BRIBES EN LIGNE
le galop du poème me d’un bout à       qui       dans pour michèle aueret régine robin, générations       baie deuxième suite pour pierre theunissen la   si vous souhaitez me   saint paul trois       au écoute, josué,       une j’ai en réserve af : j’entends 13) polynésie bien sûrla sainte marie, pour helmut 1-nous sommes dehors. errer est notre lot, madame, pour qui veut se faire une j’oublie souvent et ajout de fichiers sons dans printemps breton, printemps le scribe ne retient  marcel migozzi vient de deux mille ans nous tendresses ô mes envols six de l’espace urbain, f dans le sourd chatoiement           pluie du hans freibach :     [1]  c’est une sorte de la musique est le parfum de se reprendre. creuser son le ciel de ce pays est tout     hélas,  si, du nouveau il y a tant de saints sur la terre a souvent tremblé   dits de   on n’est au commencement était toute une faune timide veille derniers vers sun destre cinquième essai tout à la mémoire de j’ai travaillé macles et roulis photo 6     l’é je dors d’un sommeil de       ( bientôt, aucune amarre f les marques de la mort sur pour jacqueline moretti, sur la toile de renoir, les dans le pays dont je vous ce jour là, je pouvais saluer d’abord les plus est-ce parce que, petit, on mougins. décembre dans le train premier cette machine entre mes pour jacky coville guetteurs ce qui importe pour pour ma antoine simon 23 able comme capable de donner ce texte se présente on dit qu’agathe À l’occasion de antoine simon 20 voile de nuità la       allong dernier vers aoi dernier vers aoi ce pays que je dis est     cet arbre que (josué avait juste un mot pour annoncer comment entrer dans une pur ceste espee ai dulor e mais jamais on ne les doigts d’ombre de neige lancinant ô lancinant  epître aux       bonhe art jonction semble enfin       enfant       maquis madame, vous débusquez antoine simon 6       en ( ce texte a au labyrinthe des pleursils       la pour mes enfants laure et passet li jurz, si turnet a vue à la villa tamaris exacerbé d’air bal kanique c’est  “ce travail qui ils s’étaient       l̵ sa langue se cabre devant le m1       heureuse ruine, pensait où l’on revient       aux je m’étonne toujours de la j’aime chez pierre i.- avaler l’art par     &nbs le coquillage contre pour alain borer le 26 je ne peins pas avec quoi, dessiner les choses banales       la quel étonnant je découvre avant toi quelques textes mouans sartoux. traverse de la légende fleurie est     son je me souviens de et la peur, présente       banlie  au mois de mars, 1166       sur le 26 août 1887, depuis madame porte à       &agrav quel ennui, mortel pour onzième       sur le Ç’avait été la dans les carnets       soleil je suis  zones gardées de un nouvel espace est ouvert       le j’arrivais dans les lorsque martine orsoni j’écoute vos mise en ligne d’un       sur je t’enfourche ma f toutes mes il ne reste plus que le rita est trois fois humble.       journ& la mastication des     au couchant il arriva que cinq madame aux yeux       les pour raphaël la brume. nuages dernier vers aoi c’est un peu comme si,       &n la force du corps,   né le 7 derniers       alla archipel shopping, la un jour, vous m’avez dernier vers aoi       la j’ai donné, au mois un titre : il infuse sa si, il y a longtemps, les pour le prochain basilic, (la   au milieu de       &n la vie est dans la vie. se     de rigoles en temps de bitume en fusion sur il avait accepté   tout est toujours en napolì napolì il y a dans ce pays des voies     chambre madame est une torche. elle « pouvez-vous grant est la plaigne e large au lecteur voici le premier nos voix quatrième essai de       que la question du récit " je suis un écorché vif. des voiles de longs cheveux j’ai parlé l’homme est la poésie, à la outre la poursuite de la mise       fourr& aucun hasard si se marché ou souk ou le texte qui suit est, bien et ces carles li reis en ad prise sa edmond, sa grande aux barrières des octrois vous n’avez quant carles oït la spectacle de josué dit le vieux qui clere est la noit e la       la       &eacut       je avant propos la peinture est autre petite voix al matin, quant primes pert dans un coin de nice, mise en ligne mais non, mais non, tu a la libération, les     oued coulant il était question non       allong après la lecture de  pour le dernier jour toujours les lettres : les plus terribles un homme dans la rue se prend le recueil de textes de proche en proche tous 1254 : naissance de pas facile d’ajuster le g. duchêne, écriture le des quatre archanges que f tous les feux se sont       deux   (dans le     double la galerie chave qui       six       neige       fourmi       coude      & de prime abord, il accorde ton désir à ta ce texte m’a été       vaches quatre si la mer s’est       &agrav dernier vers aoi       vu       arauca langues de plomba la le lent déferlement antoine simon 25 c’est la distance entre iv.- du livre d’artiste imagine que, dans la  un livre écrit la rencontre d’une       magnol tant pis pour eux. cet univers sans   j’ai souvent       bien       voyage je suis occupé ces       dans       le dieu faisait silence, mais troisième essai sous l’occupation ses mains aussi étaient   que signifie antoine simon 31 j’ai longtemps     m2 &nbs la route de la soie, à pied, zacinto dove giacque il mio les dessins de martine orsoni folie de josuétout est le lourd travail des meules pour julius baltazar 1 le suite du blasphème de vous avez couleur qui ne masque pas       & "ah ! mon doux pays, l’erbe del camp, ki antoine simon 22 de toutes les  mise en ligne du texte l’instant criblé halt sunt li pui e mult halt pour jean gautheronle cosmos   je ne comprends plus carcassonne, le 06 ] heureux l’homme ouverture d’une pierre ciel 1 la confusion des l’impression la plus la vie est ce bruissement tous feux éteints. des entr’els nen at ne pui 0 false 21 18 i mes doigts se sont ouverts pas sur coussin d’air mais       marche villa arson, nice, du 17 mon travail est une monde imaginal, dernier vers aoi   très malheureux... attendre. mot terrible. les avenues de ce pays       jonath       pass&e   maille 1 :que       é       cette       neige   pour le prochain un verre de vin pour tacher pour martin v.- les amicales aventures du pour maxime godard 1 haute ils avaient si longtemps, si       su       p&eacu et je vois dans vos  pour de deux nouveauté, rm : d’accord sur       sabots le glacis de la mort     un mois sans dernier vers aoi     faisant la et encore  dits merle noir  pour lorsqu’on connaît une mes pensées restent i en voyant la masse aux du bibelot au babilencore une  au travers de toi je si elle est belle ? je       dans branches lianes ronces sur l’erbe verte si est travail de tissage, dans très saintes litanies tout mon petit univers en       les tout le problème       " si j’étais un       pass&e equitable un besoin sonnerait dans les carnets quand nous rejoignons, en depuis ce jour, le site  on peut passer une vie percey priest lakesur les ce n’est pas aux choses raphaël toute trace fait sens. que approche d’une et…  dits de       une     après trois (mon souffle au matin rossignolet tu la    de femme liseuse giovanni rubino dit       la temps de cendre de deuil de ….omme virginia par la antoine simon 19 il s’appelait mille fardeaux, mille r.m.a toi le don des cris qui         or je suis bien dans     les provisions la parol

Accueil > Les rossignols du crocheteur > Les textes publiés > Approches critiques > Généralités > Le marché de l’art

Le marché de l’art

Dernier ajout : 6 mars 2012.

Les 3 derniers textes : Le marché de l’art , Le marché de l’art , Le marché de l’art .

Les 3 textes les plus lus : Le marché de l’art , Le marché de l’art , Le marché de l’art .


  • Le marché de l’art

    Texte d’une conférence devant les Amis de la Liberté, en septembre 2010 Voici donc la troisième fois que j’interviens dans le cadre des conférences des amis de la liberté. La première fois, il (...)
  • Le marché de l’art

    D’un coté, donc, la sphère des producteurs, de l’autre, celle des usagers. Entre les deux, les règles qui régissent la circulation, la diffusion, l’appropriation, la jouissance, la délectation, disaient (...)
  • Le marché de l’art

    La production artistique, avons nous dit lors de notre première rencontre est vaste et diversifiée. On compte des milliers d’artistes dans notre département, des dizaines de milliers en France, des (...)
  • Le marché de l’art

    Entrons maintenant dans le second marché, celui de la revente, plus spécifique aux objets du patrimoine, des collections et de l’art. À ce niveau, la part des individus isolés diminue violemment. (...)
  • Le marché de l’art

    J’ai souvent évoqué les possibilités qui pourraient se présenter aux politiques publiques ; je n’ai pas insisté sur leur insuffisance. À ce point de mon discours je voudrais pointer leur collusion avec (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette