BRIBES EN LIGNE
ainsi va le travail de qui       je bien sûr, il y eut a dix sept ans, je ne savais madame aux rumeurs dernier vers aoi la fraîcheur et la dans le monde de cette six de l’espace urbain,  le "musée dans l’innocence des al matin, quant primes pert une autre approche de antoine simon 7 au matin du edmond, sa grande       ( 5) triptyque marocain nous avons affaire à de       le il avait accepté       le et c’était dans beaucoup de merveilles f j’ai voulu me pencher l’appel tonitruant du dernier vers aoi       pass&e et voici maintenant quelques l’illusion d’une ce jour là, je pouvais dans ce périlleux c’est le grand je découvre avant toi       un la mort, l’ultime port, les plus terribles il y a des objets qui ont la raphaël       journ& toutes sortes de papiers, sur af : j’entends     ton (de)lecta lucta   titrer "claude viallat, j’ai donné, au mois       sabots on préparait       au  les premières pour michèle aueret   adagio   je max charvolen, martin miguel  c’était normalement, la rubrique       qui le 2 juillet       sur le un verre de vin pour tacher le géographe sait tout mille fardeaux, mille la vie est dans la vie. se l’évidence 1 la confusion des antoine simon 13 voile de nuità la un jour nous avons       la   que signifie tous ces charlatans qui dessiner les choses banales  jésus on peut croire que martine  née à si tu es étudiant en quand il voit s’ouvrir,     au couchant gardien de phare à vie, au    nous  l’exposition  de pa(i)smeisuns en est venuz   est-ce que   anatomie du m et pour andré villers 1)       descen rm : d’accord sur karles se dort cum hume pour alain borer le 26 thème principal : nous avancions en bas de       sur prenez vos casseroles et au labyrinthe des pleursils comme un préliminaire la la bouche pleine de bulles …presque vingt ans plus       &n chaque automne les    tu sais et encore  dits     dans la ruela sixième pour michèle       le       " attention beau    il mon cher pétrarque,       gentil       le       les immense est le théâtre et  il est des objets sur     extraire station 3 encore il parle li emperere par sa grant   (à       chaque j’ai longtemps "l’art est-il de la  ce qui importe pour en cet anniversaire, ce qui les doigts d’ombre de neige toute une faune timide veille dernier vers aoi ne pas négocier ne  mise en ligne du texte madame dans l’ombre des  “comment "et bien, voilà..." dit       sur s’égarer on de sorte que bientôt préparation des       &agrav ce qui aide à pénétrer le deuxième essai le  de la trajectoire de ce tout en travaillant sur les vi.- les amicales aventures temps de cendre de deuil de la danse de i en voyant la masse aux       au je n’ai pas dit que le c’est un peu comme si, libre de lever la tête (en regardant un dessin de ainsi alfred… dernier vers aoi du fond des cours et des premier vers aoi dernier ce poème est tiré du dimanche 18 avril 2010 nous       dans       la la mort d’un oiseau. portrait. 1255 : dernier vers aoi   vous dites : "un dans le pays dont je vous       bonheu madame, c’est notre approche d’une ils s’étaient premier essai c’est       p&eacu     [1]  granz est li calz, si se "moi, esclave" a         &n       au pour helmut dernier vers aoi l’homme est       sur le tu le saiset je le vois  les trois ensembles le plus insupportable chez   entrons troisième essai et aucun hasard si se madame chrysalide fileuse  zones gardées de quando me ne so itu pe     les fleurs du du bibelot au babilencore une la force du corps, j’ai en réserve       le macles et roulis photo 4       su deuxième approche de 13) polynésie se reprendre. creuser son onze sous les cercles avant dernier vers aoi des conserves ! un soir à paris au bernadette griot vient de en introduction à comme ce mur blanc ici. les oiseaux y ont fait avez-vous vu souvent je ne sais rien de la musique est le parfum de "ces deux là se le coeur du vous avez certains prétendent   (dans le       rampan dernier vers aoi       jonath dentelle : il avait deux mille ans nous ( ce texte a maintenant il connaît le je suis bien dans au commencement était À la loupe, il observa au seuil de l’atelier nice, le 30 juin 2000  epître aux       apr&eg autre citation   au milieu de c’est pour moi le premier  “ne pas depuis le 20 juillet, bribes       " nos voix       l̵ « voici   3   

les juste un       m̵ mais jamais on ne je m’étonne toujours de la il ne reste plus que le "la musique, c’est le cinq madame aux yeux clquez sur dans les hautes herbes       " a supposer quece monde tienne antoine simon 23 un trait gris sur la       allong       deux d’abord l’échange des chaises, tables, verres, on dit qu’agathe "mais qui lit encore le À l’occasion de il y a tant de saints sur et la peur, présente             l̵ rossignolet tu la des quatre archanges que antoine simon 10 non, björg, tout est prêt en moi pour       ( ] heureux l’homme laure et pétrarque comme c’est parfois un pays tromper le néant       &n dans les carnets d’un côté deuxième apparition a toi le don des cris qui comme une suite de antoine simon 32     quand comme c’est       o       jardin       soleil non... non... je vous assure, dernier vers aoi à propos des grands (josué avait lentement le tissu d’acier   pour olivier dernier vers aoi samuelchapitre 16, versets 1 dieu faisait silence, mais toutefois je m’estimais et te voici humanité la brume. nuages       dans à la bonne j’arrivais dans les paysage de ta tombe  et là, c’est le sable et  dernier salut au les dessins de martine orsoni       fleur       je       sur       ce       le       sur j’ai parlé       la il en est des noms comme du iv.- du livre d’artiste madame a des odeurs sauvages la légende fleurie est il faut laisser venir madame le galop du poème me   marcel rien n’est d’ eurydice ou bien de toutes ces pages de nos       object siglent a fort e nagent e       j̵ elle ose à peine antoine simon 14       la 10 vers la laisse ccxxxii carmelo arden quin est une torna a sorrento ulisse torna nice, le 8 octobre nice, le 18 novembre 2004 quel ennui, mortel pour pur ceste espee ai dulor e le proche et le lointain l’art c’est la marcel alocco a saluer d’abord les plus la question du récit       six présentation du couleur qui ne masque pas la langue est intarissable le vieux qui deuxième suite la liberté de l’être  “s’ouvre a claude b.   comme quand sur vos visages les passet li jurz, si turnet a halt sunt li pui e mult halt rien n’est plus ardu madame est toute la deuxième édition du       grappe pour maguy giraud et equitable un besoin sonnerait bruno mendonça ma voix n’est plus que après la lecture de       dans à sa langue se cabre devant le avant propos la peinture est       pass&e pour gilbert bientôt, aucune amarre sur la toile de renoir, les des voiles de longs cheveux       il mult ben i fierent franceis e « amis rollant, de je déambule et suis à sylvie     chambre des voix percent, racontent       bruyan folie de josuétout est ce paysage que tu contemplais  monde rassemblé     m2 &nbs tant pis pour eux. f le feu s’est la galerie chave qui antoine simon 6 petit matin frais. je te pour jacky coville guetteurs diaphane est le derniers vers sun destre   le texte suivant a mougins. décembre antoine simon 24 pour andré  de même que les       neige la parol

Accueil > Personnalités > Ferrat

Ferrat


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette