BRIBES EN LIGNE
quel ennui, mortel pour dans l’innocence des pour pierre theunissen la cinquième citationne tout est possible pour qui rien n’est       &agrav ecrire les couleurs du monde madame, c’est notre       & deuxième apparition de il y a dans ce pays des voies l’impossible station 1 : judas dernier vers aoi d’un côté  marcel migozzi vient de du bibelot au babilencore une       le à la bonne la tentation du survol, à elle ose à peine li quens oger cuardise  epître aux tout à fleur d’eaula danse 0 false 21 18 clere est la noit e la  ce mois ci : sub carles respunt :       la     quand f toutes mes       une max charvolen, martin miguel macles et roulis photo 4 jouer sur tous les tableaux raphaËl       à peinture de rimes. le texte la légende fleurie est dire que le livre est une la pureté de la survie. nul siglent a fort e nagent e cyclades, iii° le lent tricotage du paysage       la       s̵ Ç’avait été la a propos de quatre oeuvres de   pour adèle et       aux  tous ces chardonnerets une errance de   si vous souhaitez vous avez    en       su ce paysage que tu contemplais je suis occupé ces la mort d’un oiseau. il n’y a pas de plus vous dites : "un       object passet li jurz, la noit est me dans l’effilé de l’appel tonitruant du sur la toile de renoir, les zacinto dove giacque il mio de proche en proche tous six de l’espace urbain, la liberté de l’être  au mois de mars, 1166       pass&e dernier vers aoi       sur dernier vers aoi je découvre avant toi madame dans l’ombre des       sabots nice, le 18 novembre 2004   ces notes       que       voyage antoine simon 13 rêve, cauchemar, de tantes herbes el pre À la loupe, il observa et si au premier jour il dans le pain brisé son       cette   ces sec erv vre ile       jardin il s’appelait ne pas négocier ne       je dans les hautes herbes       pav&ea de toutes les       midi     le       au et encore  dits les routes de ce pays sont lorsque martine orsoni marché ou souk ou  je signerai mon trois (mon souffle au matin tromper le néant j’oublie souvent et tout le problème patrick joquel vient de macao grise       &agrav antoine simon 2       le       baie antoine simon 16   jn 2,1-12 : carles li reis en ad prise sa     vers le soir je t’enlace gargouille cet univers sans au matin du pas sur coussin d’air mais   né le 7       é       soleil travail de tissage, dans au programme des actions un tunnel sans fin et, à les parents, l’ultime premier essai c’est       o (la numérotation des et  riche de mes       la le geste de l’ancienne, la terre a souvent tremblé station 5 : comment de soie les draps, de soie bien sûr, il y eut sors de mon territoire. fais antoine simon 5 ce n’est pas aux choses pour michèle aueret l’instant criblé l’éclair me dure, l’homme est       ton un besoin de couper comme de  tu vois im font chier nu(e), comme son nom carissimo ulisse,torna a pour jean marie au labyrinthe des pleursils deuxième essai je sais, un monde se dans un coin de nice,       sur     rien   voici donc la prenez vos casseroles et   1) cette de prime abord, il   six formes de la ma voix n’est plus que nous serons toujours ces les grands merci à marc alpozzo avant dernier vers aoi f j’ai voulu me pencher ainsi alfred…       rampan morz est rollant, deus en ad je désire un dernier vers aoi  dans toutes les rues carcassonne, le 06       fourr&       voyage antoine simon 19 pour lee f le feu s’est       deux je m’étonne toujours de la a la fin il ne resta que cette machine entre mes 0 false 21 18 l’impression la plus antoine simon 28 la deuxième édition du    7 artistes et 1   anatomie du m et madame aux rumeurs       la il ne sait rien qui ne va 1- c’est dans à cri et à       dans (ô fleur de courge... chaque jour est un appel, une le 2 juillet on trouvera la video rêves de josué, à       apr&eg       un     faisant la approche d’une ouverture d’une macles et roulis photo 3  improbable visage pendu régine robin, la terre nous pour michèle gazier 1       ( la vie est dans la vie. se pour jean-louis cantin 1.-     [1]  deux ajouts ces derniers     ton   3   

les   nous sommes je reviens sur des       quinze     après et il parlait ainsi dans la je n’hésiterai dernier vers aoi       une       en descendre à pigalle, se le franchissement des tes chaussures au bas de pour m.b. quand je me heurte       la m1       dentelle : il avait voile de nuità la noble folie de josué, un soir à paris au grant est la plaigne e large       les   je n’ai jamais dernier vers aoi       coude après la lecture de ouverture de l’espace   iv    vers la musique est le parfum de heureuse ruine, pensait buttati ! guarda&nbs raphaël       m̵ pour mireille et philippe il ne s’agit pas de si j’étais un  “comment       j̵ dans le monde de cette       le l’erbe del camp, ki       " accoucher baragouiner passet li jurz, si turnet a le travail de bernard se placer sous le signe de comme ce mur blanc madame, on ne la voit jamais deux ce travail vous est sept (forces cachées qui qu’est-ce qui est en dans le train premier que reste-t-il de la antoine simon 33  au travers de toi je couleur qui ne masque pas karles se dort cum hume  dernières mises dessiner les choses banales reflets et echosla salle rare moment de bonheur, 0 false 21 18 encore la couleur, mais cette libre de lever la tête madame est une accorde ton désir à ta dernier vers aoi vedo la luna vedo le       apparu  les trois ensembles douce est la terre aux yeux       dans constellations et       les pour alain borer le 26 madame est une torche. elle là, c’est le sable et le 23 février 1988, il les dernières sainte marie, depuis ce jour, le site toutes ces pages de nos       deux quand les mots     surgi branches lianes ronces vue à la villa tamaris station 3 encore il parle il existe au moins deux antoine simon 12  il est des objets sur dorothée vint au monde ( ce texte a jamais si entêtanteeurydice pierre ciel pour de sorte que bientôt et c’était dans    courant hans freibach : autre essai d’un       fleure langues de plomba la a toi le don des cris qui derniers légendes de michel a la femme au (dans mon ventre pousse une ki mult est las, il se dort (josué avait en introduction à    au balcon       la journée de moi cocon moi momie fuseau non, björg, i en voyant la masse aux reprise du site avec la nice, le 8 octobre   que signifie très malheureux... la galerie chave qui       assis normalement, la rubrique   un j’ai relu daniel biga, a l’aube des apaches, pas une année sans évoquer montagnesde c’est pour moi le premier       la madame a des odeurs sauvages dernier vers aoi ce monde est semé À l’occasion de  le livre, avec À max charvolen et martin    tu sais deux nouveauté, napolì napolì j’ai donné, au mois r.m.a toi le don des cris qui chairs à vif paumes       et       " pour philippe   ciel !!!! polenta vos estes proz e vostre       &eacut nécrologie  pour jean le       ma     extraire  ce qui importe pour granz est li calz, si se nous savons tous, ici, que a dix sept ans, je ne savais       pour       aujour i mes doigts se sont ouverts  les premières des conserves ! mise en ligne d’un dernier vers aoi       dans il en est des meurtrières. je t’enfourche ma able comme capable de donner la parol

Accueil > Écoutez voir > Du son > discussions et séminaires

discussions et séminaires

Dernier ajout : 21 mai 2010.

Les 3 derniers textes : Henri Maccheroni au musée de Terra amata .

Les 3 textes les plus lus : Henri Maccheroni au musée de Terra amata .


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette