BRIBES EN LIGNE
la langue est intarissable       un des voix percent, racontent si grant dol ai que ne madame est toute       " station 1 : judas v.- les amicales aventures du  pour jean le dernier vers aoi   antoine simon 5 autres litanies du saint nom       quand dans les rêves de la jamais je n’aurais la vie humble chez les       gentil 1- c’est dans le vieux qui là, c’est le sable et chaises, tables, verres, mi viene in mentemi de tantes herbes el pre       " j’arrivais dans les buttati ! guarda&nbs il est le jongleur de lui il ne sait rien qui ne va ma voix n’est plus que deuxième apparition tes chaussures au bas de comme c’est       force l’homme est le coeur du dans ma gorge max charvolen, martin miguel   d’un coté,       à vous deux, c’est joie et la bouche pleine de bulles il semble possible ce monde est semé pour alain borer le 26 pour qui veut se faire une f le feu m’a 0 false 21 18  l’écriture face aux bronzes de miodrag et  riche de mes tromper le néant archipel shopping, la la gaucherie à vivre, quand c’est le vent qui une errance de ce 28 février 2002. envoi du bulletin de bribes me je serai toujours attentif à   pour adèle et   (dans le dernier vers aoi pour martin ce qui importe pour  référencem       j̵ i mes doigts se sont ouverts sors de mon territoire. fais je m’étonne toujours de la       le       le « voici saluer d’abord les plus légendes de michel       &n inoubliables, les (josué avait lentement dans les carnets f les feux m’ont nous serons toujours ces jusqu’à il y a c’est un peu comme si, il faut laisser venir madame deux mille ans nous quel ennui, mortel pour le recueil de textes dans ce pays ma mère le galop du poème me neuf j’implore en vain le samedi 26 mars, à 15 a toi le don des cris qui ma chair n’est station 4 : judas  bel équilibre et sa pour nicolas lavarenne ma macao grise madame des forêts de réponse de michel 1.- les rêves de       neige "mais qui lit encore le la légende fleurie est trois (mon souffle au matin je dors d’un sommeil de       cerisi       soleil       ( bernadette griot vient de       &eacut       devant le glacis de la mort       dans       ruelle  je signerai mon antoine simon 9 outre la poursuite de la mise  “comment normal 0 21 false fal le 2 juillet passet li jurz, si turnet a       grimpa mais non, mais non, tu madame est une torche. elle grant est la plaigne e large       sur antoine simon 28 comment entrer dans une giovanni rubino dit moi cocon moi momie fuseau l’instant criblé la question du récit au matin du macles et roulis photo 4 un besoin de couper comme de       &agrav j’ai longtemps il était question non sequence 6   le       arauca       le se reprendre. creuser son temps de pierres dans la À max charvolen et   pour théa et ses un homme dans la rue se prend temps de pierres pour jean marie       chaque pour maxime godard 1 haute la brume. nuages 0 false 21 18 et si au premier jour il je me souviens de  les premières   si vous souhaitez       qui   la baie des anges si, il y a longtemps, les   se j’ai travaillé pure forme, belle muette,       je attendre. mot terrible.  le "musée  dans le livre, le       la je crie la rue mue douleur charogne sur le seuilce qui vous avez l’art c’est la       o pour michèle approche d’une un nouvel espace est ouvert on croit souvent que le but 1257 cleimet sa culpe, si ouverture de l’espace ce poème est tiré du       fourr& il n’y a pas de plus macles et roulis photo 1 tout est possible pour qui poussées par les vagues l’attente, le fruit       il carissimo ulisse,torna a dans les écroulements ce qui fait tableau : ce       longte       la s’égarer on sept (forces cachées qui agnus dei qui tollis peccata raphaël pour jacqueline moretti, le lourd travail des meules       au dernier vers aoi paien sunt morz, alquant   maille 1 :que la mastication des a grant dulur tendrai puis juste un mot pour annoncer dernier vers aoi mult ben i fierent franceis e attendre. mot terrible. mise en ligne d’un villa arson, nice, du 17 sous l’occupation       enfant quatrième essai de (de)lecta lucta     encore une derniers antoine simon 7 À perte de vue, la houle des errer est notre lot, madame,  les œuvres de    il nécrologie troisième essai       maquis je t’ai admiré, a propos d’une tendresses ô mes envols je meurs de soif deux ce travail vous est le pendu  dernières mises antoine simon 27 chaque automne les       deux   mon cher pétrarque, f qu’il vienne, le feu merci à marc alpozzo       bruyan un trait gris sur la  monde rassemblé c’est la distance entre titrer "claude viallat, l’illusion d’une après la lecture de   adagio   je les routes de ce pays sont religion de josué il       object dans l’innocence des     [1]  l’ami michel tout mon petit univers en mieux valait découper tu le saiset je le vois ki mult est las, il se dort aux george(s) (s est la       s̵ quand il voit s’ouvrir, en ceste tere ad estet ja a la libération, les lancinant ô lancinant marcel alocco a   jn 2,1-12 : pour jean gautheronle cosmos madame chrysalide fileuse       pass&e    si tout au long "tu sais ce que c’est le tissu d’acier toulon, samedi 9 beaucoup de merveilles   pour le prochain apaches : à sylvie dont les secrets… à quoi toutes ces pages de nos   l’oeuvre vit son alocco en patchworck © de soie les draps, de soie       le  la toile couvre les dernier vers aoi       un dernier vers que mort la force du corps, à propos des grands je t’enlace gargouille       sur il faut aller voir bernard dejonghe... depuis de la la pureté de la survie. nul la terre a souvent tremblé Être tout entier la flamme même si et ma foi,     sur la le travail de bernard Éléments - le lent tricotage du paysage c’est la peur qui fait     son les installations souvent,     tout autour       la pie la tentation du survol, à dernier vers aoi il n’était qu’un sixième toutefois je m’estimais       les pour egidio fiorin des mots       je « amis rollant, de l’une des dernières cette machine entre mes et c’était dans       le     les provisions nos voix       apr&eg   six formes de la   ciel !!!! où l’on revient       fleure       &agrav je suis occupé ces il arriva que madame a des odeurs sauvages c’est ici, me d’ eurydice ou bien de       la  tu ne renonceras pas. pour andré “le pinceau glisse sur  “s’ouvre     cet arbre que antoine simon 13 antoine simon 6       une       un       dans       &     pluie du       &n poème pour comme une suite de       la on peut croire que martine le plus insupportable chez imagine que, dans la     &nbs   (à       aujour       sur l’impression la plus       le est-ce parce que, petit, on 1 la confusion des       il "ah ! mon doux pays, lorsqu’on connaît une       fleur       su mise en ligne f les marques de la mort sur       l̵ seins isabelle boizard 2005 bribes en ligne a une il faut dire les   ces notes pas même       tourne     le cygne sur dans le respect du cahier des dans un coin de nice,   pour olivier       va    de femme liseuse a dix sept ans, je ne savais "le renard connaît tout en travaillant sur les petit matin frais. je te on a cru à les textes mis en ligne f le feu est venu,ardeur des dernier vers aoi cinquième citationne l’erbe del camp, ki  dans toutes les rues madame, on ne la voit jamais antoine simon 29 un verre de vin pour tacher dans le pain brisé son mon travail est une la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Martin, Jean-Loup > en attente

en attente

Dernier ajout : 10 juin 2010.

Les 3 derniers textes : Sorbonnardises ? .

Les 3 textes les plus lus : Sorbonnardises ? .


  • Sorbonnardises ?

    Clefs : Alocco
    Marie-Hélène Dampérat nous livre, publié par l’Université de Saint-Etienne, le corps principal d’une thèse soutenue en 1997 à Paris IV-Sorbonne. L’ouvrage souffre fondamentalement du péché originel : sa (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette