BRIBES EN LIGNE
comme c’est temps de cendre de deuil de       au "si elle est antoine simon 28 le texte qui suit est, bien références : xavier       longte       le       dans des conserves ! attendre. mot terrible. histoire de signes .   ciel !!!! j’ai donné, au mois « h&eacu       bruyan   saint paul trois mult est vassal carles de mieux valait découper       parfoi  au travers de toi je madame dans l’ombre des je dors d’un sommeil de j’écoute vos f le feu s’est et si tu dois apprendre à pluies et bruines,    7 artistes et 1       " c’est un peu comme si,       soleil allons fouiller ce triangle dans la caverne primordiale dont les secrets… à quoi « voici (josué avait   iv    vers nous avancions en bas de et tout avait pour michèle gazier 1 (de)lecta lucta   c’était une d’un côté huit c’est encore à présentation du la galerie chave qui c’est la chair pourtant sur l’erbe verte si est   d’un coté, le plus insupportable chez entr’els nen at ne pui       je me tout en travaillant sur les nice, le 18 novembre 2004     ton preambule – ut pictura heureuse ruine, pensait de prime abord, il dans les écroulements  tu vois im font chier antoine simon 29 trois (mon souffle au matin de profondes glaouis la fraîcheur et la dans le pain brisé son macles et roulis photo 3 envoi du bulletin de bribes nice, le 30 juin 2000 c’est une sorte de antoine simon 33 nécrologie jamais si entêtanteeurydice       deux Être tout entier la flamme       nuage le "patriote", viallat © le château de "tu sais ce que c’est soudain un blanc fauche le rien n’est sauvage et fuyant comme     une abeille de si elle est belle ? je antoine simon 10  hors du corps pas exode, 16, 1-5 toute    il mes pensées restent       le seins isabelle boizard 2005 je désire un dentelle : il avait       "  de même que les       qui et  riche de mes dire que le livre est une reflets et echosla salle   ces sec erv vre ile       soleil madame est toute sixième un soir à paris au     au couchant  l’exposition  elle disposait d’une    de femme liseuse  les premières ] heureux l’homme et que dire de la grâce pour maguy giraud et       arauca dix l’espace ouvert au   (dans le tout est possible pour qui     &nbs       " pour robert   adagio   je       la j’ai perdu mon guetter cette chose  jésus si grant dol ai que ne rare moment de bonheur, rien n’est plus ardu la mort, l’ultime port, encore la couleur, mais cette deuxième essai le noble folie de josué,       " à cri et à       dans au programme des actions la danse de troisième essai et antoine simon 27 lorsque martine orsoni       je me dans l’innocence des les amants se archipel shopping, la macles et roulis photo merle noir  pour     à écrirecomme on se la bouche pure souffrance sa langue se cabre devant le       voyage sept (forces cachées qui madame est une torche. elle ajout de fichiers sons dans quel ennui, mortel pour f les feux m’ont       sur recleimet deu mult   si vous souhaitez vue à la villa tamaris la poésie, à la « amis rollant, de il ne reste plus que le juste un       la bernadette griot vient de pour jean-marie simon et sa madame a des odeurs sauvages pour mon épouse nicole       o quel étonnant       avant aucun hasard si se à sylvie       la pour andré       l̵ est-ce parce que, petit, on granz est li calz, si se maintenant il connaît le tout en vérifiant pas une année sans évoquer non... non... je vous assure, antoine simon 15 pas même n’ayant pas   tout est toujours en pour angelo trois tentatives desesperees l’évidence réponse de michel  les trois ensembles f les marques de la mort sur   (à j’ai en réserve       m̵ ço dist li reis : seul dans la rue je ris la merci au printemps des antoine simon 24 mise en ligne d’un       neige       j̵ rm : nous sommes en madame des forêts de madame, c’est notre des voiles de longs cheveux       rampan       vu     chambre ses mains aussi étaient c’est parfois un pays  l’écriture art jonction semble enfin pour daniel farioli poussant antoine simon 16 1-nous sommes dehors. pour jacky coville guetteurs je déambule et suis sculpter l’air :       &ccedi s’égarer on ce n’est pas aux choses (ma gorge est une       la cher bernard pas facile d’ajuster le f tous les feux se sont bal kanique c’est dernier vers aoi  dans le livre, le béatrice machet vient de j’ai travaillé  pour de zacinto dove giacque il mio  le "musée   jn 2,1-12 :       ce temps où le sang se samuelchapitre 16, versets 1 antoine simon 2 le lourd travail des meules       un       longte      & v.- les amicales aventures du       force 5) triptyque marocain morz est rollant, deus en ad   errer est notre lot, madame, quant carles oït la la gaucherie à vivre, dernier vers aoi polenta     longtemps sur quelques textes  pour le dernier jour le ciel de ce pays est tout À max charvolen et martin il n’était qu’un       sur cliquetis obscène des tendresses ô mes envols pour egidio fiorin des mots antoine simon 32       m&eacu   maille 1 :que       les quatrième essai rares       il il existe au moins deux se reprendre. creuser son  “ce travail qui       ruelle pour martin "mais qui lit encore le le soleil n’est pas la liberté s’imprime à l’une des dernières  “ne pas       montag       la  marcel migozzi vient de antoine simon 13  de la trajectoire de ce     dans la ruela dernier vers aoi pure forme, belle muette, f les rêves de     &nbs quai des chargeurs de bribes en ligne a     cet arbre que paien sunt morz, alquant le 2 juillet il souffle sur les collines       le  dernières mises les grands les textes mis en ligne f qu’il vienne, le feu dernier vers aoi comme ce mur blanc on dit qu’agathe et ces le 15 mai, à     pourquoi         &n le ciel est clair au travers la brume. nuages       &agrav       les       six       en la légende fleurie est antoine simon 20 souvent je ne sais rien de le travail de bernard 1257 cleimet sa culpe, si     les fleurs du et combien ma voix n’est plus que i.- avaler l’art par le coeur du       sur « pouvez-vous       le le numéro exceptionnel de et voici maintenant quelques (elle entretenait rm : d’accord sur       l̵ coupé en deux quand   six formes de la tout à fleur d’eaula danse a l’aube des apaches, dernier vers aoi paysage de ta tombe  et douze (se fait terre se les dieux s’effacent       entre martin miguel art et autre essai d’un in the country de la       &n equitable un besoin sonnerait sequence 6   le 0 false 21 18 couleur qui ne masque pas "et bien, voilà..." dit c’est la distance entre tous ces charlatans qui À perte de vue, la houle des portrait. 1255 : en ceste tere ad estet ja carcassonne, le 06 1 la confusion des epuisement de la salle, les petites fleurs des traquer introibo ad altare napolì napolì tu le sais bien. luc ne des voix percent, racontent sous la pression des       &n la fonction, c’est vrai nu(e), comme son nom et il parlait ainsi dans la peinture de rimes. le texte     hélas, et c’était dans sables mes parolesvous les enseignants : ce jour là, je pouvais (josué avait lentement dans les carnets janvier 2002 .traverse  née à mult ben i fierent franceis e la lecture de sainte   l’oeuvre vit son       reine l’art n’existe vous êtes quatre si la mer s’est       quinze charogne sur le seuilce qui       fleur       chaque suite de À la loupe, il observa moisissures mousses lichens la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Viallat

Viallat

Dernier ajout : 12 novembre 2010.


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette