BRIBES EN LIGNE
  pour adèle et rimbaud a donc sainte marie, art jonction semble enfin dernier vers aoi et la peur, présente  “la signification pour raphaël madame, vous débusquez ce qui fascine chez c’est le grand       fourmi marcel alocco a il existe deux saints portant en 1958 ben ouvre à    7 artistes et 1   maille 1 :que voile de nuità la       coude       pass&e       le station 5 : comment       au       je la vie est dans la vie. se       avant très saintes litanies     les fleurs du  si, du nouveau  hors du corps pas       dans       sur dans ce pays ma mère au lecteur voici le premier   se mais jamais on ne    il   (dans le   entrons de l’autre  la toile couvre les carissimo ulisse,torna a pour ma       &n dans les carnets  pour jean le     de rigoles en normalement, la rubrique vos estes proz e vostre une errance de pour maxime godard 1 haute macles et roulis photo 6 et il parlait ainsi dans la 0 false 21 18     pourquoi en introduction à derniers   ces sec erv vre ile       quand et que vous dire des « voici à sylvie le lourd travail des meules    tu sais dans un coin de nice, ecrire les couleurs du monde onzième (dans mon ventre pousse une       &ccedi et voici maintenant quelques merci à la toile de ço dist li reis : (josué avait à bernadette       la démodocos... Ça a bien un la galerie chave qui     sur la l’existence n’est effleurer le ciel du bout des       st le lent tricotage du paysage       m&eacu il était question non pour andré       vaches 1) la plupart de ces     &nbs    seule au outre la poursuite de la mise attention beau titrer "claude viallat, il en est des meurtrières. f qu’il vienne, le feu       le  pour le dernier jour branches lianes ronces siglent a fort e nagent e il aurait voulu être et si tu dois apprendre à karles se dort cum hume exode, 16, 1-5 toute le tissu d’acier il souffle sur les collines en ceste tere ad estet ja  le grand brassage des la mort, l’ultime port, viallat © le château de le ciel est clair au travers cher bernard quatre si la mer s’est vous êtes introibo ad altare l’heure de la       voyage ce 28 février 2002. iv.- du livre d’artiste       dans le temps passe si vite, du bibelot au babilencore une     pluie du pour le prochain basilic, (la sur la toile de renoir, les tu le sais bien. luc ne carcassonne, le 06 marie-hélène antoine simon 2 juste un mot pour annoncer vous avez       "  de la trajectoire de ce (ma gorge est une je crie la rue mue douleur macles et roulis photo 1       ce       &agrav ecrire sur       " la communication est pour andré villers 1) si grant dol ai que ne villa arson, nice, du 17 pour nicolas lavarenne ma      & pour yves et pierre poher et chaque jour est un appel, une dernier vers aoi bel équilibre et sa le corps encaisse comme il       é   tout est toujours en  l’exposition  l’une des dernières   un vendredi un soir à paris au je sais, un monde se       au       o il arriva que nous savons tous, ici, que         or les dieux s’effacent     au couchant       object temps où les coeurs m1       antoine simon 13       je (À l’église le ciel de ce pays est tout dans la caverne primordiale non... non... je vous assure, a l’aube des apaches, il existe au moins deux mille fardeaux, mille tout est prêt en moi pour " je suis un écorché vif.     tout autour     "  les éditions de dernier vers aoi  marcel migozzi vient de ce qui fait tableau : ce sixième       percey priest lakesur les passent .x. portes, vedo la luna vedo le       " macles et roulis photo 3 sequence 6   le       la portrait. 1255 : à propos “la le samedi 26 mars, à 15 ce qu’un paysage peut able comme capable de donner apaches :   ces notes dernier vers aoi       voyage la mastication des       d&eacu 5) triptyque marocain   au milieu de les plus vieilles   pour théa et ses polenta antoine simon 9 pas une année sans évoquer je suis bien dans que reste-t-il de la granz fut li colps, li dux en giovanni rubino dit je t’enfourche ma  il est des objets sur       la je me souviens de certains prétendent attelage ii est une œuvre       que nous avancions en bas de       juin       dans       sur très malheureux...   que signifie dans l’effilé de dans ce périlleux     hélas, douze (se fait terre se mise en ligne clers fut li jurz e li       entre       aux       dans   d’un coté, a la libération, les       vu antoine simon 19 mais non, mais non, tu quand nous rejoignons, en   nous sommes dernier vers aoi pour daniel farioli poussant madame est toute thème principal :       fleur dernier vers aoi diaphane est le mot (ou l’instant criblé encore la couleur, mais cette grant est la plaigne e large       un     une abeille de lancinant ô lancinant et tout avait l’attente, le fruit       le       bien pour marcel quand c’est le vent qui ici, les choses les plus prenez vos casseroles et ils sortent la mort d’un oiseau. une autre approche de les routes de ce pays sont       au la fraîcheur et la       s̵ bal kanique c’est i mes doigts se sont ouverts (en regardant un dessin de exacerbé d’air les installations souvent,       embarq       &agrav la vie humble chez les pour robert à cri et à elle ose à peine  les trois ensembles       l̵   saint paul trois travail de tissage, dans  tu vois im font chier je t’enlace gargouille huit c’est encore à macles et roulis photo 4 quel étonnant bernard dejonghe... depuis mougins. décembre madame déchirée franchement, pensait le chef, je reviens sur des raphaËl tes chaussures au bas de pour jean-louis cantin 1.- antoine simon 28 station 7 : as-tu vu judas se il faut aller voir antoine simon 18 le texte qui suit est, bien       reine il ne reste plus que le pour jean-marie simon et sa merle noir  pour ici. les oiseaux y ont fait j’ai longtemps pour jean marie sculpter l’air : à maintenant il connaît le autre citation"voui j’ai ajouté pour egidio fiorin des mots dernier vers aoi     le il ne s’agit pas de       dans (vois-tu, sancho, je suis       grappe pour jacky coville guetteurs       pourqu il est le jongleur de lui lentement, josué       sur aux george(s) (s est la j’aime chez pierre passet li jurz, la noit est encore une citation“tu   est-ce que pour andré       nuage f dans le sourd chatoiement se reprendre. creuser son       grimpa       dans des voiles de longs cheveux torna a sorrento ulisse torna toute trace fait sens. que j’ai donc le géographe sait tout antoine simon 3 vi.- les amicales aventures       et tu a la femme au 13) polynésie j’ai parlé g. duchêne, écriture le genre des motsmauvais genre il faut laisser venir madame dans les horizons de boue, de l’ami michel antoine simon 22    au balcon passet li jurz, si turnet a cyclades, iii°       allong À peine jetés dans le       le     à dans le pain brisé son madame des forêts de errer est notre lot, madame,       l̵       reine clers est li jurz et li dernier vers doel i avrat, sables mes parolesvous au rayon des surgelés on dit qu’agathe pour lee six de l’espace urbain, les enseignants : s’égarer on au programme des actions       double quelque temps plus tard, de       le       longte rêve, cauchemar,       cerisi       l̵       je me antoine simon 27 dans l’innocence des f les rêves de       cette folie de josuétout est chairs à vif paumes la parol

Accueil > Autres textes

Autres textes

Dernier ajout : 30 décembre 2015.

Les 3 derniers textes : A dispett del mond , Buttati , La légende de saint Jean-Raphaël .

Les 3 textes les plus lus : SUB IDEM TEMPUS , La légende de saint Jean-Raphaël , A dispett del mond .


  • MANDELA

    Le 10 décembre 2013, j’ai présenté de Mer intérieure à la Maison de la poésie de Grasse, dans le cadre de la manifestation Les poètes n’hibernent pas. J’ai terminé cette lecture par un texte hors (...)
  • SUB IDEM TEMPUS

    Clefs : Fourchotte
    Le 19 novembre 2013, à la Bibliothèque Louis Nucéra, à Nice, a été créée une pièce musicale d’Alain Fourchotte, Sub idem tempus. On peut en lire le texte ci-dessous. Pour Alain Fourchotte Dis-moi (...)
  • La légende de saint Jean-Raphaël

    Rédigé à la demande de Jean-Paul Auréglia, ce texte est paru aux éditions de la Diane française, avec 4 illustrations de Remo Giatti.
  • Buttati

    Buttati ! Guarda : ti prendo per la mano, non preoccuparti. Lascia che vada il sogno fra le navi ferme Don’t worry. Time is not time (and he said, approximadamente, tomorrow is my (...)
  • A dispett del mond

    Clefs : 2015 , poésie
    Mi viene in mente mi viene tu surgis visage émacié comme toujours regard brûlant Mi vieni in mente tu me reviens C’était l’époque pleine d’odeurs et de brumes un temps d’orage lourd sur la (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette