BRIBES EN LIGNE
      allong deux ajouts ces derniers madame, c’est notre j’arrivais dans les "l’art est-il la deuxième édition du ce qui aide à pénétrer le au commencement était deuxième l’impossible tout à fleur d’eaula danse       deux quelque chose le recueil de textes ] heureux l’homme       l̵ je suis celle qui trompe  les premières autre petite voix quand les mots les petites fleurs des  dans toutes les rues       &n le plus insupportable chez tout en vérifiant "tu sais ce que c’est       apparu antoine simon 29 vi.- les amicales aventures  martin miguel vient       nuage janvier 2002 .traverse la gaucherie à vivre, vertige. une distance juste un     chambre       entre       baie   six formes de la dans les carnets granz est li calz, si se af : j’entends  si, du nouveau "si elle est       la 0 false 21 18 maintenant il connaît le toi, mésange à   maille 1 :que       les rm : nous sommes en       je elle ose à peine ce jour-là il lui le lourd travail des meules       un vedo la luna vedo le le 2 juillet je serai toujours attentif à       le le nécessaire non     cet arbre que       grappe pour robert dernier vers que mort sauvage et fuyant comme gardien de phare à vie, au       et tu est-ce parce que, petit, on       en un c’est seulement au À peine jetés dans le la liberté s’imprime à dernier vers aoi toulon, samedi 9 nous viendrons nous masser   est-ce que diaphane est le mot (ou     un mois sans je suis bien dans       dans     [1]        dans monde imaginal, premier vers aoi dernier       object après la lecture de quel ennui, mortel pour les enseignants : antoine simon 24       dans     ton       enfant 1-nous sommes dehors. deuxième apparition de sixième antoine simon 31       la   ces notes       la   j’ai souvent (en regardant un dessin de mais jamais on ne nous avons affaire à de buttati ! guarda&nbs   jn 2,1-12 : c’est un peu comme si,     tout autour       embarq dernier vers aoi cette machine entre mes la réserve des bribes  au travers de toi je je meurs de soif art jonction semble enfin       au     vers le soir la poésie, à la madame déchirée quand sur vos visages les  tous ces chardonnerets six de l’espace urbain,  ce mois ci : sub ce texte se présente le soleil n’est pas pas de pluie pour venir avec marc, nous avons dans la caverne primordiale mesdames, messieurs, veuillez pour michèle gazier 1) « 8° de       crabe- glaciation entre       pour que d’heures il y a des objets qui ont la ses mains aussi étaient giovanni rubino dit et voici maintenant quelques dessiner les choses banales       d&eacu merci à marc alpozzo    en petites proses sur terre tu le saiset je le vois ma voix n’est plus que depuis ce jour, le site lentement, josué dans l’innocence des la bouche pleine de bulles       pass&e       apr&eg li emperere par sa grant   pour adèle et il semble possible  je signerai mon à propos “la       bruyan       bien 1 au retour au moment les dieux s’effacent       force merci au printemps des les plus vieilles on dit qu’agathe franchement, pensait le chef, libre de lever la tête vous n’avez attention beau sainte marie, des voix percent, racontent       deux       le ço dist li reis :       quand       marche i.- avaler l’art par les textes mis en ligne macles et roulis photo 1 pour ma les parents, l’ultime des conserves ! la mort d’un oiseau. …presque vingt ans plus pour jacqueline moretti,   (dans le 0 false 21 18 chaque automne les bruno mendonça deux mille ans nous ce qui importe pour  “comment pour jean-marie simon et sa le samedi 26 mars, à 15 rien n’est plus ardu       sur madame chrysalide fileuse   le texte suivant a pour andré comme un préliminaire la on préparait le 19 novembre 2013, à la pour gilbert grant est la plaigne e large pour martine, coline et laure antoine simon 27       m̵ station 3 encore il parle mougins. décembre le passé n’est les dessins de martine orsoni madame est une torche. elle il avait accepté       le  zones gardées de 1) la plupart de ces patrick joquel vient de dernier vers aoi poème pour       o décembre 2001. c’est une sorte de       et quai des chargeurs de il y a tant de saints sur   un vendredi       la  de la trajectoire de ce       le       au antoine simon 18 l’attente, le fruit  on peut passer une vie       je       soleil des voiles de longs cheveux sequence 6   le       sur   en grec, morías je t’ai admiré, dernier vers aoi neuf j’implore en vain ici. les oiseaux y ont fait     pluie du napolì napolì     sur la ils s’étaient la tentation du survol, à une il faut dire les dernier vers aoi la chaude caresse de jamais je n’aurais       neige madame est toute dernier vers aoi troisième essai et antoine simon 6 toujours les lettres :       sous lorsque martine orsoni et te voici humanité je me souviens de l’heure de la       su laure et pétrarque comme deuxième essai de pa(i)smeisuns en est venuz cet univers sans     dans la ruela diaphane est le       parfoi passet li jurz, si turnet a pour philippe coupé le sonà religion de josué il pour egidio fiorin des mots abstraction voir figuration dernier vers aoi huit c’est encore à archipel shopping, la  dans le livre, le  le "musée quant carles oït la « pouvez-vous (elle entretenait pas une année sans évoquer je suis une autre approche de la prédication faite dernier vers aoi   d’un coté, ce 28 février 2002.     de rigoles en g. duchêne, écriture le quand il voit s’ouvrir,     l’é les premières me quand c’est le vent qui dernier vers aoi leonardo rosa il ne sait rien qui ne va la lecture de sainte je sais, un monde se Être tout entier la flamme nu(e), comme son nom    si tout au long marie-hélène f j’ai voulu me pencher     son macles et roulis photo 3 où l’on revient "nice, nouvel éloge de la sur la toile de renoir, les dernier vers aoi vous êtes j’ai donné, au mois aux george(s) (s est la       " rita est trois fois humble.       pass&e etudiant à « amis rollant, de       la sables mes parolesvous le ciel est clair au travers tendresse du mondesi peu de eurydice toujours nue à à la mémoire de dans ce pays ma mère    de femme liseuse temps où le sang se je crie la rue mue douleur carissimo ulisse,torna a pour jean-louis cantin 1.- dire que le livre est une sixième certains prétendent   pour le prochain quand les eaux et les terres deuxième approche de    au balcon       ma ma mémoire ne peut me le 15 mai, à pourquoi yves klein a-t-il encore une citation“tu zacinto dove giacque il mio la musique est le parfum de pour helmut     hélas, la liberté de l’être pas même       magnol viallat © le château de tout le problème écrirecomme on se le geste de l’ancienne, noble folie de josué, il ne reste plus que le prenez vos casseroles et si j’étais un et la peur, présente a grant dulur tendrai puis un jour, vous m’avez       glouss les cuivres de la symphonie  dernières mises se reprendre. creuser son je t’enlace gargouille dans les rêves de la langues de plomba la dernier vers aoi     surgi in the country       un la bouche pure souffrance autre citation toutefois je m’estimais il en est des meurtrières. (dans mon ventre pousse une d’ eurydice ou bien de la cité de la musique       fourr& une errance de il existe deux saints portant le franchissement des   voici donc la trois (mon souffle au matin madame a des odeurs sauvages le coeur du       b&acir la parol

Accueil > À propos de R. Monticelli

À propos de R. Monticelli

Dernier ajout : 23 juin 2014.


Dans ce site, je veux mettre en ligne, mon travail d’écriture, mes amitiés, mes réseaux...
Je l’ai ouvert en 2008... Peu à peu, il s’enrichit. J’y mets mes textes anciens, comme en archives. Mes textes en cours, quelquefois des brouillons. J’y ouvre des espaces pour des écrivains, des poètes, des artistes : ceux avec qui je travaille, ceux que je rencontre, ceux que je voudrais rencontrer... 


Ainsi s’organise le site :
Mes textes sont regroupés dans trois rubriques : les Bribes, les Rossignols, Autres textes... Certaines de ces rubriques se déclinent en sous-titres... vous verrez tout cela. J’ai ouvert récemment une rubrique de bio-bibliographie...
Vous trouverez les espaces ouverts à mes amis dans la rubrique "Au rendez-vous des amis"... Chacun a un espace à son nom, l’organise et l’alimente comme il l’entend. 


Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette