plaigne e large soudain un blanc fauche le  hier, 17 violette cachéeton       vaches macles et roulis photo 3 ecrire sur j’ai changé le dont les secrets… à quoi mult est vassal carles de les textes mis en ligne j’aime chez pierre quel étonnant clquez sur normal 0 21 false fal ] heureux l’homme à la bonne c’est extrêmement au commencement était       à derniers vers sun destre f qu’il vienne, le feu pour julius baltazar 1 le       le de pa(i)smeisuns en est venuz madame est toute marcel alocco a la communication est       sabots  les trois ensembles       entre       rampan les lettres ou les chiffres       p&eacu antoine simon 19 pour jacky coville guetteurs pour gilbert de proche en proche tous il arriva que je suis bien dans sauvage et fuyant comme reflets et echosla salle « voici décembre 2001. À max charvolen et martin i en voyant la masse aux il avait accepté pour maguy giraud et       m̵     m2 &nbs chercher une sorte de       et tu ici. les oiseaux y ont fait écoute, josué, etudiant à madame a des odeurs sauvages siglent a fort e nagent e il était question non la terre nous on dit qu’agathe       la mise en ligne d’un   un d’ eurydice ou bien de de soie les draps, de soie lu le choeur des femmes de c’est ici, me pour robert religion de josué il antoine simon 30 antoine simon 14 quelques autres dernier vers aoi je sais, un monde se ...et poème pour pas de pluie pour venir     double deuxième essai janvier 2002 .traverse la langue est intarissable thème principal : paysage de ta tombe  et       le me régine robin,       il 1-nous sommes dehors. ce pays que je dis est si, il y a longtemps, les huit c’est encore à dernier vers aoi ajout de fichiers sons dans antoine simon 16 la mastication des si j’avais de son quand les mots je rêve aux gorges et ces pour frédéric j’ai donc quelque chose même si quant carles oït la ne faut-il pas vivre comme   jn 2,1-12 :       deux lancinant ô lancinant la chaude caresse de dans les horizons de boue, de       la je crie la rue mue douleur histoire de signes . mieux valait découper et voici maintenant quelques       jonath      & pour andré villers 1) ils avaient si longtemps, si     rien       les au labyrinthe des pleursils c’est un peu comme si, introibo ad altare       le il n’est pire enfer que raphaël     quand la terre a souvent tremblé       la mise en ligne suite du blasphème de le grand combat : mouans sartoux. traverse de le scribe ne retient       sur une fois entré dans la seul dans la rue je ris la temps où les coeurs mille fardeaux, mille marie-hélène poème pour antoine simon 21 mon cher pétrarque, il faut laisser venir madame un jour, vous m’avez errer est notre lot, madame, 0 false 21 18   d’un coté, voici des œuvres qui, le       le passent .x. portes,       le dernier vers aoi i mes doigts se sont ouverts tous feux éteints. des générations titrer "claude viallat, antoine simon 31 approche d’une percey priest lakesur les  avec « a la seins isabelle boizard 2005 il ne sait rien qui ne va effleurer le ciel du bout des pour ma able comme capable de donner certains soirs, quand je aux george(s) (s est la aux barrières des octrois 1. il se trouve que je suis la lecture de sainte karles se dort cum hume nécrologie pierre ciel       &ccedi dans ma gorge f les rêves de       reine f le feu s’est sixième  “ne pas les plus vieilles   anatomie du m et au programme des actions le proche et le lointain non... non... je vous assure, (vois-tu, sancho, je suis   que signifie    de femme liseuse le temps passe si vite, la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Oriot, Françoise

Oriot, Françoise

Dernier ajout : 19 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Regrets de la chambre basse , À l’unisson de la fuite , Ce paysage... .

Les 3 textes les plus lus : Ce paysage... , À l’unisson de la fuite , Regrets de la chambre basse .


  • Ce paysage...

    Clefs : poésie , Oriot
    Ce paysage que tu contemplais depuis le col paupières enfin relevées nuque d’écorce - Tu m’as dit les arêtes vives la trouée de lumière comme un visage souriant les villes frémissantes dans le lointain (...)
  • À l’unisson de la fuite

    Clefs : poésie , Oriot
    Comme ce mur blanc brûlant le soleil de juillet Comme ce nœud d’incendie qui forcit dans la gorge Comme le silence écrasé après le dernier coup de midi Comme la dernière page apprise et dite La femme a (...)
  • Regrets de la chambre basse

    Clefs : poésie , Oriot
    Les amants se découvrent là à l’orée d’opaques souvenirs pavots que la fièvre nouvelle efface qu’un sanglot ranime. Reflets de mercure dans le crépuscule leurs voix et leurs mains tracent des échelles où (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette