BRIBES EN LIGNE
      la danse de  de la trajectoire de ce       montag se reprendre. creuser son pour anne slacik ecrire est cet article est paru je n’hésiterai dernier vers aoi  on peut passer une vie       au chaque automne les tout en travaillant sur les     dans la ruela quando me ne so itu pe la liberté de l’être       bien abstraction voir figuration monde imaginal, les doigts d’ombre de neige       le temps où le sang se ouverture de l’espace       allong une errance de       pav&ea       six tout le problème       alla raphaël       d&eacu autre citation art jonction semble enfin le temps passe si vite, antoine simon 32 clers est li jurz et li ma mémoire ne peut me sur la toile de renoir, les a christiane agnus dei qui tollis peccata il y a des objets qui ont la temps où les coeurs     les fleurs du inoubliables, les les avenues de ce pays l’appel tonitruant du       " l’instant criblé 13) polynésie quand les eaux et les terres pour m.b. quand je me heurte Éléments - la lecture de sainte la fraîcheur et la    si tout au long souvent je ne sais rien de les enseignants :       m̵   nous sommes li emperere par sa grant pour maguy giraud et  dans toutes les rues       l̵       pourqu dont les secrets… à quoi il ne sait rien qui ne va l’impossible pas sur coussin d’air mais 1. il se trouve que je suis clers fut li jurz e li  il est des objets sur   iv    vers écrirecomme on se je serai toujours attentif à dernier vers aoi etait-ce le souvenir nous serons toujours ces macao grise pour mon épouse nicole grant est la plaigne e large une autre approche de antoine simon 30 f le feu est venu,ardeur des antoine simon 11 branches lianes ronces madame chrysalide fileuse reflets et echosla salle nous viendrons nous masser mieux valait découper un besoin de couper comme de       dans mi viene in mentemi antoine simon 2 et tout avait n’ayant pas   six formes de la halt sunt li pui e mult halt j’ai longtemps attendre. mot terrible. le scribe ne retient       la f les rêves de lu le choeur des femmes de 1- c’est dans dernier vers aoi       la le proche et le lointain madame dans l’ombre des   un  “... parler une   que signifie carissimo ulisse,torna a nous dirons donc dernier vers aoi   né le 7  si, du nouveau écoute, josué,       embarq       descen avant propos la peinture est et ma foi, le lourd travail des meules       entre pour julius baltazar 1 le le ciel est clair au travers la bouche pure souffrance       le "nice, nouvel éloge de la       la ma voix n’est plus que à sylvie essai de nécrologie, "et bien, voilà..." dit nice, le 18 novembre 2004       dans  les trois ensembles  née à f le feu s’est       sur pour le prochain basilic, (la dernier vers aoi rm : d’accord sur deuxième essai le       au les durand : une dernier vers aoi dernier vers aoi   le 10 décembre pour jean-marie simon et sa antoine simon 22       banlie       quand toulon, samedi 9 j’oublie souvent et coupé le sonà les petites fleurs des       l̵ le travail de bernard "si elle est quand sur vos visages les       m̵ cet univers sans c’est parfois un pays pure forme, belle muette, a dix sept ans, je ne savais       à et  riche de mes antoine simon 25 1-nous sommes dehors. tout est possible pour qui chercher une sorte de raphaël       je journée de je déambule et suis a supposer quece monde tienne pour martine j’entends sonner les f les feux m’ont derniers       p&eacu onzième moi cocon moi momie fuseau une il faut dire les Ç’avait été la       parfoi suite du blasphème de montagnesde dernier vers aoi       aujour la tentation du survol, à   voici donc la sous la pression des     depuis  tous ces chardonnerets madame, on ne la voit jamais   entrons a propos d’une       &eacut       et tu able comme capable de donner  pour de il s’appelait les dieux s’effacent       pass&e ainsi alfred… hans freibach : sors de mon territoire. fais       &n je reviens sur des     ton       &agrav pour jacqueline moretti,       sabots janvier 2002 .traverse de sorte que bientôt pour pierre theunissen la le 26 août 1887, depuis merci au printemps des à bernadette bal kanique c’est de soie les draps, de soie "l’art est-il 1.- les rêves de rêve, cauchemar,       pass&e antoine simon 21 lentement, josué les étourneaux ! fragilité humaine. pour max charvolen 1) madame, c’est notre les installations souvent, présentation du     faisant la si j’avais de son       vu       longte régine robin,       deux i en voyant la masse aux  zones gardées de tendresse du mondesi peu de dieu faisait silence, mais de mes deux mains les cuivres de la symphonie  la toile couvre les   le texte suivant a tous feux éteints. des  “la signification j’ai donné, au mois       sur giovanni rubino dit l’évidence introibo ad altare et si tu dois apprendre à     chant de       object       la pie a la libération, les       entre mouans sartoux. traverse de les dernières station 1 : judas À max charvolen et petit matin frais. je te « voici de proche en proche tous quand c’est le vent qui       le nous avons affaire à de douze (se fait terre se maintenant il connaît le i.- avaler l’art par 0 false 21 18 à cri et à sur l’erbe verte si est     m2 &nbs on croit souvent que le but violette cachéeton quatrième essai de       dans il n’était qu’un ce pays que je dis est avec marc, nous avons entr’els nen at ne pui vous n’avez     le cygne sur       neige  le grand brassage des grande lune pourpre dont les “le pinceau glisse sur cet article est paru dans le la poésie, à la       au accoucher baragouiner   pour adèle et il ne reste plus que le ils avaient si longtemps, si la communication est le temps passe dans la j’écoute vos       ruelle antoine simon 13 huit c’est encore à toute une faune timide veille dix l’espace ouvert au l’une des dernières  ce mois ci : sub       avant     surgi     pluie du  de même que les le ciel de ce pays est tout  marcel migozzi vient de   se       au je suis bien dans seins isabelle boizard 2005 pour marcel ainsi va le travail de qui assise par accroc au bord de si grant dol ai que ne raphaËl antoine simon 15 pour angelo   pour théa et ses pour andrée sept (forces cachées qui temps de bitume en fusion sur ce qui fait tableau : ce f j’ai voulu me pencher antoine simon 18 edmond, sa grande equitable un besoin sonnerait un trait gris sur la et voici maintenant quelques que d’heures libre de lever la tête       la       &n vue à la villa tamaris pour jacky coville guetteurs (en regardant un dessin de de tantes herbes el pre pour jean-louis cantin 1.- pluies et bruines, martin miguel art et la cité de la musique quel ennui, mortel pour ajout de fichiers sons dans À perte de vue, la houle des madame des forêts de quatrième essai rares patrick joquel vient de comme une suite de mult ben i fierent franceis e       é normalement, la rubrique a la fin il ne resta que tout mon petit univers en dernier vers aoi       le       &ccedi deuxième suite a propos de quatre oeuvres de     les provisions r.m.a toi le don des cris qui nouvelles mises en la pureté de la survie. nul le tissu d’acier …presque vingt ans plus dernier vers aoi la prédication faite       su la littérature de la terre a souvent tremblé j’ai ajouté sequence 6   le bien sûrla       je « h&eacu       la vous avez c’est seulement au je désire un s’ouvre la       en un       l̵ temps de pierres dans la macles et roulis photo 7 la parol

Accueil > Écoutez voir > Du son > discussions et séminaires

discussions et séminaires

Dernier ajout : 21 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Henri Maccheroni au musée de Terra amata .

Les 3 textes les plus lus : Henri Maccheroni au musée de Terra amata .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette