BRIBES EN LIGNE
madame chrysalide fileuse  la toile couvre les je désire un ma voix n’est plus que sainte marie,  “s’ouvre portrait. 1255 : "moi, esclave" a   (dans le fontelucco, 6 juillet 2000 vous êtes   pour adèle et constellations et franchement, pensait le chef, vous avez pour michèle gazier 1)       & les oiseaux s’ouvrent       sur rimbaud a donc f j’ai voulu me pencher       &agrav et tout avait le plus insupportable chez       rampan (elle entretenait quand c’est le vent qui       &agrav l’évidence folie de josuétout est la mort, l’ultime port,       apparu dernier vers aoi   pour martine comme ce mur blanc huit c’est encore à pour anne slacik ecrire est il y a dans ce pays des voies qu’est-ce qui est en ma mémoire ne peut me tous feux éteints. des   pour le prochain napolì napolì cinquième citationne la deuxième édition du       le il y a tant de saints sur je ne sais pas si montagnesde "ces deux là se dernier vers aoi raphaël       va le corps encaisse comme il très malheureux...   j’ai souvent bruno mendonça pour jean-louis cantin 1.- depuis ce jour, le site  de même que les   anatomie du m et envoi du bulletin de bribes « voici la cité de la musique dernier vers aoi       les merci au printemps des libre de lever la tête il faut aller voir la bouche pleine de bulles     depuis carcassonne, le 06 on préparait le lourd travail des meules juste un mot pour annoncer je t’ai admiré, v.- les amicales aventures du "la musique, c’est le bal kanique c’est ce va et vient entre “le pinceau glisse sur quelque chose un tunnel sans fin et, à il est le jongleur de lui un soir à paris au dimanche 18 avril 2010 nous dernier vers aoi grande lune pourpre dont les o tendresses ô mes nous dirons donc deuxième apparition  “ne pas la lecture de sainte bien sûrla À la loupe, il observa dorothée vint au monde d’ eurydice ou bien de mise en ligne le travail de bernard et encore  dits deuxième premier essai c’est mes pensées restent       sur antoine simon 16       midi je suis celle qui trompe c’est la distance entre       aux petites proses sur terre certains prétendent station 7 : as-tu vu judas se un trait gris sur la       ma un jour, vous m’avez     sur la le tissu d’acier clers fut li jurz e li on a cru à       avant antoine simon 23       quand antoine simon 29 de pareïs li seit la thème principal : « 8° de nice, le 18 novembre 2004  “ce travail qui  il y a le fragilité humaine. vi.- les amicales aventures       montag       la douce est la terre aux yeux certains soirs, quand je réponse de michel douze (se fait terre se le numéro exceptionnel de me       fleur       une dernier vers aoi ainsi va le travail de qui exode, 16, 1-5 toute  un livre écrit   six formes de la     extraire edmond, sa grande le geste de l’ancienne,  monde rassemblé madame a des odeurs sauvages madame est une       b&acir vertige. une distance  on peut passer une vie merci à la toile de (josué avait lentement       sur le géographe sait tout  les premières livre grand format en trois       allong dernier vers aoi       au c’est le grand  tu ne renonceras pas. la chaude caresse de       alla mille fardeaux, mille 0 false 21 18 ...et poème pour   marcel       pass&e j’ai parlé abu zayd me déplait. pas  improbable visage pendu       mouett       dans autre essai d’un  hier, 17 les enseignants :       sabots lancinant ô lancinant bernard dejonghe... depuis références : xavier       le dernier vers aoi         dans antoine simon 21 aux george(s) (s est la violette cachéeton dernier vers aoi saluer d’abord les plus     tout autour attendre. mot terrible.       neige temps où le sang se     une abeille de m1       poussées par les vagues autre citation c’est pour moi le premier ce 28 février 2002. quel ennui, mortel pour       m̵     sur la pente ainsi fut pétrarque dans écoute, josué, 1. il se trouve que je suis le temps passe si vite, seul dans la rue je ris la      & c’était une pur ceste espee ai dulor e temps de pierres dans la       force    en pour egidio fiorin des mots le 23 février 1988, il monde imaginal, quant carles oït la dernier vers aoi nice, le 30 juin 2000       chaque c’est seulement au ki mult est las, il se dort de pa(i)smeisuns en est venuz       le approche d’une non... non... je vous assure, tous ces charlatans qui       au af : j’entends écrirecomme on se carles respunt : quand il voit s’ouvrir, dernier vers aoi f le feu s’est pour lee  tu vois im font chier démodocos... Ça a bien un ma voix n’est plus que tes chaussures au bas de equitable un besoin sonnerait morz est rollant, deus en ad "mais qui lit encore le avez-vous vu intendo... intendo ! antoine simon 19 je rêve aux gorges une il faut dire les       soleil vous n’avez  marcel migozzi vient de sixième aucun hasard si se et si tu dois apprendre à dans les écroulements     hélas,       l̵ a propos d’une marché ou souk ou dernier vers aoi       un dernier vers aoi       dans       parfoi normalement, la rubrique histoire de signes . dernier vers aoi branches lianes ronces suite du blasphème de au commencement était beaucoup de merveilles a claude b.   comme  pour de toi, mésange à faisant dialoguer 1 la confusion des dernier vers aoi a supposer quece monde tienne     double l’éclair me dure, deux mille ans nous nous serons toujours ces     &nbs     nous il aurait voulu être le ciel est clair au travers couleur qui ne masque pas       p&eacu l’erbe del camp, ki il n’y a pas de plus présentation du     [1]     tu sais martin miguel art et       &n cet univers sans si tu es étudiant en   né le 7 à la mémoire de toutefois je m’estimais ensevelie de silence, diaphane est le de toutes les       le torna a sorrento ulisse torna frères et antoine simon 24       entre   1) cette passet li jurz, si turnet a       &agrav c’est une sorte de depuis le 20 juillet, bribes  la lancinante À peine jetés dans le merle noir  pour (ma gorge est une       je suite de se reprendre. creuser son soudain un blanc fauche le l’heure de la c’est la chair pourtant       en un la littérature de toulon, samedi 9 il souffle sur les collines       un 0 false 21 18       entre antoine simon 18       cerisi rien n’est plus ardu autre petite voix         or « pouvez-vous       ruelle   un chaque jour est un appel, une d’un côté antoine simon 33       su sur l’erbe verte si est trois (mon souffle au matin noble folie de josué,       cette de sorte que bientôt ce monde est semé introibo ad altare vous deux, c’est joie et       au la route de la soie, à pied, tant pis pour eux. avant dernier vers aoi       sur À max charvolen et martin l’impossible       il dans l’effilé de pour robert la liberté de l’être pierre ciel travail de tissage, dans dernier vers aoi (josué avait le lent tricotage du paysage immense est le théâtre et pour ma deuxième essai   dits de madame est une torche. elle  “comment       deux elle disposait d’une     un mois sans j’aime chez pierre les amants se À max charvolen et 1254 : naissance de    si tout au long       au       le       longte       je me moisissures mousses lichens on croit souvent que le but chairs à vif paumes ce texte se présente dernier vers aoi la parol

Accueil > Autres textes

Autres textes

Dernier ajout : 30 décembre 2015.

Les 3 derniers textes : A dispett del mond , Buttati , La légende de saint Jean-Raphaël .

Les 3 textes les plus lus : SUB IDEM TEMPUS , Buttati , A dispett del mond .


  • MANDELA

    Le 10 décembre 2013, j’ai présenté de Mer intérieure à la Maison de la poésie de Grasse, dans le cadre de la manifestation Les poètes n’hibernent pas. J’ai terminé cette lecture par un texte hors (...)
  • SUB IDEM TEMPUS

    Clefs : Fourchotte
    Le 19 novembre 2013, à la Bibliothèque Louis Nucéra, à Nice, a été créée une pièce musicale d’Alain Fourchotte, Sub idem tempus. On peut en lire le texte ci-dessous. Pour Alain Fourchotte Dis-moi (...)
  • La légende de saint Jean-Raphaël

    Rédigé à la demande de Jean-Paul Auréglia, ce texte est paru aux éditions de la Diane française, avec 4 illustrations de Remo Giatti.
  • Buttati

    Buttati ! Guarda : ti prendo per la mano, non preoccuparti. Lascia che vada il sogno fra le navi ferme Don’t worry. Time is not time (and he said, approximadamente, tomorrow is my (...)
  • A dispett del mond

    Clefs : 2015 , poésie
    Mi viene in mente mi viene tu surgis visage émacié comme toujours regard brûlant Mi vieni in mente tu me reviens C’était l’époque pleine d’odeurs et de brumes un temps d’orage lourd sur la (...)
Clefs
Approches des oeuvres :
Artistes :
Carnets :
Date de publication :
Domaines artistiques :
Ecrivains, poètes, musiciens :
Evénements :
Genres littéraires :
Lieux :
Publications :
Rédacteurs du site :
Sujets et problèmes :
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette