BRIBES EN LIGNE
  (à       deux dernier vers aoi  les premières al matin, quant primes pert  pour le dernier jour où l’on revient (josué avait l’erbe del camp, ki       parfoi dernier vers que mort station 1 : judas À l’occasion de li emperere s’est cet univers sans comme un préliminaire la pure forme, belle muette, deuxième approche de je déambule et suis dans les carnets dans l’innocence des et je vois dans vos lorsque martine orsoni 1 au retour au moment les cuivres de la symphonie …presque vingt ans plus régine robin, pour robert tendresse du mondesi peu de dans un coin de nice,   un vendredi je découvre avant toi pour mon épouse nicole dire que le livre est une   ciel !!!! ma chair n’est       journ& pour martine pierre ciel le temps passe si vite, quel ennui, mortel pour       la le samedi 26 mars, à 15       l̵ à sylvie on peut croire que martine il semble possible sauvage et fuyant comme pour michèle   tout est toujours en       allong le vieux qui dernier vers aoi glaciation entre       fleure    au balcon de pareïs li seit la       deux sept (forces cachées qui antoine simon 29 douce est la terre aux yeux la communication est       midi ce paysage que tu contemplais tout est prêt en moi pour  hier, 17       &agrav faisant dialoguer quelque temps plus tard, de       & paien sunt morz, alquant dernier vers aoi    si tout au long marie-hélène comme une suite de       en bernadette griot vient de antoine simon 3 f tous les feux se sont       arauca       apparu à la bonne dans le respect du cahier des les premières il avait accepté       il       longte l’homme est       m̵       retour l’évidence macles et roulis photo c’est extrêmement (la numérotation des vos estes proz e vostre bien sûr, il y eut chaises, tables, verres, à propos “la  les trois ensembles madame, on ne la voit jamais diaphane est le mot (ou l’art c’est la « amis rollant, de ce monde est semé se placer sous le signe de       une  il est des objets sur il en est des noms comme du À la loupe, il observa saluer d’abord les plus       dans grande lune pourpre dont les dernier vers aoi dernier vers aoi il y a tant de saints sur les routes de ce pays sont ce texte se présente     &nbs  le "musée       su du fond des cours et des apaches : spectacle de josué dit Éléments - si j’étais un  référencem   se béatrice machet vient de ce jour-là il lui       soleil mise en ligne seins isabelle boizard 2005 À perte de vue, la houle des 0 false 21 18 pour egidio fiorin des mots       neige des quatre archanges que démodocos... Ça a bien un essai de nécrologie, dans ma gorge   je n’ai jamais deuxième essai l’appel tonitruant du sculpter l’air : Être tout entier la flamme (ô fleur de courge... petit matin frais. je te       au toutes ces pages de nos ce in the country     ton l’une des dernières deux ajouts ces derniers 1) notre-dame au mur violet       ce dernier vers aoi   "ah ! mon doux pays, temps de pierres dans la la lecture de sainte ço dist li reis : les textes mis en ligne 10 vers la laisse ccxxxii     m2 &nbs l’existence n’est dernier vers aoi comme c’est  mise en ligne du texte introibo ad altare onze sous les cercles merle noir  pour       le       dans dans le pays dont je vous chaque jour est un appel, une f le feu s’est normalement, la rubrique dimanche 18 avril 2010 nous guetter cette chose peinture de rimes. le texte de l’autre d’abord l’échange des quelques textes dernier vers aoi un jour, vous m’avez     double       vaches antoine simon 26 clers est li jurz et li quand il voit s’ouvrir, derniers vers sun destre rien n’est plus ardu ce qu’un paysage peut je ne sais pas si présentation du "et bien, voilà..." dit en cet anniversaire, ce qui le bulletin de "bribes de tantes herbes el pre       la     extraire a la femme au josué avait un rythme À max charvolen et martin  l’écriture i en voyant la masse aux et il parlait ainsi dans la rêve, cauchemar, pur ceste espee ai dulor e des voiles de longs cheveux et voici maintenant quelques max charvolen, martin miguel   pour adèle et abu zayd me déplait. pas l’impression la plus dernier vers doel i avrat, juste un c’est parfois un pays pluies et bruines, trois (mon souffle au matin dans le patriote du 16 mars passet li jurz, si turnet a  zones gardées de je me souviens de le lent déferlement nu(e), comme son nom       ki mult est las, il se dort f les marques de la mort sur mise en ligne d’un quand c’est le vent qui       marche cinquième citationne       dans       sur rimbaud a donc madame est une torche. elle j’ai relu daniel biga, (elle entretenait assise par accroc au bord de coupé le sonà quelques autres tromper le néant  le livre, avec 0 false 21 18 histoire de signes .    courant six de l’espace urbain, neuf j’implore en vain errer est notre lot, madame,       ce       bruyan les dernières très malheureux... approche d’une "ces deux là se       deux  jésus il en est des meurtrières. tout en travaillant sur les suite de je sais, un monde se station 7 : as-tu vu judas se ne pas négocier ne art jonction semble enfin le 23 février 1988, il premier vers aoi dernier       l̵     nous antoine simon 20       rampan       la pie       les le lourd travail des meules       la le ciel de ce pays est tout dernier vers aoi   voici donc la       &agrav antoine simon 28 le nécessaire non marché ou souk ou bruno mendonça       &agrav  on peut passer une vie cette machine entre mes sous l’occupation un jour nous avons ses mains aussi étaient ….omme virginia par la le corps encaisse comme il ce 28 février 2002.  “s’ouvre pour jacqueline moretti, les grands   1) cette dernier vers aoi tous feux éteints. des dans l’innocence des "moi, esclave" a trois tentatives desesperees       entre       va couleur qui ne masque pas dans le pain brisé son       vu       l̵ les doigts d’ombre de neige dans le train premier et que dire de la grâce     l’é dans le monde de cette intendo... intendo ! au rayon des surgelés       qui       magnol lu le choeur des femmes de charogne sur le seuilce qui ] heureux l’homme voici des œuvres qui, le la rencontre d’une j’ai donc mult est vassal carles de à siglent a fort e nagent e       le de prime abord, il quand les mots ce pays que je dis est rita est trois fois humble. dans l’effilé de       grimpa mais non, mais non, tu  tu ne renonceras pas. au labyrinthe des pleursils    il en 1958 ben ouvre à après la lecture de certains soirs, quand je et c’était dans       dans fin première       allong il n’était qu’un g. duchêne, écriture le antoine simon 32   ces sec erv vre ile la chaude caresse de noble folie de josué, les oiseaux s’ouvrent "je me tais. pour taire. c’est le grand le géographe sait tout macao grise       l̵ la bouche pleine de bulles la littérature de antoine simon 2 et si tu dois apprendre à   anatomie du m et       crabe- paysage de ta tombe  et 1-nous sommes dehors. epuisement de la salle, à cri et à percey priest lakesur les       reine sous la pression des       " je suis nice, le 8 octobre       six       une carmelo arden quin est une le grand combat : dorothée vint au monde       nuage poussées par les vagues    de femme liseuse f les rêves de deuxième apparition toutefois je m’estimais     chant de depuis le 20 juillet, bribes de pa(i)smeisuns en est venuz pour michèle aueret de mes deux mains pour mireille et philippe le pendu cinq madame aux yeux   si vous souhaitez je t’ai admiré, abstraction voir figuration la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES PUBLIÉES > DEPLIEZ VOS YEUX

DEPLIEZ VOS YEUX

Dernier ajout : 2 décembre 2010.

Les 3 derniers textes : page 5 , page 4 , page 3 .

Les 3 textes les plus lus : page 3 , page 1 , page 2 .

Livre d’artiste réalisé en exemplaire unique tapuscrit en 1968, "Dépliez vos yeux" à été publié en auto-édition en 1978, sérigraphié à 90 exemplaires.


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette