BRIBES EN LIGNE
dix l’espace ouvert au martin miguel art et pure forme, belle muette,       baie le lourd travail des meules  ce qui importe pour     son dans le patriote du 16 mars       le       maquis halt sunt li pui e mult halt « 8° de c’est extrêmement       sur lu le choeur des femmes de       la     pourquoi     &nbs le 2 juillet dans les carnets c’était une dans ce périlleux   l’oeuvre vit son je crie la rue mue douleur si grant dol ai que ne de prime abord, il et la peur, présente macles et roulis photo 1 outre la poursuite de la mise temps de cendre de deuil de madame aux rumeurs j’oublie souvent et attelage ii est une œuvre il tente de déchiffrer,       ce cet article est paru dans le qu’est-ce qui est en   six formes de la beaucoup de merveilles quatrième essai de   (dans le       ( ce qui importe pour       aux cher bernard pour helmut       neige tout en vérifiant toi, mésange à la rencontre d’une granz fut li colps, li dux en pour jacky coville guetteurs max charvolen, martin miguel il y a tant de saints sur a claude b.   comme "ces deux là se       à ils avaient si longtemps, si le coeur du pour andré tout est prêt en moi pour décembre 2001. dans les rêves de la  le grand brassage des   un rare moment de bonheur, i en voyant la masse aux les dessins de martine orsoni       l̵ carcassonne, le 06 le soleil n’est pas       b&acir       il  marcel migozzi vient de g. duchêne, écriture le dimanche 18 avril 2010 nous morz est rollant, deus en ad vous avez dans le pain brisé son           extraire   je ne comprends plus pour mireille et philippe ce 28 février 2002.     " mult ben i fierent franceis e    nous    regardant les premières et il parlait ainsi dans la       sur passet li jurz, la noit est   pour adèle et "et bien, voilà..." dit ensevelie de silence,   au milieu de de soie les draps, de soie dernier vers aoi antoine simon 10 napolì napolì dernier vers aoi nice, le 30 juin 2000 "pour tes       su diaphane est le mot (ou quand sur vos visages les accoucher baragouiner deuxième essai antoine simon 24 chairs à vif paumes ce qui fascine chez sauvage et fuyant comme i.- avaler l’art par reprise du site avec la pour michèle aueret passent .x. portes, je n’hésiterai       le       s̵ raphaËl cinquième essai tout pour alain borer le 26 antoine simon 27 le franchissement des       m̵       je sous la pression des dernier vers aoi       en viallat © le château de ici, les choses les plus dernier vers aoi un verre de vin pour tacher j’ai changé le marché ou souk ou tu le saiset je le vois       le moi cocon moi momie fuseau le temps passe dans la       &eacut portrait. 1255 : antoine simon 12 l’erbe del camp, ki douze (se fait terre se       longte j’ai relu daniel biga, arbre épanoui au ciel     les provisions la mort d’un oiseau. constellations et       sur le et tout avait jamais je n’aurais  on peut passer une vie on dit qu’agathe coupé en deux quand       &n les parents, l’ultime f les rêves de quand les eaux et les terres v.- les amicales aventures du       le mise en ligne d’un de proche en proche tous dernier vers aoi antoine simon 31 quand nous rejoignons, en violette cachéeton  la lancinante  “ne pas ki mult est las, il se dort pour martine, coline et laure deux nouveauté, sixième dans un coin de nice, ( ce texte a errer est notre lot, madame,       entre mise en ligne la tentation du survol, à la réserve des bribes À max charvolen et martin je t’enfourche ma se reprendre. creuser son "je me tais. pour taire.    courant les enseignants : je rêve aux gorges in the country mon travail est une rien n’est plus ardu dans le respect du cahier des   si vous souhaitez hans freibach : quand les mots       voyage le texte qui suit est, bien antoine simon 17 avez-vous vu       le il n’est pire enfer que jouer sur tous les tableaux edmond, sa grande antoine simon 32 « voici antoine simon 21       bonheu  le "musée deuxième approche de depuis ce jour, le site       m&eacu dernier vers aoi       sabots Être tout entier la flamme vous avez  les premières sa langue se cabre devant le antoine simon 26       &agrav antoine simon 22 antoine simon 6 d’ eurydice ou bien de preambule – ut pictura la fraîcheur et la     pluie du clers est li jurz et li et c’était dans et que vous dire des  tu vois im font chier en cet anniversaire, ce qui   je n’ai jamais la force du corps, dans le pays dont je vous il arriva que petites proses sur terre rossignolet tu la leonardo rosa nous dirons donc 0 false 21 18 ce poème est tiré du     rien al matin, quant primes pert       " essai de nécrologie, fragilité humaine. là, c’est le sable et       dans “le pinceau glisse sur préparation des et combien pour angelo À perte de vue, la houle des exacerbé d’air tout mon petit univers en   en grec, morías       é     à ecrire sur vue à la villa tamaris jamais si entêtanteeurydice j’ai perdu mon mult est vassal carles de  au mois de mars, 1166 paysage de ta tombe  et ils sortent on cheval la danse de pour lee station 3 encore il parle       fourr& dans le train premier allons fouiller ce triangle monde imaginal,   pour théa et ses il était question non suite de       fleure ne pas négocier ne  epître aux ouverture d’une bruno mendonça un tunnel sans fin et, à   que signifie je découvre avant toi attendre. mot terrible. les durand : une d’abord l’échange des À l’occasion de       marche       et tu       dans c’est la chair pourtant deuxième apparition de alocco en patchworck © voudrais je vous "ah ! mon doux pays, pour gilbert légendes de michel       jonath "la musique, c’est le       object       dans poussées par les vagues la fraîcheur et la madame, vous débusquez difficile alliage de antoine simon 29       montag introibo ad altare le geste de l’ancienne,       le  pour jean le l’art c’est la et si tu dois apprendre à 1) notre-dame au mur violet cinquième citationne le ciel est clair au travers  “ce travail qui et voici maintenant quelques j’ai ajouté     depuis il existe au moins deux       dans    tu sais et que dire de la grâce la vie est dans la vie. se  l’exposition  descendre à pigalle, se       entre able comme capable de donner  monde rassemblé   marcel sur la toile de renoir, les   on n’est À peine jetés dans le       j̵ journée de au rayon des surgelés le temps passe si vite, cliquetis obscène des la littérature de la galerie chave qui  si, du nouveau il s’appelait moisissures mousses lichens juste un mot pour annoncer raphaël dernier vers aoi dont les secrets… à quoi du bibelot au babilencore une       &agrav jusqu’à il y a       alla régine robin, trois (mon souffle au matin c’est vrai     [1]  a dix sept ans, je ne savais vous deux, c’est joie et       deux       voyage dernier vers aoi       bien quant carles oït la "l’art est-il madame, on ne la voit jamais       embarq l’impossible un homme dans la rue se prend mieux valait découper a l’aube des apaches, 7) porte-fenêtre il existe deux saints portant il faut aller voir une il faut dire les c’est parfois un pays percey priest lakesur les en ceste tere ad estet ja il ne sait rien qui ne va dernier vers aoi marie-hélène antoine simon 5 vous êtes       pass&e encore une citation“tu   un vendredi   est-ce que dernier vers aoi       en bien sûr, il y eut grant est la plaigne e large antoine simon 11 la parol

Accueil > Écoutez voir > Du son > Lectures > Montagnac, 1er mai 2010

Montagnac, 1er mai 2010

Dernier ajout : 13 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Sainte Dorothée , En attendant sainte Dorothée , Le projet de "la légende fleurie" .

Les 3 textes les plus lus : Le musée sauvage , Le projet de "la légende fleurie" , une lecture des "Madame" .


  • Le musée sauvage

    Le "musée sauvage (trio)" est composé de Claire, Pascal et Guy. Invités par l’association de la Belugo, ils ont accompagné, deux jours durant, les lectures des auteurs de l’Amourier. Voici (...)
  • une lecture des "Madame"

    L’une des dernières improvisation du trio a été une surprise : à la demande de Guy, le percussionniste, Janine Bastide et Claire ont fait une lecture inattendue de quelques passages de "Pas une (...)
  • Le projet de "la légende fleurie"

    En introduction à la lecture de la Légende fleurie, à Montagnac, j’ai rappelé, comme le veut l’usage, les raisons pour lesquelles j’ai écrit ce livre... On les entendra en cliquant sur le fichier (...)
  • En attendant sainte Dorothée

    Après la lecture de sainte Agnès, et avant celle de sainte Dorothée, le Musée sauvage (trio) a proposé l’improvisation que l’on pourra entendre en cliquant sur l’icône (...)
  • Sainte Dorothée

    La lecture de sainte Dorothée, le Musée sauvage a donné lieu à une improvisation musicale du Musée sauvage. On entendra le résultat de cette collaboration, sur fond de pluie et rencontre d’orage, en (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette