BRIBES EN LIGNE
station 4 : judas  et ces    de femme liseuse nos voix la route de la soie, à pied,       pass&e  improbable visage pendu nice, le 30 juin 2000 nu(e), comme son nom le temps passe si vite, on cheval ce va et vient entre a propos d’une dernier vers aoi il avait accepté cet univers sans       quand la vie est dans la vie. se a la femme au  pour jean le se reprendre. creuser son c’est la chair pourtant antoine simon 27     les fleurs du sur la toile de renoir, les “le pinceau glisse sur       je toujours les lettres :       dans dessiner les choses banales des voix percent, racontent       soleil toutefois je m’estimais       quinze c’est la peur qui fait     extraire  un livre écrit tandis que dans la grande dans la caverne primordiale les textes mis en ligne "pour tes le scribe ne retient antoine simon 30 la question du récit viallat © le château de 10 vers la laisse ccxxxii (ô fleur de courge... la mort d’un oiseau. rita est trois fois humble. j’ai perdu mon     hélas,  née à il semble possible heureuse ruine, pensait  le grand brassage des  “la signification je ne saurais dire avec assez   (dans le li quens oger cuardise le samedi 26 mars, à 15 carissimo ulisse,torna a       droite la fonction,       "       soleil vos estes proz e vostre en ceste tere ad estet ja attelage ii est une œuvre les premières diaphane est le on a cru à       object a dix sept ans, je ne savais ce paysage que tu contemplais bien sûrla des conserves ! toute une faune timide veille bribes en ligne a le recueil de textes quel ennui, mortel pour il ne s’agit pas de mouans sartoux. traverse de il souffle sur les collines ma mémoire ne peut me pour pas sur coussin d’air mais       dans iv.- du livre d’artiste la communication est nous avancions en bas de je m’étonne toujours de la leonardo rosa  la lancinante ma voix n’est plus que la vie est ce bruissement   je n’ai jamais le coeur du dans le monde de cette « voici premier essai c’est f dans le sourd chatoiement  avec « a la ici. les oiseaux y ont fait bribes en ligne a sept (forces cachées qui  “ce travail qui dernier vers aoi "la musique, c’est le       l̵       vu       nuage mon travail est une  tous ces chardonnerets travail de tissage, dans au lecteur voici le premier       sur le       &n       &ccedi au rayon des surgelés dernier vers aoi j’ai donc trois (mon souffle au matin   on n’est       la et combien ce qui fascine chez que d’heures madame a des odeurs sauvages       au       le       arauca grant est la plaigne e large il n’est pire enfer que histoire de signes .     un mois sans l’éclair me dure, je suis bien dans pour angelo polenta je t’ai admiré, de proche en proche tous je découvre avant toi pour gilbert coupé en deux quand rm : nous sommes en et tout avait       apr&eg gardien de phare à vie, au     le cygne sur présentation du traquer station 7 : as-tu vu judas se       une       m̵   adagio   je antoine simon 22       force le 15 mai, à       sur et il parlait ainsi dans la errer est notre lot, madame, dernier vers aoi bruno mendonça rare moment de bonheur, glaciation entre       les comme ce mur blanc clere est la noit e la les plus terribles       reine dernier vers aoi   une fois entré dans la mais jamais on ne  l’exposition  avec marc, nous avons       longte si elle est belle ? je guetter cette chose (en regardant un dessin de à j’oublie souvent et temps où le sang se régine robin, "je me tais. pour taire. la mort, l’ultime port,  les œuvres de     vers le soir       dans accorde ton désir à ta   pour olivier  le "musée un temps hors du tendresses ô mes envols l’erbe del camp, ki       fleure (À l’église       dans dernier vers aoi pour m.b. quand je me heurte à la mémoire de pour michèle gazier 1) mult est vassal carles de le 23 février 1988, il dans un coin de nice, pour alain borer le 26       le       sur l’homme est ] heureux l’homme il ne sait rien qui ne va pour frédéric f le feu est venu,ardeur des temps de bitume en fusion sur dernier vers aoi (vois-tu, sancho, je suis je t’enfourche ma de mes deux mains   en grec, morías       voyage quai des chargeurs de béatrice machet vient de imagine que, dans la nous savons tous, ici, que quelques autres a grant dulur tendrai puis pour mes enfants laure et dans l’effilé de nécrologie À max charvolen et je t’enlace gargouille rêves de josué, non... non... je vous assure,         &n la liberté s’imprime à       st chairs à vif paumes d’un bout à autre essai d’un       dans dans les rêves de la       s̵ douce est la terre aux yeux a la fin il ne resta que       aux     cet arbre que       apparu j’ai ajouté       ce       embarq de prime abord, il le 2 juillet       le macles et roulis photo 1 poussées par les vagues (ma gorge est une       fourr& les enseignants : un soir à paris au "nice, nouvel éloge de la il est le jongleur de lui abu zayd me déplait. pas etudiant à dire que le livre est une       fontelucco, 6 juillet 2000       un carissimo ulisse,torna a je n’hésiterai coupé le sonà dorothée vint au monde l’attente, le fruit lentement, josué pluies et bruines,       &agrav f qu’il vienne, le feu   1) cette le lent tricotage du paysage pour le prochain basilic, (la "et bien, voilà..." dit       fourmi cher bernard       le folie de josuétout est les cuivres de la symphonie où l’on revient quatre si la mer s’est       coude tromper le néant chercher une sorte de       la on trouvera la video si grant dol ai que ne     pourquoi       apr&eg a la libération, les il ne reste plus que le   nous sommes       &agrav autre petite voix laure et pétrarque comme beaucoup de merveilles clers fut li jurz e li     une abeille de mes pensées restent d’un côté la bouche pure souffrance  l’écriture voile de nuità la       bruyan mult ben i fierent franceis e   moisissures mousses lichens edmond, sa grande c’est ici, me reflets et echosla salle troisième essai et vi.- les amicales aventures     les provisions j’écoute vos ils sortent       jardin recleimet deu mult toutes sortes de papiers, sur    7 artistes et 1 sa langue se cabre devant le ainsi va le travail de qui antoine simon 29 le plus insupportable chez pour julius baltazar 1 le ce qui aide à pénétrer le si, il y a longtemps, les pour jacqueline moretti, l’impossible       neige je dors d’un sommeil de elle réalise des jouer sur tous les tableaux les dieux s’effacent quatrième essai de le géographe sait tout il y a des objets qui ont la       deux écrirecomme on se ma voix n’est plus que     sur la c’est parfois un pays j’ai donné, au mois le 26 août 1887, depuis       allong       le madame est toute religion de josué il "l’art est-il des voiles de longs cheveux       l̵ napolì napolì macles et roulis photo 6 "mais qui lit encore le reprise du site avec la le nécessaire non dans le respect du cahier des la terre a souvent tremblé  les éditions de pour robert   anatomie du m et ce texte se présente et que dire de la grâce je désire un marie-hélène cyclades, iii°   l’oeuvre vit son   maille 1 :que j’ai longtemps       au  on peut passer une vie       gentil le lourd travail des meules  hier, 17 lancinant ô lancinant nous viendrons nous masser six de l’espace urbain, in the country au seuil de l’atelier lorsqu’on connaît une dernier vers aoi À l’occasion de   le 10 décembre       reine samuelchapitre 16, versets 1 rossignolet tu la pour martin (la numérotation des ki mult est las, il se dort la langue est intarissable la parol

Accueil > Au rendez-vous des amis... > Latil Magali

Latil Magali

Dernier ajout : 10 mars 2014.

Les 3 derniers textes : Les livres d’artiste , À propos des grands calques , Écrire un dessin .

Les 3 textes les plus lus : À propos des grands calques , Les livres d’artiste , Écrire un dessin .


  • Écrire un dessin

    Un travail qui demande du temps - qui appelle le temps – Par le temps je guette le moment où - la forme apparaîtra. Ça ne marche pas toujours, mais parfois un tremblement peut surgir, (peut-être (...)
  • À propos des grands calques

    Clefs : Dessin , Latil
    à propos des grands calques série de 7 dessins, 2011, 214 x 90 cm mine graphite sur film polyester A force d’empilement, la forme se fait se défait, s’équilibre se déséquilibre. Le travail (...)
  • Les livres d’artiste

    la rencontre d’une écriture le dessin glisse se déporte vers les mots je dessine vers l’autre se crée un espace intime, et vers l’autre de l’intime se crée un chuchotement, quelques traces d’amour (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette