BRIBES EN LIGNE
      ce depuis le 20 juillet, bribes pas de pluie pour venir toujours les lettres : dernier vers aoi   antoine simon 15 il y a dans ce pays des voies fin première tendresse du mondesi peu de clere est la noit e la envoi du bulletin de bribes qu’est-ce qui est en de tantes herbes el pre on a cru à dans le pays dont je vous equitable un besoin sonnerait       dans je ne peins pas avec quoi, il ne reste plus que le couleur qui ne masque pas     extraire madame chrysalide fileuse je suis celle qui trompe dans la caverne primordiale  martin miguel vient pas facile d’ajuster le       marche giovanni rubino dit le texte qui suit est, bien histoire de signes . descendre à pigalle, se deuxième suite sur la toile de renoir, les   d’un coté, antoine simon 17 pour alain borer le 26 l’appel tonitruant du antoine simon 18 je sais, un monde se mult ben i fierent franceis e     dans la ruela zacinto dove giacque il mio antoine simon 19 petit matin frais. je te rm : nous sommes en a ma mère, femme parmi f le feu est venu,ardeur des       je me granz fut li colps, li dux en première ses mains aussi étaient       apparu  au travers de toi je « voici guetter cette chose deuxième essai dernier vers aoi dernier vers aoi branches lianes ronces       maquis     l’é il en est des noms comme du introibo ad altare et tout avait écrirecomme on se deuxième dernier vers que mort     quand       sur le       &n mult est vassal carles de   ces sec erv vre ile   ciel !!!! quatre si la mer s’est villa arson, nice, du 17  dans le livre, le quelque temps plus tard, de autre citation les amants se       dans le galop du poème me etait-ce le souvenir si elle est belle ? je quatrième essai rares    en sur l’erbe verte si est recleimet deu mult     chambre À max charvolen et il existe deux saints portant  un livre écrit douce est la terre aux yeux pour martine, coline et laure sous l’occupation genre des motsmauvais genre       é issent de mer, venent as je crie la rue mue douleur quant carles oït la dernier vers aoi       et karles se dort cum hume "je me tais. pour taire. j’arrivais dans les de l’autre dire que le livre est une très malheureux...       une ce qui fascine chez je t’ai admiré, avant dernier vers aoi vous dites : "un écoute, josué, comme ce mur blanc les durand : une cinquième essai tout et c’était dans       pav&ea ce qu’un paysage peut quelque chose a la fin il ne resta que au rayon des surgelés       grimpa des voiles de longs cheveux suite du blasphème de ] heureux l’homme bientôt, aucune amarre bien sûr, il y eut tout mon petit univers en   tout est toujours en macles et roulis photo la mastication des tes chaussures au bas de j’ai donc ainsi fut pétrarque dans je t’enfourche ma marché ou souk ou antoine simon 2 sors de mon territoire. fais       object avec marc, nous avons  monde rassemblé       ( le tissu d’acier À perte de vue, la houle des dernier vers aoi nu(e), comme son nom et encore  dits     faisant la f le feu s’est ce texte m’a été la terre a souvent tremblé pour maguy giraud et errer est notre lot, madame,       la f les rêves de petites proses sur terre marie-hélène       au les routes de ce pays sont f j’ai voulu me pencher ce texte se présente       soleil ecrire les couleurs du monde l’existence n’est macles et roulis photo 7 antoine simon 32 Être tout entier la flamme le passé n’est bernard dejonghe... depuis       longte       cette pour anne slacik ecrire est ne pas négocier ne   saint paul trois ici. les oiseaux y ont fait       neige pour jean gautheronle cosmos       crabe-   le 10 décembre       dans même si (vois-tu, sancho, je suis tout le problème     &nbs mais non, mais non, tu a claude b.   comme et il fallait aller debout antoine simon 6 et ces je serai toujours attentif à à la mémoire de pour michèle     surgi glaciation entre       (       "  dernier salut au juste un de soie les draps, de soie bal kanique c’est (À l’église ce pays que je dis est j’ai en réserve       descen les dessins de martine orsoni l’évidence la fonction, de proche en proche tous cyclades, iii° derniers vers sun destre pure forme, belle muette, il faut laisser venir madame antoine simon 22    seule au jusqu’à il y a dernier vers aoi sa langue se cabre devant le les oiseaux s’ouvrent       pour maxime godard 1 haute aux barrières des octrois 10 vers la laisse ccxxxii la communication est "mais qui lit encore le cet univers sans la tentation du survol, à j’ai donné, au mois il faut aller voir (elle entretenait grant est la plaigne e large mise en ligne d’un il n’était qu’un c’est ici, me     de rigoles en bien sûrla les parents, l’ultime       apr&eg ce jour là, je pouvais pour andrée ils avaient si longtemps, si     le là, c’est le sable et les doigts d’ombre de neige coupé en deux quand quand vous serez tout dans ce périlleux   pour adèle et   on n’est  il est des objets sur       le dorothée vint au monde beaucoup de merveilles       jonath       la dieu faisait silence, mais       allong f le feu s’est outre la poursuite de la mise       parfoi un titre : il infuse sa       &agrav je découvre avant toi       dans l’illusion d’une pour marcel 1.- les rêves de le vieux qui moi cocon moi momie fuseau  référencem madame est la reine des       " macles et roulis photo 3 temps de pierres dans la  “ce travail qui  si, du nouveau “le pinceau glisse sur nice, le 8 octobre inoubliables, les 7) porte-fenêtre pierre ciel c’est pour moi le premier apaches : sept (forces cachées qui dernier vers aoi       vu heureuse ruine, pensait       au pour angelo quand c’est le vent qui  “ne pas premier vers aoi dernier  ce mois ci : sub et  riche de mes nous viendrons nous masser des quatre archanges que il avait accepté  pour jean le derniers vi.- les amicales aventures dernier vers aoi       fourr& traquer suite de ensevelie de silence,     les provisions s’ouvre la reprise du site avec la spectacle de josué dit la poésie, à la constellations et   je ne comprends plus (dans mon ventre pousse une il aurait voulu être       sur un tunnel sans fin et, à les cuivres de la symphonie       cerisi    de femme liseuse l’ami michel les premières Éléments - merci à la toile de 5) triptyque marocain on dit qu’agathe       j̵ j’ai travaillé dernier vers aoi exacerbé d’air attelage ii est une œuvre bel équilibre et sa       au et combien al matin, quant primes pert essai de nécrologie, mi viene in mentemi     vers le soir en 1958 ben ouvre à   si vous souhaitez la pureté de la survie. nul le glacis de la mort       six             gentil antoine simon 7 la question du récit pour jean-louis cantin 1.- j’ai ajouté le proche et le lointain madame a des odeurs sauvages temps où le sang se voudrais je vous quai des chargeurs de la vie est dans la vie. se       la     à       " mon cher pétrarque, nouvelles mises en ouverture d’une ecrire sur sculpter l’air : pas une année sans évoquer samuelchapitre 16, versets 1 sixième je déambule et suis le lent déferlement la bouche pleine de bulles À peine jetés dans le       ...mai « h&eacu  hors du corps pas station 3 encore il parle reflets et echosla salle il existe au moins deux archipel shopping, la les avenues de ce pays pour robert bribes en ligne a un verre de vin pour tacher les dieux s’effacent pas même nous savons tous, ici, que pour ma       pour ki mult est las, il se dort c’est la peur qui fait légendes de michel démodocos... Ça a bien un (de)lecta lucta   nous dirons donc elle disposait d’une       voyage       bonheu la parol

Accueil > Écoutez voir > Du son > Lectures > Montagnac, 1er mai 2010

Montagnac, 1er mai 2010

Dernier ajout : 13 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Sainte Dorothée , En attendant sainte Dorothée , Le projet de "la légende fleurie" .

Les 3 textes les plus lus : Le musée sauvage , une lecture des "Madame" , En attendant sainte Dorothée .


  • Le musée sauvage

    Le "musée sauvage (trio)" est composé de Claire, Pascal et Guy. Invités par l’association de la Belugo, ils ont accompagné, deux jours durant, les lectures des auteurs de l’Amourier. Voici (...)
  • une lecture des "Madame"

    L’une des dernières improvisation du trio a été une surprise : à la demande de Guy, le percussionniste, Janine Bastide et Claire ont fait une lecture inattendue de quelques passages de "Pas une (...)
  • Le projet de "la légende fleurie"

    En introduction à la lecture de la Légende fleurie, à Montagnac, j’ai rappelé, comme le veut l’usage, les raisons pour lesquelles j’ai écrit ce livre... On les entendra en cliquant sur le fichier (...)
  • En attendant sainte Dorothée

    Après la lecture de sainte Agnès, et avant celle de sainte Dorothée, le Musée sauvage (trio) a proposé l’improvisation que l’on pourra entendre en cliquant sur l’icône (...)
  • Sainte Dorothée

    La lecture de sainte Dorothée, le Musée sauvage a donné lieu à une improvisation musicale du Musée sauvage. On entendra le résultat de cette collaboration, sur fond de pluie et rencontre d’orage, en (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette