BRIBES EN LIGNE
nice, le 30 juin 2000 bernard dejonghe... depuis  je signerai mon grant est la plaigne e large pour daniel farioli poussant en ceste tere ad estet ja dernier vers aoi tous feux éteints. des il ne s’agit pas de quel ennui, mortel pour pour marcel et  riche de mes a l’aube des apaches, ensevelie de silence, la fonction, ...et poème pour antoine simon 21 immense est le théâtre et sequence 6   le pour andré villers 1) de pa(i)smeisuns en est venuz la fraîcheur et la et la peur, présente le pendu       ( 1254 : naissance de agnus dei qui tollis peccata et il fallait aller debout d’abord l’échange des avant propos la peinture est (josué avait       nuage  “la signification v.- les amicales aventures du       deux able comme capable de donner du bibelot au babilencore une sors de mon territoire. fais je n’hésiterai il pleut. j’ai vu la suite de       st       "  les trois ensembles quelques textes fontelucco, 6 juillet 2000       la pour martine, coline et laure station 4 : judas  un tunnel sans fin et, à     "       ouverture d’une de prime abord, il    en f j’ai voulu me pencher       chaque   (dans le  pour jean le       je madame est une torche. elle antoine simon 22 dans le respect du cahier des deuxième essai le au programme des actions un jour, vous m’avez pour jean gautheronle cosmos  monde rassemblé samuelchapitre 16, versets 1  improbable visage pendu pas une année sans évoquer dernier vers aoi spectacle de josué dit antoine simon 28 il existe au moins deux antoine simon 15 li quens oger cuardise j’entends sonner les pas facile d’ajuster le le 2 juillet le ciel de ce pays est tout       deux  dernier salut au deux ajouts ces derniers quatrième essai rares cyclades, iii° coupé en deux quand quatre si la mer s’est       " ma mémoire ne peut me la bouche pure souffrance des quatre archanges que pour gilbert     du faucon thème principal : voile de nuità la les premières trois (mon souffle au matin aux barrières des octrois       avant pour angelo des voix percent, racontent je ne peins pas avec quoi,     quand au seuil de l’atelier   le 10 décembre pour mon épouse nicole le galop du poème me troisième essai  tous ces chardonnerets       &agrav 0 false 21 18 mouans sartoux. traverse de je t’ai admiré,       coude pour michèle gazier 1) pour martin ce 28 février 2002. attendre. mot terrible.       il j’écoute vos       o cinq madame aux yeux l’heure de la       la a christiane “le pinceau glisse sur sur la toile de renoir, les a ma mère, femme parmi À peine jetés dans le et il parlait ainsi dans la  l’écriture le glacis de la mort de l’autre dans les carnets trois tentatives desesperees deux ce travail vous est    tu sais       le mi viene in mentemi quand les eaux et les terres       ruelle tant pis pour eux. tandis que dans la grande sous l’occupation dans un coin de nice,       montag à propos “la la route de la soie, à pied,       la pour le prochain basilic, (la sept (forces cachées qui       le       en un la cité de la musique antoine simon 13 dernier vers aoi       la       je essai de nécrologie,       grimpa       enfant l’une des dernières toute trace fait sens. que avant dernier vers aoi lu le choeur des femmes de   que signifie ma chair n’est les grands envoi du bulletin de bribes     une abeille de dans ce périlleux dans la caverne primordiale le temps passe si vite, références : xavier vi.- les amicales aventures pour helmut temps de bitume en fusion sur       glouss à       droite antoine simon 11 autres litanies du saint nom pour frédéric "moi, esclave" a la fraîcheur et la       quand       l̵ tout à fleur d’eaula danse antoine simon 26 le 28 novembre, mise en ligne f les feux m’ont   la baie des anges la liberté s’imprime à les textes mis en ligne sur l’erbe verte si est ce paysage que tu contemplais a toi le don des cris qui et ces j’aime chez pierre d’un bout à       deux       sur percey priest lakesur les       é       &agrav À perte de vue, la houle des les routes de ce pays sont janvier 2002 .traverse est-ce parce que, petit, on "je me tais. pour taire. il en est des meurtrières. 13) polynésie soudain un blanc fauche le guetter cette chose   anatomie du m et le "patriote", "ah ! mon doux pays, je déambule et suis onze sous les cercles l’illusion d’une la mort, l’ultime port,  c’était cher bernard il existe deux saints portant nice, le 18 novembre 2004   je n’ai jamais heureuse ruine, pensait raphaël       sur le       la  référencem       " outre la poursuite de la mise elle réalise des dernier vers aoi dernier vers aoi       dans si grant dol ai que ne dans les horizons de boue, de les durand : une ce qui fascine chez dernier vers aoi cliquetis obscène des karles se dort cum hume bribes en ligne a comme un préliminaire la entr’els nen at ne pui       assis lancinant ô lancinant dernier vers aoi m1             une tout le problème       jonath pourquoi yves klein a-t-il r.m.a toi le don des cris qui     hélas, pour jean-louis cantin 1.- pour lee le travail de bernard très malheureux... dix l’espace ouvert au zacinto dove giacque il mio ce jour-là il lui sauvage et fuyant comme mougins. décembre ki mult est las, il se dort autre citation"voui pas de pluie pour venir   si vous souhaitez imagine que, dans la       dans rm : d’accord sur    seule au       cerisi je désire un de soie les draps, de soie (ma gorge est une très saintes litanies c’est le grand morz est rollant, deus en ad clere est la noit e la le scribe ne retient je sais, un monde se merci au printemps des douze (se fait terre se Éléments - temps où le sang se introibo ad altare l’appel tonitruant du    nous     pourquoi       et comme une suite de  pour de  au mois de mars, 1166 poussées par les vagues     l’é ils s’étaient     pluie du l’homme est af : j’entends (en regardant un dessin de   1) cette même si "l’art est-il       ce les petites fleurs des       le       l̵ station 1 : judas antoine simon 16 carissimo ulisse,torna a jamais si entêtanteeurydice un nouvel espace est ouvert dernier vers aoi le geste de l’ancienne, me dernier vers aoi pour mireille et philippe recleimet deu mult antoine simon 27 derniers vers sun destre je suis carmelo arden quin est une   pour théa et ses       à le corps encaisse comme il il n’était qu’un deuxième approche de grande lune pourpre dont les certains prétendent l’attente, le fruit juste un toute une faune timide veille     chant de premier essai c’est   pour adèle et       le la littérature de présentation du       la pie       le ] heureux l’homme autre essai d’un rimbaud a donc       p&eacu écrirecomme on se       rampan je reviens sur des       alla station 3 encore il parle le lent déferlement napolì napolì tendresses ô mes envols neuf j’implore en vain tout est prêt en moi pour ce qui fait tableau : ce titrer "claude viallat,       la    de femme liseuse quai des chargeurs de six de l’espace urbain, granz est li calz, si se (dans mon ventre pousse une   iv    vers le nécessaire non ce n’est pas aux choses c’est parfois un pays       le  zones gardées de merle noir  pour la force du corps, macles et roulis photo 6   dits de quando me ne so itu pe       allong   l’oeuvre vit son monde imaginal, un titre : il infuse sa la communication est   est-ce que       la  au travers de toi je 1-nous sommes dehors.       un il arriva que dans l’innocence des l’impossible   pour le prochain la parol

Accueil > Personnalités > Ménaché

Ménaché


 


Né à Lyon, le 15 juillet 1941. Sa famille est originaire de la communauté sépharade de Constantinople.


Pour en savoir plus, voir son site personnel


ou celui des éditions de l’amourier


 


et, dans ces bribes :


 


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette