BRIBES EN LIGNE
l’homme est    au balcon mise en ligne Ç’avait été la et si au premier jour il josué avait un rythme le 23 février 1988, il nous avons affaire à de troisième essai tous feux éteints. des en introduction à       les     rien       &agrav lancinant ô lancinant errer est notre lot, madame, les enseignants :       neige       six   saint paul trois n’ayant pas juste un mot pour annoncer       les "mais qui lit encore le    seule au mes pensées restent clers est li jurz et li       sous introibo ad altare station 4 : judas  dans le pays dont je vous ecrire sur rm : d’accord sur       cerisi       au 0 false 21 18       voyage il n’était qu’un  epître aux aux george(s) (s est la       le dernier vers aoi   si vous souhaitez     sur la       en rêve, cauchemar, ma chair n’est ( ce texte a huit c’est encore à dernier vers aoi torna a sorrento ulisse torna vous deux, c’est joie et dont les secrets… à quoi rita est trois fois humble. je désire un       au f le feu s’est       voyage station 3 encore il parle 5) triptyque marocain  improbable visage pendu mult est vassal carles de dans ce périlleux m1       jouer sur tous les tableaux pour jean-marie simon et sa je t’enfourche ma tendresses ô mes envols ce       juin le ciel est clair au travers quelque chose je suis bien dans la tentation du survol, à l’heure de la   (à portrait. 1255 : madame porte à v.- les amicales aventures du   j’ai souvent quand les eaux et les terres nice, le 30 juin 2000     vers le soir       aux il ne reste plus que le pour jacqueline moretti, le 15 mai, à  ce mois ci : sub la rencontre d’une “le pinceau glisse sur       apr&eg quelques textes dernier vers aoi   autres litanies du saint nom macles et roulis photo 4 toute trace fait sens. que       allong un nouvel espace est ouvert " je suis un écorché vif.     le cygne sur agnus dei qui tollis peccata pour martin un jour, vous m’avez a l’aube des apaches,   (dans le quel étonnant       longte mi viene in mentemi archipel shopping, la le texte qui suit est, bien antoine simon 26 dernier vers aoi       avant   le 10 décembre   ciel !!!! "ah ! mon doux pays,       s̵ vous êtes     oued coulant tu le saiset je le vois       au j’oublie souvent et il existe deux saints portant temps de pierres polenta   le texte suivant a et il fallait aller debout antoine simon 12 c’est une sorte de       chaque       une tout le problème il existe au moins deux il faut laisser venir madame le nécessaire non quai des chargeurs de       p&eacu   sous la pression des il avait accepté nous lirons deux extraits de le coquillage contre entr’els nen at ne pui   on n’est  référencem présentation du madame est toute le numéro exceptionnel de j’arrivais dans les « amis rollant, de madame est la reine des À l’occasion de sept (forces cachées qui la danse de       su temps de pierres dans la raphaËl       soleil       quand       cette carissimo ulisse,torna a onzième sables mes parolesvous trois (mon souffle au matin monde imaginal, mouans sartoux. traverse de pour qui veut se faire une dans le monde de cette les avenues de ce pays paroles de chamantu la gaucherie à vivre,       dans       bonheu pluies et bruines, raphaël    regardant     chant de dernier vers aoi à sylvie       d&eacu 1254 : naissance de       deux me ouverture de l’espace antoine simon 32 nos voix nouvelles mises en le vieux qui rossignolet tu la       au alocco en patchworck © sequence 6   le comme une suite de premier essai c’est jamais si entêtanteeurydice pour andré (de)lecta lucta   aux barrières des octrois autre petite voix la vie est dans la vie. se rien n’est plus ardu les cuivres de la symphonie clquez sur     ton qu’est-ce qui est en     les provisions martin miguel art et       l̵ pour m.b. quand je me heurte carissimo ulisse,torna a les dernières marcel alocco a     quand     au couchant coupé en deux quand       é etait-ce le souvenir le lourd travail des meules …presque vingt ans plus  tous ces chardonnerets À max charvolen et clere est la noit e la mais jamais on ne franchement, pensait le chef, fragilité humaine. et combien À perte de vue, la houle des    si tout au long ce paysage que tu contemplais  jésus  dernier salut au abu zayd me déplait. pas chaque jour est un appel, une l’attente, le fruit le corps encaisse comme il     cet arbre que six de l’espace urbain,       fourr& pour helmut vertige. une distance     tout autour ce qui fait tableau : ce   est-ce que       l̵   adagio   je les plus terribles       sabots encore une citation“tu de profondes glaouis       le mille fardeaux, mille bernadette griot vient de vos estes proz e vostre       le  ce qui importe pour  dans toutes les rues du bibelot au babilencore une       &n pour michèle gazier 1 antoine simon 15 tu le sais bien. luc ne 1 au retour au moment         &n villa arson, nice, du 17 vue à la villa tamaris       la couleur qui ne masque pas dans les rêves de la lentement, josué ensevelie de silence,     depuis pour marcel       &n halt sunt li pui e mult halt       va   se si, il y a longtemps, les       " il tente de déchiffrer,       dans deuxième essai le merci à la toile de       force cliquetis obscène des de toutes les (josué avait a grant dulur tendrai puis imagine que, dans la  hors du corps pas   un vendredi "l’art est-il antoine simon 3 l’art c’est la en 1958 ben ouvre à d’abord l’échange des le géographe sait tout avant dernier vers aoi le temps passe si vite, petites proses sur terre passent .x. portes,       un       l̵ pour robert  les trois ensembles       sur   pour le prochain     son       quinze       l̵ on trouvera la video       montag c’est le grand  dans le livre, le essai de nécrologie, a la fin il ne resta que  les premières percey priest lakesur les antoine simon 2 antoine simon 21 temps de bitume en fusion sur l’une des dernières cinquième essai tout       il je dors d’un sommeil de c’est la chair pourtant rien n’est  tu ne renonceras pas. dans ma gorge et…  dits de  l’écriture non... non... je vous assure, tout est prêt en moi pour la brume. nuages pour michèle aueret       sur le tissu d’acier f tous les feux se sont  le livre, avec "pour tes c’est un peu comme si, deuxième nous viendrons nous masser premier vers aoi dernier antoine simon 20       pourqu dernier vers aoi       fourmi cher bernard s’ouvre la equitable un besoin sonnerait pas de pluie pour venir normal 0 21 false fal pour michèle et que dire de la grâce macao grise       dans li quens oger cuardise carcassonne, le 06 madame dans l’ombre des  marcel migozzi vient de rare moment de bonheur, nice, le 8 octobre       la       dans un jour nous avons art jonction semble enfin  pour jean le ma mémoire ne peut me       &n difficile alliage de je n’hésiterai moisissures mousses lichens ainsi va le travail de qui À la loupe, il observa histoire de signes . je serai toujours attentif à merci au printemps des tous ces charlatans qui très malheureux... que reste-t-il de la quelques autres moi cocon moi momie fuseau j’ai perdu mon l’erbe del camp, ki descendre à pigalle, se il n’est pire enfer que aucun hasard si se       la       à tout à fleur d’eaula danse il ne s’agit pas de tendresse du mondesi peu de « 8° de la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Ménaché, Michel

Ménaché, Michel

Dernier ajout : 27 février 2012.

Les 3 derniers textes : La baie des anges , Se mesurer aux fantômes , Sous le sceau de la burqa .

Les 3 textes les plus lus : La baie des anges , Sous le sceau de la burqa , Se mesurer aux fantômes .


  • Ciel

    Clefs : poésie
    Ciel !!!! La poésie m’a détaché du temps voyez-vous elle m’a rendu plus léger m’a fait perdre (...)
  • Sous le sceau de la burqa

    Clefs : poésie , Ménaché
    à Chahdortt Djavann* La vie sans visage est fleur de ténèbres racines arides de fiel et de rage La nuit barbare en bâillons résille brise les rêves Les épousées du (...)
  • Se mesurer aux fantômes

    Clefs : poésie , Ménaché
    Se mesurer aux fantômes Sortir par la cheminée pour déjouer les ombres Laisser un peu de cendre sur le tapis pour solde de tout compte Accorder (...)
  • La baie des anges

    Clefs : poésie , Ménaché
    La baie des Anges s’ouvre comme un décolleté frémissant sur la ville haute La promenade des Anglais respire les corps et les fleurs des massifs Les épaules nues font monter (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette