BRIBES EN LIGNE
antoine simon 24 les cuivres de la symphonie un jour, vous m’avez ce pays que je dis est pour raphaël ce monde est semé immense est le théâtre et     vers le soir suite du blasphème de pour robert antoine simon 25 ...et poème pour deuxième essai le je meurs de soif « voici       et tandis que dans la grande l’attente, le fruit       sur jamais je n’aurais ce d’abord l’échange des apaches : (dans mon ventre pousse une fontelucco, 6 juillet 2000 "la musique, c’est le quelque chose ce paysage que tu contemplais dernier vers aoi histoire de signes . aux barrières des octrois au commencement était c’est la chair pourtant charogne sur le seuilce qui antoine simon 11 l’homme est clquez sur dans le pain brisé son mult ben i fierent franceis e c’est un peu comme si, mais non, mais non, tu la fraîcheur et la       "   tout est toujours en m1       envoi du bulletin de bribes samuelchapitre 16, versets 1 comme un préliminaire la macles et roulis photo 4       la     rien l’appel tonitruant du pure forme, belle muette, "si elle est tu le sais bien. luc ne il était question non passet li jurz, si turnet a       juin pluies et bruines, la vie humble chez les quand sur vos visages les     le le glacis de la mort bien sûr, il y eut       cette 1257 cleimet sa culpe, si ne pas négocier ne j’ai changé le       maquis le ciel de ce pays est tout a toi le don des cris qui preambule – ut pictura l’impression la plus certains prétendent  le livre, avec le scribe ne retient ainsi alfred… issent de mer, venent as   adagio   je     à quant carles oït la je suis la bouche pleine de bulles les amants se il ne sait rien qui ne va dans les carnets diaphane est le mot (ou       l̵ madame chrysalide fileuse dix l’espace ouvert au fin première f le feu s’est     le cygne sur       alla       crabe- antoine simon 33 in the country seul dans la rue je ris la  dans le livre, le assise par accroc au bord de antoine simon 28 douze (se fait terre se max charvolen, martin miguel la mastication des   (à le texte qui suit est, bien autre essai d’un mult est vassal carles de un homme dans la rue se prend le 19 novembre 2013, à la les petites fleurs des le grand combat : le lourd travail des meules mougins. décembre     de rigoles en à bernadette       la quel ennui, mortel pour des conserves ! temps où le sang se pour nicolas lavarenne ma quand nous rejoignons, en  jésus       dans quelques autres equitable un besoin sonnerait       la antoine simon 2 dans les hautes herbes le temps passe dans la ma voix n’est plus que je ne saurais dire avec assez tout en travaillant sur les la deuxième édition du normalement, la rubrique troisième essai     faisant la un tunnel sans fin et, à       l̵  le grand brassage des carcassonne, le 06   pour ma le proche et le lointain de soie les draps, de soie le "patriote", station 4 : judas  reprise du site avec la je suis celle qui trompe je rêve aux gorges quand c’est le vent qui 1-nous sommes dehors. bernadette griot vient de rimbaud a donc dernier vers aoi quand les eaux et les terres j’ai perdu mon la lecture de sainte       va derniers   dits de descendre à pigalle, se c’est la distance entre j’ai relu daniel biga, attendre. mot terrible. ses mains aussi étaient       la pie douce est la terre aux yeux ce qui aide à pénétrer le       sur générations et il fallait aller debout bal kanique c’est j’ai ajouté       &agrav dans la caverne primordiale la terre nous il n’est pire enfer que cyclades, iii° à propos des grands les oiseaux s’ouvrent cette machine entre mes    courant dans les horizons de boue, de       fourmi     tout autour merci à la toile de 7) porte-fenêtre       sur dans un coin de nice, il pleut. j’ai vu la une autre approche de granz fut li colps, li dux en même si 1. il se trouve que je suis aux george(s) (s est la suite de quatrième essai rares       l̵ elle ose à peine et tout avait "ces deux là se la communication est le galop du poème me pour m.b. quand je me heurte "le renard connaît encore une citation“tu       pass&e     dans la ruela       assis non, björg,  tu vois im font chier napolì napolì effleurer le ciel du bout des janvier 2002 .traverse       la un trait gris sur la     " et la peur, présente ici, les choses les plus       parfoi il en est des noms comme du sept (forces cachées qui       deux    en antoine simon 10       sur pour michèle       je me  je signerai mon dernier vers aoi il arriva que toutes ces pages de nos   je ne comprends plus ils s’étaient marie-hélène cinq madame aux yeux jouer sur tous les tableaux le 26 août 1887, depuis il semble possible     quand le temps passe si vite, et si au premier jour il toutes sortes de papiers, sur marché ou souk ou edmond, sa grande je m’étonne toujours de la  on peut passer une vie la littérature de j’ai longtemps en ceste tere ad estet ja pour jean-marie simon et sa à sylvie       pav&ea   se livre grand format en trois       fourr& pour martine deux mille ans nous pour martin petit matin frais. je te       reine bel équilibre et sa madame dans l’ombre des les premières mes pensées restent  “la signification où l’on revient   on n’est     cet arbre que       paysage de ta tombe  et dernier vers aoi patrick joquel vient de on peut croire que martine toute trace fait sens. que coupé le sonà     &nbs le corps encaisse comme il rare moment de bonheur, pour max charvolen 1) l’ami michel la musique est le parfum de       le       glouss nous lirons deux extraits de imagine que, dans la   je n’ai jamais       voyage       chaque dire que le livre est une giovanni rubino dit des voix percent, racontent macles et roulis photo 6 dans l’innocence des pas une année sans évoquer       aux je t’enfourche ma       retour       mouett ecrire les couleurs du monde mieux valait découper ne faut-il pas vivre comme il y a des objets qui ont la  mise en ligne du texte   l’oeuvre vit son prenez vos casseroles et un jour nous avons nice, le 18 novembre 2004 petites proses sur terre   d’un coté,  tous ces chardonnerets     son rien n’est plus ardu le franchissement des       m̵ vos estes proz e vostre dieu faisait silence, mais l’art c’est la est-ce parce que, petit, on le lent déferlement soudain un blanc fauche le et nous n’avons rien       un f le feu m’a j’entends sonner les eurydice toujours nue à archipel shopping, la pour andrée vue à la villa tamaris       le on préparait     longtemps sur  hors du corps pas arbre épanoui au ciel       pass&e la chaude caresse de s’ouvre la leonardo rosa troisième essai et je n’hésiterai carles respunt : cinquième citationne j’écoute vos   en grec, morías À peine jetés dans le clere est la noit e la       le pour jacqueline moretti, le geste de l’ancienne, hans freibach : a grant dulur tendrai puis temps de pierres dans la       enfant antoine simon 29       le antoine simon 20       devant pour alain borer le 26 chaises, tables, verres, l’une des dernières    regardant en introduction à    seule au attendre. mot terrible. pour egidio fiorin des mots il n’y a pas de plus de proche en proche tous si j’étais un le tissu d’acier ainsi va le travail de qui et il parlait ainsi dans la à la bonne le vieux qui dorothée vint au monde antoine simon 32       la j’ai travaillé       &agrav       sur j’ai donc pour anne slacik ecrire est mesdames, messieurs, veuillez       pour c’est le grand coupé en deux quand et  riche de mes       en un macles et roulis photo 7 "pour tes la parol

Accueil > LES BRIBES > LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE

LES BRIBES DANS LE NID DE L’AIGLE

Dernier ajout : 19 août 2014.

Les 3 derniers textes : CLXII , CLXI , CLX .

Les 3 textes les plus lus : CLX , CLV , CXXXVII .

Le titre de "Bribes dans le nid de l’aigle" fait référence à la version manuscrite des volumes 5 à 9 des Bribes.

À partir du volume 5, toutes les bribes connaissent une version manuscrite sur des dessins de Max Charvolen.

Le manuscrit des 33 bribes du volume 5 sur les dessins numériques de Max Charvolen est conservé à la Bibliothèque municipale de Nice. 

Cette version manuscrite est en cours de travail pour donner une version imprimée. Ce volume 5 doit paraître dans le courant de l’année 2015 aux éditions de l’Amourier. 


Clefs
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette